Antoine de Baecque

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Antoine de Baecque
Le critique de cinéma Antoine de Baecque.JPG
Antoine de Baecque en 2017 au Festival International du Film de La Rochelle
Biographie
Naissance
Nationalité
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Domaine
Dir. de thèse
Distinctions
Liste détaillée
Prix de la Revue des deux Mondes ()
Prix Augustin-Thierry ()
Prix Ptolémée ()
Prix Lucien-Febvre (d) ()Voir et modifier les données sur Wikidata

Antoine de Baecque est un historien, critique de cinéma et de théâtre, et éditeur français, né le à Neuilly-sur-Seine.

Biographie[modifier | modifier le code]

Années de formation[modifier | modifier le code]

Ancien élève de l'École normale supérieure de Saint-Cloud (lettres), Antoine de Baecque est spécialiste en histoire culturelle du XVIIIe siècle. Agrégé d'histoire en 1986[1], il soutient une thèse de doctorat en histoire sous la direction de Michel Vovelle à l'université Paris I Panthéon-Sorbonne[2],[1].

Carrière universitaire[modifier | modifier le code]

Après avoir enseigné en tant que maître de conférences à l'université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines, puis avoir été enseignant permanent à l'université Paris Ouest Nanterre La Défense au sein des Études cinématographiques du département Arts du spectacle[3], il est, en 2018, enseignant à l'École normale supérieure[4].

Carrière de journaliste[modifier | modifier le code]

À l'École normale, il fonde la revue Avancées cinématographiques. Il publie à l'âge de 22 ans son premier article dans les Cahiers du cinéma lors de la mort de François Truffaut[1].

Il écrit ensuite de nombreux articles et ouvrages sur le cinéma français, en particulier sur Truffaut, Godard et sur l'histoire des Cahiers du cinéma, dont il a été le rédacteur en chef de 1996 à 1998.

Il est, de 2001 à 2006, rédacteur en chef des pages culture du journal Libération[1]. À partir de 2007, il collabore au journal en ligne Rue89[1].

À partir de 2015, il écrit dans la revue en ligne Délibéré, où il publie « Degré zéro »[5], une chronique consacrée à la marche et à l'exploration de la ville (Paris puis New York).

Vie privée[modifier | modifier le code]

Antoine de Baecque a deux filles, Louise et Suzanne. L’aînée, Suzanne de Baecque, est comédienne[6].

Publications[modifier | modifier le code]

Ouvrages sur l'histoire[modifier | modifier le code]

  • La Caricature révolutionnaire, Presses du CNRS, 1988.
  • La Révolution à travers la caricature, Éditions Solar, Paris, 1989.
  • Le Corps de la Révolution : la souveraineté, le récit et le rituel politiques étudiés à travers leurs représentations corporelles (de l'Ancien Régime à la Révolution française), 1992, 2 vol. (712 f.-[12] f. de pl.) Thèse de doctorat : Histoire, Paris 1, 1992, sous la dir. de Michel Vovelle[7].
  • Le Corps de l'Histoire : métaphores et politique (1770-1800), Calmann-Lévy, 1993.
  • La gloire et l'effroi : sept morts sous la Terreur, Paris, Bernard Grasset, , 281 p. (ISBN 2-246-54731-8, présentation en ligne).
  • Marquis de Bièvre ; calembours et autres jeux sur les mots d'esprit, Payot, 2000.
  • Les Éclats du rire : la culture des rieurs au XVIIIe siècle, Calmann-Lévy, 2000.
  • Pour ou contre la Révolution française (sous la dir.), Bayard, 2002.
  • La Cérémonie du pouvoir, Grasset, 2002.
  • Les Duels politiques : de Danton-Robespierre à Royal-Sarkozy, Hachette, coll. « Pluriel », 2007.
  • Qu’est-ce qui fait rire les… Belges ? (anthologie), Éditions du Panama, 2007.
  • Crises dans la culture française. Anatomie d'un échec, Bayard, 2008.
  • L'Histoire-caméra, Paris, Gallimard, coll. « Bibliothèque illustrée des histoires », 2008, 490 p.
  • Dictionnaire de curiosités : la France de la Révolution, Paris, Éditions Tallandier, , 1re éd., 275 p. (ISBN 978-2-84734-691-6, BNF 42537065).
  • Histoires d'amitiés, Payot, 2014, 220 p. (ISBN 978-2-228-91130-6).
  • En d'atroces souffrances : pour une histoire de la douleur, Alma Editeur, coll. « Pabloïd », 2015, 235 p. (ISBN 978-2-362-79151-2).
  • Les Nuits parisiennes : XVIIIe – XXIe siècle, Seuil, 2015.
  • Le Club des péteurs, une anthologie malicieuse, Payot, 2016.
  • La Révolution terrorisée, Paris, CNRS Éditions, , 238 p. (ISBN 978-2-271-11606-2, présentation en ligne).
  • Histoire des crétins des Alpes, La Librairie Vuibert, 2018, 284 p. (ISBN 978-2-311-10203-1).
  • La France gastronome. Comment le restaurant est entré dans notre histoire, Payot, 2019, 240 p. (ISBN 978-2-228-92264-7).
  • Mona Ozouf. Portrait d'une historienne (dir., avec Patrick Deville), Flammarion, 2019.

