Jean Gachassin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gachassin.

Jean Gachassin

alt=Description de l'image Jean_Gachassin_RG.JPG.
Fiche d'identité
Naissance 23 décembre 1941 (72 ans)
à Bagnères-de-Bigorre (France)
Taille 1,62 m
Surnom Peter Pan
Position Ailier, demi d'ouverture, arrière, centre
Carrière en junior
Période Équipe  
1959-1961 US Vicquoise
Carrière en senior
Période Équipe M (Pts)a
1961-1967

1967-1972
1972-1978
US Vicquoise

FC Lourdes
Stade bagnérais
Carrière en équipe nationale
Période Équipe M (Pts)b
1961-1969 Drapeau de la France France 32

a Compétitions nationales et continentales officielles uniquement.
b Matchs officiels uniquement.

Jean Gachassin, né le 23 décembre 1941 à Bagnères-de-Bigorre, est un ancien joueur international de rugby à XV français. Il a joué aux postes d'ailier, demi d'ouverture, arrière et centre dans les années 1960. Le 8 février 2009, il a été élu président de la Fédération française de tennis, en remplacement de Christian Bîmes, qui ne se représentait pas[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Surnommé « Peter Pan », il est le seul joueur à avoir été sélectionné en équipe nationale à quatre postes différents, jouant à tous les postes des lignes arrières, demi de mêlée excepté.

En 1966, il finit second du classement Midi-Olympique pour sa saison de championnat. La même année, l'émission de télévision Les Coulisses de l'exploit lui consacre un reportage réalisé par Roger Couderc.

Une chanson de Pierre Perret, Vive le XV, « immortalise » ses hauts faits d'armes et ceux de Benoît Dauga, au sein du XV de France.

Après avoir été huissier de justice, il a exercé des responsabilités au sein de la Fédération française de tennis, et présida la Ligue-Midi-Pyrénées de ce sport.

En 1990, en compagnie de Philippe Dintrans, il réussit à faire fusionner l'équipe du Stadoceste tarbais avec celle du Cercle amical lannemezanais sous le nom de « Lannemezan Tarbes Hautes-Pyrénées », le FC Lourdes et le Stade bagnérais ayant refusé, en vue d'une grande équipe départementale unique.

Le 8 décembre 2005, l'Académie des sports lui a remis le prix Alain-Danet, du fait de sa reconversion professionnelle dans le tennis particulièrement réussie, après le haut niveau international de sa précédente carrière sportive.


Son jubilé fut télévisé le 18 août 1979 durant quelques heures, en présence d'une centaine d'internationaux. Il avait été précédé d'une Radioscopie par Jacques Chancel le 8 juin de la même année.

Clubs[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

En club (Lourdes)[modifier | modifier le code]

En équipe nationale[modifier | modifier le code]

Tennis[modifier | modifier le code]

Après avoir été huissier de justice, il exerce des responsabilités au sein de la Fédération française de tennis (FFT) et préside la ligue Midi-Pyrénées de ce sport à partir de 1993. Le 8 février 2009, lors de l'assemblée générale élective de la FFT qui a eu lieu au stade Roland-Garros à Paris, la liste FFT-2012 qu'il conduit obtient 69,3 % des voix et 39 sièges au comité de direction. Il est élu président de la FFT le même jour.

Publications[modifier | modifier le code]

  • Jean Gachassin, Le rugby est une fête, éd. Solar, 1969
  • Jean Gachassin, Lux, Dourthe, Maso, Trillo, Carré d’as du rugby, éd. Solar, 1970
  • Jean Gachassin, Le rugby des villages, éd. Les éditeurs français réunis, 1974

Notes et références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :