Aime-la-Plagne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Plagne.
Aime-la-Plagne
Vue panoramique d'Aime, son chef-lieu au centre.
Vue panoramique d'Aime, son chef-lieu au centre.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Savoie
Arrondissement Albertville
Canton Bourg-Saint-Maurice
Intercommunalité Communauté de communes des Versants d'Aime
Maire
Mandat
Corine Maironi-Gonthier
2016-2020
Code postal 73210
Code commune 73006
Démographie
Population
municipale
4 421 hab. (2014)
Densité 47 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 33′ 35″ nord, 6° 39′ 06″ est
Altitude Min. 556 m – Max. 2 700 m
Superficie 94,67 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Savoie

Voir sur la carte administrative de Savoie
City locator 14.svg
Aime-la-Plagne

Géolocalisation sur la carte : Savoie

Voir sur la carte topographique de Savoie
City locator 14.svg
Aime-la-Plagne

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Aime-la-Plagne

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Aime-la-Plagne
Liens
Site web ville-aime.fr

Aime-la-Plagne est une commune nouvelle située dans le département de la Savoie, en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Elle est créée le [1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Le chef-lieu, situé à Aime, se trouve à 700 m d'altitude. Il est desservi par la route nationale N90 qui relie Albertville à Bourg-Saint-Maurice. La commune fait partie de la moyenne Tarentaise. Elle se trouve à 15 km au nord-est de Moûtiers, et à 14 km au sud-ouest de Bourg-Saint-Maurice.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Aime-la-Plagne
La Léchère Beaufort
Hautecour Aime-la-Plagne La Plagne Tarentaise
Saint-Marcel Notre-Dame-du-Pré Bozel

Climat[modifier | modifier le code]

Le climat est de type montagnard, en raison de la présence du massif alpin.

Toponymie[modifier | modifier le code]

La nouvelle commune est un toponyme composé du nom de la commune d'Aime associée au nom de la station de sports d'hiver La Plagne.

Le nom de l'ancienne commune de Aime est un toponyme désignant l'ancien Forum Claudii Centronum, capitale administrative des Ceutrons[2]. Il dérive du nom donné par les Romains, au Ier siècle avant notre ère, à cette capitale, Axima, dérivant très probablement du nom d'un dieu local Aximus[2],[3].

Le toponyme Plagne est un mot régional désignant un lieu plat, un plateau[4]. Selon André Pégorier, il dérive de l'ancien français « plagne, plaigne » (une plaine)[4]. Le choix du nom de la station remonte aux années 1970 et s'est imposé aux différentes stations-villages et au domaine skiable.

Histoire[modifier | modifier le code]

Créée par un arrêté préfectoral du 17 novembre 2015, elle est issue du regroupement des trois communes d'Aime, de Granier et de Montgirod qui deviennent des communes déléguées[1]. Son chef-lieu est fixé à Aime.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Jusqu'aux prochaines élections municipales de 2020, le conseil municipal de la nouvelle commune sera constitué de l'ensemble des conseillers municipaux des anciennes communes[1]. Un nouveau maire sera élu début 2016. Les maires actuels des communes deviendront maires délégués de chacune des anciennes communes.

Liste des communes
Nom Code
Insee
Intercommunalité Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Aime
(siège)
73006 CC Les Versants d'Aime 50,74 3 566 (2013) 70
Granier 73126 CC Les Versants d'Aime 30,31 359 (2013) 12
Montgirod 73169 CC Les Versants d'Aime 13,62 470 (2013) 35

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
janvier 2016 en cours Corine Maironi-Gonthier DVG Maire de Aime 2014-2016

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 2014. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[5]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2016[6],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 4 421 habitants.

           Évolution de la population  [modifier]
2014
4 421
Population municipale [8].
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999 puis Insee à partir de 2006[7].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Il convient de se reporter aux articles consacrés aux anciennes communes fusionnées.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Il convient de se reporter aux articles consacrés aux anciennes communes fusionnées.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c « Arrêté préfectoral portant création de la commune nouvelle de AIME-LA-PLAGNE » [PDF], sur www.observatoire.savoie.equipement-agriculture.gouv.fr (consulté le 1er janvier 2016)
  2. a et b Henry Suter, « Article « Aime » », Noms de lieux de Suisse romande, Savoie et environs, sur henrysuter.ch, Henry Suter, 2000-2009 (consulté le 11 janvier 2016).
  3. Chanoine Adolphe Gros, Dictionnaire étymologique des noms de lieu de la Savoie, La Fontaine de Siloé (réimpr. 2004) (1re éd. 1935), 516 p. (ISBN 978-2-84206-268-2), p. 21, Articles « Aime ».
  4. a et b D'après Henry Suter, « Plagne », Noms de lieux de Suisse romande, Savoie et environs, sur henrysuter.ch, Henry Suter, 2000-2009 (consulté le 11 janvier 2016).
  5. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  6. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2009 .
  8. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années [ 2012]