Renault City K-ZE

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Renault City K-ZE
Image illustrative de l’article Renault City K-ZE
Une Renault City K-ZE exposée au Salon de Shanghai en avril 2019.

Appelé aussi Dacia Spring
Renault Kwid E-TECH Electric
Dongfeng Aeolus EX1
Dongfeng Fengguang E1
Dongfeng Fengxing T1
Dongfeng Nano Box
Venucia e30
Marque Renault
Années de production 2019 - 2020 (Renault)
2019 - (Dérivés)
Classe Crossover urbain
Usine(s) d’assemblage Drapeau de la République populaire de Chine Shiyan (Hubei)
Moteur et transmission
Énergie Électricité
Moteur(s) Électrique
Position du moteur Avant
Puissance maximale 45 ch DIN (33 kW)
Couple maximal 125 N m
Transmission Traction
Boîte de vitesses Automatique 1 rapport
Poids et performances
Poids à vide 921 kg
Vitesse maximale 105 km/h
Autonomie 271 km
Châssis - Carrosserie
Plate-forme CMF-A
Châssis Renault Kwid
Renault Triber
Renault Kiger
Dacia Spring
Datsun redi-Go
Dimensions
Longueur 3 740 mm
Largeur 1 580 mm
Hauteur 1 480 mm
Empattement 2 423 mm
Volume du coffre 300 dm3

La City K-ZE est une citadine typée crossover 100 % électrique du constructeur automobile français Renault produite en Chine à partir de 2019, initialement pour le marché local[1] puis introduite en Europe en 2021 sous le label Dacia Spring[2] et en Amérique du Sud en 2022 sous le nom Renault Kwid E-TECH Electric. Le modèle n'a été vendu que quelques mois sur le marché chinois en raison de l'arrêt de la coentreprise Dongfeng Renault au printemps 2020, qui était chargée de la commercialiser[3].

Présentation[modifier | modifier le code]

La Renault City K-ZE est présentée au Salon automobile de Shanghai le [4].

La City K-ZE est produite en Chine par la coentreprise eGT New Energy Automotive créée en 2017[5], appartenant pour moitié au constructeur chinois Dongfeng, et pour un quart chacun par Renault et Nissan[6]. Elle est commercialisée à partir de la fin de l'année 2019, uniquement pour le marché chinois, son exportation n'étant pas prévue initialement pour l'Europe. Mais en , Gilles Normand, le directeur du département des véhicules électriques de Renault, a indiqué que le constructeur préparait une version spécifique de la Renault City K-ZE pour l'Europe[7]. La City K-ZE pourrait intégrer la gamme Renault ou celle de Dacia[8].

Caractéristiques techniques[modifier | modifier le code]

La City K-ZE repose sur la base de la Kwid vendue en Inde, et reprend la plate-forme mondiale technique CMF-A avec un empattement de 2,42 m. Elle en reprend la planche de bord mais agrémentée d'un écran tactile de 8 pouces.

Motorisations[modifier | modifier le code]

Renault City K-ZE[9]
Puissance moteur 33 kW
Puissance maximale 45 ch
Couple maximum 125 N m
Capacité de la batterie 26,8 kWh
Temps de recharge rapide 30 minutes (à 80 %)
Temps de recharge sur une Wallbox
Temps de recharge sur une prise domestique 4 heures
Autonomie (cycle NDEC)
(cycle WLTP)
271 km
200 km
Poids 921 kg
Vitesse 105 km/h
0 à 100 km/h s
Consommation kWh/100 km

Batterie et autonomie[modifier | modifier le code]

La City K-ZE reçoit une batterie d'une capacité de 26,8 kWh[10]. Le constructeur français annonce une autonomie de 271 km[11] pour la City K-ZE, avec une recharge en 30 minutes à 80 % de sa capacité sur une borne rapide.

Finitions[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :