Jean-Pierre Augustin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Augustin.
Jean-Pierre Augustin
Portrait de Jean-Pierre Augustin

Jean-Pierre Augustin en conférence à l'Hotel de région Aquitaine en 2015.

Biographie
Naissance Voir et modifier les données sur Wikidata (73 ans)
à Saint-MédardVoir et modifier les données sur Wikidata
Pays de nationalité FranceVoir et modifier les données sur Wikidata
Thématique
Profession GéographeVoir et modifier les données sur Wikidata
Intérêts Géographie du sport, de la culture. Géographie urbaine.
Œuvres principales
  • Sport, géographie et aménagement (Nathan, 1995)
  • Surf Atlantique. Les territoires de l'éphémère (MSHA, 1994)
  • L'Olympisme. Bilan et enjeux géopolitiques (Armand Colin, 2004)
  • Géographie du sport. Spatialités contemporaines et mondialisation (Armand Colin, 2007)
Auteurs associés
Influencé par Jean Dumas; Guy Di Méo

Jean-Pierre Augustin, né le à Saint-Médard, est un géographe français, professeur émérite à l’université Bordeaux-Montaigne, membre de l'UMR PASSAGES (anciennement ADESS) et directeur de recherche à la Maison des sciences de l'homme d'Aquitaine (MSHA).

Biographie[modifier | modifier le code]

Spécialiste de géographie urbaine, en France, au Canada et en Afrique. Il est géographe de la culture et du sport. Il a réalisé l'ensemble de sa carrière comme professeur à l'Université de Bordeaux III, devenue Bordeaux Montaigne et à la MSHA.

Recherches[modifier | modifier le code]

Jean-Pierre Augustin a étudié des formes d’action collective autour de la culture, du tourisme et du sport. Il est l'un des premiers géographes français à traiter de l’étude géographique du sport et à en démontrer sa légitimité en tant que sous-discipline géographique. Il a contribué aussi directement ou indirectement à des thématiques émergente en France comme l’étude de l’imaginaire géographique[1] ou le genre en dirigeant Yves Raibaud puis Édith Maruéjouls-Benoit.

Géographie du sport[modifier | modifier le code]

Il faut attendre les années 1980 pour voir des géographes s’investir véritablement dans l’analyse du phénomène sportif. L’Université de Bordeaux, autour de Jean-Pierre Augustin, s’engage dans une démarche multidisciplinaire en sciences sociales, faisant, entre autres, une place importante à l’analyse des comportements et à leur profondeur dans le temps. Jean-Pierre Augustin s’attache parallèlement à une meilleure lisibilité du sport dans la sphère géographique et participe à l’émergence d’une sous-discipline géographique spécialisée dans la pratique sportive. Il souligne les apports d’une lecture géographique pour la compréhension du fait sportif et structure les matériaux traitant de ses dimensions territoriales. Il propose une approche spatiale du fait sportif.

Un des objectifs d‘Augustin est de souligner la place croissante que les sports prennent dans les sociétés contemporaines en présentant des analyses et des modèles utiles à sa compréhension. À travers une approche proche de la géographie sociale, il a montré que le sport entraine des formes d’appropriation des territoires particulières. Les méthodes de la géographie sont utiles à l’étude des diffusions, des localisations et des flux sportifs, alors que celles de l'aménagement permettent de mieux cerner la mise en place des équipements et l'organisation des grands sites sportifs mondiaux. Il analyse les variations territoriales des pratiques sportives, leurs modèles spatiaux de répartition, ainsi que les principales tendances qui jouent un rôle dans le champ d'étude socio-spatial du sport. Il affirme l’intention de rendre compte de la complexité croissante et accélérée du phénomène sportif en ses différents points d’ancrage spatial. Complexité affectée ou du moins influencée par des facteurs spécifiques, liés aux contextes économiques, politiques et culturels. Il traitera alors des rapports existant entre le sport, les espaces sportifs et la mondialisation tout « en utilisant les apports d’une lecture géographique des sociétés[2] ».

Il publie Sport, géographie et aménagement en 1995.

Géographie urbaine[modifier | modifier le code]

Augustin s’est intéressé à l’étude urbaine et à l’aménagement des villes, et en particulier l’analyse des formes d’action collective autour de la culture, du tourisme et du sport. Il s'intéresse à une problématique urbaine mettant en jeu la structure sociale et le système décisionnel de la ville, et examine des questions relevant de l'équité socio-spatiale et de la capacité des systèmes d'animation à œuvrer au changement social. La ville est pour lui une réalité complexe, un lieu d'actions et de rétroactions. Dans le cadre d’un contrat de recherche au CNRS, il fut le coordinateur du Projet de valorisation Aquitaine-Québec retenu par le conseil régional d’Aquitaine pour 2008-2009 : valorisation des hauts lieux culturels et paysagers des secteurs émergents des régions de Bordeaux et Québec. Il s’est spécialisé dans des études sur les villes d’Amérique du Nord et en particulier du Canada[3]. Il est également le directeur de la revue « Animation, territoires et pratiques socioculturelles » qu'il a créé en 2010 avec l’université du Québec à Montréal (UQAM)[4]

Afin d’appréhender la diversité de la ville, Augustin propose une approche pluridisciplinaire à cinq entrées : élément structurant de la forme urbaine, attracteur d’interactions sociales, révélateur identitaire, intermédiaire de la mondialisation, figure organisatrice de l’urbanité[5].

