Championnat de France de rugby à XV de 2e division 2011-2012

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Pro D2 2011-2012

Description de l'image  Logo Pro D2 2009.svg.
Généralités
Sport Rugby à XV
Organisateur(s) Ligue nationale de rugby
Édition 12e
Date 3 septembre 2011 au 27 mai 2012
Nations Drapeau de la France France
Participants 16 équipes
Matchs joués 243 matchs
Site(s) Finale au Stade Jacques Chaban-Delmas
Site web officiel
Palmarès
Vainqueur FC Grenoble
Demi-finalistes US Dax
Stade rochelais
Promu(s) FC Grenoble
Stade montois
Relégué(s) CS Bourgoin-Jallieu
CA Périgueux
Meilleur réalisateur Drapeau : France Maxime Petitjean (406 pts)

Navigation

Le Championnat de France de rugby à XV de 2e division 2011-12 dit Pro D2 2011-2012 se déroule du 3 septembre 2011 au 27 mai 2012. La compétition débute par une phase régulière organisée en matchs aller-retour à l'issue de laquelle l'équipe classée première est directement promue dans le Top 14. Les équipes classées de la seconde à la cinquième place s'affrontent ensuite dans une phase de play-off à deux tours dont le vainqueur obtient le second ticket pour la montée en première division. Enfin, les équipes classées aux deux dernières place sont reléguées en Fédérale 1.

Cette saison, le CS Bourgoin-Jallieu et le Stade rochelais disputent la compétition, ayant été relégués du Top 14. À l'issue de la saison précédente, l'Union Bordeaux Bègles et le Lyon OU sont promus en Top 14. L'US Colomiers et le CA Saint-Étienne ont été relégués en Fédérale 1. Enfin, l'AS Béziers et le CA Périgueux, respectivement champion et finaliste de Fédérale 1, ont été promus pour disputer cette saison de Pro D2.

Règlement[modifier | modifier le code]

Seize équipes participent au championnat Pro D2, l'équipe classée en tête est promue automatiquement pour jouer dans le Top 14, la deuxième équipe promue est désignée à l'issue d'un tour final entre les équipes classées de la 2e à la 5e place. Celles qui sont classées aux deux dernières places sont reléguées en division inférieure.

Liste des équipes en compétition[modifier | modifier le code]

Sur les seize équipes participant à la compétition, six ont été au moins une fois champion de France de Première Division. Aix, Albi, Auch, Aurillac, Carcassonne, Dax, Bourgoin-Jallieu, Oyonnax, Périgueux et La Rochelle n'ont jamais remporté le Bouclier de Brennus.

Club Budget 2011-12
en millions
d'euros[1]
Classement
en 2010-11
Entraîneur Stade Capacité[1]
Pays d'Aix RC 3,79 11 Drapeau : France Serge Laïrle
Drapeau : France Olivier Nier
Stade Maurice-David 4 463
SC Albi 5,26 3 Drapeau : France Henry Broncan Stadium municipal 14 523
FC Auch 2,56 6 Drapeau : France Grégory Patat Stade Jacques-Fouroux 7 300
Stade aurillacois 4,15 7 Drapeau : Irlande Jeremy Davidson
Drapeau : France Thierry Peuchlestrade
Stade Jean-Alric 7 946
AS Béziers 5,25 1 (Fédérale 1) Drapeau : France Philippe Benetton
Drapeau : Nouvelle-Zélande Andrew Mehrtens
Stade de la Méditerranée 18 255
CS Bourgoin-Jallieu 6,68 14 (Top 14) Drapeau : France Laurent Seigne
Drapeau : France Jean-François Beltran
Stade Pierre-Rajon 8 006
US Carcassonne 3,26 10 Drapeau : France Christian Labit
Drapeau : France Nicolas Nadau
Stade Albert-Domec 12 747
US Dax 5,21 14 Drapeau : France David Darricarrère
Drapeau : France Frédéric Garcia
Stade Maurice-Boyau 16 170
FC Grenoble 8,93 2 Drapeau : France Sylvain Bégon
Drapeau : France Franck Corrihons
Drapeau : France Fabrice Landreau
Stade Lesdiguières
Stade des Alpes
11 900
20 068
Stade montois 3,96 4 Drapeau : France Marc Dal Maso
Drapeau : France Stéphane Prosper
Stade Guy-Boniface 17 600
RC Narbonne 4,63 13 Drapeau : Australie Matt Williams
Drapeau : Australie Justin Harrison
Drapeau : France Sébastien Buada
Parc des sports et de l'amitié 10 403
US Oyonnax 4,77 8 Drapeau : France Christophe Urios Stade Charles-Mathon 8 670
Section paloise 6,12 9 Drapeau : France Joël Rey
Drapeau : France David Aucagne
Stade du Hameau 14 000
CA Périgueux 2,99 2 (Fédérale 1) Drapeau : France Marc Dantin Stade Francis-Rongiéras 10 000
Stade rochelais 7,71 13 (Top 14) Drapeau : France Patrice Collazo
Drapeau : France Fabrice Ribeyrolles
Stade Marcel-Deflandre 12 300
Tarbes Pyrénées 4,88 12 Drapeau : France Philippe Bérot
Drapeau : Roumanie Razvan Mavrodin
Stade Maurice-Trélut 17 406

Résumé des résultats[modifier | modifier le code]

Classement de la saison régulière[modifier | modifier le code]

No  Club Joués V N D BO BD PM PE Diff Pts
1 FC Grenoble 30 22 1 7 10 5 727 398 329 105
2 Section paloise 30 19 1 10 6 3 602 536 66 87
3 Stade montois 30 19 0 11 3 5 556 433 123 84
4 US Dax 30 18 3 9 3 3 590 508 82 84
5 Stade rochelais (R) 30 18 0 12 4 5 667 561 106 81
6 US Carcassonne 30 17 2 11 1 8 659 616 43 81
7 SC Albi 30 14 0 16 6 10 630 633 -3 72
8 US Oyonnax 30 14 1 15 6 5 594 589 5 69
9 CS Bourgoin-Jallieu (R) 30 14 0 16 2 8 600 658 -58 66
10 FC Auch 30 14 1 15 0 7 489 557 -68 65
11 Pays d'Aix RC 30 12 1 17 1 12 658 681 -23 63
12 Tarbes Pyrénées 30 13 0 17 0 9 561 646 -85 61
13 Stade aurillacois 30 12 2 16 2 6 570 610 -40 60
14 RC Narbonne 30 12 0 18 0 11 550 654 -104 59
15 AS Béziers (P) 30 9 0 21 1 9 499 673 -174 46
16 CA Périgueux (P) 30 7 0 23 0 13 516 713 -197 41
Champion de France de Pro D2 - Promu en Top 14 (no 1).
Participation aux phases finales de barrage pour déterminer le vice-champion, promu en Top 14 (no 2, no 3, no 4, no 5).
Descente en Fédérale 1 (no 9 rétrogradé pour raisons financières ; no 16 relégué sportivement).
R : relégués 2011 • P : promus 2011

Au bénéfice des points terrain (5 contre 4), Mont-de-Marsan devance Dax. Au bénéfice d'une meilleure différence de points générale, La Rochelle devance Carcassonne puisqu'aux points terrain et essais marqués dans leurs confrontations directes, les deux équipes s'étaient neutralisées (4 chacune pour les points, 3 pour les essais).

Attribution des points : victoire sur tapis vert : 5, victoire : 4, match nul : 2, défaite : 0, forfait : -2 ; plus les bonus (offensif : 3 essais de plus que l'adversaire ; défensif : défaite par 7 points d'écart ou moins; les deux bonus peuvent se cumuler: ainsi une équipe qui perdrait 21-24 en ayant inscrit trois essais tandis que le vainqueur a marqué 8 pénalité marquerait deux points).

Règles de classement : 1. points terrain (bonus compris) ; 2. points terrain obtenus dans les matches entre équipes concernées ; 3. différence entre essais marqués et concédés dans les matches entre équipes concernées ; 4. différence de points générale ; 5. différence entre essais marqués et concédés ; 6. nombre de points marqués ; 7. nombre d'essais marqués ; 8. nombre de forfaits n'ayant pas entraîné de forfait général ; 9. place la saison précédente ; 10. nombre de personnes suspendues après un match de championnat.

