Tunnel des Monts

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Tunnel des Monts
Image illustrative de l’article Tunnel des Monts
Entrées nord-ouest (côté Aix-les-Bains) des tubes du tunnel.

Type Tunnel routier
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Itinéraire N 201
Coordonnées 45° 34′ 30″ nord, 5° 55′ 45″ est
Exploitation
Péage aucun
Caractéristiques techniques
Longueur du tunnel 889 m / 870 m[1]
(tunnel courbé)
Nombre de tubes 2 tubes unidirectionnels
Nombre de voies par tube 3 voies
Construction
Ouverture à la circulation 1981

Géolocalisation sur la carte : Chambéry

(Voir situation sur carte : Chambéry)
Tunnel des Monts

Géolocalisation sur la carte : Savoie

(Voir situation sur carte : Savoie)
Tunnel des Monts

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Tunnel des Monts

Le tunnel des Monts est un tunnel routier français situé sur la commune de Chambéry, dans le département de la Savoie en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Présentation[modifier | modifier le code]

Le tunnel des Monts a été mis en service en 1981[2]. Il permet de franchir la colline de Lémenc (dite aussi « colline des Monts » ou simplement « Les Monts ») qui est un massif calcaire. Il est composé de deux tubes parallèles formant une légère courbe à 20 mètres l'un de l'autre. Chacun de ces tubes est unidirectionnel et ils sont de sens opposés[2]. Jusqu'en juillet 1985, chaque tube comprenait deux voies puis après cette date celui-ci passera à trois voies. Trois galeries de communications permettent de relier les deux tubes[2]. Le tunnel est traversé par la N 201. La vitesse y est limitée à 90 km/h. Cette structure fait partie de la voie rapide urbaine, appelée également VRU. Cette voie rapide permet, entre autres de contourner le centre de la commune de Chambéry, mais aussi de faire la liaison entre les péages de Chambéry-Nord (A43 et A41 Nord) et de Chignin (A43 et A41 Sud).

Longueur des tubes

  • Le tube nord (Italie / Albertville / Grenoble → Lyon / Genève) : 889 m
  • Le tube sud (Lyon / Genève → Grenoble / Albertville / ltalie) : 870 m
Surplombant l’entrée ouest (tube sud).

Contrôle radar[modifier | modifier le code]

L'un des tubes de ce tunnel est équipé d'un radar automatique. Voici quelques informations ci-dessous[3] :

  • Modèle : radar automatique de 3e génération datant de 2007.
  • Coordonnées longitude et latitude de l'emplacement du radar : N 45.57760 - E 5.91977.
  • Position du flash : flashage arrière des véhicules.
  • Sens du radar : le radar est placé dans le sens de Chambéry à Grenoble.
  • Signalétique : un petit panneau sur le côté gauche et un grand panneau sur le côté droit à une distance d'environ 300 mètres avant le radar.

Sources et références[modifier | modifier le code]

  1. Bernard Boy, Le tunnel des Monts. Réhabilitation de l'ouvrage, dans "Travaux", septembre 2005, n. 822
  2. a, b et c Bernard Boy et Jean-Paul Mizzi, Le tunnel des Monts : Réhabilitation de l'ouvrage, éd. Science et industrie, ISSN 0041-1906
  3. Information spécialisée sur les radars routiers automatiques - Radars-auto.com

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]