Renault Trafic I

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur les redirections « Opel Arena » redirige ici. Pour les autres significations, voir Opel Arena (Stade).

Renault Trafic I
Renault Trafic I
Renault Trafic T420 Phase I

Appelé aussi Opel Arena ; Chevrolet Space Van ; Inokom Permas ; Tata Winger
Marque Drapeau : France Renault
Années de production Phase 1 : 1981 - 1989
Phase 2 : 1989 - 1994
Phase 3 : 1994 - 2000
Production Environ 950 000 exemplaire(s)
Classe Utilitaire léger
Usine(s) d’assemblage Drapeau de la France Creil
Moteur et transmission
Énergie Essence, diesel
Moteur(s) Essence
moteur Cléon-Fonte:
1 397 cm3
moteur Cléon-Alu:
1 647 cm3
moteur F:
1 721 cm3
moteur Douvrin
1 995 cm3
2 165 cm3
Diesel
moteur F:
1 870 cm3
moteur Douvrin:
2 068 cm3
moteur 8140 Sofim:
2 445 cm3
Position du moteur Longitudinal avant
Transmission Traction ; Propulsion ; Intégrale
Boîte de vitesses Manuelle à 4 ou 5 rapports
Poids et performances
Poids à vide 1 200 à 1 300 kg
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) Fourgon (à partir de 5,3 m3)
Plateau-ridelles
Micro-car
Châssis-cabine
Suspensions Lames
Freins Hydraulique à tambours
Dimensions
Longueur de 4 335 à 4 832 mm
Largeur de 2 110 à 2 150 mm
Hauteur de 1 965 à 2 428 mm
Empattement de 2 800 à 3 200 mm
Voies  AV/AR 1 560 mm  / 1 520 mm
Chronologie des modèles

Le Renault Trafic I est un utilitaire léger fabriqué par Renault de 1980 à 2000. Il sera restylé en 1989 et 1994. Le Trafic remplace l'Estafette. Les concurrents français sont les fourgons Citroën C25 et Peugeot J5.

Historique[modifier | modifier le code]

Aujourd'hui le Trafic 1 poursuit sa longue carrière en Inde sous le nom de Tata Winger sous la marque Tata Motors.

Phase I (1980 - 1989)[modifier | modifier le code]

La Phase I du Trafic a été lancée dès septembre 1980.

Phase II (1989 - 1994)[modifier | modifier le code]

Phase III (1994 - 2000)[modifier | modifier le code]

  • 1994 : Un accord est signé avec le constructeur chinois Sanjiang pour construire ce modèle qui durera 9 ans.
  • Début 1997[1] : une part de la production est achetée par GM. Le Trafic devient alors Opel Arena ou Vauxhall Arena. Au Brésil, il s'appelle Chevrolet Space Van.

Les différentes versions[modifier | modifier le code]

Version Autobus de 1980 à 2001
Version Plate-Forme/Châssis de 1980 à 2001
Version Camionnette de 1980 à 2001

Comprendre la désignation[modifier | modifier le code]

Un Renault Trafic T113

Exemple : Renault Trafic T150 ; Renault Trafic T493 ; Renault Trafic P113

Lettre Famille Carrosserie Moteur
T = Traction
P = Propulsion
V = Intégrale
1 = TM* - 800 kg - court
4 = TM* - 1 000 kg - long
5 = TP** - < 9 places - court


TM* : Transport de marchandises
TP** : Transport de personnes
1 = Tolé normal
2 = Tolé surélevé
3 = Mixte nornal
4 = Mixte surélevé
5 = Vitré normal
6 = Vitré surélevé
9 = Plancher/Châssis nu
0 = Renault 847- C1J
1 = 841/A1M
2 = 829/J5R
3 = Renault 852 - J8S
4 = S8U - 8140
8 = F1N
A = J7T
B = S8U - 8140

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Le Trafic modernisa le concept d'utilitaire léger en proposant des versions traction (T) ou propulsion (P) à partir de mars 1981 (la traction permet d'abaisser la hauteur du plancher de chargement et la propulsion assure une meilleure motricité quand le véhicule est chargé) déclinées en de multiples variantes (tôlée, vitrée, surélevée, rallongée, bâchée ou carrossable) offrant des charges utiles allant de 800 à 1 400 kg (soit des P.T.A.C. allant de 2,1 tonnes à 3 tonnes. Les ensembles mécaniques étaient issus des Renault 18 et 20 à essence ou diesel, cette dernière motorisation ayant manqué à son prédécesseur. En revanche, l'essieu arrière est désormais rigide.

