Festival international de géographie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir FIG.

Festival International de Géographie
Le FIG
Image illustrative de l’article Festival international de géographie
Logotype du FIG.

Genre manifestation populaire et scientifique centrée sur la géographie.
Lieu Saint-Dié des Vosges, Vosges, Grand Est Drapeau de la France France
Coordonnées 48° 17′ 06″ nord, 6° 57′ 00″ est
Période début octobre.
Scènes Structures municipales telles que musée, médiathèque, salle de spectacle La Nef ou Tour de la Liberté, parcs de la ville mais aussi cinémas, brasseries, lieux d'enseignement (IUT, INSIC, Lycée Jules-Ferry ) ou de culte (cathédrale et temple) etc.
Date de création 1990
Fondateurs Christian Pierret
Organisateurs pilotage par un comité scientifique.
Structure-mère ADFIG (Association pour le Développement du FIG).
Direction Gilles Fumey, président de l'ADFIG - Direction scientifique : Philippe Subra et Victoria Kapps (FIG 2018) ;
Olivier Clochard (FIG 2019) ;
Alexis Metzger et Martine Tabeaud (FIG 2020).
Collaborations Centre National du Livre, Union géographique internationale.
Site web Site officiel

Le Festival international de géographie de la ville de Saint-Dié-des-Vosges, dans la région Grand Est, est une manifestation annuelle à la fois scientifique et grand public organisée par l'ADFIG (Association pour le Développement du FIG) depuis 1990.

Sommaire

Présentation[modifier | modifier le code]

Capitale mondiale de la géographie.

Géographes, chercheurs, universitaires, enseignants du secondaire et simples amateurs de géographie humaine ou physique se donnent alors rendez-vous dans cette ville vosgienne, traditionnellement lors du premier week-end du mois d'octobre, afin de débattre d'un thème et/ou sur un pays ainsi que pour réfléchir aux enjeux de la place et de la transmission de cette discipline.

La ville pavoisée aux couleurs du Festival International de Géographie.

Des géographes mais également des romanciers, des essayistes, des sociologues, des hommes politiques, des philosophes interviennent au cours des nombreuses tables rondes, cafés-géographiques et conférences-débats proposées à Saint-Dié-des-Vosges et dans les communes environnantes durant les trois jours pleins que dure le festival. Grands entretiens, tables-rondes et conférences-débats sont complétés par le Salon du Livre Amerigo-Vespucci – où l'on décerne chaque année le Prix Amerigo-Vespucci –, la vitrine scientifique du Salon de la Géomatique, les cafés géographiques, les expositions, les films ainsi que par un Salon de la Gastronomie.

L'édition 2016 de la manifestation s'est complétée d'un " FIG Junior " à destination des enfants.

La vocation de Saint-Dié-des-Vosges pour la géographie résulte du baptême de l'Amérique en 1507 dans cette ville par les membres du Gymnase Vosgien, dont Martin Waldseemuller, auteurs de la première carte du Nouveau monde.

Le FIG est organisé par l'ADFIG (Association pour le développement du FIG) depuis 1990 et la programmation des manifestations est pilotée par un comité scientifique composé de géographes. Le festival est placé sous le haut patronage de l’Union géographique internationale et du président de la République française.

Les prix décernés[modifier | modifier le code]

Concours de géovisualisation et cartographies dynamiques.

Plusieurs prix sont décernés chaque année au cours du festival[1]. Le plus prestigieux d'entre eux est le prix Vautrin Lud, la plus haute récompense dans le champ de la géographie[2], souvent désigné comme le « Nobel de géographie »[3].

Le prix Amerigo-Vespucci est un prix littéraire qui distingue des ouvrages portant sur le thème de l'aventure et du voyage[1]. Un prix Amerigo-Vespucci jeunesse est également décerné. Le prix Ptolémée est un prix de vulgarisation. Le prix de la thèse du Comité national français de géographie honore les travaux d'un doctorant de géographie.

Depuis 2008, le Salon de la Géomatique organise le Concours de géovisualisation et cartographies dynamiques (trois prix y sont décernés)[4].

Depuis l'édition 2016, un prix de la BD géographique est décerné.

Chronologie[modifier | modifier le code]

1990 : Les découpages du monde[modifier | modifier le code]

En même temps que la création du FIG, apparaissent le salon du livre, des ateliers géographiques et géomatiques, ainsi que deux prix, Amerigo-Vespucci et Amerigo-Vespucci Jeunesse[5]

  • Dates : 8, 9 et 10 juin 1990.
  • Président : Haroun Tazieff, volcanologue.
  • Prix Amerigo-Vespucci : Claude Leborgne pour La Prison nomade.
  • Prix Amerigo-Vespucci Jeunesse : John Howe et Gérard Jaeger pour Amerigo Vespucci.

1991 : Mégapoles et villes géantes : Pour une écologie urbaine[modifier | modifier le code]

Joël de Rosnay, président du 2e FIG.

Le prix Vautrin-Lud est attribué pour la première fois en 1991. Lancé en juin la première année, le FIG se tiendra désormais au début du mois d'octobre[5].