Engagement institutionnel[modifier | modifier le code]

  • Président du Centre d'études canadiennes inter-universitaires de Bordeaux (CECIB),
  • Président de l'Observatoire national des métiers de l'animation et du sport (ONMAS)
  • membre actif de la Commission nationale de géographie du tourisme et des loisirs.

Publications[modifier | modifier le code]

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Le sport, une géographie mondialisée. Documentation photographique - Les dossiers N°8112 - Juillet-août 2016, La Documentation française, 2016, 64 p.
  • L'imaginaire géographique, perspectives, pratiques et devenirs, en collaboration avec Mario Bédard et Richard Desnoilles, Presses de l'Université du Québec, 2011, 376 p.
  • Géographie des sports en France, en collaboration avec Philippe Bourdeau, Loïc Ravenel, Éditions Vuibert, 2008, 177 p.
  • Jeux, sports et francophonie : l'exemple du Canada , en collaboration avec Christine Dallaire, Éditions Maison des sciences de l'homme d'Aquitaine, 2007, 260 p.
  • Géographie du sport, Spatialités contemporaines et mondialisation, A. Colin, Paris, 220 pages, 2007
  • collectif, Villes, régions et universités : recherches, innovations et territoires, Presses de l’Université de Laval/Maison des sciences de l’Homme d’Aquitaine, 2005
  • L’olympisme : bilan et enjeux géopolitiques, en collaboration avec Pascal Gillon, A. Colin, 2004 [rééd. numérique 2013] (ISBN 978-2-20026-038-5).
  • Le sport et ses métiers, La Découverte, 2003
  • L’animation professionnelle : histoire, acteurs, enjeux, L’Harmattan, 2000
  • Sites publics, lieux communs, aperçus sur l’aménagement de places et de parcs au Québec, en collaboration avec Claude Sorbets, Bordeaux, MSHA, 2000, 235 p.
  • avec Daniel Latouche, Lieux culturels et contextes de villes, Maison des sciences de l’homme d’Aquitaine, 1998
  • Modernité et tradition au Canada, en collaboration avec Vincent Berdoulay, Paris, L’Harmattan, 1997
  • La culture du sport au Québec, en collaboration avec C. Sorbets, Bordeaux, Maison des sciences de l’Homme d’Aquitaine, 1996, 260p.
  • Quartiers fragiles, développement urbain et animation, en collaboration avec Jean-Claude Gillet, Presses universitaires de Bordeaux, 1996
  • Sport, géographie, aménagement, F. Nathan, Paris, 1995
  • Saponé, village Mossi entre tradition et modernité, Bordeaux, CEAN/Presses universitaires de Bordeaux, 1994
  • Surf Atlantique. Les territoires de l'éphémère, 1994, Talence: Maison des Sciences de l'Homme d'Aquitaine.
  • Les jeunes dans la ville. Institutions de socialisation et différenciation spatiale dans la Communauté Urbaine de Bordeaux,536 pages, 1991, (ISBN 978-2-86781-119-7)
  • Espaces urbains et pratiques sociales, Bordeaux, Presses universitaires de Bordeaux, 1987 (2e édition en 1989), 116p
  • Espace social et loisirs organisés des jeunes : l’exemple de la commune de Bordeaux, Editions Pédone, 1979

Articles et chapitres d'ouvrages[modifier | modifier le code]

  • (Article) Le sport attracteur d'organisation sociale et intermédiaire de la mondialisation, Annales de géographie, 680, p. 353-360, 2011.
  • (Article) Qu'est-ce que le sport ? Cultures sportives et géographie, Annales de géographie, 680, p. 361-382.
  • (Article) Les variations territoriales de la mondialisation du sport, Mappemonde, no 4, p. 16-20, 1996, [lire en ligne].
  • (Chapitre) L'imaginaire patrimonial et le projet d'urbanisme, avec Michel Favory, in L'imaginaire géographique Perspective, pratiques et devenirs, Presses de l'Université du Québec, p. 193-224, 2012, [lire en ligne]

Distinctions[modifier | modifier le code]

  • Prix de thèse sur les collectivités locales, pour son ouvrage Les jeunes dans la ville : Institutions de socialisation et différenciation spatiale dans la Communauté Urbaine de Bordeaux (1991)
  • Médaille d'argent de la jeunesse et des sports.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. M. Bédard, J.-P. Augustin et R. Desnoilles, L'imaginaire géographique, perspectives, pratiques et devenirs, 2011, Presses de l'Université du Québec, p. 229-234.
  2. Jean-Pierre Augustin, 2007, p. 13.
  3. http://www.ades.cnrs.fr/spip.php?article25
  4. http://www.atps.uqam.ca/equipe_en.php.
  5. http://geocarrefour.revues.org/7415?lang=en.