Barrages d'accession en Top 14[modifier | modifier le code]

Demi-finales Finale
 19 mai 2012 au Stade du Hameau, Pau      27 mai 2012 au Stade Jacques-Chaban-Delmas, Bordeaux
 [2] Section paloise  16
 [5] Stade rochelais  14  
 [2] Section paloise  20
 20 mai 2012 au Stade Guy-Boniface, Mont-de-Marsan
   [3] Stade montois  29
 [3] Stade montois  24
 [4] US Dax  20  

Déroulement de la saison[modifier | modifier le code]

Avec le plus gros budget de Pro D2, le FC Grenoble est le favori avant le début du championnat[2]. Il devient champion de France, à l'issue d'une saison qui l'a vu s'emparer de la tête de la compétition, au soir de la onzième journée. Tandis que les quatre équipes, déjà présentes aux places qualificatives, à la fin des matchs aller, disputent les play-off d'accession.
La Section paloise en terminant à la deuxième place, obtient son meilleur classement de la saison au terme de l'ultime rencontre, bien qu'elle soit dans le Top 5 depuis la douzième journée. Au contraire de l'US Dax, leader durant six journées, qui échoue au quatrième rang, son moins bon classement de l'année. Le Stade rochelais, auteur d'un début de saison laborieux (seizième au soir de la quatrième journée), accède aux places qualificatives à la fin des matchs aller et termine cinquième. Enfin le dernier invité aux play-off est le Stade montois, qui finit troisième. Il intègre les cinq premiers le même soir que les Grenoblois, la tête du championnat, et y reste, à l'exception notable d'une période s'étalant sur trois journées au printemps, où l'US Carcassonne le déloge de la place qualificative. Les Carcassonnais, sixièmes à la fin du championnat, place qu'ils occupaient déjà à la fin des matchs aller, se sont, en effet, immiscés dans le Top 5, au soir de la vingt-sixième journée.
Les clubs du SC Albi, de l'US Oyonnax et du CS Bourgoin-Jallieu terminent immédiatement derrière ces six formations. Si Albi n'a été que sporadiquement (quatre journées seulement) dans les cinq premiers, en revanche Oyonnax a été présent jusqu'à la fin de la douzième journée dans les places qualificatives, étant même leader de la compétition durant trois journées. Alors que Bourgoin-Jallieu, sept fois dans le Top 5 lors des treize premières journées, termine neuvième. Toutefois le club est rétrogradé pour raisons financières, à l'issue de la saison[3]. Pendant que le Pays d'Aix RC, leader lors de la première journée, dans les cinq premiers les neuf premières journées, régresse et achève onzième la saison.
Dans le bas du classement, le CA Périgueux et l'AS Béziers sont en position de relégable, très tôt en saison et ne quittent plus leur situation inconfortable. Seule une série de défaites du RC Narbonne (une victoire en quinze matchs de la troisième journée à la dix-septième) leur permet d'espérer ne pas descendre à la fin du championnat. Périgueux est finalement rétrogradé alors que Béziers bénéficie de la sanction dont hérite le CS Bourgoin-Jallieu.

Résultats détaillés[modifier | modifier le code]

Phase régulière[modifier | modifier le code]

Tableau synthétique des résultats[modifier | modifier le code]

L'équipe qui reçoit est indiquée dans la colonne de gauche.

Clubs AIX ALB AUC AUR BÉZ BOU CAR DAX GRE MDM NAR OYO PAU PÉR ROC TAR
Pays d'Aix RC 35-27 33-23 18-18 20-13 23-25 22-26 29-36 17-15 24-16 29-36 39-13 27-9 19-8 31-17 39-32
SC Albi 19-16 14-12 23-10 34-6 41-17 10-13 33-9 19-18 14-15 35-22 25-3 25-6 27-9 31-15 35-29
FC Auch 28-10 15-9 20-19 21-13 25-15 15-10 6-24 6-13 15-9 14-12 39-17 14-17 25-22 21-25 25-22
Stade aurillacois 19-28 32-25 20-21 19-13 36-17 20-15 26-14 6-6 26-12 18-3 18-9 18-19 15-9 35-14 37-18
AS Béziers 18-16 18-15 23-6 28-20 18-11 13-18 6-15 11-16 19-11 27-21 13-35 20-30 21-13 26-34 10-15
CS Bourgoin-Jallieu 13-19 47-18 25-10 29-15 9-3 33-30 27-12 23-29 20-13 23-20 24-23 21-26 23-16 18-21 21-9
US Carcassonne 24-20 25-19 22-18 28-21 47-45 18-25 34-20 16-43 25-30 6-12 21-19 34-16 24-20 28-16 27-21
US Dax 25-18 15-9 18-18 24-19 23-11 28-12 23-23 - 20-13 21-16 38-14 27-9 24-15 12-6 22-13
FC Grenoble 39-9 55-10 42-3 27-13 47-15 30-13 17-12 18-16 22-16 32-26 24-9 24-18 34-6 35-3 21-3
Stade montois 9-6 24-3 8-3 40-3 16-6 27-22 20-15 15-6 12-16 28-18 43-0 27-16 26-0 22-13 19-16
RC Narbonne 16-9 32-25 9-12 29-12 20-13 39-32 12-14 18-22 12-40 9-13 24-20 15-6 21-19 28-22 29-14
US Oyonnax 31-19 18-19 15-13 29-12 43-19 25-12 13-13 18-22 23-6 34-12 22-16 26-0 43-7 25-18 13-9
Section paloise 31-22 37-14 16-3 40-20 25-16 26-10 28-18 9-9 18-16 24-15 32-3 - 26-14 17-12 28-27
CA Périgueux 39-38 33-27 9-11 22-15 33-26 18-25 7-39 23-18 9-11 19-27 21-9 13-20 16-22 32-20 21-22
Stade rochelais 35-3 25-6 34-25 26-16 22-3 33-19 22-9 21-13 18-16 24-15 54-10 26-16 13-6 23-17 41-7
Tarbes Pyrénées 22-20 22-19 32-22 11-12 18-26 23-16 16-25 23-16 15-9 15-16 19-13 17-6 18-17 32-26 21-15


