Académie de Versailles (éducation)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Académie de Versailles.

L'académie de Versailles est une circonscription scolaire et universitaire française. Elle couvre les départements du Val-d'Oise, des Yvelines, des Hauts-de-Seine et de l'Essonne, soit la partie Ouest de la région Île-de-France, excluant Paris.

Il s'agit de la plus grosse académie de France en terme d'effectif scolarisé avec près de 1 100 000 élèves (privé public confondus), on dénombre près de 87300 personnels[1] (enseignants du public, du privé et autre personnel d'éducation et administratif). Elle fait partie de l'académie Ile-de-France[2] dirigée par le recteur de l'académie de Paris.

Historique[modifier | modifier le code]

2017-fr.wp-orange-source.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (septembre 2016)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

L'académie de Versailles tire son origine du décret n°71-1023 du 22 décembre 1971 qui dispose dans son article premier, la modification de la circonscription académique de Paris. À compter du 1er décembre 1972, la région parisienne comprend l’académie de Paris, l’académie de Créteil et l’académie de Versailles (JO du 24 décembre 1971, BO n°49 du 30 décembre 1971).

Lors de la création de l’académie de Versailles, l’administration générale quitte Paris et s’installe aux côtés de l'Inspection Académique à Versailles sur le site actuel de l'Université de Versailles. À la rentrée 1984, les services de l’École Normale Primaire sont aussi regroupés sur le site. Les équipes de formation du rectorat la remplacent boulevard de Lesseps. Les autres services du rectorat emménagent Esplanade Grand-Siècle, un bâtiment moderne peu éloigné. En juin 1997, la plupart des services est regroupée sur le site du boulevard de Lesseps bien qu'il reste une antenne dans les locaux de Parly 2 (Le Chesnay).

Description[modifier | modifier le code]

L'académie de Versailles est aujourd'hui la plus grande académie de France par le nombre d'élèves qui y sont scolarisés (9 % des élèves scolarisés en France en 2006[3]).

Elle comprend de nombreux établissements d’enseignement supérieur (148 au total[4], dont l’École Polytechnique, Supelec (l’École supérieure d'électricité), l’École centrale de Paris et cinq universités : l'Université Paris Ouest Nanterre La Défense , l'Université Paris-Sud, l'Université d'Évry-Val d'Essonne, l'Université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines et l'Université de Cergy-Pontoise, l'Université Paris-Saclay), faisant de l'académie le second pôle de l'enseignement supérieur en France.

Comme toutes les académies, elle est dirigée par un recteur, chancelier des universités, haut fonctionnaire nommé en conseil des ministres par le président de la République sur le rapport du Premier ministre et du ministre de l’Éducation nationale.

L'académie de Versailles fait partie de la zone C du calendrier scolaire.

Réussite aux examens et population scolaire[modifier | modifier le code]

Les résultats aux examens de l'académie de Versailles sont sensiblement similaires aux résultats nationaux. En 2014, le taux de réussite au baccalauréat général était de 91% au niveau national, alors que dans l'académie de Versailles ce taux était de 90.4%.

L'académie regroupe près de 627 établissements scolaires publics du second degré, et 178 établissements privés sous contrat du second degré.

Recteurs[5][modifier | modifier le code]

  • 1972 - 1973, Jean Sirinelli
  • 1973 - 1975, Jean Imbert
  • 1975 - 1981, Pierre Albarède
  • 1981 - 1985, André Casadevall
  • 1985 - 1987, Paul Rollin
  • 1987 - 1988, Pierre Magnin
  • 1988 - 1991, Michel Alliot
  • 1991 - 1998, Armand Frémont
  • 1998 - 2000, Christian Forestier
  • 2000 - 2004, Daniel Bancel
  • 2004 - 2012, Alain Boissinot, inspecteur général de l’Éducation Nationale.
  • 2013 - 2015, Pierre-Yves Duwoye
  • Depuis le 10 septembre 2015, Daniel Filâtre

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. http://cache.media.education.gouv.fr/file/juillet2016/51/8/plaquette_chiffres_cles_fev-2015_686518.pdf
  2. « Décret portant création des régions académiques », sur legifrance.gouv.fr
  3. [PDF] idf Réf1 et idf Réf2
  4. Site web de l'Académie de Versailles
  5. Avenir, le journal de l'académie de Versailles, n°28, avril 2008, page 3