Eurolines

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Eurolines
logo de Eurolines
illustration de Eurolines

Création
Forme juridique SA à conseil d'administration
Siège social Nanterre
Direction Richard Dujardin
Actionnaires Fixbus gmbh
Activité Services auxiliaires des transports terrestres
Effectif 149 en 2018
SIREN 391144300
Site web www.eurolines.comVoir et modifier les données sur Wikidata

Fonds propres 5 798 300 € fin 2018
Dette 3 174 000 € fin 2018 (financière)
Chiffre d'affaires 48 931 300 € en 2018
Résultat net -14 013 700 € en 2018 (perte)[1]
Car Eurolines.

Eurolines est une ancienne société filiale de Flixbus spécialisée dans le transport de passagers en car.

Histoire[modifier | modifier le code]

Créée en 1985 par le regroupement de 29 entreprises indépendantes, dont la société française Veolia Transport en assurait l'organisation en Belgique, en France, aux Pays-Bas et au Portugal[2] avant la fusion avec le groupe Transdev en 2011[3].

Elle dessert, avec ses partenaires ou filiales en Espagne, en Pologne, en République tchèque ou en Serbie, un grand nombre de destinations en Europe et au Maroc[4][source insuffisante]. La marque Eurolines est utilisée également par des partenaires comme National Express au Royaume-Uni ou SP Lasta en Serbie ou Deutsche Touring GmbH en Allemagne ou en Suisse Alsa+Eggmann. En République tchèque, la marque Eurolines est exploitée conjointement par Véolia et Touring[5][source insuffisante].

Le , Transdev annonce être entré en négociations exclusives avec Flixbus afin de lui céder l'entreprise Eurolines[6].

Le , Eurolines-Isilines est racheté officiellement par FlixBus. Ce rachat porte sur les activités d'Eurolines en France, aux Pays-Bas, en Belgique, en République Tchèque et en Espagne[7]. Avec ce rachat, cela réduit à deux opérateurs le marché français des transports par car de passager en longue distance : l’allemand FlixBus, et le français Ouibus (devenu en 2019 BlaBlaBus)[8][source insuffisante].

En juin 2020, Flixbus ambitionne de demander la liquidation judiciaire d'Eurolines[9]. Une telle décision entraînerait le licenciement de plus d'une centaine de salariés qui subissent la stratégie de Flixbus de démanteler un concurrent pour se laisser le champ libre sur le marché[10]. Sur les 115 salariés que compte Eurolines, 70 font déjà l'objet d'un PSE. Les 45 autres vont donc devoir quitter l'entreprise avec le minimum légal d'indemnités une fois sa liquidation prononcée[11].

La liquidation judiciaire est prononcée le 26 juin 2020[12].

Eurolines cesse l'ensemble de ses activités le 24 juillet 2020[13].

Activité, rentabilité, effectif[modifier | modifier le code]

Bilans publiés[14].
2015 2016 2017 2018
Chiffre d'affaires en millions d'euros 38 38 35 49
Résultat net en millions d'euros (+ou -) -8,9 -28,3 -17 -14
Effectif moyen annuel 170 159 158 149

Lignes internationales[modifier | modifier le code]

Autocar Eurolines à Strasbourg.

Eurolines assure des dessertes internationales dans la majorité des pays d'Europe et au Maroc :
Allemagne · Autriche · Belgique · Biélorussie · Bosnie-Herzégovine · Bulgarie · Croatie · Danemark · Espagne · Estonie · France · Grèce · Hongrie · Irlande · Italie · Lettonie · Lituanie · Luxembourg · Macédoine · Maroc · Moldavie · Pays-Bas · Pologne · Portugal · Roumanie · Royaume-Uni · Serbie · Slovaquie · Slovénie · Suède · Suisse · République tchèque.

Certaines destinations ne sont pas assurées toute l'année.

Lignes nationales en France[modifier | modifier le code]

En 2011, elle a commencé à assurer en France des dessertes interrégionales[15][source insuffisante] avec les lignes :

En 2015, d'autres gares routières sont ajoutées au réseau, comme la gare routière de Toulouse, mais c'est surtout Isilines, autre filiale de Transdev, qui opère la majorité des liaisons interrégionales.

Notes, sources et références[modifier | modifier le code]

  1. https://www.societe.com/bilan/eurolines-391144300201812311.html
  2. Qui sommes nous, sur le site d'Eurolines.
  3. « La fusion Veolia-Transdev, nouveau cas d'école pour la concurrence », La Tribune,‎ (lire en ligne, consulté le 10 octobre 2018).
  4. [1].
  5. [2].
  6. « Carlos Ghosn est sorti de prison après plus de cent jours de détention », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le 7 mars 2019).
  7. « https://www.flixbus.fr/entreprise/presse/communiques-de-presse/flixbus-rachete-eurolines-et-isilines », sur www.flixbus.fr (consulté le 19 août 2019).
  8. lemonde.fr à h 34.
  9. « Eurolines : la maison mère Flixbus veut une liquidation judiciaire, 100 salariés menacés », sur Capital.fr, (consulté le 12 juin 2020)
  10. « FlixBus va demander la liquidation judiciaire d’Eurolines, assurent les syndicats », sur SudOuest.fr (consulté le 12 juin 2020)
  11. Le Figaro avec AFP, « FlixBus va demander la liquidation judiciaire d'Eurolines », sur Le Figaro.fr, (consulté le 12 juin 2020)
  12. « EUROLINES (NANTERRE) Chiffre d'affaires, résultat, bilans sur SOCIETE.COM - 391144300 », sur www.societe.com (consulté le 30 juin 2020)
  13. Jean-Yves Guérin, « Autocars : Eurolines meurt du Covid-19 », sur www.lefigaro.fr, (consulté le 22 juillet 2020)
  14. « Eurolines : bilans 2015 à 2018 », sur www.verif.com (consulté le 30 juin 2020)
  15. [3].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]