Noëlle Châtelet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Châtelet.
Noëlle Châtelet
Description de cette image, également commentée ci-après

Noëlle Châtelet (Strasbourg, 2009)

Nom de naissance Noëlle Jospin
Naissance (70 ans)
Meudon, France
Activité principale
Femme de lettres
Maître de conférences à l'université
Comédienne
Distinctions
Auteur
Langue d’écriture Français
Genres

Œuvres principales

  • Histoires de bouches (1986)
  • La femme coquelicot (1997)
  • La Dernière Leçon (2004)
  • Madame George (2013)

Noëlle Châtelet, née Noëlle Jospin le à Meudon, est une femme de lettres et universitaire française.

Parcours de formation et professionnel[modifier | modifier le code]

En 1976, Noëlle Châtelet soutient une thèse doctorale de 3e cycle en sociologie, intitulée Le Corps à corps culinaire : images et institutions[1], sous la direction de Gilles Deleuze, à l'université Paris 8, avec un jury composé de Roland Barthes et Nicos Poulantzas. Elle réalise un parcours d'enseignante à l'université, successivement assistante, maître-assistante puis maîtresse de conférences à l'IUT de Sceaux (Université Paris-Sud) puis à l'université Paris Descartes.

Écriture et édition[modifier | modifier le code]

Elle publie des textes de Sade : Systèmes de l'agression. Textes politiques et philosophiques en 1972, puis en 2011, un Entretien avec le marquis de Sade. Elle publie plusieurs essais en rapport avec une réflexion sur la chirurgie esthétique, Trompe l’œil. Voyage au pays de la chirurgie esthétique (1994), Le Baiser d'Isabelle. L'aventure de la première greffe du visage (2007), à Cœur battant, sur les greffes d'organes ou l'hermaphroditisme, La Tête en bas. Elle s'intéresse également au vieillissement, aux grands-mères, Au pays des vermeilles ou La Femme coquelicot, traduit en anglais, allemand, roumain et tchèque. Elle écrit également des romans littéraires, dans une réflexion qui concerne toujours le corps : Histoires de bouches, ou La Petite aux tournesols.

Responsabilités institutionnelles et associatives[modifier | modifier le code]

Elle est directrice de l'Institut français de Florence (1989-1991) et depuis 2003, est la vice-présidente de la Société des gens de lettres. Elle est présidente du comité de parrainage de l'Association pour le droit de mourir dans la dignité (ADMD)[2].

Théâtre et cinéma[modifier | modifier le code]

Elle a été également comédienne jouant ainsi dans différentes dramatiques à la télévision et quelques rôles au cinéma dans Baxter, Vera Baxter de Marguerite Duras (1971), Les Autres d'Hugo Santiago (1972), Le Diable dans la boîte de Pierre Lary (1977) et La Banquière de Francis Girod (1980), Les Buddenbrook, série allemande adaptée de Thomas Mann.

Par ailleurs, le roman La femme coquelicot a été adapté par Jérôme Foulon pour France 3 (diffusion en février 2007), téléfilm qui a obtenu plusieurs prix :

  • Prix de la Meilleure Adaptation Littéraire de Télévision au Festival Cinéma et Littérature de Monaco en 2006
  • Prix de la Contribution Artistique pour Jérôme Foulon et Prix hommage spécial à Françoise Fabian et Jean-Pierre Castel au 7ème Festival de Saint-Tropez en 2005

La Dernière Leçon a fait l'objet d'une adaptation pour le cinéma en 2015[3].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Elle est la fille de Robert Jospin, responsable d'une maison d'enfants et de Mireille Dandieu, sage-femme et cofondatrice de l'Association pour le droit de mourir dans la dignité (ADMD). Son frère, Lionel Jospin est ancien Premier ministre (1997-2002) et membre du Conseil constitutionnel (2015).
Elle épouse le philosophe François Châtelet (1925-1985), philosophe et professeur de philosophie à l'université Paris 8, et ensemble ils ont un fils.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Le 12 avril 2009, elle est nommée chevalière de la Légion d'honneur[4].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Essais
  • Le corps à corps culinaire , 1976
  • Trompe l’œil, voyage au pays de la chirurgie esthétique, 1993; réédité sous le titre Corps sur mesure, 1998
  • Entretien avec le marquis de Sade, 2011
  • Les Nouveaux Parents, avec Serge Hefez et Jean-Claude Kaufmann, 2011
Nouvelles
Romans
Récits
Textes critiques
  • Système de l'agression, choix et présentation des textes philosophiques de Sade, 1972
  • Introductions et Note à Justine ou les malheurs de la vertu de Sade, Collection Imaginaire, 2001
Films documentaires
  • Coauteur (avec Anne Andreu)
    • A cœur battant
    • Passion grand-mère

Source[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. François Dosse, Gilles Deleuze & Félix Guattari, Intersecting lives, Columbia University Press, 13 août 2013.
  2. Page « Comité d'honneur », sur le site de l'ADMD.
  3. La Dernière Leçon, comédie dramatique réalisée par Pascale Pouzadoux, interprétée notamment par Marthe Villalonga et Sandrine Bonnaire et sortie sur les écrans français le 11 novembre 2015 (Télérama)
  4. Décret de nomination.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Patrick Cabanel, « Noëlle Châtelet », in Patrick Cabanel et André Encrevé (dir.), Dictionnaire biographique des protestants français de 1787 à nos jours, tome 1 : A-C, Les Éditions de Paris Max Chaleil, Paris, 2015, p. 661-662 (ISBN 978-2846211901)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :