Renault Korea Motors

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Renault Samsung Motors)

Renault Korea Motors
logo de Renault Korea Motors
Logo de Renault Korea Motors
illustration de Renault Korea Motors

Création 1994 : Samsung Motors, Inc.
Dates clés 2000 : rachat de Samsung Motors par Renault et devient Renault Samsung Motors

2022 : Renault Samsung Motors devient Renault Korea Motors

Forme juridique Société par actionsVoir et modifier les données sur Wikidata
Siège social Busan
Drapeau de la Corée du Sud Corée du Sud
Direction Stéphane Deblaise (PDG)
Actionnaires Renault Group B.V. : 80,1 %
Samsung Card : 19,9 %
Activité Automobile
Produits SM3, SM5, SM6, SM7, QM3, QM5, QM6
Société mère Drapeau de la France Renault Group
Site web www.renaultsamsungm.com

Renault Korea Motors est un constructeur automobile sud-coréen filiale du groupe français Renault depuis 2000. Créé par le groupe Samsung en 1995 sous le nom de « Samsung Motors », le constructeur est repris par Renault en 2000 qui a rebaptisé l'entreprise « Renault Samsung Motors », avant d'adopter son nom actuel en 2022.

Renault détient 80,1 % de la société, qui n'est pas cotée en bourse. Ses modèles sont initialement des Nissan produites sous licence, d'où le rachat de la marque par Renault (la SM5, unique modèle de la gamme jusqu'en 2002, était une version rebadgée de la Nissan Maxima). Depuis, les modèles sont conçus en commun par les ingénieries coréennes et françaises, et sont vendus sous les deux marques (généralement Samsung en Corée du Sud et au Chili et Renault dans les autres pays).

Historique[modifier | modifier le code]

L'usine de Busan
  • 1994 : Samsung s'associe à Nissan Motors pour créer Samsung Motors Inc. (SMI).
  • 1995 : Début des travaux de construction de l'usine de Pusan.
  • 1997 : Après des investissements massifs (2 milliards de dollars), SMI est devenu un constructeur aux standards internationaux, bénéficiant de l'image de Samsung en matière de technologie et de qualité.
  • 1998 : Samsung Motors lance la SM5 (basée sur une Nissan Maxima) alors que la crise économique secoue durement le pays. Malgré le succès relatif de la SM5, Samsung ne pouvait plus supporter les pertes de sa filiale, et décide de se désengager de son activité automobile.
  • 2000 : Renault rachète Samsung Motors et la rebaptise Renault Samsung Motors avec redémarrage de l'activité industrielle et commerciale.
  • 2002 : Avec le lancement de la SM3 (Nissan Bluebird Sylphy rebadgée), Renault Samsung Motors couvre près de 10 % du marché coréen.
  • 2004 : Lancement de la SM7 (Nissan Teana rebadgée) sur le marché coréen des véhicules haut de gamme.
  • 2005 : Lancement de la SM5 (également sur base Nissan Teana) sur le marché coréen, vendue par Renault sous le nom Renault Safrane au Moyen-Orient.
  • 2007 : Lancement à l'automne du SUV QM5 sur le marché coréen, vendu par Renault sous le nom Renault Koleos hors Corée du Sud et Chili. Ces modèles sont basés sur les concepts-cars Koleos (Renault) et QMX (Renault Samsung Motors).
  • 2009 : Lancement de la SM3 dérivée de la Renault Mégane III, vendue par Renault sous le nom Renault Fluence hors Corée du Sud et Chili.
  • 2010 : Lancement de la SM5 dérivée de la Renault Laguna III, vendue par Renault sous le nom Latitude/Safrane hors Corée du Sud et Chili.
  • 2011 : Lancement de la SM7 vendue par Renault sous le nom Talisman en Chine.
  • 2013 : Lancement à l'automne du SUV QM3 sur le marché coréen, importé depuis l'Espagne, vendu par Renault sous le nom Renault Captur hors Corée du Sud et Chili.
  • 2014 : La marque Renault Samsung cesse d'être distribuée sur ses derniers marchés hors de Corée du Sud : le Chili et le Kazakhstan[1],[2].
  • 2016 : Lancement de la SM6 basée sur la Renault Talisman[3].
  • 2018 : Lancement de la Renault Clio[4]. Renault Samsung commence à distribuer des véhicules Renault badgés Renault en parallèle des véhicules badgés Renault Samsung.
  • 2022 :
    • En mars, Renault annonce que Renault Samsung Motors deviendra Renault Korea Motors (RKM) en août. Un nouveau logo est adopté. Ce changement de nom permet à la filiale sud-coréenne de Renault de cesser de payer d'importantes royalties (0,8% de son chiffre d'affaires) à Samsung[5].
    • Le 10 mai, Renault Group annonce avoir passé un accord avec le plus grand constructeur automobile privé chinois, Geely Auto, qui va acquérir 34,02 % des actions de Renault Korea Motors (RKM), par augmentation de capital. Renault restera majoritaire au capital. Geely apportera à RKM sa plate-forme CMA développée par sa filiale suédoise Volvo et ses moteurs hybrides, afin de proposer de nouveaux modèles RKM, vendus en Corée du Sud et peut-être ailleurs.[6]

