Océan Indien

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Océan Indien
Carte de l'océan Indien.
Carte de l'océan Indien.
Géographie physique
Type Océan
Coordonnées 20° sud, 80° est
Superficie 75 000 000 km2
Largeur
· Maximale 8 333 km
Profondeur
· Moyenne 4 210 m
· Maximale 7 450 m
Volume 292 131 000 km3
Salinité 34,5 g.L−1

Géolocalisation sur la carte : Monde

(Voir situation sur carte : Monde)
Océan Indien

L’océan Indien, longtemps appelé océan Oriental ou mer des Indes, est un océan qui s’étend sur une surface de 75 000 000 km2, soit près de 20 % du globe terrestre. Il est limité au nord par la péninsule Arabique, l'Iran, le Pakistan et l’Inde; à l’est par la Birmanie, la Thaïlande, la Malaisie, l’Indonésie (îles de Sumatra, Java, Bali, Sumbawa, Sumba et Timor), l’Australie et le méridien 146° 55' de longitude est, frontalier de l'océan Pacifique; au sud par le continent antarctique et à l’ouest par l’Afrique et le méridien 20° de longitude est, qui le sépare de l'océan Atlantique.

Géographie[modifier | modifier le code]

Géographie physique[modifier | modifier le code]

Localisation et limites[modifier | modifier le code]

Son code d'enregistrement numérique de l’Organisation hydrographique internationale est « B »[1], et son identification dans "Limite des océans et des mers" est « (45) »[2] ; son nom français dans la nomenclature des espaces maritimes du Conseil national de l'information géographique est « Océan Indien »[1].

L'Organisation hydrographique internationale définit les limites de l'océan Indien comme suit[2]:

« Au nord :

À l'ouest :

À l'est :

Au sud :

 »

— Organisation hydrographique internationale[2]

Largeur et superficie[modifier | modifier le code]

Pays riverains et mers bordières[modifier | modifier le code]

Volume[modifier | modifier le code]

Profondeur[modifier | modifier le code]

Géologie[modifier | modifier le code]

À l’époque de l’apparition des premiers dinosaures, il y a 200 millions d’années (Trias), l’Afrique, l’Inde, l’Antarctique et l’Australie se touchaient pour ne former qu’un seul continent, la Pangée. Il y a 170 millions d’années, l’Afrique s’en sépare puis, il y a 70 millions d’années, l’Inde s’en détache à son tour pour venir buter sur le continent asiatique il y a 45 millions d’années. C’est cet espace laissé vide que nous nommons océan Indien.

Les îles[modifier | modifier le code]

Profil bathymétrique de l’océan Indien.

français)

Les États riverains[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Carte de l'océan Indien datant du XVIIe siècle.

Géopolitique[modifier | modifier le code]

L'atoll de Diego Garcia en plein cœur de l'océan Indien est une possession britannique louée aux États-Unis en tant que base militaire. De par sa position stratégique, elle permet à ces derniers d'avoir une surveillance active et une possibilité d'intervention rapide vers les zones à risque en Afrique (Somalie), au Moyen-Orient ou en Asie (Indonésie).

Environnement[modifier | modifier le code]

Faune et Flore[modifier | modifier le code]

Problèmes environnementaux[modifier | modifier le code]

Des débris plastiques de provenance mondiale polluent l'ensemble des océans ; concernant l'océan Indien, ils proviennent notamment d'Asie.

Le réchauffement climatique, pat l'élévation progressive du niveau des océans qu'il induit, menace directement les petits états insulaires "au raz de l'eau" comme les Maldives, membre de Alliance of Small Island States.

Protection de l'environnement[modifier | modifier le code]

Il existe des règlementation nationale et internationale, ainsi que différents classements de certaines zones tels que des aires marines protégées, des réserves de Biosphère , des Parcs naturels marins...

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Shanti Moorthy et Ashraf Jamal (dir.), Indian Ocean studies : cultural, social, and political perspectives, Routledge, New York, Londres, 2010, XVII-435 p. (ISBN 978-0-415-80390-8).
  • (fr) Christian Bouchard, L'espace indianocéanique, un système géopolitique en recomposition, Université de Laval (Québec), 2000, 329 p. (thèse).
  • (fr) Bernard Chérubini (dir.), Le territoire littoral : tourisme, pêche et environnement dans l'océan Indien, l'Harmattan, Paris ; Université de la Réunion, Saint-Denis, 2004, 292 p. (ISBN 978-2-7475-7678-9).
  • (fr) Jean-Michel Jauze (dir.), Espaces, sociétés et environnements de l'océan Indien, Université de la Réunion, Saint-Denis, 2003, 266 p. (numéro spécial de Travaux et documents, no 20, décembre 2003).
  • (fr) Fabienne Pavia (texte) et Matthieu Prier (photos), L'océan indien en 1000 photos : Madagascar, La Réunion, Maurice, les Seychelles, Mayotte, Solar, Paris, 1996, 123 p. (ISBN 978-2-263-02472-6).

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]