Doan Bui

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Doan Bui
Image dans Infobox.
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
Distinctions

Doan Bui est une journaliste française.

Biographie[modifier | modifier le code]

Doan Bui est née au Mans en 1974 de parents vietnamiens. Elle travaille à L'Obs depuis 2003 en tant que grand reporter[1].

Elle reçoit le prix Albert-Londres 2013[2],[3] pour son reportage Les Fantômes du fleuve sur les immigrés qui essayent de pénétrer en Europe en Grèce par la Turquie, publié par le Nouvel Observateur[4].

En 2016, elle reçoit le prix Amerigo-Vespucci ainsi que le prix littéraire de la Porte Dorée pour Le Silence de mon père (éditions de l'Iconoclaste)[5].

Publications[modifier | modifier le code]

Livres[modifier | modifier le code]


Bandes dessinées dont elle est scénariste[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Olivier Renault, « Le silence de mon père, l'enquête intime de Doan », sur https://www.ouest-france.fr, (consulté le )
  2. Stéphane Arteta, « Prix Albert Londres : Doan Bui, "des milliers d'idées dans son sac" », sur nouvelobs.com, (consulté le )
  3. « Doan Bui et Roméo Langlois remportent le Prix Albert-Londres », sur Le Soir, (consulté le )
  4. Doan Bui, « "Les fantômes du fleuve" », sur nouvelobs.com, (consulté le )
  5. Cécile Mazin, « Doan Bui reçoit le Prix Amerigo-Vespucci 2016, pour Le silence de mon père », ActuaLitté,‎
  6. "Que tout cela tienne ensemble et forme un premier roman aussi abouti montre que La Tour constitue à sa manière une petite prouesse architecturale."

Liens externes[modifier | modifier le code]