Au lancement, le styliste Marc Held[2] présente le Trafic van « La Méridienne » dessiné en collaboration avec Chausson.

Durant sa longue commercialisation, il subit deux restylages (face avant et tableau de bord) et fut l'objet de nombreuses modifications techniques (moteurs, éléments mécaniques, équipements de confort et de sécurité).

Pour 1985, la nouvelle version 4x4 reçoit une transmission à quatre roues motrices enclenchable.

Motorisations[modifier | modifier le code]

Version Autobus 1980 à 1989[modifier | modifier le code]

Diesel

  • 2.1 D : 58 ch.
  • 2.1 D 4X4 : 58 ch.

Essence

  • 1.4 : 48 ch.
  • 1.6 : 65 ch.
  • 1.6 4X4 : 65 ch.
  • 1.7 : 68 ch.
  • 2.0 : 79 ch.
  • 2.0 : 80 ch.
  • 2.0 4X4: 80 ch.

Version Autobus 1989 à 2001[modifier | modifier le code]

Diesel

  • 1.9 D : 60 ch.
  • 2.1 D : 58 ch.
  • 2.1 D : 64 ch.
  • 2.5 D : 75 ch.
  • 2.5 D 4X4 : 75 ch.

Essence

  • 1.7 : 68 ch.
  • 2.0 : 80 ch.
  • 2.2 : 95 ch.
  • 2.2 : 101 ch.

Version Plate-Forme/Châssis 1980 à 1989[modifier | modifier le code]

Diesel

  • 2.1 D : 58 ch.
  • 2.1 D 4X4 : 58 ch.
  • 2.1 D : 60 ch.
  • 2.5 D : 69 ch.

Essence

  • 1.4 : 48 ch.
  • 1.6 : 65 ch.
  • 1.7 : 68 ch.
  • 2.0 : 80 ch.
  • 2.0 4X4 : 82 ch.
  • 2.0 : 86 ch.

Version Plate-Forme/Châssis 1989 à 2001[modifier | modifier le code]

Diesel

  • 2.1 D : 58 ch.
  • 2.1 D : 64 ch.
  • 2.5 D : 69 ch.
  • 2.5 D : 75 ch.
  • 2.5 D : 76 ch.
  • 2.5 D 4X4 : 76 ch.
  • 2.5 D : 79 ch.
  • 2.5 D 4X4 : 79 ch.

Essence

  • 1.7 : 68 ch.
  • 2.0 : 80 ch.
  • 2.0 : 82 ch.
  • 2.2 : 95 ch.
  • 2.2 : 95 ch.
  • 2.2 4X4 : 101 ch.

Version Camionnette 1980 à 1989[modifier | modifier le code]

Diesel

  • 2.1 D : 58 ch.
  • 2.1 D 4X4 : 58ch.

Essence

  • 1.4 : 48 ch.
  • 1.6 : 65 ch.
  • 1.6 4X4 : 65 ch.
  • 1.7 : 68 ch.
  • 2.0 : 79 ch.
  • 2.0 : 80 ch.
  • 2.0 4X4 : 80 ch.
  • 2.0 : 82 ch.

Version Camionnette 1989 à 2001[modifier | modifier le code]

Diesel

  • 1.9 D : 60 ch.
  • 2.1 D : 58 ch.
  • 2.1 D : 64 ch.
  • 2.5 D : 75 ch.
  • 2.5 D 4X4: 75 ch.

Essence

  • 1.4 : 48 ch.
  • 1.7 : 68 ch.
  • 2.0 : 80 ch.
  • 2.2 : 95 ch.
  • 2.2 4X4 : 95 ch.
  • 2.2 : 101 ch.
  • 2.2 4X4: 101 ch.

Autres appellations[modifier | modifier le code]

  • Chevrolet Space Van au Brésil
  • Winnebago Le Sharo aux États-Unis
  • Opel Arena en Europe continentale, Vauxhall Arena au Royaume-Uni
  • Inokom Permas en Malaisie
  • Tata Winger en Inde

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. L'argus, 24 décembre 1996
  2. L'argus, 29 juillet 1982.
  • Manuel de réparation, M.R. 223 (carrosserie) T1-T4-T5 (octobre 1980)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]