Victoire à domicile Match nul Défaite à domicile

Détail des résultats[modifier | modifier le code]

Les points marqués par chaque équipe sont inscrits dans les colonnes centrales (3-4) alors que les essais marqués sont donnés dans les colonnes latérales (1-6). Les points de bonus sont symbolisés par une bordure bleue pour les bonus offensifs (trois essais de plus que l'adversaire), jaune pour les bonus défensifs (défaite avec au plus sept points d'écart), verte si les deux bonus sont cumulés.

Leader par journée[modifier | modifier le code]

Football club de Grenoble rugby Union sportive dacquoise Union sportive Oyonnax rugby Union sportive dacquoise Pays d'Aix rugby club

Évolution du classement[modifier | modifier le code]

Club
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
Pays d'Aix RC 1 2 3 2 2 3 3 4 4 9 10 9 6 10 7 10 10 10 10 9 11 11 11 10 8 9 10 10 10 11
SC Albi 12 14 8 5 7 7 7 5 8 6 5 7 10 8 9 7 5 6 6 6 6 6 7 6 7 7 7 7 7 7
FC Auch 7 12 14 13 11 9 12 13 12 12 12 12 12 12 12 12 12 12 7 8 7 7 8 8 9 8 8 9 9 10
Stade aurillacois 8 16 9 12 15 14 14 14 13 13 13 13 13 13 13 13 13 13 13 13 13 13 13 13 12 11 11 11 14 13
AS Béziers 15 10 15 15 16 16 16 15 15 15 15 15 15 15 15 15 16 16 15 15 16 15 15 15 16 15 15 15 15 15
CS Bourgoin-Jallieu 4 6 5 3 5 8 5 7 6 5 8 8 5 9 11 8 11 7 8 10 9 9 10 11 11 13 13 14 13 9
US Carcassonne 13 15 10 7 10 11 9 8 7 10 9 10 9 6 6 6 7 8 9 7 8 8 6 7 6 5 5 5 6 6
US Dax 2 1 1 1 1 1 2 3 2 1 2 2 2 2 2 2 2 2 2 2 2 2 2 2 2 2 2 3 2 4
FC Grenoble 9 4 2 6 4 4 4 2 3 2 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1
Stade montois 6 9 11 10 6 5 8 6 10 7 4 4 4 3 3 4 4 4 4 4 4 4 5 5 5 6 6 6 5 3
RC Narbonne 3 3 4 9 9 12 11 12 14 14 14 14 14 14 14 14 14 14 14 14 14 14 14 14 14 14 14 13 13 14
US Oyonnax 5 8 6 4 3 2 1 1 1 3 3 5 8 7 10 11 8 9 11 12 12 12 9 9 10 10 9 8 8 8
Section paloise 16 11 7 8 8 6 6 11 9 8 6 3 3 4 4 3 3 3 3 3 3 3 3 3 4 4 4 4 3 2
CA Périgueux 10 13 16 11 14 15 15 16 16 16 16 16 16 16 16 16 15 15 16 16 15 16 16 16 15 16 16 16 16 16
Stade rochelais 14 7 13 16 12 10 10 9 5 4 7 6 7 5 5 5 6 5 5 5 5 5 4 4 3 3 3 2 4 5
Tarbes PR 11 5 12 14 13 13 13 10 11 11 11 11 11 11 8 9 9 11 12 11 10 10 12 12 13 12 12 12 11 12

