Chambéry métropole

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Chambéry métropole
Blason de Chambéry métropole
Chambéry métropole
Vue d'ensemble de la cluse de Chambéry depuis le Relais du Mont du Chat.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Savoie
Forme Communauté d'agglomération
Siège Chambéry
Communes 24
Président Xavier Dullin (UMP)
Budget 216 500 000[1]  (2012)
Date de création
Date de disparition
Code SIREN 247300098
Démographie
Population 125 778 hab. (2013)
Densité 478 hab./km2
Géographie
Superficie 263,07 km2
Localisation
Localisation de Chambéry métropole
Localisation en Savoie.
Liens
Site web www.chambery-metropole.fr
Fiche Banatic Données en ligne

Chambéry métropole est une ancienne communauté d'agglomération française, située dans le département de la Savoie en région Rhône-Alpes.

Elle regroupait 24 communes situées autour de la ville-centre de Chambéry et est la plus peuplée du département avec près de 125 000 habitants en 2012.

Cette structure intercommunale ne constitue par une métropole au sens de la réforme des collectivités territoriales françaises et de l'acte III de la décentralisation.

Elle fusionne avec la communauté de communes du cœur des Bauges le pour former la communauté d’agglomération Chambéry métropole - Cœur des Bauges, devenue Grand Chambéry.

Géographie[modifier | modifier le code]

Communes du sud de l'agglomération.

La communauté d'agglomération Chambéry Métropole se situe à l'est de la Chaîne de l'Épine, au sud du Lac du Bourget et de la Chaîne du Revard, à l'ouest du Massif des Bauges et au nord de la chaîne de Belledonne et du massif de la Chartreuse. Elle se trouve au cœur du Sillon alpin tout en comportant des communes membres des parcs naturels régionaux de Chartreuse et des Bauges.

Le territoire de l'agglomération s'étend sur 26 307 hectares (263,07 km2)[2] et son altitude varie entre 232 mètres à La Motte-Servolex et 1 845 mètres sur la commune de Les Déserts.

Histoire[modifier | modifier le code]

Chambéry métropole est la quatrième forme prise par l'intercommunalité chambérienne.

Se sont succédé les établissements publics de coopération intercommunale suivant :

  • Syndicat intercommunal d'assainissement et d'urbanisme de la région de Chambéry (SIAURC), du 16 février 1957 à 1978.
  • Syndicat intercommunal de l'agglomération chambérienne (SIAC), de 1978 au .
  • District urbain de la Cluse de Chambéry (DUCC), du au .
  • Chambéry métropole, du au .

La communauté d'agglomération Chambéry métropole rassemblait à sa création 15 communes : Barberaz, Barby, Bassens, Challes-les-Eaux, Chambéry, Cognin, Jacob-Bellecombette, La Motte-Servolex, La Ravoire, Saint-Alban-Leysse, Saint-Baldoph, Saint-Jeoire-Prieuré, Sonnaz, Verel-Pragondran et Vimines.

Une seizième commune, Saint-Jean-d'Arvey, les a rejoint le .

Le , le conseil communautaire a approuvé à l'unanimité l'adhésion de 8 communes supplémentaires, portant ainsi leur nombre à 24 à compter du 1er janvier 2006 : Curienne, Les Déserts, Montagnole, Puygros, Saint-Cassin, Saint-Sulpice, Thoiry et La Thuile.

Elle est fusionné avec la communauté de communes du cœur des Bauges par décret du . Cette fusion est effective à partir du et l’ensemble prend le nom de communauté d’agglomération Chambéry métropole - Cœur des Bauges puis Grand Chambéry.

Composition[modifier | modifier le code]

La communauté d'agglomération regroupait les 24 communes suivantes :


Liste des communes de l’intercommunalité
Nom Code
Insee
Gentilé Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Chambéry
(siège)
73065 Chambériens 20,99 59 490 (2014) 2 834


