Xavier Becerra

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Xavier Becerra
Illustration.
Portrait officiel de Xavier Becerra (2021).
Fonctions
25e secrétaire à la Santé et aux Services sociaux des États-Unis
En fonction depuis le
(1 an, 3 mois et 11 jours)
Président Joe Biden
Gouvernement Administration Biden
Prédécesseur Alex Azar
33e procureur général de Californie

(4 ans, 1 mois et 22 jours)
Gouverneur Jerry Brown
Gavin Newsom
Prédécesseur Kamala Harris
Kathleen Keneally (intérim)
Successeur Matthew Rodriquez (intérim)
Représentant des États-Unis

(24 ans et 21 jours)
Élection 3 novembre 1992
Réélection 8 novembre 1994
5 novembre 1996
3 novembre 1998
7 novembre 2000
5 novembre 2002
2 novembre 2004
7 novembre 2006
4 novembre 2008
2 novembre 2010
6 novembre 2012
4 novembre 2014
8 novembre 2016
Circonscription 30e district de Californie
(1993-2003)
31e district de Californie
(2003-2013)
34e district de Californie
(2013-2017)
Prédécesseur Edward R. Roybal (en)
Successeur Jimmy Gomez
Biographie
Date de naissance (64 ans)
Lieu de naissance Sacramento (Californie, États-Unis)
Nationalité Américaine
Parti politique Parti démocrate
Diplômé de Université Stanford
Religion Catholicisme

Xavier Becerra
Sceau du Secrétaire à la Santé et aux Services sociaux des États-Unis
Secrétaires à la Santé et aux Services sociaux des États-Unis

Xavier Becerra, né le à Sacramento (Californie), est un homme politique américain membre du Parti démocrate.

Élu à la Chambre des représentants des États-Unis pour la Californie de 1993 à 2017, procureur général de l'État de 2017 à 2021, il est depuis cette dernière date le secrétaire à la Santé et aux Services sociaux des États-Unis dans l'administration du président Joe Biden.

Biographie[modifier | modifier le code]

Famille et études[modifier | modifier le code]

Xavier Becerra est originaire de Sacramento, capitale de la Californie[1]. Son père, Manuel Becerra[2], est également né à Sacramento mais a grandi à Tijuana au Mexique ; il est ouvrier agricole puis dans la construction[1]. Sa mère Maria est une immigrée mexicaine originaire de Jalisco[2]. Ses parents immigrent en Californie peu après leur mariage[1].

Après des études de droit et d'économie à l'université Stanford[3], dont il sort diplômé en 1984[1], Xavier Becerra devient avocat.

Xavier Becerra parle couramment l'anglais et l'espagnol. Il est marié à Carolina Reyes, obstétricienne, avec qui il a trois filles[3].

Débuts en politique[modifier | modifier le code]

En 1986, Xavier Becerra rejoint l'équipe du sénateur d'État californien Art Torres[4] à Los Angeles[1]. Il est ensuite procureur adjoint de Californie de 1987 à 1990[4].

En 1990, il est élu à l'Assemblée de l'État de Californie[4] en rassemblant 60,9 % dans le 59e district[5]. Après avoir fait campagne sur la sécurité, il participe à l'adoption d'une loi renforçant les peines de prison pour les crimes commis à proximité d'écoles par des membres de gangs[1].

Représentant des États-Unis[modifier | modifier le code]

Portrait officiel de Becerra au Congrès en 2009.

À l'approche des élections de 1992, le démocrate Ed Roybal (en) annonce ne pas être candidat à un nouveau mandat à la Chambre des représentants des États-Unis. Bien que n'habitant pas dans ce district du Downtown Los Angeles, Xavier Becerra se présente à sa succession[1]. Dans ce qui est désormais le 30e district de Californie, il remporte la primaire démocrate avec 31,8 % des suffrages, devançant de dix points son plus proche concurrent. Il est ensuite élu représentant des États-Unis avec 58,4 % des voix[5].

Entre 1994 et 2000, Xavier Becerra est réélu tous les deux ans avec des scores compris entre 66 et 84 % des suffrages[5]. En 2001, il se présente sans succès à l'élection municipale de Los Angeles, finissant cinquième de la primaire démocrate avec seulement 6 % des voix[3]. En 2002, à la suite d'un redécoupage des circonscriptions, il est réélu au Congrès dans le 31e district avec 81,2 % des suffrages[5]. Il est réélu avec plus de 80 % des voix lors des quatre élections suivantes[5].

Le président Barack Obama lui propose en 2008 d'être représentant américain au commerce. Il choisit cependant de rester au Congrès[6].

En 2012, il est élu représentant du 34e district de Californie avec 85,6 % des voix[3],[5]. Il est réélu en 2014 avec 72,5 % des suffrages face à un autre démocrate[3]. Xavier Becarra envisage de se présenter à l'élection sénatoriale de 2016 en Californie, après la retraite de la sénatrice Barbara Boxer[2]. Peu connu en dehors de Los Angeles[7], il décide finalement de se représenter à la Chambre des représentants[2] et remporte un nouveau mandat avec 77,2 % des voix[5]. Soutien d'Hillary Clinton lors des primaires démocrates de 2016[8], il est mentionné comme possible candidat à la vice-présidence des États-Unis[6]. C'est finalement Tim Kaine qui est désigné.

À la Chambre des représentants, il devient le premier élu hispanique à siéger au Ways and Means committee (en), qui s'occupe des questions fiscales. Il siège également à la commission sur la santé et la sécurité sociale[1]. Après les élections de 2012, il est élu président de la Conférence démocrate de la Chambre des représentants (en)[9], quatrième poste dans la hiérarchie du groupe démocrate à la Chambre des représentants[7]. Sa présidence prend fin après les élections de 2016[7].

