Deborah Birx

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Deborah Birx
Deborah L. Birx official photo.jpg
Biographie
Naissance
Nationalité
Domiciles
Lampeter (en), Carlisle, WashingtonVoir et modifier les données sur Wikidata
Formation
Lampeter-Strasburg High School (en)
Carlisle High School (en) (diplôme d'études secondaires (en)) (jusqu'en )
Houghton College (en) (baccalauréat universitaire ès sciences) (jusqu'en )
Penn State Milton S. Hershey Medical Center (en) (docteur en médecine) (jusqu'en )Voir et modifier les données sur Wikidata
Activité
médecin, diplomate
Autres informations
A travaillé pour
Membre de
White House Coronavirus Task Force (en) ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Arme
Grade militaire
Distinctions
Legion of Merit ( et )Voir et modifier les données sur Wikidata

Deborah Leah Birx (née le ) est une médecin et une diplomate américaine. Depuis mars 2020, elle est coordinatrice pour le groupe de travail sur le coronavirus de la Maison-Blanche[1].

Depuis 2014, Birx est coordinatrice mondiale du sida aux États-Unis. Elle est responsable du programme présidentiel de secours d’urgence contre le VIH/SIDA (PEPFAR) dans 65 pays soutenant des programmes de traitement et de prévention du VIH/SIDA[2].

Jeunesse et éducation[modifier | modifier le code]

Deborah Birx est née en Pennsylvanie. Son père, Donald Birx, est mathématicien et ingénieur électronique. Sa mère, Adele Sparks Birx, est infirmière enseignante[3],[4],[5].

Elle étudie au Lampeter-Strasburg High School et est ensuite diplômée du Carlisle High School, en Pennsylvanie, au début des années 1970[6].

Elle se spécialise en chimie au Houghton College en 1976, avant d’obtenir son diplôme de médecine à la Hershey School of Medecine à l'Université d'État de Pennsylvanie[3]. En 1980, elle commence à travailler au Walter Reed Army Medical Center ainsi qu’aux National Institutes of Health[7]. Elle se charge alors de la médecine interne et de l’immunologie fondamentale et clinique.

Carrière[modifier | modifier le code]

Carrière militaire[modifier | modifier le code]

Birx sert comme médecin dans l'armée américaine, s'élevant jusqu’au rang de colonel[6]. Elle a commencé sa carrière en tant que clinicienne en immunologie, en se concentrant sur la recherche d'un vaccin contre le sida[7]. De 1985 à 1989, elle est cheffe adjointe du service d'immunologie hospitalière au sein du département d'allergie et d'immunologie clinique du Walter Reed Army Medical Center. En 1986, Birx co-écrit un article avec le virologiste Robert R. Redfield sur la régulation défectueuse de l'infection par le virus Epstein-Barr chez les patients atteints du sida et de troubles connexes, publié dans le New England Journal of Medicine[8]. De 1996 à 2005, elle est directrice du programme de recherche sur le VIH de l'armée américaine au Walter Reed Army Institute of Research. À ce poste, Birx a contribué à diriger l'essai clinique du vaccin contre le VIH, RV 144[7].

Centres pour le contrôle et la prévention des maladies[modifier | modifier le code]

Après avoir pris sa retraite du service militaire, Birx devient directrice de la Division du VIH/sida mondial (DGHA) des Centres pour le contrôle et la prévention des maladies, de 2005 à 2014[9].

Ambassadrice itinérante[modifier | modifier le code]

En janvier 2014, Birx est nommée par le président Barack Obama, au poste de coordinatrice américaine de la lutte contre le sida dans le monde[10]. Elle est confirmée par le Sénat et prête serment le 4 avril 2014[11]. Elle décrit son rôle d'ambassadrice pour aider à atteindre les objectifs de prévention et de traitement du VIH fixés par Obama en 2015 pour mettre fin à l'épidémie de sida d'ici 2030[12].

Birx avec le vice-président Mike Pence en mars 2020

Coordinatrice de la Maison Blanche pour le coronavirus[modifier | modifier le code]

Le 27 février 2020, le vice-président Mike Pence nomme Birx coordinatrice de la réponse de la Maison Blanche à la Task Force Coronavirus[1].

Récompenses et honneurs[modifier | modifier le code]

Birx a reçu deux Meritorious Service Medal ainsi que la Légion du Mérite pour ses compétences révolutionnaires en matière de recherche, de leadership et de gestion pendant son mandat au Ministère de la Défense des États-Unis. En 2014, elle reçoit la Médaille d’excellence William C. Watson, Jr. décernée par les Centres pour le contrôle et la prévention des maladies[7].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en-US) « Vice President Pence Announces Ambassador Debbie Birx to Serve as the White House Coronavirus Response Coordinator », sur The White House (consulté le 30 mars 2020)
  2. (en) « IAVI Report - Six Prominent Women Scientists Making a Difference in the AIDS Fight », sur web.archive.org, (consulté le 30 mars 2020)
  3. a et b (en) « The Voter's Self Defense System », sur Vote Smart (consulté le 30 mars 2020)
  4. « AllGov - Officials », sur www.allgov.com (consulté le 30 mars 2020)
  5. (en-US) « Class News », sur Johns Hopkins Nursing Magazine, (consulté le 30 mars 2020)
  6. a et b (en) Tammie Gitt The Sentinel, « White House names Carlisle High School grad to serve as chief adviser on coronavirus response team », sur The Sentinel (consulté le 30 mars 2020)
  7. a b c et d (en) « Birx, Deborah L., M.D. », sur U.S. Department of State (consulté le 30 mars 2020)
  8. (en) Deborah L. Birx, Robert R. Redfield et Giovanna Tosato, « Defective Regulation of Epstein–Barr Virus Infection in Patients with Acquired Immunodeficiency Syndrome (AIDS) or AIDS-Related Disorders », New England Journal of Medicine, vol. 314, no 14,‎ , p. 874–879 (ISSN 0028-4793, PMID 3005862, DOI 10.1056/NEJM198604033141403, lire en ligne, consulté le 30 mars 2020)
  9. (en) « Deborah L. Birx, MD Ambassador at Large Designate and Coordinator Designate, Department of State, United States Government Activities to Combat HIV/AIDS Globally »
  10. (en) « Cardin Welcomes the Nomination of Dr. Deborah L. Birx of Maryland to be Ambassador at Large and Coordinator of United States Government Activities to Combat HIV/AIDS Globally | U.S. Senator Ben Cardin of Maryland », sur www.cardin.senate.gov (consulté le 30 mars 2020)
  11. (en) « Dr. Deborah Birx Sworn-In as New U.S. Global AIDS Coordinator », sur web.archive.org, (consulté le 30 mars 2020)
  12. (en) Amb Deborah L. Birx et M.D., « Harnessing the Data Revolution for an AIDS-Free Generation », sur HuffPost, (consulté le 30 mars 2020)

Liens externes[modifier | modifier le code]