Fernand Forgues

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Forgues.

Fernand Forgues

Pas d'image ? Cliquez ici

Fiche d'identité
Naissance 30 novembre 1884
à Pau (France)
Taille 1,74 m
Position pilier droit
deuxième ligne
troisième ligne aile
Carrière en senior
Période Équipe M (Pts)a
Biarritz olympique
Aviron bayonnais
Section paloise
Carrière en équipe nationale
Période Équipe M (Pts)b
1911-1914 Drapeau : France France 11 (0)

a Compétitions nationales et continentales officielles uniquement.
b Matchs officiels uniquement.
Dernière mise à jour le 15 août 2009.

Fernand Forgues est un joueur de rugby à XV français, né le 30 novembre 1884 à Pau et décédé le 12 avril 1973 à Bayonne.

Fernand Forgues a joué avec l'équipe de France, le Biarritz olympique (club à la fondation duquel il participe dès 1904, âgé de 20 ans), puis l'Aviron bayonnais (qu'il contribue également à structurer, avec ses frères Charles (né en 1888) et Jules (né en 1890)), à la Section paloise. Il évolue au poste de pilier droit, deuxième ligne ou troisième ligne aile (1,74 m pour 75 kg), et participe aux quatre derniers Tournois des Cinq Nations disputés avant la Première Guerre mondiale.

Capitaine de son équipe, il remporte le premier titre de champion de France des Bayonnais contre le SCUF en 1913.

Il est onze fois international, et lors de sa première sélection tricolore, il prend part à la première victoire de l'équipe de France lors d'un match dans le tournoi, face aux Écossais en 1911 au stade de Colombes[1]. Il participe aussi à la première rencontre face aux Springboks, en 1913. Après une longue carrière sportive, il préside l'Aviron bayonnais (1921 à 1925), le comité de Côte basque de rugby (1921 à 1945) et de pelote basque (1920 à 1953)[2].

Il est décoré de la légion d'honneur et du Mérite sportif (Commandeur), et exerce d'importantes responsabilités au sein de la FFR.

Il est un important garagiste de son état à Bayonne, et médaillé d'or par la ville.

Une avenue de Pau (direction Bayonne) porte son nom.

Carrière[modifier | modifier le code]

Rugby à XV[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

Palmarès de joueur[modifier | modifier le code]

Équipe de France[modifier | modifier le code]
Clubs[modifier | modifier le code]
  • Champion de France en 1913, encore au Stade de Colombes (présence également de son frère Charles Forgues (qui joue ensuite au Bordeaux Étudiants Club, décédé en 1918 au champ d'honneur) à ses côtés comme pilier lors de la finale, et de Jules Forgues (qui joue ensuite chez les Gallois de Penarth, et décéde en 1919) dans l'effectif de cette saison victorieuse. Enfin le pilier et troisième ligne Marcel Forgues, le quatrième et dernier des frères, né en 1896 – un quai bayonnais porte son nom - est quant à lui vice-champion de France en 1922 et 1923, toujours avec Bayonne. Il joue ensuite également à Swansea RFC et à Cardiff RFC.)

Palmarès d'entraîneur[modifier | modifier le code]

Aviron[modifier | modifier le code]

Fernand Forgues est un rameur sélectionné aux Jeux de Londres en 1908[1].

Pelote basque[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (fr) Patrick Lemoine, « 2 janvier 1911 : la naissance d’une Nation », sur rugby-nomades.qc.ca (consulté en 16 août 2009)
  2. (fr) « Historique de la Ligue », sur ligue-pelote-basque.com (consulté en 16 août 2009)

Annexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]