Procureur général de Californie[modifier | modifier le code]

Xavier Becerra à la convention du Parti démocrate de Californie en 2019.

Après l'élection de Kamala Harris au Sénat des États-Unis en , Xavier Becerra est choisi par le gouverneur Jerry Brown pour lui succéder au poste de procureur général de Californie. Il prête serment le , devenant le premier Latino à occuper ce poste[10]. Une élection partielle est organisée au printemps 2017 pour le remplacer à la Chambre des représentants[11] ; elle est remportée par le démocrate Jimmy Gomez. Durant son premier mandat, Xavier Becerra intente une trentaine de procès contre l'administration Trump, dont la moitié visent à protéger l'environnement face aux dérégulations fédérales[12].

Xavier Becerra se présente pour un mandat complet de procureur général en 2018. En , il arrive en tête de la primaire avec environ 45 % des voix, devant l'ancien juge républicain Steven Bailey (25 %)[12]. Le , il est élu procureur général pour un mandat de quatre ans[13], avec 63,6 % des suffrages[5].

En tant que procureur général de Californie, il lance au total une centaine d'actions en justice contre l'administration Trump[1], principalement en matière d'environnement, d'immigration et de santé[1],[14]. En particulier, il mène la coalition d'une vingtaine d'États demandant à la Cour suprême des États-Unis de valider la légalité de l'Obamacare (Patient Protection and Affordable Care Act), remise en cause par la décision d'une cour d'appel fédérale[14].

Administration Biden[modifier | modifier le code]

Après l'élection présidentielle américaine de 2020, il est désigné par le président-élu Joe Biden pour devenir secrétaire à la Santé et aux Services sociaux des États-Unis. Ce choix s'explique notamment par sa défense en justice du Patient Protection and Affordable Care Act, dont Joe Biden avait été l'un des artisans en tant que vice-président[1]. Sa nomination doit être validée par le Sénat[14], après l'inauguration du nouveau président en 2021. Il est le premier Hispanique proposé à cette fonction[15].

Le , sa nomination est confirmée par le Sénat des États-Unis par 50 voix contre 49, avec le soutien de tous les sénateurs démocrates présents et de la républicaine Susan Collins. Tous les autres sénateurs républicains s'opposent à sa nomination, citant son soutien au droit à l'avortement et le fait qu'il n'ait jamais travaillé dans le domaine de la santé[16].

Positions politiques[modifier | modifier le code]

Xavier Becerra est membre du Congressional Progressive Caucus, qui regroupe les représentants de la gauche du Parti démocrate[6].

S'il vote faveur de l'ALENA en 1993, Xavier Becerra dit regretter son vote et se montre par la suite plus protectionniste[17].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e f g h i j et k (en) Shawn Hubler et Sheryl Gay Stolberg, « Xavier Becerra, H.H.S. Pick, Was California’s Anti-Trump Attack Dog », sur nytimes.com, The New York Times, (consulté le ).
  2. a b c et d (en) Sarah D. Wire, « 'We walk with Hillary': Why an L.A. congressman tells voters -- in 2 languages -- to caucus », sur latimes.com, Los Angeles Times, (consulté le ).
  3. a b c d et e (en) David M. Herszenhorn, « Xavier Becerra Stirs Crowds, Hispanic Democrats See a Running Mate », sur nytimes.com, The New York Times, (consulté le ).
  4. a b et c (en) « BECERRA, Xavier, (1958 - ) », sur bioguideretro.congress.gov, Biographical Directory of the United States Congress (consulté le ).
  5. a b c d e f g et h (en) « Candidate - Xavier Becerra », sur ourcampaigns.com (consulté le ).
  6. a b et c (en) Dylan Matthews, « Hillary Clinton’s VP shortlist has leaked. Here are the pros and cons of each. », sur Vox, (consulté le ).
  7. a b et c (en) Lauren French et Anna Palmer, « Becerra in a box », sur politico.com, Politico, (consulté le ).
  8. (en) Mark Hensch, « Key Hispanic lawmaker endorses Clinton », sur The Hill, (consulté le ).
  9. (en) Emily Deruy, « Rep. Xavier Becerra Elected House Democratic Caucus Chair », sur abcnews.go.com, ABC News, (consulté le ).
  10. (en) Angela Hart, « Becerra launches 2018 campaign for attorney general », sur sacbee.com, The Sacramento Bee, (consulté le ).
  11. (en) Eric Bradner, « Democrats' chances of flipping GOP House seats in 5 special elections, ranked », sur cnn.com, Cable News Network, (consulté le ).
  12. a et b (en) Jeff Daniels, « Becerra, incumbent California attorney general and legal thorn to Trump, to face GOP challenger Bailey in fall general election », sur cnbc.com, CNBC, (consulté le ).
  13. (en) Cheryl Miller, « Xavier Becerra Wins Four-Year Term as Attorney General », sur law.com, (consulté le ).
  14. a b et c (en) Franco Ordoñez et Tamara Keith, « Biden Picks California Attorney General Xavier Becerra For Top Health Post », sur npr.org, National Public Radio, (consulté le ).
  15. « Choisie par Joe Biden, Rachel Levine est la première femme trans nommée dans l'administration américaine », sur huffingtonpost.fr, Le HuffPost, (consulté le ).
  16. (en) Alex Rogers, « Senate narrowly confirms Xavier Becerra as Health and Human Services secretary », sur edition.cnn.com, Cable News Network, (consulté le ).
  17. (en) Mark Landler, « In Trade Post Contender, Political Benefits for Obama », sur The New York Times, (consulté le ).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]