Barberaz 73029 Barberaziens 3,79 4 617 (2014) 1 218
Barby 73030 Barbysins 2,48 3 326 (2014) 1 341
Bassens 73031 Bassinots 3,11 4 012 (2014) 1 290
Challes-les-Eaux 73064 Challésiens 5,65 5 229 (2014) 925
Cognin 73087 Cognerauds 4,48 6 027 (2014) 1 345
Curienne 73097 Curiennais 8,55 673 (2014) 79
Les Déserts 73098 Désertiers 33,59 764 (2014) 23
Jacob-Bellecombette 73137 Jacobins 2,47 3 861 (2014) 1 563
Montagnole 73160 Montagnolais 11,30 830 (2014) 73
La Motte-Servolex 73179 Motterains 29,85 11 726 (2014) 393
Puygros 73210 Puygrolains 10,34 383 (2014) 37
La Ravoire 73213 Ravoiriens 6,82 8 032 (2014) 1 178
Saint-Alban-Leysse 73222 Saint-Albanais 8,40 5 692 (2014) 678
Saint-Baldoph 73225 Saint-Bardolains 6,24 2 883 (2014) 462
Saint-Cassin 73228 Saint-Cassinois 14,79 765 (2014) 52
Saint-Jean-d'Arvey 73243 Sangerains 13,01 1 703 (2014) 131
Saint-Jeoire-Prieuré 73249 Saint-Jeoriens 5,34 1 296 (2014) 243
Saint-Sulpice 73281 Sorpesais 8,82 789 (2014) 89
Sonnaz 73288 Sonnaziens 6,79 1 756 (2014) 259
Thoiry 73293 Thoirzans 17,75 461 (2014) 26
La Thuile 73294 Thuillards 18,26 327 (2014) 18
Verel-Pragondran 73310 Devrai-Gondragniers 6,53 445 (2014) 68
Vimines 73326 Vimenais 14,23 1 940 (2014) 136

Démographie[modifier | modifier le code]

Population[modifier | modifier le code]

Évolution de la population
1968 1975 1982 1990 1999 2010 2013 2014
79 77792 67399 602106 682115 256122 671125 778127 027
(Sources : Insee[3])
Histogramme
(élaboration graphique par Wikipédia)

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

Pyramide des âges de la communauté d’agglomération Chambéry Métropole en 2010 en pourcentage[4].
HommesClasse d’âgeFemmes
0,4 
90 ans ou +
1,2 
6,4 
75 à 89 ans
9,7 
13,0 
60 à 74 ans
14,1 
19,4 
45 à 59 ans
19,9 
20,5 
30 à 44 ans
18,8 
21,3 
15 à 29 ans
20,1 
18,9 
0 à 14 ans
16,2 
Pyramide des âges en Savoie en 2008 en pourcentage[5].
HommesClasse d’âgeFemmes
0,3 
90 ans ou +
1,1 
6,1 
75 à 89 ans
9,4 
13,0 
60 à 74 ans
14,1 
21,1 
45 à 59 ans
20,4 
21,5 
30 à 44 ans
20,6 
18,8 
15 à 29 ans
16,9 
19,2 
0 à 14 ans
17,5 

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Statut[modifier | modifier le code]

Le regroupement de communes a dès sa création pris la forme d’une communauté d'agglomération. L’intercommunalité est enregistrée au répertoire des entreprises sous le code SIREN 247 300 098. Son activité est enregistrée sous le code APE 8411Z

Tendances politiques des maires de l'agglomération[modifier | modifier le code]

Commune Maire Nuance politique
Barberaz David Dubonnet UMP
Barby Catherine Chappuis PS
Bassens Alain Thieffenaz SE
Challes-les-Eaux Daniel Grosjean UMP
Chambéry Michel Dantin UMP
Cognin Florence Vallin-Balas PS
Curienne Xavier Bolze DVG
Les Déserts Jean-Louis Dumaz SE
Jacob-Bellecombette Brigitte Bochaton DVD
Montagnole Jean-Maurice Venturini DVD
La Motte-Servolex Luc Berthoud UMP
Puygros Gérard Marcucci SE
La Ravoire Patrick Mignola MoDem
Saint-Alban-Leysse Michel Dyen SE
Saint-Baldoph Olivier Fayn SE
Saint-Cassin Philippe Dubonnet SE
Saint-Jean-d'Arvey Jean-Claude Monin PS
Saint-Jeoire-Prieuré Jean-Marc Léoutre DVD
Saint-Sulpice Louis Caille SE
Sonnaz Daniel Rochaix SE
Thoiry Jérôme Esquevin SE
La Thuile Pierre Pérez SE
Verel-Pragondran François Gallet SE
Vimines Lionel Mithieux MoDem

Liste des présidents[modifier | modifier le code]

Liste des présidents successifs[6]
Période Identité Étiquette Qualité
1957 1977 Jean Blanc CDS maire de La Ravoire, président du SIAURC
1977 1978 Louis Besson PS maire de Barby, assure la transition entre le SIAURC et le SIAC, d'avril 1977 à décembre 1978
1978 1983 Jean Fressoz DVG maire de Cognin, président du SIAC
1983 1985 Michel Maurin RPR maire de Challes-les-Eaux, président du SIAC puis du DUCC
1985 2001 Marius Pillet DVD maire de Saint-Alban-Leysse, président du DUCC puis de Chambéry métropole
2001 2004 Thierry Repentin PS deuxième adjoint au maire Chambéry, élu avec 41 voix contre 30 à Marius Pillet, maire de Saint-Alban-Leysse. Thierry Repentin ayant été élu sénateur le et étant également conseiller général, il a renoncé à ses mandats d'adjoint au maire de Chambéry et donc de président de Chambéry métropole le 21 décembre 2004. La présidence par intérim a été assurée par Marius Pillet, premier vice-président
2005 2014 Louis Besson PS maire de Chambéry, élu le avec 40 voix contre 39 à Patrick Mignola (UDF), maire de La Ravoire. Le 14 avril 2008, Louis Besson est réélu pour un nouveau mandat par 50 voix contre 45
2014 2016 Xavier Dullin UMP conseiller régional Rhône Alpes, élu le avec 59 voix contre 16 bulletins blancs
Les données manquantes sont à compléter.