Ouvrages sur le voyage et la marche[modifier | modifier le code]

Ouvrages sur le cinéma[modifier | modifier le code]

  • Andreï Tarkovski, Cahiers du cinéma, 1989
  • Cahiers du cinéma : histoire d'une revue, Cahiers du cinéma, 1991
  • Le Cinéma des écrivains, Cahiers du cinéma, 1995
  • Conversations avec Manoel de Oliveira, en collaboration avec Jacques Parsi, Cahiers du cinéma, 1996
  • François Truffaut : biographie, en collaboration avec Serge Toubiana, Gallimard, 1996, 2001
  • De l'histoire au cinéma (dir. avec Christian Delage), Complexe, 1998
  • La Nouvelle Vague : portrait d'une jeunesse, Flammarion, 1998
  • Petite Anthologie des Cahiers du cinéma ; avec Gabrielle Lucantonio[8], Cahiers du cinéma, 2001 :
    • Volume 1. Le Goût de l'Amérique
    • Volume 2. Vive le cinéma français !
    • Volume 3. La Nouvelle Vague
    • Volume 4. La Politique des auteurs, les textes
    • Volume 5. La Politique des auteurs, les entretiens
    • Volume 6. Critique et cinéphilie
    • Volume 7. Théories du cinéma
    • Volume 8. Nouveaux Cinémas, nouvelles critiques
    • Volume 9. Sur la carte du monde
  • La Cinéphilie : invention d'un regard, histoire d'une culture, 1944-1968, Fayard, 2003
  • Le Dictionnaire Truffaut (en collaboration avec Arnaud Guigue), La Martinière, 2004
  • Tim Burton, Cahiers du cinéma, 2005
  • Jean-Claude Brisseau, l'ange exterminateur (entretiens), Grasset, 2006
  • Histoire et cinéma, Cahiers du cinéma, 2008
  • Le Dictionnaire Pialat, Léo Scheer, 2008
  • Godard : biographie, Grasset, 2010 ; rééd. 2011, coll. « Pluriel » Prix de la Revue des deux Mondes 2010[9].
  • Le Dictionnaire Eustache (dir.), Léo Scheer, 2011
  • Antoine de Baecque (dir.), Philippe Chevallier (dir.) et al., Dictionnaire de la pensée du cinéma, Paris, PUF, coll. « Quadrige dicos poche », , 788 p. (ISBN 978-2-13-058018-8, BNF 42664439)
  • Antoine de Baecque et Noël Herpe, Éric Rohmer : biographie, Paris, Stock, , 604 p. (ISBN 978-2-234-07561-0, BNF 43738036)
  • Chabrol : biographie, Stock, 2021

Ouvrages sur le théâtre[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

  • Les Talons rouges, Paris, Stock, 2017
  • Eugénie, Paris, Stock, 2020

Livres de photo[modifier | modifier le code]

  • Doisneau : portraits d'artistes (textes), Flammarion, 2008
  • Le Bestiaire imaginaire (album d'exposition[10]), avant-propos de Marc Francina, introduction de Caroline Bouchard, texte d'Antoine de Baecque ; Paris, Skira-Flammarion / Palais Lumière, 2010

Scénarios[modifier | modifier le code]

Émissions de radio[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d et e Daniel Bermond, « Les 400 coups d'Antoine de Baecque », L'Histoire, no 326,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  2. Notice de la thèse dans le catalogue du Sudoc.
  3. Voir sur dep-artsduspectacle.u-paris10.fr.
  4. Antoine de Baecque, Histoire des crétins des Alpes, Paris, La Librairie Vuibert, , 284 p. (ISBN 978-2-311-10203-1, BNF 45581540), p. 4e de couverture.
  5. Antoine de Baecque, « Degré zéro : chronique d’un marcheur urbain », sur Délibéré, (consulté le ).
  6. « Adéquat, agence artistique » (consulté le ).
  7. Notice de le thèse reproduite en microfiches.
  8. Antoine de Baecque et Gabrielle Lucantonio, Petite anthologie des Cahiers du cinéma. 50 ans de cinéma américain dans les Cahiers du cinéma I,, Paris, Cahiers du cinéma, , 254 p. (ISBN 978-2-86642-290-5 et 9782866422905, BNF 37639603, lire en ligne).
  9. Voir la page officielle du prix de la Revue des deux Mondes.
  10. Exposition présentée sous le titre : « Le bestiaire imaginaire, l'animal dans la photographie, de 1850 à nos jours », Évian, Palais Lumière, du 9 octobre 2010 au 16 janvier 2011.
  11. 13/07/2014, 20/07/2014, 27/07/2014, 03/08/2014, 10/08/2014, 17/08/2014, 24/08/2014, 31/08/2014.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • François Albera, François Amy de la Bretèque, Laurent Le Forestier et Michèle Lagny, « Dialogue avec Antoine de Baecque sur l’Histoire-caméra », 1895. Mille huit cent quatre-vingt-quinze, no 60,‎ , p. 8-31 (lire en ligne)

Radio[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]