Jean Rolin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ne doit pas être confondu avec Jean Rollin.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Jean Rolin (homonymie) et Rolin.
Jean Rolin
Description de cette image, également commentée ci-après
Jean Rolin au Salon du livre de Paris, 2010.
Nom de naissance Jean Philippe Rolin
Naissance (68 ans)
Boulogne-Billancourt, Seine, Drapeau de la France France
Distinctions
Auteur
Langue d’écriture français

Œuvres principales

Jean Philippe Rolin, né le à Boulogne-Billancourt, est un écrivain et journaliste français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils d'un médecin militaire, Jean Rolin grandit entre la BretagneDinard), le CongoLéopoldville)[1] et le SénégalDakar)[2]. De retour à Paris au milieu des années 1960, il est élève au Lycée Louis-le-Grand[1]. Étudiant, il s'investit — tout comme son frère Olivier, de deux ans son aîné — dans la mouvance maoïste. Au début des années 1970, il intervient comme représentant de la Gauche prolétarienne à Saint-Nazaire[3].

Journaliste à partir de 1973[4], il réalise pour l'essentiel des reportages, entre autres pour Libération, Le Figaro, L'Événement du jeudi[1], Lui[5] ou Le Monde. Écrivain, il est l'auteur de récits de voyage, de chroniques, de souvenirs, de romans et de nouvelles. Il admire particulièrement les œuvres de Proust et de Céline[6].

Il a été pendant plusieurs années le compagnon de la photographe Kate Barry[7].

Prix[modifier | modifier le code]

Il a reçu

Œuvres[modifier | modifier le code]

Romans et récits[modifier | modifier le code]

Recueils d'articles et essais[modifier | modifier le code]

  • 1986 : Vu sur la mer
  • 1998 : C’était juste cinq heures du soir (avec des photographies de Jean-Christian Bourcart)
  • 2002 : Dingos suivi de Cherbourg-Est/cherbourg-Ouest
  • 2006 : L’Homme qui a vu l’ours
  • 2011 : L'Aventure (avec des photographies d'Isabelle Gil)
  • 2012 : Dinard: Essai d'autobiographie immobilière (avec des photographies de Kate Barry)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Les tribulations de Jean Rolin Article dans le magazine L'Express du 4 août 2010.
  2. Jean Rolin en vadrouille #4 : « Congo en stop, maquis touareg et emmerdements » par Jean Rolin dans Le Nouvel Observateur du 30 août 2013.
  3. Cf. Gabriel Cohn-Bendit, Nous sommes en marche, Flammarion, 1999, page 142 et Jean Rolin, L'Organisation.
  4. Les Masterclasses: Jean Rolin Émission radio de France Culture diffusée le 2 août 2017.
  5. Jean Rolin en vadrouille #5 : « Un truc sur les pirates de la mer de Sulu » par Jean Rolin dans Le Nouvel Observateur du 31 août 2013.
  6. La bibliothèque idéale de... Jean Rolin Article dans le magazine L'Express du 12 avril 2013.
  7. Jean Rolin en quête de Kate Barry par Marianne Payot dans le magazine L'Express du 21 juin 2015.
  8. Grégoire Leménager, « Le Prix de la langue française pour Jean Rolin », sur nouvelobs.com, (consulté le 9 octobre 2013)
  9. Article de Libération du 14 mars 2002
  10. Éditions Cent Pages, Grenoble (ISBN 978-2-9163-9023-9)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :