Emmanuel Ruben

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Emmanuel Ruben
Emmanuel rUBEN (14389014325).jpg
Emmanuel Ruben en 2014.
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (38 ans)
LyonVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Formation

Emmanuel Ruben, nom de plume de Jérémie Emmanuel Ruben Brassac, né le à Lyon, est un écrivain français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Emmanuel Ruben étudie la géographie à l’École normale supérieure de Lyon[1]. Il a poursuivi ses études à Paris, à l'Institut de géographie de l'université Panthéon-Sorbonne et à l'Institut national des langues et civilisations orientales.

Reçu major à l'agrégation de géographie (2004), il enseigne l'histoire et la géographie à l'étranger puis en banlieue parisienne.

Après de nombreux séjours à l'étranger, il publie son premier roman en août 2010. Il collabore à différentes revues (Ravages[2], Edwarda[3], Sens Public[4], Possession immédiate[5], Remue.net[6], Le Courrier des Balkans[7], Huffington Post[8], Hippocampe[9], 303[10]).

Son troisième roman, La Ligne des glaces, est le premier volet d'une suite européenne à laquelle il travaille depuis plusieurs années[11]. Le livre a été sélectionné pour le prix Goncourt 2014[12].

De 2014 à 2017, il a été accueilli par de nombreuses résidences d’auteur et a été l’invité de nombreuses manifestations littéraires aussi bien en France qu’à l’étranger. Il est également lauréat du prix de la Résidence de la Fondation des Treilles 2016[13].

Depuis 2015, il participe à l’aventure du Collectif Inculte avec lequel il s’engage sur différents projets d’écriture à plusieurs mains. Il contribue ainsi aux volumes collectifs En procès. Une histoire du XXe siècle (2016) et Le livre des places (2018).

En septembre 2016, lauréat d’une bourse Stendhal de l’Institut français, il a remonté le Danube à vélo, d’Odessa à Strasbourg dans le but d’écrire un livre européen inspiré de cette aventure : Sur la route du Danube, publié en mars 2019 aux éditions Payot & Rivages[14].

Depuis septembre 2017, il vit sur les bords de la Loire et dirige la Maison Julien Gracq[15] à Mauges-sur-Loire, un lieu culturel ouvert au public qui organise des événements littéraires, des expositions d'art contemporain et accueille en résidence des écrivains et des artistes.

Publications[modifier | modifier le code]

  • Halte à Yalta, Paris, Jbz & Cie, 2010, 240 p.[16]
  • Kaddish pour un orphelin célèbre et un matelot inconnu, Paris, Les Éditions du Sonneur, 2013, 128 p.[17]
  • La Ligne des glaces, Paris, éditions Payot & Rivages, 2014, 320 p.[18]
  • Icecolor, Saint-Étienne, éditions Le Réalgar, 2014, 140 p.[19]
  • Dans les ruines de la carte, Lyon, éditions du Vampire actif, 2015, 340 p.[20]
  • Jérusalem terrestre, Paris, éditions Inculte/Dernière marge, 2015, 175 p.[21]
  • Sous les serpents du ciel, éditions Payot & Rivages, 2017, 317 p.[22]
  • Terminus Schengen, Saint-Étienne, éditions Le Réalgar, 2018, 64 p.[23]
  • Le Cœur de l'Europe, Lille, éditions La Contre Allée, 2018, 96 p.[24]
  • Sur la route du Danube, éditions Payot & Rivages, 2019, 606 p.[25]. Prix Nicolas-Bouvier attribué lors du festival Étonnants Voyageurs 2019

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]