Publicis Groupe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Publicis Groupe

Description de cette image, également commentée ci-après

Logo de Publicis Groupe

Création 1926
Fondateurs Marcel Bleustein-Blanchet
Forme juridique Société anonyme coopérative à directoire
Slogan Viva la difference!
Siège social Drapeau de France Paris (France)
Direction Maurice Lévy, PDG
Actionnaires É. Badinter (10,5 %), Dentsu (9,3 %), SEP E. Badinter-Dentsu (1,7 %), Flottant (73,4 %), Auto-détention (5,1 %)
Activité Groupe de communication
Société mère Publicis Omnicom Group
Filiales Digitas
Leo Burnett Worldwide
MSLGROUP
Rosetta
Razorfish
Saatchi & Saatchi Worldwide
Starcom MediaVest Group
Zenith Optimedia
Publicis Webformance
Webanddesign coorp
Effectif 53,800 (2011)
Site web www.publicisgroupe.com
Capitalisation 12,50 milliards d'euros (29 July 2012) [1]
Chiffre d’affaires en augmentation 6,953 milliards € (2013)
+ 5,2% vs 2012
Résultat net en augmentation 816 millions € (2013)
+ 11,5% vs 2012

Publicis Groupe est un groupe de communication français fondé en 1926 par Marcel Bleustein-Blanchet dont la principale actionnaire est sa fille, Élisabeth Badinter et actuellement dirigé par Maurice Lévy. C'est le troisième groupe de communication au monde par le chiffre d'affaires[2],[3], présent dans 104 pays sur les 5 continents et compte environ 49 000 collaborateurs.

Le 28 juillet 2013, Omnicom et Publicis annoncent leur fusion pour donner naissance au premier groupe mondial de la publicité. Cette fusion vise notamment à s'opposer aux géants de la publicité sur internet que sont Google et Facebook.

Histoire[modifier | modifier le code]

Premières années[modifier | modifier le code]

En 1926, dans un minuscule appartement du 17, rue du Faubourg-Montmartre, l'agence Publicis est créée (« Publi » pour publicité et « cis » pour 1926) par Marcel Bleustein alors âgé de 20 ans. Il trouve ses premiers clients dans son entourage : Le comptoir Cardinet, Les Chaussures André, les meubles Lévitan.

En 1929, Publicis fut la première agence de publicité à utiliser la radio comme moyen de publicité et utilise l'émetteur public de la Tour Eiffel. Création d'une activité de régie publicitaire pour quinze stations de radio, « Les Antennes de Publicis ». En 1935, Publicis rachète la station Radio LL, rebaptisée « Radio-Cité » situé boulevard Haussmann. Cette radio produit de grands programmes populaires comme Le music-hall de jeunes qui révèle Charles Trenet et Édith Piaf au grand public.

En 1940, la guerre conduit Marcel Bleustein à fermer Publicis et à s'engager dans la résistance. Une fois la guerre terminée, Marcel Bleustein-Blanchet (son nom de résistant) relance Publicis.

Après-guerre[modifier | modifier le code]

En , l'agence ouvre son premier bureau à New York. En 1958, Publicis déménage et s'installe au 133, avenue des Champs-Elysées, dans l'ancien hôtel Astoria.

En 1968, Publicis réalise la première publicité télévisée pour le fromage Boursin et invente lors de l'OPA hostile de Boussois-Souchon-Neuvesel contre Saint-Gobain un nouveau domaine de communication : la gestion de crise.

En 1975, Maurice Lévy devient directeur général du groupe.

Croissance externe dans les années 2000[modifier | modifier le code]

En , Publicis annonce le rachat de l'agence britannique Saatchi & Saatchi, propulsant ainsi l'agence au cinquième rang mondial[4],[5].

En , Publicis rachète Digitas pour 1,3 milliard de dollars, une firme spécialisée dans le marketing sur Internet[6]. En 2007, Publicis a acquis Business Interactif, l'agence interactive française est directement intégrée dans le réseau Digitas[7],[8].

En 2008, après les acquisitions des agences interactives Modem Media aux États-Unis et Wcube en France puis de Portfolio en Corée, Publicis Worldwide créé le réseau international Publicis Modem[9], aujourd'hui 4e réseau mondial consacré à la communication numérique. Publicis Modem fournit ses compétences au réseau d'agence de marketing direct Publicis Dialog.

