Renault Samsung Motors

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Pour les autres sujets connus sous le nom abrégé de Samsung, voir Samsung.
Renault Samsung Motors
Description de l'image Logo Renault Samsung Motors.PNG.
Création 1995
Dates clés 2000 : reprise par Renault
Siège social Drapeau de Corée du Sud Busan (Corée du Sud)
Actionnaires Renault : 80.1 %
Samsung : 19.9 %
Activité Automobile
Produits SM3, SM5, QM5, SM7
Société mère Alliance Renault-Nissan
Site web www.renaultsamsungm.com
L'usine de Busan

Renault Samsung Motors est un constructeur automobile coréen créé par le groupe Samsung en 1995 sous le nom de « Samsung Motors » et repris par Renault en 2000 qui a rebaptisé l'entreprise de son nom. Renault détient 80,1 % de la société, qui n'est pas cotée en bourse. Ses modèles étaient en fait des Nissan produites sous licence, d'où le rachat de la marque par Renault (la SM5, unique modèle de la gamme jusqu'en 2002, était en fait une copie de la Nissan Maxima). Depuis, les modèles sont conçus en commun par les ingénieries coréennes et françaises, et sont vendus sous les deux marques (Samsung en Corée et au Chili ou Renault dans les autres pays).

Historique[modifier | modifier le code]

Constructeur encore marginal, Renault Samsung Motors produit 121 855 voitures en 2006, 172 175 en 2007, 189 651 en 2008, 189 897 en 2009, 153 891 en 2012 et 130 000 en 2013[1] (dont 67 174 vendus sous la marque Samsung[2]). La baisse des ventes a atteint 27 % en 2011 et entre 33 % à 41 % au premier semestre 2012.

  • 1994 : Samsung s'associe à Nissan Motors pour créer Samsung Motors Inc. (SMI).
  • 1995 : Début des travaux de construction de l'usine de Pusan.
  • 1997 : Après des investissements massifs (2 milliards de dollars), SMI est devenu un constructeur aux standards internationaux, bénéficiant de l'image de Samsung en matière de technologie et de qualité.
  • 1998 : Samsung Motors lance la SM5 (basée sur une Nissan Maxima) alors que la crise économique secoue durement le pays. Malgré le succès relatif de la SM5, Samsung ne pouvait plus supporter les pertes de sa filiale, et décide de se désengager de son activité automobile.
  • 2000 : Renault rachète Samsung Motors et la rebaptise Renault Samsung Motors avec redémarrage de l'activité industrielle et commerciale.
  • 2002 : Avec le lancement de la SM3 (Nissan Bluebird Sylphy rebadgée), Renault Samsung Motors couvre près de 10 % du marché coréen.
  • 2004 : Lancement de la SM7 (Nissan Teana rebadgée) sur le marché coréen des véhicules haut de gamme.
  • 2005 : Lancement de la SM5 (également sur base Nissan Teana) sur le marché coréen, vendue par Renault sous le nom Renault Safrane au Moyen-Orient.
  • 2007 : Lancement à l'automne du SUV QM5 sur le marché coréen, vendu par Renault sous le nom Renault Koleos hors Corée du Sud et Chili. Ces modèles sont basés sur les concepts-cars Koleos (Renault) et QMX (Renault Samsung Motors).
  • 2009 : Lancement de la SM3 dérivée de la Renault Mégane III, vendue par Renault sous le nom Renault Fluence hors Corée du Sud et Chili.
  • 2010 : Lancement de la SM5 dérivée de la Renault Laguna III, vendue par Renault sous le nom Latitude/Safrane hors Corée du Sud et Chili.
  • 2011 : Lancement de la SM7 vendue par Renault sous le nom Talisman en Chine.
  • 2013 : Lancement à l'automne du SUV QM3 sur le marché coréen, vendu par Renault sous le nom Renault Captur hors Corée du Sud et Chili.
  • 2016 : Lancement de la SM6 vendue par Renault sous le nom Talisman.

Principaux modèles[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]