Maylis de Kerangal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Maylis de Kerangal
Description de cette image, également commentée ci-après

Maylis de Kerangal en 2010.

Nom de naissance Le Gal de Kerangal
Naissance (50 ans)
Toulon, France
Activité principale
romancière
Distinctions
prix Médicis 2010
prix du Roman des étudiants France Culture-Télérama 2014
Auteur
Langue d’écriture français
Genres

Œuvres principales

Maylis de Kerangal est une femme de lettres française, née le [1] à Toulon[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance et formation[modifier | modifier le code]

Maylis Suzanne Jacqueline Le Gal de Kerangal[3] passe son enfance au Havre, fille et petite-fille de capitaine au long cours. Elle étudie en classe préparatoire au lycée Jeanne-d'Arc de Rouen et ensuite à Paris de 1985 à 1990 l'histoire, la philosophie et l'ethnologie.

Elle commence à travailler chez Gallimard jeunesse une première fois de 1991 à 1996, avant de faire deux séjours aux États-Unis, à Golden dans le Colorado en 1997. Elle reprend sa formation en passant une année à l'EHESS à Paris en 1998[4].

Carrière d'écrivain[modifier | modifier le code]

Maylis de Kerangal publie son premier roman, Je marche sous un ciel de traîne, en 2000, suivi en 2003 par La Vie voyageuse, puis par Ni fleurs, ni couronnes en 2006, Dans les rapides en 2007 et par Corniche Kennedy en 2008[5]. Ce dernier roman figure cette année-là dans la sélection de plusieurs prix littéraires comme le Médicis ou le Femina[6].

Elle crée en même temps les Éditions du Baron Perché spécialisées dans la jeunesse[7] où elle travaille de 2004 à 2008[4], avant de se consacrer à l'écriture. Elle participe aussi à la revue Inculte[4].

Le , Naissance d'un pont remporte à l'unanimité et au premier tour le prix Médicis[8]. Le livre remporte aussi le prix Franz Hessel ; la même année, il est sélectionné pour les prix Femina[9], Goncourt[10], et Flore[11]. Le prix Franz Hessel permet à l'ouvrage de bénéficier d'une traduction en allemand, parue en 2012 chez Suhrkamp.

En 2011, elle est l'une des participantes du Salon du livre de Beyrouth au BIEL (Beirut International Exhibition & Leisure Center).

En 2012, elle remporte le prix Landerneau pour son roman Tangente vers l'est paru aux éditions Verticales[12],[13].

En 2014, elle est la première lauréate du Roman des étudiants France Culture-Télérama (ancien prix France Culture-Télérama), pour son roman Réparer les vivants[14] qui a été aussi couronné par le grand prix RTL-Lire 2014 ainsi que par le prix des lecteurs de l’Express-BFM TV[15], le prix Relay[16], et le prix Orange du Livre. Dans cet ouvrage, elle suit pendant 24 heures le périple du cœur du jeune Simon, en mort cérébrale, jusqu'à la transplantation de l'organe.

En 2016, elle est "grand témoin" du Festival International de Géographie[17].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Romans, nouvelles et récits[modifier | modifier le code]

Grand prix RTL-Lire 2014
Roman des étudiants – France Culture-Télérama 2014[14]
Prix Orange du Livre 2014[19]
Prix des lecteurs de L’ExpressBFM TV 2014
Prix Relay 2014[16]

Albums pour enfants[modifier | modifier le code]

  • Maylis de Kerangal (texte), Alexandra Pichard (illustrations), Nina et les oreillers, Paris, Éditions Hélium, , 28 p. (ISBN 9782358510462)

Adaptations au cinéma[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (fr) Notice d'autorité personne sur le site du catalogue général de la BnF
  2. « LMaylis de Kerangal », sur Francce Inter, (consulté le 19 mars 2015).
  3. Légion d'Honneur du 14 juillet 2016 Ministère de la Culture et de la Communication page 24 / 27
  4. a, b et c « Comité de rédaction : Maylis de Kerangal », Inculte (consulté le 20 août 2010).
  5. Alain Beuve-Mery, « Le prix Médicis décerné à Maylis de Kerangal », Le Monde, 3 novembre 2010, consulté sur lemonde.fr le 4 novembre 2010.
  6. Hervé Bertho, « Le Médicis décerné à Maylis de Kerangal pour Naissance d'un pont », Ouest-France, 3 novembre 2010, consulté sur ouest-france.fr le 4 novembre 2010
  7. « Le Baron perché - Bibliomonde » (consulté le 20 août 2010)
  8. a et b « Le Médicis à Maylis de Kerangal pour “Naissance d'un pont” » dans Libération du 3 novembre 2010.
  9. « Première sélection du Femina », bibliobs, 17 septembre 2010, consulté sur bibliobs.nouvelobs.com le 4 novembre 2010
  10. « Goncourt. Houllebecq, Despentes, de Kerangal et Enard finalistes », Le Télégramme, 4 novembre 2010, consulté sur www.letelegramme.com le 5 novembre 2010
  11. « La sélection du prix de Flore », 10 septembre 2010, consulté sur bibliobs.nouvelobs.com le 4 novembre 2010.
  12. Prix-littéraires.net
  13. Remise du prix Landerneau 2012.
  14. a et b «  Maylis de Kerangal, lauréate du Roman des étudiants France Culture - Télérama », site de Télérama, du 15/03/2014.
  15. Article sur lefigaro.fr du 25 juin 2014.
  16. a et b Lauréats du prix Relay, sur le site officiel.
  17. Maylis de Kerangal, grand témoin du FIG 2016 sur le site officiel du Festival International de Géographie
  18. « Maylis de Kerangal et Antoine Laurain lauréats du prix Landerneau », sur http://www.livreshebdo.fr, (consulté le 17 février 2012)
  19. Voir sur rtbf.be.

Liens externes[modifier | modifier le code]