En , Publicis rachète Performics Search Marketing, division de Google (ex DoubleClick) spécialiste des liens sponsorisés[10]. La même année, VivaKi rassemble Duke/Razorfish, Digitas et Performics ainsi que les deux réseaux médias ZenithOptimedia et Starcom MediaVest.

En , Publicis a acquis Razorfish, division de Microsoft spécialisée dans la communication numérique, dont Duke est la filiale française[11],[12].

En 2011, Publicis rachète Rosetta, agence numérique américaine, au prix de $575 millions[13].

Également en 2011, le groupe rachète Healthcare Consulting, l'agence de conseil spécialisée dans la santé de François Sarkozy, frère benjamin de Nicolas Sarkozy[14]. Il devient à l'occasion président de cette nouvelle filiale, Publicis Healthcare Consulting.

En , Publicis prend une participation majoritaire dans Big Fuel, spécialisée dans les médias sociaux dans le but de l'intégrer au réseau VivaKi[15].

En 2011, Publicis se renforce au Brésil[16] avec l'acquisition de Tailor Made, de GP7[17], de l'agence publicitaire DPZ[18] et de l'agence interactive A2G. Publicis renforce également sa participation dans Talent Group (60 %).

En 2012, Publicis réalise l'acquisition des entreprises suivantes :

  • Longtuo, entreprise de marketing numérique basée à Pékin et qui emploie 200 personnes[19]
  • BBR Group, entreprise de publicité et communication basée en Israël et qui emploie 220 personnes[20]
  • BBH (Bartle Bogle Hegarty), entreprise basée à Londres. BBH a réalisé 112 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2011 et emploie environ 1000 personnes dans le monde. Publicis détenait déjà auparavant 49 % du capital de la société[21].
  • NEOGAMA/BBH, entreprise basée au Brésil anciennement détenue à 34 % par BBH et qui a réalisé 42 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2011[22]
  • CNC (Communications & Network Consulting), entreprise allemande de conseil en communication[23]
  • Resultrix, entreprise basée en Inde spécialisée dans le marketing à la performance et qui emploie une centaine de personnes[24]
  • LBi International, entreprise basée à Amsterdam spécialisée dans la communication numérique qui a réalisé 196,6 millions € de chiffre d'affaires en 2011 et qui emploie 2 200 personnes[25]

En 2013, Publicis a racheté le , avant l'ouverture de la Bourse de Paris, un bloc de près de 3,9 millions de ses propres actions pour un prix total de 181,4 millions d'euros[26][réf. insuffisante].

Fusion avec Omnicom Group[modifier | modifier le code]

Le dimanche 28 juillet 2013, Publicis annonce sa fusion avec Omnicom Group (n°2 mondial) pour former Publicis Omnicom Group ; la fusion des deux groupes leur permet donc de passer, par là-même, respectivement de n°3 et n°2 mondial à la première place, devant WPP[27],[28],[29]. L'alliance est considérée comme étant, dans une certaine mesure, une alliance défensive contre les nouveaux acteurs du marché de la publicité tels que Google et de Facebook[30],[31].

Le siège du nouveau groupe sera situé à Amsterdam, aux Pays-Bas[31]. Le poids de la nouvelle entité - d'une valeur de 35,1 milliards de dollars - est tel, cependant, que le dossier devra être soumis aux autorités de la concurrence dans quelques 45 pays[32], ce qui pourrait mener à la cession de certaines activités. Le chiffre d'affaires du nouveau groupe sera de 23 milliards de dollars, avec un effectif de 130 000 personnes[32].

Principales entités[modifier | modifier le code]

En 2010, les principales sociétés du groupe sont:

Chiffres[modifier | modifier le code]

Le résultat net en 2010 est de 526 millions d’euros contre 403 millions d’euros en 2009. La croissance organique du revenu (hors acquisitions et effets de change) a été de 8,3 %.