Phase finale[modifier | modifier le code]

Demi-finales[modifier | modifier le code]

19 mai 2012
15 h 10 CET
Section paloise 16 – 14
(13 – 6)
Stade rochelais Stade du Hameau, Pau
14 000 spectateurs
Arbitre : Laurent Cardona
Essai(s) : Vainqueur (35e)
Transformation(s) : Manca (36e)
Pénalité(s) : Manca 3 (26e, 33e, 55e)
Carton(s) jaune(s) : Solofuti (27e)
Essai(s) : Ferrou (75e)
Pénalité(s) : Fauqué 3 (18e, 30e, 43e)
Carton(s) jaune(s) : Djebaili (35e)
20 mai 2012
14 h 00 CET
Stade montois 24 – 20
(14 – 0)
US Dax Stade Guy-Boniface, Mont-de-Marsan
Arbitre : Patrick Péchambert
Essai(s) : Chedal Bornu (18e), Mazzonetto (47e)
Transformation(s) : Vignau-Tuquet (47e)
Pénalité(s) : Vignau-Tuquet 4 (3e, 4e, 26e, 74e)
Carton(s) jaune(s) : Arrayet (64e)
Essai(s) : Mirande 2 (63e, 78e)
Transformation(s) : Lacoste 2 (63e, 78e)
Pénalité(s) : Lacoste 2 (46e, 65e)
Carton(s) jaune(s) : Mirande (40e)

Finale[modifier | modifier le code]

27 mai 2012
14 h 00 CET
Section paloise 20 – 29
(10 – 16)
Stade montois Stade Jacques-Chaban-Delmas, Bordeaux
23 928 spectateurs
Arbitre : Jean-Luc Rebollal
Essai(s) : Fumat (5e), Larrieu (60e)
Transformation(s) : Manca 2 (5e, 60e)
Pénalité(s) : Manca 2 (22e, 43e)
Carton(s) jaune(s) : Vainqueur (7e), Thuéry (35e)
Essai(s) : Jágr 2 (24e, 45e)
Transformation(s) : Vignau-Tuquet 2 (24e, 45e)
Pénalité(s) : Vignau-Tuquet 3 (4e, 14e, 34e), Arrayet 2 (67e, 73e)
Carton(s) jaune(s) : Acosta (48e)

Statistiques[modifier | modifier le code]

Meilleurs réalisateurs[modifier | modifier le code]

Mise à jour le 8 mars 2012[8].

Rang Joueur Club Position Points Essais Transf. Pén.
Drops
1 Drapeau : France Thomas Fournil SC Albi Demi d'ouverture 289 0 20 82 1
2 Drapeau : France Pierre-Alexandre Dut FC Auch Demi d'ouverture 281 2 8 80 5
3 Drapeau : France Maxime Petitjean Stade aurillacois Demi d'ouverture 277 0 11 82 3
4 Drapeau : France Sébastien Fauqué Stade rochelais Demi d'ouverture 263 2 23 63 6
5 Drapeau : France Antoine Lescalmel US Carcassonne Demi d'ouverture 239 0 16 64 5
6 Drapeau : France Jérémy Bourlon Pays d'Aix RC Demi d'ouverture 221 0 16 60 3
7 Drapeau : France Frédéric Manca Section paloise Arrière 218 0 19 60 0
8 Drapeau : France Fabien Fortassin Tarbes Pyrénées Demi d'ouverture 191 0 10 54 3
9 Drapeau : France Clément Darbo FC Grenoble Demi de mêlée 188 1 15 51 0
10 Drapeau : Afrique du Sud Leonard Olivier US Oyonnax Demi d'ouverture 139 0 17 34 1

Meilleurs marqueurs[modifier | modifier le code]

Mis à jour le 8 mars 2012[8].

Rang Joueur Club Position Essais
1 Drapeau : France Benoit Lazzarotto US Carcassonne Ailier 14
2 Drapeau : France Bruno Hiriart Section paloise Ailier 9
- Drapeau : France Maxime Le Bourhis Stade rochelais Ailier 9
4 Drapeau : France Lucas Dupont FC Grenoble Ailier 8
5 Drapeau : France Sofiane Guitoune SC Albi Arrière 7
6 Drapeau de la Nouvelle-Zélande Nigel Hunt FC Grenoble Centre 6
- Drapeau : Fidji Saula Radidi US Dax Centre 6
- Drapeau : France Vincent Roux Stade rochelais Centre 6
- Drapeau : Samoa Marlon Solofuti Section paloise Troisième ligne centre 6
10 Drapeau : Fidji Malakai Bakaniceva Tarbes Pyrénées Ailier 5

Statistiques diverses[modifier | modifier le code]

Mis à jour le 8 mars 2012[8].

