François-Xavier Fauvelle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
François-Xavier Fauvelle
François Xavier Fauvelle 01593.jpg
François-Xavier Fauvelle en 2017.
Fonctions
Directeur
TRACES (d)
-
Directeur
Centre français des études éthiopiennes
-
Directeur de recherche au CNRS
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Domaine
Membre de
TRACES (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Directeur de thèse
Distinctions
Œuvres principales

François-Xavier Fauvelle (né en 1968) est un historien et archéologue français spécialiste de l’Afrique. Il est le premier professeur du Collège de France à détenir une chaire permanente et intégralement consacrée à l'histoire de l'Afrique ancienne.

Biographie[modifier | modifier le code]

Docteur en histoire de l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, François-Xavier Fauvelle est directeur de recherche du CNRS au laboratoire TRACES à l’université Toulouse-Jean-Jaurès[1].

Issu du Centre de recherches africaines de l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, il a été en poste à l’Institut français d’Afrique du Sud à Johannesbourg de 2005 à 2006 et directeur du Centre français d’études éthiopiennes à Addis-Abeba en Éthiopie de 2006 à 2009.

Initialement spécialiste de l’Afrique du Sud et des pays voisins à la période moderne et contemporaine, il s’est intéressé aux relations entre données historiques et archéologiques pour les périodes plus anciennes, et a entamé en parallèle un déplacement de ses recherches vers l’Éthiopie et l’Afrique de l’Ouest. Son livre Le Rhinocéros d'or publié en 2013 a connu un très grand succès dans la presse et auprès du grand public[2]. Il dirige des recherches archéologiques sur la ville médiévale de Sijilmassa au Maroc.

En novembre 2018, François-Xavier Fauvelle est élu à la tête de la première chaire pérenne consacrée à l’Afrique du Collège de France[3] : chaire d'Histoire et archéologie des mondes africains. Il a notamment dirigé l'écriture d'un vaste ouvrage de synthèse sur l'Afrique ancienne, L’Afrique ancienne de l’Acacus au Zimbabwe, publié dans la collection « Mondes Anciens » des éditions Belin[4]. Il a prononcé sa leçon inaugurale au Collège de France, intitulée « Leçons de l'histoire de l'Afrique », le 3 octobre 2019[5].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Médaillé de bronze du CNRS en 2007[6], il a reçu le Grand prix des Rendez-vous de l'histoire pour Le Rhinocéros d'or[7].

François-Xavier Fauvelle est élu professeur au collège de France en 2018.

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • L'Afrique de Cheikh Anta Diop : histoire et idéologie, Paris, Karthala, 1996.
  • Afrocentrismes : l'histoire des Africains entre Égypte et Amérique (dir. avec Jean-Pierre Chrétien et Claude-Hélène Perrot), Paris, Karthala, 2000.
  • L'Invention du Hottentot : histoire du regard occidental sur les Khoisan, XVe-XIXe siècle, Paris, Publications de la Sorbonne, 2002.
  • Cuisine et société en Afrique : histoire, saveurs, savoir-faire (dir. avec Monique Chastanet et Dominique Juhé-Beaulaton], Paris, Karthala, 2002.
  • Le retour des rois : les autorités traditionnelles et l’État dans l’Afrique contemporaine (dir. avec Claude-Hélène Perrot), Paris, Karthala, 2003.
  • Henry Francis Fynn, Chaka, roi des Zoulous (édition révisée et annotée par F.-X. Fauvelle-Aymar), Toulouse, Anacharsis, 2004.
  • Histoire de l’Afrique du Sud, Paris, Le Seuil, coll. « L’univers historique », 2006 (édition de poche mise à jour, coll. « Points Seuil », 2013).
  • La Mémoire aux enchères : l'idéologie afrocentriste à l’assaut de l’histoire, Paris, Verdier, 2009.
  • Vols de vaches à Christol Cave : histoire critique d’une image rupestre d’Afrique du Sud, avec François Bon et Jean-Loïc Le Quellec, Paris, Publications de la Sorbonne, 2009.
  • Espaces musulmans de la Corne de l’Afrique au Moyen Âge : études d’archéologie et d’histoire (dir. avec Bertrand Hirsch), Paris, De Boccard-CFEE, 2011.
  • La Culture Shay d'Éthiopie : archéologie et histoire d’une élite païenne (dir. avec Bertrand Poissonnier), Paris, De Boccard-CFEE, 2012.
  • Le Rhinocéros d'or : histoires du Moyen Âge africain, Paris, Alma, 2013 (édition de poche, collection « Folio histoire », Gallimard, 2014).
  • Les Ruses de l’historien : essais d’Afrique et d’ailleurs en hommage à Jean Boulègue, Paris, Karthala, 2013.
  • Convoquer l’histoire : Nelson Mandela : trois discours commentés, Paris, Alma, 2015.
  • À la recherche du sauvage idéal, Paris, Le Seuil, 2017, 222 pages, (ISBN 978-2-0213-7017-1).
  • L'Afrique ancienne : de l'Acacus au Zimbabwe. 20 000 ans avant notre ère - XVIIe siècle, Paris, Belin, coll. « Mondes anciens », , 680 p. (ISBN 978-2-7011-9836-1, présentation en ligne).
  • Atlas historique de l’Afrique de la préhistoire à nos jours, dir. François Xavier Fauvelle et Isabelle Surun, cartographie Guillaume Balavoine, Autrement, 2019, « Atlas/Mémoires », 96 p. (ISBN 978-2-7467-5114-9)

Références[modifier | modifier le code]

  1. François-Xavier Fauvelle sur le site du laboratoire TRACES.
  2. [PDF] Revue de presse du Rhinocéros d'or sur le site de l'éditeur
  3. Joan Tilouine, « L’homme qui voulait moderniser l’histoire ancienne de l’Afrique », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  4. « François-Xavier Fauvelle : «Il ne s’est pas "rien" passé en Afrique pendant qu’on peignait Lascaux» », Libération,‎ (lire en ligne)
  5. Leçon inaugurale François-Xavier Fauvelle au Collège de France.
  6. [PDF] François-Xavier Fauvelle sur le site du CNRS
  7. Grand prix des Rendez-vous de l'Histoire

Liens externes[modifier | modifier le code]