1992 : Les nouveaux nouveaux mondes[modifier | modifier le code]

Les premiers supports de communication périodiques, FIG Infos et le quotidien FIG Journal, sont distribués. Un « Grand Témoin » – non géographe – sera maintenant invité chaque année. Différentes manifestations du FIG sont décentralisées vers d'autres localités de la région[5].

1993 : Monde rural, espaces, enjeux[modifier | modifier le code]

Pour la première fois, un concours de posters est institué, en collaboration avec les rectorats de Nancy-Metz et de Strasbourg[5].

1994 : Régions et mondialisation[modifier | modifier le code]

Le prix Ptolémée est décerné pour la première fois. Un salon de la gastronomie est créé, de même qu'un concours de vitrines avec les commerçants locaux[5].

  • Dates : 30 septembre, 1er et 2 octobre 1994.
  • Président : Léon Schwartzenberg, professeur à l'Institut de Villejuif, ancien ministre.
  • Grand Témoin : Noël Coppin, directeur de la rédaction de La Croix - L'Evénement du Jeudi.
  • Prix Amerigo-Vespucci : Michel Marty pour L'Île rouge.
  • Prix Amerigo-Vespucci Jeunesse : Bertrand Solet pour La Troupe sans pareille.
  • Prix Ptolémée : Françoise Péron pour Des îles et des hommes : l'insularité aujourd'hui et Jacques Scheibling pour Qu'est-ce que la géographie ?
  • Prix Vautrin-Lud : Milton Santos (Brésil).

1995 : Risques naturels, risques de société[modifier | modifier le code]

Des FIG Boutiques vendent divers objets portant le logo du FIG[5].

David Harvey, lauréat du prix Vautrin Lud en 1995.

1996 : Terres d'exclusions, terres d'espérances[modifier | modifier le code]

Des personnalités « invitées d'honneur » et des pays « invités d'honneur » apparaissent[5].

1997 : La planète « nomade », les mobilités géographiques d'aujourd'hui[modifier | modifier le code]

Les inspecteurs pédagogiques régionaux (IPR) d'histoire et de géographie se réunissent à Saint-Dié-des-Vosges. En partenariat avec le Ministère de l'Éducation nationale, plusieurs initiatives visent à sensibiliser la population, et en particulier les élèves, au « rôle civique de la géographie[5] ». Apparition des invités d'Honneur.

1998 : L'Europe, un continent à géographie variable[modifier | modifier le code]

Lancement du premier "café-géo" dans un bar de la ville.

1999 : Vous avez dit nature ? Géographie de la nature, nature de la géographie[modifier | modifier le code]

Le prix Ptolémée se spécialise : les années paires un Ptolémée "audiovisuel" est attribué, les années impaires un Ptolémée "livre". Des « parcours géographiques » sont en outre organisés[5].

2000 : La géographie et la santé[modifier | modifier le code]

À Séoul, Christian Pierret reçoit la grande médaille de l'Union géographique internationale (UGI[5]).

2001 : Géographie de l'innovation, de l'économique au technologique, du social au culturel[modifier | modifier le code]

2002 : Géographie et religions, ces croyances, représentations et valeurs qui modèlent le monde[modifier | modifier le code]

2003 : Eau et géographie, source de vie, source de conflits, trait d'union entre les hommes[modifier | modifier le code]

Un prix des thèses, lancé par le Comité national de géographie, sera désormais décerné pendant le FIG[5].

Lauréat du concours de posters scientifiques (2003.)

2004 : Nourrir le monde, nourrir les hommes. Les géographes se mettent à table[modifier | modifier le code]

  • Dates : 30 septembre, 1, 2 et 3 octobre 2004.
  • Pays invité : La Jordanie.
  • Président : Henri Atlan, professeur émérite en biophysique, écrivain, philosophe.
  • Grand témoin : Paul Dubrule, coprésident fondateur du Groupe Accor, sénateur de Seine-et-Marne.
  • Invité d'honneur : Son Altesse Royale le Prince El Hassan bin Talal de Jordanie.
  • Prix Amerigo-Vespucci : France Huser pour Le Murmure des sables.
  • Prix Amerigo-Vespucci Jeunesse : Didier Daeninckx et Laurent Corvaisier pour L'Enfant du zoo.
  • Prix Ptolémée de l'audiovisuel : Hubert Dubois pour le film Les poubelles de la mondialisation.
  • Prix Vautrin-Lud : Philippe Pinchemel (France).

2005 : Le monde en réseaux : lieux visibles, liens invisibles[modifier | modifier le code]

Un partenariat entre l'Union géographique internationale (UGI) et le FIG est signé pour encourager les comités nationaux de l'UGI à créer des festivals de géographie[5].