Conseil communautaire[modifier | modifier le code]

À la suite de la réforme des collectivités territoriales de 2013, les conseillers communautaires dans les communes de plus de 1 000 habitants sont élus au suffrage universel direct en même temps que les conseillers municipaux. Dans les communes de moins de 1 000 habitants, les conseillers communautaires seront désignés parmi le conseil municipal élu dans l'ordre du tableau des conseillers municipaux en commençant par le maire puis les adjoints et enfin les conseillers municipaux. Les règles de composition des conseils communautaires ayant changé, celui-ci comptait à partir d'avril 2014 vingt-quatre conseillers communautaires qui étaient répartis selon la démographie.

Nombre de délégués Communes
29 Chambéry
6 La Motte-Servolex
4 La Ravoire
3 Barberaz, Challes-les-Eaux, Cognin et Saint-Alban-Leysse
2 Barby, Bassens, Jacob-Bellecombette, Saint-Baldoph, Saint-Jean-d'Arvey, Saint-Jeoire-Prieuré, Sonnaz et Vimines
1 Curienne, Les Déserts, Montagnole, Puygros, Saint-Cassin, Saint-Sulpice, Thoiry, La Thuile et Verel-Pragondran

Bureau[modifier | modifier le code]

Le conseil communautaire était composé de 38 membres qui élisaient un président et 14 vice-présidents. Ces derniers, avec d'autres membres du conseil communautaire, constituaient le bureau. Le conseil communautaire délèguait une partie de ses compétences au bureau et au président.

Composition du Bureau en 2014
Nom Fonction Qualité
Xavier Dullin Président Conseiller municipal de Chambéry, Conseiller régional d'Auvergne-Rhône-Alpes
Jean-Marc Léoutre 1er Vice-président (Finances et organisation des services) Maire de Saint-Jeoire-Prieuré
Lionel Mithieux 2e Vice-président (Politiques contractuelles, projet d'agglomération et évolution des
compétences)
Maire de Vimines
Luc Berthoud 3e Vice-président (Agriculture, cours d'eau, développement durable et espaces naturels) Maire de La Motte-Servolex
Josiane Beaud 4e Vice-présidente (Transports et déplacements) 1re adjointe au maire de Chambéry
Brigitte Bochaton 5e Vice-présidente (Habitat, Gens du voyage) Maire de Jacob-Bellecombette
Michel Dyen 6e Vice-président (Bâtiments, patrimoine, voirie et infrastructures) Maire de Saint-Alban-Leysse
Jean-Maurice Venturini 7e Vice-président (Eau, assainissement, droit des sols) Maire de Montagnole
Marc Chauvin 8e Vice-président (Ressources humaines et moyens des services) 1er adjoint au maire de La Ravoire
Catherine Chappuis 9e Vice-présidente (Insertion sociale, économie sociale et solidaire, PA Cote-Rousse
et projet de pôle santé)
Maire de Barby
Daniel Rochaix 10e Vice-président (Déchets ménagers et assimilés) Maire de Sonnaz
Driss Bourida 11e Vice-président (Renouvellement urbain, action sociale et politique de la ville) Conseiller municipal de Chambéry
David Dubonnet 12e Vice-président (Équipements collectifs, sportifs, associatifs et relations avec
les clubs sportifs)
Maire de Barberaz
Florence Vallin-Balas 13e Vice-présidente (Démocratie participative, relation avec les usagers
et représentation au Conseil de développement)
Maire de Cognin
Michel Dantin 14e Vice-président (Relations nationales et internationales) Maire de Chambéry

Compétences[modifier | modifier le code]

Les principales compétences de Chambéry métropole étaient :

Chambéry métropole s'occupait également :

  • de certains équipements de loisirs (piscine, patinoire)
  • du développement économique
  • de la politique de la ville
  • de l'habitat
  • de l'environnement

Identité visuelle[modifier | modifier le code]

Logotype de Chambéry Métropole.

La Communauté d'agglomération Chambéry Métropole s’est dotée d’un logotype.

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]