Océan Indien

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Océan Indien
Carte de l'océan Indien.
Carte de l'océan Indien.
Géographie physique
Type Océan
Coordonnées 30° 30′ sud, 77° 00′ est
Superficie 75 000 000 km2
Largeur
· Maximale 8 333 km
Profondeur
· Moyenne 4 210 m
· Maximale 7 450 m
Volume 292 131 000 km3
Salinité 34,5 g.L−1
Géolocalisation sur la carte : Monde
(Voir situation sur carte : Monde)
Océan Indien

L’océan Indien, autrefois appelé océan Oriental ou mer des Indes, s’étend sur une surface de 75 000 000 km2, soit près de 21 % du globe terrestre. Il est limité au nord par la péninsule Arabique, l'Iran, le Pakistan et l’Inde ; à l’est par la Birmanie, la Thaïlande, l’Indonésie (îles de Sumatra, Java, Bali, Sumbawa, Sumba et Timor), l’Australie et le méridien 146° 55' de longitude est, frontalier de l'océan Pacifique ; au sud par le continent antarctique et à l’ouest par l’Afrique et le méridien 20° de longitude est, qui le sépare de l'océan Atlantique.

Géographie[modifier | modifier le code]

Géographie physique[modifier | modifier le code]

Localisation et limites[modifier | modifier le code]

Son code d'enregistrement numérique de l’Organisation hydrographique internationale est « B »[1][réf. non conforme], et son identification dans Limite des océans et des mers est « (45) »[2] ; son nom français dans la nomenclature des espaces maritimes du Conseil national de l'information géographique est « Océan Indien »[1].

L'Organisation hydrographique internationale définit les limites de l'océan Indien comme suit[2] :

Au nord :

À l'ouest :

À l'est :

Au sud :

Mers bordières[modifier | modifier le code]

Les espaces maritimes subordonnés à l'océan Indien sont au nombre de quinze :

Volume[modifier | modifier le code]

Profondeur[modifier | modifier le code]

La profondeur de l’océan Indien atteint les 10 883 m de profondeur avec la fosse de Java (point le plus profond enregistré jusqu’à aujourd’hui).

Géologie[modifier | modifier le code]

À l’époque de l’apparition des premiers dinosaures, il y a 200 millions d’années (Trias), l’Afrique, l’Inde, l’Antarctique et l’Australie se touchaient pour ne former qu’un seul continent, la Pangée. Il y a 170 millions d’années, l’Afrique s’en sépare puis, il y a 70 millions d’années, l’Inde s’en détache à son tour pour venir buter sur le continent asiatique il y a 45 millions d’années. C’est cet espace laissé vide que nous nommons océan Indien.

Les îles[modifier | modifier le code]

Profil bathymétrique de l’océan Indien.

Les États riverains[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Carte de l'océan Indien datant du XVIIe siècle.

Géopolitique[modifier | modifier le code]

L'atoll de Diego Garcia en plein cœur de l'océan Indien est une possession britannique louée aux États-Unis en tant que base militaire. De par sa position stratégique, elle permet à ces derniers d'avoir une surveillance active et une possibilité d'intervention rapide vers les zones à risque en Afrique (Somalie), au Moyen-Orient ou en Asie (Indonésie).

Environnement[modifier | modifier le code]

Faune et Flore[modifier | modifier le code]

Problèmes environnementaux[modifier | modifier le code]

Des débris plastiques de provenance mondiale polluent l'ensemble des océans ; concernant l'océan Indien, ils proviennent notamment d'Asie.

Le réchauffement climatique, par l'élévation progressive du niveau des océans qu'il induit, menace directement les petits états insulaires « au raz de l'eau » comme les Maldives, membre de Alliance of Small Island States.

Chaque année, 600 000 tonnes de déchets plastiques sont déversés dans l'océan[4].

Protection de l'environnement[modifier | modifier le code]

Il existe des règlementations nationale et internationale, ainsi que différents classements de certaines zones tels que des aires marines protégées, des réserves de Biosphère , des Parcs naturels marins...

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Shanti Moorthy (dir.) et Ashraf Jamal (dir.), Indian Ocean studies : cultural, social, and political perspectives, New York, Routledge, , XVII-435 p. (ISBN 978-0-415-80390-8 et 978-0-203-86743-3, OCLC 373474618).
  • Christian Bouchard, L'espace indianocéanique, un système géopolitique en recomposition (thèse de doctorat), Québec, Université Laval, , 329 p. (ISBN 0-612-57957-3, OCLC 654214187, lire en ligne [PDF]).
  • Bernard Chérubini, Le territoire littoral : tourisme, pêche et environnement dans l'océan Indien, Paris, L'Harmattan, , 292 p. (ISBN 978-2-7475-7678-9).
  • Jean-Michel Jauze, « Espaces, sociétés et environnements de l'océan Indien », Travaux et documents, Saint-Denis, Université de la Réunion, no 20,‎ .
  • Fabienne Pavia (photogr. Matthieu Prier), L'océan indien en 1000 photos : Madagascar, La Réunion, Maurice, les Seychelles, Mayotte, Paris, Solar, , 123 p. (ISBN 978-2-263-02472-6).

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]