Jean-Pierre Rioux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Jean-Pierre Rioux
Image dans Infobox.
Jean-Pierre Rioux en 2012.
Fonction
Directeur de recherche au CNRS
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité
Conjoint
Enfants
Rémy Rioux
Emmanuelle Rioux (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
A travaillé pour
Domaines
Parti politique
Distinctions
Liste détaillée
Prix Guizot ()
Officier de l'ordre national du Mérite ()
Prix littéraire de La Saint-Cyrienne (d) ()
Prix Charles-Aubert d'histoire ()
Grand prix Gobert ()Voir et modifier les données sur Wikidata

Jean-Pierre Rioux est un historien français, né le à Clichy.

Il est spécialiste de l'histoire contemporaine de la France, notamment d'histoire politique, culturelle et sociale.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jean-Pierre Rioux est agrégé d’histoire en 1964, puis professeur au lycée Marceau de Chartres et au lycée Pasteur de Neuilly-sur-Seine entre 1964 et 1972.

Il est Chargé de cours, assistant puis maître-assistant d’histoire contemporaine à l’université de Paris X Nanterre entre 1970 et 1980, Maître de conférence, chargé de cours puis directeur de séminaire à l’Institut d'études politiques de Paris à partir de 1978, Chargé de recherche puis directeur de recherche à l'Institut d’histoire du temps présent (CNRS), entre 1980 et 1991.

Il a été Inspecteur général de l’Éducation nationale de 1991 à 2003.

Il est Professeur associé à l'université de New York de 1990 à 1995.

Jean-Pierre Rioux a eu de nombreuses activités éditoriales. Il a été conseiller de la direction et membre du comité de rédaction de L'Histoire de 1978 à 1998, cofondateur et rédacteur en chef de Vingtième Siècle. Revue d'histoire depuis 1984, conseiller scientifique de Notre histoire de 1999 à 2001, membre des comités de rédaction d’Esprit (1977-1982) et du Mouvement Social.

Il a été également producteur et chroniqueur à France Culture de 1985 à 1990, chroniqueur au Monde (1987-1996) et à La Croix depuis 2000.

Il est engagé en politique : adhérent du MoDem depuis la création du parti en 2007[1]. En 2009, la mise en œuvre de l'université populaire du parti centriste lui a été confiée[2].

Vie personnelle[modifier | modifier le code]

Époux d'Hélène Rioux[3], il est le père d'Emmanuelle Rioux, rédactrice en chef de la revue Inflexions, et de Rémy Rioux[4].

Jean-Pierre Rioux est d'origine limousine. Il passe une partie de son temps dans le village familial, entre Tulle et Egletons.

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Les Bonaparte, Rencontre, 1968, rééd. Complexe, 1981.
  • La Révolution industrielle (1780-1880), Seuil, Paris, 1971, rééd. 1999.
  • Révolutionnaires du Front populaire, 10-18, 1973.
  • Nationalisme et Conservatisme, Beauchesne, 1977.
  • La France de la Quatrième République, tome 1, L'Ardeur et la Nécessité, « Nouvelle histoire de la France contemporaine » no 15, Seuil, Paris, 1980, rééd. 2000.
  • La France de la Quatrième République, tome 2, L'Expansion et l'Impuissance, « Nouvelle histoire de la France contemporaine » no 16, Seuil, Paris, 1983, rééd. 2000.
  • Pierre Mendès France et le mendésisme, Fayard, 1985.
  • Erckmann-Chatrian ou le trait d’union, Gallimard, 1989.
  • (sous la dir. de) La Guerre d’Algérie et les Français, Fayard, 1990, 700 p.[5]
  • Chronique d’une fin de siècle. France,1889-1900, Paris, Seuil, 1991.
  • Fins d’empires, Plon, 1992.
  • La France de l’expansion. L’apogée Pompidou, Seuil, 1995.
  • avec Jean-François Sirinelli, Histoire culturelle de la France, 4 tomes, Paris, Seuil, 1997, rééd. 2005.
  • avec Jean-François Sirinelli (dir.), Pour une histoire culturelle, Paris, Seuil, 1997.
  • Renault, Hazan, 1998.
  • avec Jean-François Sirinelli, La France d'un siècle à l'autre 1914-2000, 2 tomes, Paris, Hachette, 1999.
  • avec Philippe Poirrier, Affaires culturelles et territoires, Paris, La Documentation française, 2000.
  • De Gaulle, la France à vif, Paris, Liana Lévi, 2000.
  • avec Jean-François Sirinelli, La Culture de masse en France de la Belle Époque à nos jours, Paris, Fayard, 2002.
  • Au bonheur la France. Des impressionnistes à de Gaulle, Paris, Perrin, 2004.
  • Jean Jaurès, Paris, Perrin, 2005.
  • La France perd la mémoire, Paris, Perrin, 2006.
  • Les Populismes, Paris, Perrin, 2006.
  • (sous la dir. de) Dictionnaire de la France coloniale, Paris, Flammarion, 2007.
  • De Gaulle et l'Algérie, Paris, De Vive Voix, 2010.
  • Les Centristes : de Mirabeau à Bayrou, Paris, Fayard, 2011.
  • La France coloniale sans fard ni déni. De Ferry à de Gaulle, en passant par Alger, André Versaille éditeur, 2011 ; rééd. Paris, éd. Archipoche, coll. « Archidoc », 2019, 224 pages.
  • La Mort du lieutenant Péguy : , Paris, Tallandier, 2014.
  • Vive l'histoire de France !, Odile Jacob, 2015, 238 pages.
  • Ils m'ont appris l'histoire de France, Odile Jacob, 2017, 344 pages.
  • L'Événement Macron. Un abécédaire historique, Odile Jacob, 2017.
  • Nos villages. Au cœur de l'histoire des Français, Tallandier, 2019.

Prix[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Modeste cri d'un sectateur blessé, chronique parue dans Le Monde du , repris aussi sur le site officiel du Mouvement Démocrate. Pages consultées le 13 décembre 2007.
  2. Démocrates - Le journal du Mouvement démocrate, no 2, février 2009, p. 6.
  3. Ludivine Bantigny, Aline Benain et Muriel Le Roux (dir.), Printemps d'histoire : la khâgne et le métier d'historien : pour Hélène Rioux, Paris, Perrin, , 375 p. (ISBN 2-262-02263-1, notice BnF no FRBNF39278100), p. 68.
  4. Bantigny, Benain et Le Roux 2004, p. 46.
  5. Denise Bouche, Jean-Pierre Rioux (sous la direction de), La Guerre d'Algérie et les Français, Colloque de l'Institut d'histoire du temps présent (compte-rendu), Revue d’Histoire Moderne & Contemporaine, Année 1991, 38-3, pp. 515-517
  6. https://www.saint-cyr.org/page/prix-litteraire-de-la-saint-cyrienne.
  7. « Palmarès de l'année 2017 », sur academie-francaise.fr.

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]