Chiffres de ventes[modifier | modifier le code]

Année Ventes mondiales du constructeur Renault Samsung Motors
60 000 70 000 80 000 90 000 100 000 110 000 120 000 130 000 140 000 150 000 160 000 170 000 180 000
2006 121 660  
2007[7] 119 824  
2008[8] 104 478  
2009[9] 136 467  
2010[10] 161 913  
2012 153 891  
2016[11] 111 097  
2017[12] 99 846  
2018[13] 84 954  
2019[14] 79 081  
2020[15] 90 300  

Modèles actuels[modifier | modifier le code]

Ancien logo.

Anciens modèles[modifier | modifier le code]

Modèles importés[modifier | modifier le code]

Modèles actuels[modifier | modifier le code]

Anciens modèles[modifier | modifier le code]

Concept-cars[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Renault Samsung », sur web.archive.org, (consulté le )
  2. « RSM », sur web.archive.org, (consulté le )
  3. « SAMSUNG SM6, LA TALISMAN CORÉENNE », AutoNews,
  4. 루이, « La Renault Clio sera commercialisée le mois prochain en Corée », sur Agence de presse Yonhap,‎ (consulté le )
  5. « Renault Korea Motors abandonne la marque Samsung », sur Autoplus, (consulté le )
  6. « Geely Automobile Holdings va acquérir 34,02 % des actions de Renault Korea Motors », sur Renault Group, (consulté le )
  7. CercleFinance.com, « Renault : ventes 2007 record pour l'alliance Renault Nissan. », sur www.zonebourse.com, (consulté le )
  8. « Rapport annuel 2008 Renault », Groupe Renault,
  9. « Rapport annuel 2009 Renault », Groupe Renault,
  10. F.I., « Le groupe Renault annonce des ventes mondiales de 2,6 millions de véhicules », La Tribune Auto,
  11. F.I., « Renault Samsung enregistre 111 097 ventes de véhicules particuliers en 2016 », La Tribune Auto,
  12. F.I., « Renault Samsung enregistre 99 846 ventes de véhicules particuliers en 2017 », La Tribune Auto,
  13. F.I., « Renault Samsung enregistre 84 954 ventes de véhicules particuliers en 2018 », La Tribune Auto,
  14. F.I., « Renault Samsung enregistre 79 081 ventes de véhicules particuliers en 2019 », La Tribune Auto,
  15. F.I., « Renault Samsung enregistre 90 300 ventes de véhicules particuliers en 2020 », La Tribune Auto,
  16. Julien Sarboraria, « Samsung XM3 Inspire : quelles différences avec le Renault Arkana ? », L'Argus,