Section paloise (rugby à XV)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Pour le club omnisports, voir Section paloise.

Section paloise

Logo du Section paloise
Généralités
Surnoms La section
Fondation 1902
Statut professionnel 1998
Couleurs vert et blanc
Stade Stade du Hameau
(13 800 places)
Siège Stade du Hameau
Boulevard de l'Aviation
64000 Pau
Championnat actuel Pro D2
Président Drapeau : France Bernard Pontneau
Entraîneur Drapeau : Nouvelle-Zélande Simon Mannix (manager)
Drapeau : France Joël Rey (avants)
Drapeau : France David Aucagne (arrières)
Site web www.section-paloise.com
Palmarès principal
National[1] Championnat de France (3)
Challenge Yves du Manoir (3)
International[1] Challenge européen (1)

Maillots

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile


Actualités

Pour la saison en cours, voir :
Pro D2 2013-2014
0

Dernière mise à jour : 6 mars 2014.

La Section paloise est la section de rugby à XV du club omnisports français Section paloise, basé à Pau dans les Pyrénées-Atlantiques. Le club palois de rugby à XV est présidé par Bernard Pontneau. L'équipe première, entraînée par Joël Rey et David Aucagne, évolue actuellement en Pro D2 (deuxième division française). Le club formateur de cette structure professionnelle est l'Association Section paloise rugby[2], comptant plus de 450 licenciés.

Le club de rugby évolue au stade du Hameau. Il a remporté à trois reprises le championnat de France en 1928, 1946 et 1964. Le club a aussi remporté la Coupe de France en 1997 ainsi qu'un Challenge européen en 2000. Relégué en 2005-2006[3], le club évolue toujours en Pro D2 en 2014.

Histoire[modifier | modifier le code]

1900 - 1939[modifier | modifier le code]

Fondée en avril 1902, la section paloise de ligue girondine est un club omnisports à Pau. Dès 1905, elle s'appelle simplement la Section paloise. À cette époque, le rugby rencontre un franc succès. En 1912, la Section paloise range ses maillots bleu et noir au placard et adopte définitivement le vert et le blanc[4].

Durant la saison 1927-1928, l'équipe première remporte le titre de champion de Côte basque pour la deuxième année consécutive. Par la suite, elle termine première de sa poule de 5 en championnat de France. Dans les poules de 4 qui suivent elle se défait du Stade français, de Perpignan et de Lyon puis élimine le Stade toulousain en demi-finale par 3 à O après prolongations. L'équipe remporte la finale en battant Quillan par 6 à 4 à Toulouse en mai 1928.

Avant la guerre, la Section paloise remporte le challenge Yves du Manoir en 1939 face au RC Toulon sur le score de 5-0.

1940 - 1964[modifier | modifier le code]

En 1946, au sortir de la guerre, le club est à nouveau sacré champion de France. La Section paloise, obtient la première place du classement français, coiffant au poteau les clubs de Toulouse et d’Agen.

L'équipe remporte le challenge Yves du Manoir en 1952. Quelques années plus tard, François Moncla devient capitaine et une nouvelle équipe, plus jeune, est constituée. Elle prend doucement ses marques et en 1964, la Section paloise est championne de France pour la troisième fois, battant le grand Béziers 13 à 0. Ses vedettes d'alors se nomment Moncla, Piqué, Capdouze, Saux, Etcheverry, Abadie ...

1965 - 1979[modifier | modifier le code]

À partir de 1968 a lieu une nouvelle évolution, les postes de responsabilité de Président général et de président de rugby ne pouvant être cumulés. C'est le départ d'Albert Cazenave après 16 années de présidence. Sur le plan sportif l'équipe première de rugby s'incline en quart de finale en 1970, elle accède en demi finale face à Narbonne en 1974.

Les années 1980[modifier | modifier le code]

Fin des années 1970-début des années 1980, Robert Paparemborde deviendra le meilleur pilier droit mondial et, Laurent Cabannes débutant en première à 17 ans, deviendra lui aussi des années plus tard l'un des meilleurs avant-aile du monde.

À la fin des années 1980, avec deux saisons en groupe B, l'équipe première accède cependant aux finales de cette catégories mais échoue de peu (1989/1990). Au début des années 1990, le club quitte son stade Croix du Prince des origines pour le stade du Hameau plus moderne.

Les années 1990[modifier | modifier le code]

Le début des années 1990 voit un début de redressement de l'équipe première qui se maintient en groupe A1 en 1991 et qui joue dans le groupe A de 32 clubs pendant la saison 1992 /1993. Après la saison 1995, la Section paloise n'accède pas au top 16 et participe à la coupe Moga ou elle échoue en finale, le rugby palois remonte dans la hiérarchie et obtient à nouveau de bons résultats. Aussi dés 1996, la Section dispute la finale Yves du Manoir et est éliminée en demi-finale du championnat de France.

C'est en 1997 que la Section se voit remporter à nouveau un trophée national qui est le challenge Yves du Manoir tout en accédant aux quarts de finales du championnat de France. En 1998, elle arrive en demi-finale de la H-Cup puis en 2000, elle remporte le Bouclier européen.

Les années 2000[modifier | modifier le code]

Après une saison 1999-2000 excellente avec un titre du challenge européen et un accès jusqu'au demi-finales du championnat de France, les saisons suivantes sont beaucoup plus décevantes. L'équipe se contente souvent de jouer le maintien en première division mis à part une qualification en play-off en 2003. La Section est finalement reléguée en Pro D2 en 2005-2006, relégation qu'elle avait déjà évité de très peu la saison précédente. Le club évolue en Pro D2 depuis 2006-2007 en espérant des lendemains meilleurs, misant beaucoup sur la formation, comme ces jeunes formés au club et qui ont porté ces dernières saisons le maillot de l'équipe de France de Rugby : Beauxis, Brusque, Harinordoquy, Traille et Bernat-Salles.

En 2011-2012, après une saison qui la voit finir 2e du championnat, et invaincue à domicile, la Section, après avoir écarté le Stade rochelais en demi-finale d'accession au Stade du Hameau (16-14), s'incline en finale d'accession au Stade Jacques-Chaban-Delmas de Bordeaux face au Stade montois (29-20). En 2012-2013, le club se qualifie également pour les demies-finales et la finale d'accession au Top 14 mais s'incline encore en finale d’accession contre le CA Brive sur le score de 30-10. La section évolue donc toujours en ProD2 pour la saison 2013-2014.

En 2013-2014, la section paloise se qualifie pour les demies-finales cette fois-ci à l'extérieur notamment a La Rochelle ou elle s'incline au Stade Marcel-Deflandre sur le score de 35 à 18.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Compétitions internationales
Compétitions nationales
Anciennes compétitions disparues
Compétitions jeunes

Classement des 20 dernières années[modifier | modifier le code]

Saison Championnat Nb équipe/poule Division Classement Phase finale Titres
2013-2014 Pro D2 16 Seconde division 4e Demi-finale -
2012-2013 Pro D2 16 Seconde division 3e Finale -
2011-2012 Pro D2 16 Seconde division 3e Finale -
2010-2011 Pro D2 16 Seconde division 9e - -
2009-2010 Pro D2 16 Seconde division 5e Demi-finale -
2008-2009 Pro D2 16 Seconde division 8e - -
2007-2008 Pro D2 16 Seconde division 10e - -
2006-2007 Pro D2 16 Seconde division 8e - -
2005-2006 Top 14 14 Première division 13e Relégation -
2004-2005 Top 16 16 Première division 13e - -
2003-2004 Top 16 8 Première division 6e - -
2002-2003 Top 16 8 Première division 4e Qualification -
2001-2002 Top 16 8 Première division 6e - -
2000-2001 Pro D1 10 Première division 8e - -
1999-2000 Pro D1 12 Première division 2e Demi-finale Challenge européen
1998-1999 Pro D1 8 Première division 3e Qualification -
1997-1998 Pro D1 10 Première division 5e - -
1996-1997 Pro D1 10 Première division 4e Quart de finale Challenge Yves-du-Manoir
1995-1996 Pro D1 10 Première division 6e Demi-finale -

Les finales de la Section paloise[modifier | modifier le code]

Championnat de France[modifier | modifier le code]

Date de la finale Vainqueur Score Finaliste Lieu de la finale Spectateurs
6 mai 1928 Section paloise 6 – 4 US Quillan Stade des Ponts Jumeaux, Toulouse 20 000
24 mars 1946 Section paloise 11 – 0 FC Lourdes Parc des Princes, Paris 30 000
24 mai 1964 Section paloise 14 – 0 AS Béziers Stadium Municipal, Toulouse 27 797

Challenge européen[modifier | modifier le code]

Date de la finale Vainqueur Score Finaliste Lieu de la finale Spectateurs
27 mai 2000[6] Drapeau : France Section paloise 34 – 21 Castres olympique Drapeau : France Stade des Sept Deniers, Toulouse 6 000
21 mai 2005 Drapeau : Angleterre Sale Sharks 27 – 3 Section paloise Drapeau : France Kassam Stadium, Oxford 7 230

Personnalités du club[modifier | modifier le code]

Joueurs emblématiques[modifier | modifier le code]

Français :

Étrangers :

Effectif 2014-2015[modifier | modifier le code]

Nom Poste Naissance Nationalité sportive Sélections
(points marqués)
Dernier club Arrivée au club
Peni Fakalelu Pilier 11 septembre 1984 Drapeau des Îles Tonga Tonga 6 (10) - -
Julien Jacquot Pilier 18 mai 1982 Drapeau de la France France - US Oyonnax 2007
Sylvain Charlet Pilier 22 août 1985 Drapeau de la France France - US Dax 2012
Jérémy Hurou Pilier 26 mars 1984 Drapeau de la France France - Tarbes PR 2012
Nicolas Decamps Pilier 28 janvier 1982 Drapeau de la France France - Union Bordeaux Bègles 2013
Giorgi Natsarashvili Pilier 1er avril 1985 Drapeau de la Géorgie Géorgie 2 (5) Stade aurillacois 2014
Geoffrey Moïse Pilier 20 août 1991 Drapeau de la France France - - -
Vincent Campo Talonneur 20 mai 1985 Drapeau de la France France - FC Grenoble 2014
Clément Bourgeois Talonneur 18 juillet 1991 Drapeau de la France France - - -
Mehdi Boundjema Talonneur 7 juin 1990 Drapeau de la France France - FC Grenoble 2012
Damien Fèvre Deuxième ligne 10 mai 1984 Drapeau de la France France - US Oyonnax 2012
Daniel Ramsay Deuxième ligne 1er juin 1984 Drapeau de la Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande - Otago RFU 2012
Claude Dry Deuxième ligne 29 octobre 1985 Drapeau de l'Afrique du Sud Afrique du Sud - US Dax 2013
Abdellatif Boutaty Deuxième ligne 4 juin 1983 Drapeau du Maroc Maroc - Aviron bayonnais 2014
Jean-Baptiste Barrère Troisième ligne 15 décembre 1989 Drapeau de la France France - - -
Marlon Solofuti Troisième ligne 25 juillet 1981 Samoa Samoa - Manly RUFC 2010
Joseva Domolailai Troisième ligne 11 décembre 1985 Drapeau des Fidji Fidji 14 (10) FC Auch 2012
Brice Monzeglio Troisième ligne 28 juin 1983 Drapeau de la France France - US Oyonnax 2012
Loïc Bernad Troisième ligne 21 février 1986 Drapeau de la France France - Tarbes PR 2012
Jean Bouilhou Troisième ligne 7 décembre 1978 Drapeau de la France France 2 (0) Stade toulousain 2013
Taniela Moa Demi de mêlée 11 mars 1985 Drapeau des Îles Tonga Tonga 16 (5) Chiefs 2011
Samuel Marques Demi de mêlée 8 décembre 1988 Drapeau du Portugal Portugal - - -
Thibault Daubagna Demi de mêlée 20 mai 1994 Drapeau de la France France - - -
Antoine Lescalmel Demi d'ouverture 20 novembre 1987 Drapeau de la France France - US Carcassonne 2013
Brandon Fajardo Demi d'ouverture 25 juin 1994 Drapeau de la France France - FC Auch Gers 2014
Julien Fumat Centre 26 mars 1987 Drapeau de la France France - - -
Mickaël Drouard Centre 6 janvier 1987 Drapeau de la France France - US Dax 2005
Simon Bonnet Centre 14 janvier 1989 Drapeau de la France France - - -
Damien Traille Centre 12 juin 1979 Drapeau de la France France 86 (133) Drapeau : France Biarritz olympique 2014
Bruno Hiriart Ailier 10 août 1983 Drapeau de la France France - US Dax 2009
Afusipa Taumoepeau Ailier 26 janvier 1990 Drapeau de l'Australie Australie - Melbourne Rebels 2011
Saula Radidi Ailier 4 juin 1984 Drapeau des Fidji Fidji 6 (5) US Dax 2012
Jean-Marc Mazzonetto Ailier 7 octobre 1983 Drapeau de la France France - Stade montois 2013
Elijah Niko Ailier 11 septembre 1990 Drapeau de l'Australie Australie - Easts Tigers Rugby Union 2013
Mathieu Acebes Arrière 1er août 1987 Drapeau de la France France - FC Auch 2012
Martin Prat Arrière 25 août 1989 Drapeau de la France France - - -

Liste des entraîneurs[modifier | modifier le code]

Présidents successifs[modifier | modifier le code]

Stades[modifier | modifier le code]

Après avoir foulé la pelouse du Stade de la Croix du Prince pendant 90 ans, stade mythique bâti à l'anglaise, l'équipe première de la Section a rejoint le Stade du Hameau en 1990. Toutefois, les jeunes et les espoirs du club y jouent encore des matchs officiels.

Identité du club[modifier | modifier le code]

Mascotte[modifier | modifier le code]

La mascotte du club est un ours baptisé Bearnie (prononcer "Bernie"). L'ours a été choisi car étant un des symboles des Pyrénées, et son nom est un jeu de mot entre l'anglais "bear" signifiant ours en anglais, et le Béarn, région dont Pau est la capitale.

Hymne et chants[modifier | modifier le code]

L'hymne de la Section paloise est la Honhada[7]. L'encantada et l'Imortella de Nadau et Aqueros Mountanos, célèbres chants béarnais, sont également habituellement chantés par les supporters palois[8].

Clubs de supporters[modifier | modifier le code]

Il existe aujourd'hui quatre associations de supporters :

  • Section c@p e tot
  • Le 16e homme
  • Les amis de la Section
  • Notre Section / Socios de la Section

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Seuls les principaux titres en compétitions officielles sont indiqués ici.
  2. Association Section paloise rugby
  3. Didier Hassoux, « La Section paloise, monument historique », sur www.liberation.fr, Libération,‎ 18 mars 2006 (consulté le 26 septembre 2009)
  4. « L'historique du club », sur www.section-paloise.com (consulté le 30 avril 2013)
  5. Cette dernière année a vu la disparition du Challenge Yves Du Manoir, la dénomination officielle était Coupe de France Yves du Manoir
  6. La compétition s'appelait Bouclier européen à cette date
  7. [1], Youtube, 11 mai 2013
  8. [2], Sud Ouest, 27 mai 2012

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Un siècle en vert et blanc, éd. Regards, 2001
  • Charles Lagarde (préf. Joseph Peyré), 50 ans à la section paloise, Marrimpouey jeune,‎ 1955, 128 p.
  • Jacques Staes, Rugby a Pau : Histoire Ancienne (Jusqu'en 1914), Éditions Atlantica,‎ 1er septembre 1997, 546 p. (ISBN 978-2-84127-125-2)
  • Jean-Paul Basly, Croix du Prince : document fiction, Éditions Pêle-mêle,‎ 21 novembre 2008, 206 p. (ISBN 978-2-918163-00-8)

Lien externe[modifier | modifier le code]