Jean-Pierre Rioux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Rioux.
Jean-Pierre Rioux
Jean-Pierre Rioux par Claude Truong-Ngoc 2012.jpg
Jean-Pierre Rioux en 2012.
Fonction
Directeur de recherche au CNRS
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité
Conjoint
Enfants
Rémy Rioux
Emmanuelle Rioux (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
A travaillé pour
Domaines
Histoire contemporaine (en), histoire politiqueVoir et modifier les données sur Wikidata
Parti politique
Distinctions
Liste détaillée
Prix Guizot ()
Officier de l'ordre national du Mérite ()
Prix littéraire de La Saint-Cyrienne (d) ()
Prix Charles-Aubert d'histoire ()
Grand prix Gobert ()Voir et modifier les données sur Wikidata

Jean-Pierre Rioux est un historien français, né le à Clichy.

Il est spécialiste de l'histoire contemporaine de la France, notamment d'histoire politique, culturelle et sociale.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jean-Pierre Rioux est agrégé d’histoire en 1964, puis professeur au lycée Marceau de Chartres et au lycée Pasteur de Neuilly-sur-Seine entre 1964 et 1972.

Il est Chargé de cours, assistant puis maître-assistant d’histoire contemporaine à l’université de Paris X Nanterre entre 1970 et 1980, Maître de conférence, chargé de cours puis directeur de séminaire à l’Institut d'études politiques de Paris à partir de 1978, Chargé de recherche puis directeur de recherche à l'Institut d’histoire du temps présent (CNRS), entre 1980 et 1991.

Il a été Inspecteur général de l’Éducation nationale de 1991 à 2003.

Il est Professeur associé à l'université de New York de 1990 à 1995.

Jean-Pierre Rioux a eu de nombreuses activités éditoriales. Il a été conseiller de la direction et membre du comité de rédaction de L'Histoire de 1978 à 1998, cofondateur et rédacteur en chef de Vingtième Siècle. Revue d'histoire depuis 1984, conseiller scientifique de Notre histoire de 1999 à 2001, membre des comités de rédaction d’Esprit (1977-1982) et du Mouvement Social.

Il a été également producteur et chroniqueur à France Culture de 1985 à 1990, chroniqueur au Monde (1987-1996) et à La Croix depuis 2000.

Il est engagé en politique : adhérent du MoDem depuis la création du parti en 2007[1]. En 2009, la mise en œuvre de l'université populaire du parti centriste lui a été confiée[2].

Vie personnelle[modifier | modifier le code]

Époux d'Hélène Rioux[3], il est le père d'Emmanuelle Rioux, rédactrice en chef de la revue Inflexions, et de Rémy Rioux[4].

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Les Bonaparte, Rencontre, 1968.
  • La Révolution industrielle (1780-1880), Seuil, Paris, 1971, rééd. 1999.
  • Révolutionnaires du Front populaire, 10-18, 1973.
  • Nationalisme et conservatisme, Beauchesne, 1977.
  • La France de la Quatrième République, tome 1, L'Ardeur et la Nécessité, Nouvelle histoire de la France contemporaine no 15, Seuil, Paris, 1980, rééd. 2000.
  • La France de la Quatrième République, tome 2, L'Expansion et l'Impuissance, Nouvelle histoire de la France contemporaine no 16, Seuil, Paris, 1983, rééd. 2000.
  • Pierre Mendès France et le mendésisme, Fayard, 1985.
  • Erckmann-Chatrian ou le trait d’union, Gallimard, 1989.
  • (sous la dir. de) La Guerre d’Algérie et les Français, Fayard, 1990, 700 p.[5]
  • Chronique d’une fin de siècle. France, 1889-1900, Seuil, 1991.
  • Fins d’empires, Plon, 1992.
  • La France de l’expansion. L’apogée Pompidou, Seuil, 1995.
  • avec Jean-François Sirinelli, Histoire culturelle de la France, 4 tomes, Seuil, Paris, 1997, rééd. 2005.
  • avec Jean-François Sirinelli (dir.), Pour une histoire culturelle, Paris, Seuil, 1997
  • Renault, Hazan, 1998.
  • avec Jean-Français Sirinelli, La France d'un siècle à l'autre 1914-2000, 2 tomes, Hachette, Paris, 1999.
  • avec Philippe Poirrier, Affaires culturelles et territoires, Paris, La Documentation française, 2000.
  • De Gaulle la France à vif, Liana Lévi, Paris, 2000.
  • avec Jean-François Sirinelli, La Culture de masse en France de la Belle Époque à nos jours, Fayard, Paris, 2002.
  • Au Bonheur la France. Des Impressionnistes à de Gaulle, Perrin, Paris, 2004.
  • Jean-Jaurès, Perrin, Paris, 2005.
  • La France perd la mémoire, Perrin, Paris, 2006.
  • Les Populismes, Perrin, Paris, 2006.
  • De Gaulle et l'Algérie, De Vive Voix, Paris, 2010
  • Les Centristes: de Mirabeau à Bayrou, Fayard, Paris, 2011
  • La Mort du lieutenant Péguy : 5 septembre 1914, Tallandier, Paris, 2014
  • Vive l'histoire de France !, Odile Jacob, 238 pages, 2015.
  • Ils m'ont appris l'histoire de France, Odile Jacob, 2017, 344 pages.
  • L'événement Macron. Un abécédaire historique, Odile Jacob, 2017.
  • Nos villages. Au cœur de l'histoire des Français, Tallandier, 2019.

Prix[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Modeste cri d'un sectateur blessé, chronique parue dans Le Monde du , repris aussi sur le site officiel du Mouvement Démocrate. Pages consultées le 13 décembre 2007.
  2. Démocrates - Le journal du Mouvement démocrate, no 2, février 2009, p. 6.
  3. Ludivine Bantigny, Aline Benain et Muriel Le Roux (dir.), Printemps d'histoire : la khâgne et le métier d'historien : pour Hélène Rioux, Paris, Perrin, , 375 p. (ISBN 2-262-02263-1, notice BnF no FRBNF39278100), p. 68.
  4. Bantigny, Benain et Le Roux 2004, p. 46.
  5. Denise Bouche, Jean-Pierre Rioux (sous la direction de), La Guerre d'Algérie et les Français, Colloque de l'Institut d'histoire du temps présent (compte-rendu), Revue d’Histoire Moderne & Contemporaine, Année 1991, 38-3, pp. 515-517
  6. https://www.saint-cyr.org/page/prix-litteraire-de-la-saint-cyrienne.
  7. « Palmarès de l'année 2017 », sur academie-francaise.fr.

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]