Statistiques générales sur la phase régulière
  • Matches joués : 171
  • Victoires à domicile : 126 (73,7 %)
  • Nuls : 6 (3,5 %)
  • Défaites à domicile : 39 (22,8 %)
  • Nombre d'essais marqués : 394 (242 à domicile, 152 à l'extérieur), soit 2,3 par match
  • Nombre de transformations réussies : 296 (174 à domicile, 122 à l'extérieur), taux de réussite de 75,1 %
  • Nombre de pénalités converties : 1207 (685 à domicile, 522 à l'extérieur)
  • Nombre de drops inscrits : 68 (34 à domicile, 34 à l'extérieur)
Performances d'équipes
  • Plus grand nombre de victoires d'affilée : 8 par Grenoble (de la 13e à la 21e journée)[Note 1],
  • Plus grand nombre d'essais marqués par une équipe dans un match : 7 par La Rochelle lors du match contre Narbonne, le 6 novembre 2011 (9e journée)
  • Plus grand nombre d'essais dans un match : 8 lors de La Rochelle - Narbonne (54-10), le 6 novembre 2011 (9e journée).
  • Plus grand écart de points dans un match : 44 lors de La Rochelle - Narbonne (54-10), le 6 novembre 2011 (9e journée).
  • Plus grand nombre de points dans une rencontre : 92 lors de US Carcassonne - AS Béziers (47-45) le 12 mai 2012 (30ème journée)
  • Équipes invaincues à domicile: Dax, Grenoble, Pau et La Rochelle
Performances individuelles
  • Plus grand nombre de points marqués dans un match : 27 par Jérémy Bourlon pour Aix-en-Provence face à Pau (victoire 27-9, 9 pénalités) et par Christopher Ruiz pour Narbonne face à Albi (victoire 32-25, 8 pénalités et 1 drop), le 3 septembre 2011 (1re journée),
  • Plus grand nombre d'essais marqués dans un match : 3 par Lucas Dupont pour Grenoble face à Oyonnax (victoire 24-9), le 8 janvier 2012 (15e journée), puis par William Ryder pour Mont-de-Marsan face à Oyonnax (victoire 43-0), le 4 mars 2012 (22e journée),
  • Plus grand nombre de pénalités inscrites dans un match : 9 par Jérémy Bourlon pour Aix-en-Provence face à Pau (victoire 27-9), le 3 septembre 2011 (1re journée).
  • Plus grand nombres de drops inscrits dans un match: 3 par Jérôme Bosviel pour Périgueux face à Albi (victoire 33-27), le 25 février 2012 (21e journée).

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Grenoble n'a pas joué lors de la 19e journée (match reporté en raison des conditions climatiques hivernales).

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Pro D2 Saison 2011-2012 », sur www.lnr.fr, LNR,‎ 1er septembre 2011 (consulté en 1er septembre 2011)
  2. « Grenoble et La Rochelle en pole », sur www.ledauphine.com,‎ 1er septembre 2011 (consulté le 21 mai 2014)
  3. « Rugby. La rétrogradation de Bourgoin-Jallieu validée par la justice », sur www.ouest-france.fr,‎ 8 août 2012 (consulté le 21 mai 2014)
  4. « PRO D2 : Aurillac-Bourgoin et Grenoble-Albi reportés, Auch-Oyonnax avancé », sur www.lnr.fr (consulté en 2 février 2012)
  5. « PRO D2, J19 : 4 matchs reportés », sur www.lnr.fr (consulté en 3 février 2012)
  6. « PRO D2, J20 : Périgueux/Grenoble décalé, Oyonnax/Béziers reporté », sur www.lnr.fr (consulté en 19 février 2012)
  7. « PRO D2 - J20 Communiqué : report du match Bourgoin-Mont-de-Marsan », sur www.lnr.fr (consulté en 19 février 2012)
  8. a, b et c « Pro D2: Stat 2011/2012 », sur www.itsrugby.fr (consulté en 20 février 2012)

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]