  • Dates : 29, 30 septembre, 1 et 2 octobre 2005.
  • Pays invité : L'Italie.
  • Président : Boris Cyrulnik, ethnologue, psychanalyste, psychologue, neuropsychiatre et écrivain français.
  • Grand témoin : Dominique Wolton, fondateur et directeur du laboratoire “Communication et politique”.
  • Invité d'honneur : Adalberto Vallega, professeur, géographe, Président de l’Union géographique internationale
  • Prix Amerigo-Vespucci : Jean-Paul Delfino, Corcovado, (Éditions Métailié).
  • Prix Amerigo-Vespucci Jeunesse : Xavier-Laurent Petit, Le col des Mille Larmes, (Éditions Castor Poche Flammarion, collection aventure).
  • Prix Ptolémée du livre : Collection Atlas/Monde aux Éditions Autrement, pour comprendre l'état du monde aujourd'hui.
  • Prix Vautrin-Lud : Brian J.L. Berry, Professeur, Université de Dallas, Texas.

2006 : Les géographes redécouvrent les Amériques[modifier | modifier le code]

2007 : La planète en mal d'énergies[modifier | modifier le code]

2008 : Entre guerres et conflits : la planète sous tension[modifier | modifier le code]

Michel Serres au Salon du Livre

2009 : Mers et océans : les géographes prennent le large[modifier | modifier le code]

Dominique Fernandez au Salon du Livre.

2010 : La forêt, or vert des Hommes ? Gestion - Protection - Exploitation durable[modifier | modifier le code]

Le Salon du livre géographique.

2011 : L'Afrique plurielle : paradoxes et ambitions[modifier | modifier le code]

Antoine Bailly, lauréat du prix Vautrin Lud

2012 : Les facettes du paysage : nature, culture, économie[modifier | modifier le code]

Yi-Fu Tuan, lauréat du prix Vautrin Lud.

2013 : La Chine, une puissance mondiale ?[modifier | modifier le code]

Drapeaux Franco-Chinois.


2014 : Habiter la Terre[modifier | modifier le code]

Anne Buttimer, lauréate du prix Vautrin Lud 2014.

2015 : Les territoires de l'imaginaire. Utopie, représentation et prospective[modifier | modifier le code]

Isabelle Autissier, lauréate du prix Ptolémée

2016 : Un monde qui va plus vite ?[modifier | modifier le code]

Création d'un FIG Junior et d'un prix de la BD géographique.

Les animaux (thème) et l'Afrique du Sud (pays invité) à l'honneur.

2017 : Territoires humains, mondes animaux[modifier | modifier le code]

  • Dates : 29, 30 septembre et 1er octobre 2017.
  • Territoire invité : l'Afrique du Sud[6]
  • Président : Michel Pastoureau.
  • Grand témoin : Jean-Claude Guillebaud.
  • Président du Salon du Livre : Lydie Salvayre.
  • Prix Amerigo-Vespucci : Raphaël Jerusalmy pour son livre Évacuation, éd. Actes Sud.
  • Prix Amerigo-Vespucci Jeunesse : Johan Dayt pour son ouvrage Une Italie, Maison Eliza .
  • Prix de la Bande dessinée géographique : Laurent Bonneau et Mathilde Ramadier pour Et il foula la terre avec légèreté, éd. Futuropolis;
  • Prix Ptolémée de la Géographie : Éric Vallet et Emmanuelle Vagnon pour La fabrique de l’Océan Indien, éd. de la Sorbonne.
  • Prix Vautrin-Lud : Akin Mabogunje (Nigeria).

2018 : La France demain[modifier | modifier le code]

2019 : Migrations[modifier | modifier le code]

Création, au Salon du Livre, de mini-conférences pour les enfants et, pour les adultes, de "Rendez-vous polars" dans les bars de la ville.

2020 : Climat(s)[modifier | modifier le code]

Annonce du thème 2020 lors de la cérémonie de clôture du FIG 2019.
  • Dates : 2, 3 et 4 octobre 2020.
  • Pays invité : Portugal[13].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Site du FIG [1]
  2. (en) The University of Texas at Dallas [2]
  3. Université de Genève [3]
  4. Site internet du concours
  5. a b c d e f g h i j k et l Vianney Huguenot et Georges Roques, La géographie, quelle histoire !, Gérard Louis éditeur, Haroué (54), septembre 2009, p. 172
  6. « Festival International de Géographie - à bientôt pour le festival 2017 ! », sur www.fig.saint-die-des-vosges.fr (consulté le 2 octobre 2016)
  7. « Annonce du Fig 2018 », sur www.fig.saint-die-des-vosges.fr (consulté le 29 janvier 2018)
  8. « Page accueil du site du FIG : les personnalités du FIG 2018 », sur www.fig.saint-die-des-vosges.fr (consulté le 8 août 2018)
  9. « Prix Amerigo-Vespucci : 3 lauréats, 3 univers », FIG, 14 septembre 2018 [4]
  10. « Festival International de Géographie - Jacques Lévy, lauréat du Vautrin Lud 2018 ! », sur festival-international-geographie.fr (consulté le 11 juin 2018)
  11. « Le Fig met le cap sur les Caraïbes pour son édition 2019 » (consulté le 9 octobre 2018)
  12. « Prix Vautrin Lud » (consulté le 27 juillet 2019)
  13. « Direction le Portugal pour le FIG 2020 », Vosges-Matin, 7 octobre 2019 [5]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :