Catherine Dolto

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Catherine Dolto
Image dans Infobox.
Catherine Dolto en 2008.
Biographie
Naissance
Nom de naissance
Catherine Marie DoltoVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Famille
Père
Mère
Fratrie
Parentèle
Autres informations
Distinctions

Catherine Dolto-Tolitch, née le au Croisic (Loire-Atlantique), est médecin, haptothérapeute, et écrivain, spécialisée dans les livres sur la santé des enfants. Elle est présidente de l'association « Archives et documentation Françoise Dolto ».

Biographie[modifier | modifier le code]

Famille[modifier | modifier le code]

Née le au Croisic, Catherine Marie Dolto est la fille de la psychanalyste et pédiatre Françoise Dolto (née Marette) et du masseur-kinésithérapeute Boris Dolto (né Boris Ivanovitch Dolto avant la francisation du nom), un émigré russe. Elle a deux frères aînés : Jean-Chrysostome Dolto, chanteur sous le nom de Carlos, et Grégoire Dolto, ingénieur, architecte naval[1]. Elle est aussi la nièce de l'homme politique Jacques Marette (1922-1984).

Formation[modifier | modifier le code]

Après avoir étudié le théâtre et la sociologie, Catherine Dolto devient médecin. Elle travaille beaucoup avec sa mère Françoise Dolto, qu'elle assiste pour son émission radiophonique Lorsque l'enfant paraît.

Haptonomie[modifier | modifier le code]

En 1980, elle rencontre Frans Veldman, fondateur de l'haptonomie, et se retrouve en contact avec les bébés. Depuis elle a enseigné à ses côtés et s'est consacrée à l'haptopsychothérapie. Dans sa pratique, elle accompagne les parents lors de la grossesse et les bébés pendant la première année de leur vie[1].

Édition[modifier | modifier le code]

Au début des années 1980, elle rencontre l'éditrice Colline Faure-Poirée. Elles vont créer ensemble des collections qui abordent toutes les choses de la vie en s'adressant directement aux enfants.

En 1988, paraît Paroles pour adolescents, un livre à trois voix, de Françoise Dolto, Catherine Dolto et Colette Percheminier.

Elle publie en 2001 le Dico Ado, auquel participent le gynécologue Israël Nisand, le pédopsychiatre Loutfi Benhabib, la psychanalyste Caroline Eliacheff, le psychanalyste Pierre Kammerer ou encore le psychiatre Claude Olievenstein[2].

Autres activités[modifier | modifier le code]

Elle crée, avec Emma la clown, un spectacle intitulé « Z’humains ! Conférence anti-fin du monde »[3],[4].

Archives et documentation Françoise Dolto[modifier | modifier le code]

Elle est l'héritière désignée par sa mère, exécutrice testamentaire de Françoise Dolto mais aussi détentrice d'un droit moral :

« J'ai été désignée par ma mère dans les derniers jours de sa vie, à notre étonnement à toutes deux car ni elle ni moi n'avions réfléchi à la nécessité que quelqu'un remplisse de telles fonctions. Toutefois, quand il s'est agi de prendre des dispositions, dans une certaine urgence, elle n'a vu personne d'autre qui lui soit à la fois si proche et qui connaisse aussi bien son travail. L'univers professionnel de mes deux frères était vraiment trop éloigné du sien mais je ne prends aucune décision importante sans les avoir consultés. Ma mère n'imaginait pas que la charge serait aussi conséquente car peut-être alors se serait-elle arrangée autrement ou elle en aurait été plus préoccupée encore. Ces éléments ne préjugent ni de ma légitimité ni de ma compétence mais j'essaie de faire du mieux que je peux et surtout de m'entourer de gens qui peuvent m'aider car j'ai conscience de l'énorme responsabilité que cela constitue. »

—  Il y a 23 ans la psychanalyste des enfants disparaissait - Catherine Dolto-Tolitch parle de l'après Dolto

Elle est présidente de l'association « Archives et documentation Françoise Dolto »[5].

Publications[modifier | modifier le code]

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Paroles pour adolescents ou Le Complexe du homard avec Françoise Dolto, septembre 1989, éd. Hatier (plusieurs rééditions dont plusieurs revues et augmentées, à partir de 1999 chez Gallimard Jeunesse-Giboulées).
  • Collections Giboulées, Gallimard Jeunesse, à partir de 1996.
  • Le Corps entre les mains avec Boris Dolto, Françoise Dolto, et Patrick Vaineau Bemilli, 14 septembre 2006.
  • Pour ou contre la garde alternée?, Paris, avec Claire Brisset, Gérard Poussin, .
  • L'Aventure de la naissance avec la PMA, avec Myriam Szejer, illustré par Sandrine Martin, Gallimard Jeunesse, septembre 2014.

Audio-vidéo[modifier | modifier le code]

  • CD Audio : L'Haptonomie Périnatale (23 septembre 1999)
  • DVD : L'Haptonomie Périnatale (27 avril 2007)

Distinctions[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Catherine Vincent, « Catherine Dolto : Le corps et l'esprit en héritage », Le Monde, no 20570,‎ , p. 41 (lire en ligne)
  2. [compte rendu] « Les maux de l´adolescence en mots », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  3. [Blog] Cristina Marino, « Si l’humanité m’était contée… par Emma la clown et Catherine Dolto », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  4. Catherine Vincent, « Emma la clown et le docteur Dolto », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  5. « Catherine Dolto : « Le “parler vrai” de Françoise Dolto dérangeait » », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  6. « Ordre national du Mérite », sur lemonde.fr, (consulté le ).
  7. Décret du 30 décembre 2016

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Catherine Vincent, « Catherine Dolto, le corps et l'esprit en héritage », Le Monde Magazine, Le Monde,‎ (ISSN 1950-6244, lire en ligne)
  • [entretien] Mireille Roques, « Il y a 10 ans la psychanalyste des enfants disparaissait », Lien social, no 467,‎ (lire en ligne, consulté le ).

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]