Direction de l'entreprise[modifier | modifier le code]

Directoire[modifier | modifier le code]

Conseil de surveillance[33][modifier | modifier le code]

Liste des filiales et participations[modifier | modifier le code]

Réseaux Internationaux

Publicité

Media

Numérique

Autres

Branding & Stratégies

  • [2] Royalties

Santé

Communication Corporate / RP

  • MSLGROUP
  • JKL
  • Kekst and Company
  • Publicis Consultants
  • Carré Noir
  • Publicis Activ
  • Publicis EtNous
  • Publicis Events
  • PublicisLive
  • Publicis Meetings
  • Eca2
  • Emotion
  • Relay
  • Sponsorship Intelligence
  • TMG
  • SAS
  • PBJS

Production/Plateformes

  • Mundocom
  • Market Forward
  • WAM

Références[modifier | modifier le code]

  1. Publicis sur le site de Google Finance, consulté le 27 juillet 2012.
  2. Publicis devient le numéro trois mondial de la publicité, La Tribune, 27 février 2010
  3. World's 50 Largest Agency Companies, Advertising Age.
  4. Publicis rachète Saatchi & Saatchi, Nouvel Obs, 20 juin 2000
  5. Publicis confirme le rachat de Saatchi, Boursier, 20 juin 2000
  6. AFP, « Publicis devient le leader de la publicité sur Internet », Le Devoir,‎ 11 août 2009 (lire en ligne)
  7. Publicis rachète Business Interactif, Nouvel Obs, 15 juin 2007
  8. Le rachat de Business Interactif par Publicis salué, Challenges, 15 juin 2007
  9. Publicis Worldwide lance une offre numérique au plan mondial : Publicis Modem, Capital, 3 mai 2007
  10. Publicis rachète Performics Search Marketing à Google, ZDNet, 7 août 2008
  11. Publicis s'allie à Microsoft, Le JDD, 10 août 2009
  12. Publicis porté par le rachat de Razorfish, La Tribune, 14 octobre 2009
  13. Sandrine Bajos, Avec Rosetta, Publicis tire 30 % de ses revenus dans le numérique, La Tribune, 17 mai 2011
  14. François Sarkozy nommé président de Publicis Healthcare Consulting
  15. Publicis acquiert l'agence Big Fuel, Capital, 18 juin 2011
  16. Publicis continue d'étendre sa toile au Brésil, La Tribune, 6 octobre 2010
  17. Publicis enchaîne les acquisitions au Brésil, Easy Bourse, 27 avril 2011
  18. Publicis, toujours prêt pour une acquisition au Brésil, Easy Bourse, 12 juillet 2011
  19. « PUBLICIS signe une nouvelle acquisition en Chine », sur Boursorama,‎ 14 mai 2012 (consulté le 22 septembre 2012)
  20. « PUBLICIS acquiert BBR Group en Israël », sur Boursorama,‎ 18 juin 2012 (consulté le 22 septembre 2012)
  21. « PUBLICIS monte à 100 % dans Bartle Bogle Hegarty », sur Boursorama,‎ 5 juillet 2012 (consulté le 22 septembre 2012)
  22. « Publicis : prend le contrôle à 100 % du réseau BBH », sur Boursorama,‎ 5 juillet 2012 (consulté le 22 septembre 2012)
  23. « PUBLICIS rachète l'allemand CNC », sur Boursorama,‎ 11 juillet 2012 (consulté le 22 septembre 2012)
  24. « PUBLICIS : acquisition en Inde dans le marketing à la performance », sur Boursorama,‎ 7 août 2012 (consulté le 22 septembre 2012)
  25. « PUBLICIS : acquisition dans la communication numérique (LBi) », sur Boursorama,‎ 21 septembre 2012 (consulté le 22 septembre 2012)
  26. « Publicis Groupe annonce avoir acquis aupres de Dentsu pres de 3,9 millions de ses propres actions »,‎ 15 février 2013 (consulté le 15 février 2013)
  27. « Publicis fusionne avec Omnicom », sur Le Figaro,‎ 28 juillet 2013 (consulté le 28 juillet 2013)
  28. En se mariant, Publicis et Omnicom créent le nouveau leader mondial de la publicité, sur Les Échos. Consulté le 29 juillet 2013.
  29. Pour Maurice Lévy, la fusion avec Omnicom est un moyen de prolonger son règne, sur Le Monde. Consulté le 29 juillet 2013.
  30. Gregori Volokhine, BFM Business, le 29 juillet 2013.
  31. a et b [1], sur Rue89. Consulté le 29 juillet 2013.
  32. a et b Publicis, Omnicom to merge to create advertising giant, sur Reuters. Consulté le 29 juillet 2013.
  33. Site de publicis

Liens externes[modifier | modifier le code]