Prolongation

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Dans les sports collectifs, lors des rencontres où un vainqueur doit être désigné, la prolongation désigne une période de jeu supplémentaire, se déroulant après le temps règlementaire dans le but de départager les équipes.

Basket-ball[modifier | modifier le code]

Au basket-ball, la prolongation consiste en une période de jeu de cinq minutes, répétée tant que le score n'est pas décisif en fin de partie entre les deux équipes.

Football[modifier | modifier le code]

Au football, la prolongation (ou les prolongations) consiste en deux périodes de jeu de quinze minutes, séparées par cinq minutes ; si, à l'issue de ces prolongations, le score n'est pas tranché, on procède à une séance de tirs au but.

Football américain[modifier | modifier le code]

Au football américain, et tout particulièrement en NFL, la prolongation (dite overtime ou OT) est un temps supplémentaire d'un quart temps unique (soit 15 minutes) en saison régulière, et d'un nombre potentiellement infini de quart-temps supplémentaires en play-offs jusqu'à ce que les équipes se départagent.

La règle a longtemps été celle de la mort subite : la première équipe à inscrire des points, de quelque manière que ce soit, remportait la victoire. Néanmoins, dans un sport de gagne-terrain comme celui-là, l'avantage donné à l'équipe remportant la première possession était considérable. Depuis 2011 pour les play-offs, et 2012 pour la saison régulière, la règle est celle de la mort subite mixte : remporte la victoire la première équipe à inscrire un touchdown en prolongation, ou bien à marquer des points en dehors de la première possession. En clair, si une équipe termine la première possession par un field goal, l'autre équipe obtient une possession pour essayer au moins d'inscrire un field goal : si elle réussit, la prolongation se poursuit en mort subite, et si elle perd la possession, elle perd le match.

Handball[modifier | modifier le code]

Au handball, la prolongation consiste en deux périodes de jeu de cinq minutes chacune, séparée par une minute de pause. Si les deux équipes sont toujours à égalité, on procède à une deuxième prolongation, de deux fois cinq minutes également. Si le score reste équilibré à l'issue de la seconde prolongation, on procède à une séance de tirs au but.

Hockey sur glace[modifier | modifier le code]

Au hockey sur glace, les règles concernant les prolongations varient suivant les championnats et le contexte (playoffs, saison régulière). Depuis la modification des règles IIHF en 2006, dans les matchs internationaux, comme c'était le cas dans la Ligue nationale de hockey (LNH) depuis 2005, ainsi que dans plusieurs autres ligues, il y a 10 minutes de prolongation selon la règle de la mort subite, à 4 joueurs contre 4. S'il n'y a pas de but marqué, les deux équipes disputent une séance de tirs de barrage opposant trois joueurs de chaque côté, puis se poursuivant ensuite en mort subite jusqu'à ce qu'un vainqueur soit désigné.
En séries éliminatoires de la LNH, s'il y a toujours égalité après trois tiers temps, des périodes de prolongation de 20 minutes sont accordées jusqu'à ce qu'un but soit marqué et ce, sans limite du nombre de prolongations. Ainsi, le 24 mars 1936 à Montréal, un match de série opposant le Maroons de Montréal (équipe qui n'existe plus) et les Red Wings de Détroit dura 176 minutes et 30 secondes de jeu, soit 6 périodes supplémentaires, qui se solda par la victoire de Détroit 1-0.


Voir aussi[modifier | modifier le code]