Saint-Girons sporting club Couserans

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Saint-Girons Sporting Club

Logo du Saint-Girons Sporting Club
Généralités
Surnoms Lions verts
Noms précédents Saint-Girons Sporting Club Couserans (??-2012)
Fondation 6 août 1908
Statut professionnel Non
Couleurs vert, noir et blanc
Stade Stade Léopold-Gouiric
(5 000 places)
Siège Stade Léopold-Gouiric
BP 50
09201 Saint-Girons Cedex
Championnat actuel Fédérale 3 groupe 11
Président D.Lemasson/V. Bonzom/D. Lompède
Entraîneur L. Heymans/B. Tessarotto

Dernière mise à jour : 12 mars 2013.

Le Saint-Girons Sporting Club, est un club de rugby à XV français situé à Saint-Girons (Ariège). Il évolue dans le Championnat de France Honneur en 2013.

Historique[modifier | modifier le code]

Si le rugby apparaît en 1898 dans la ville de Saint-Girons, le club du Saint-Girons sporting club naît lui officiellement le 6 août 1908. Il gravit rapidement les échelons, remportant deux titres de champion des Pyrénées successifs en 3e série en 1913 et en 2e série en 1914. Cette année-là, les « Lions verts » connaissent même leur premier succès en championnat de France, battant le CASG Paris 8-7 en finale de deuxième série. La progression du club est interrompue par la Première Guerre mondiale.

Une demi-finale de deuxième série en 1920, perdue face au futur vainqueur (l'AS Bayonne) relance le club. Quatre autres titres régionaux viennent garnir l'armoire aux trophées du SGSC jusqu’en 1939 (dont deux de première division contre le Stade toulousain), période pendant laquelle il participe à plusieurs reprises au championnat de France de Première Division, atteignant les huitièmes de finale en 1938. Par la suite, Saint-Girons participe systématiquement aux différents championnats de France. En 1951, le club joue sa deuxième finale nationale, celle de l’Excellence B (troisième division de l'époque), qu'il perd face aux Alpins de l'US Bellegarde-Coupy (3-15). Il fait bonne figure à l'étage supérieur (la Fédérale) dont il dispute la finale en 1956, mais perd face au SO Chambéry (3-6) dans un match très rugueux. Mais l'objectif est atteint : la première division ouvre ses portes. Dès l'année suivante, les Ariégeois disputent un huitième de finale, perdu d’un rien face au SC Graulhet (0-3), ainsi que la finale du Challenge de l'Espérance, perdue sur le même score face au Stade cadurcien.

Siant-Girons retombe en deuxième division quelque temps plus tard avant de connaître une nouvelle période dorée dans les années 1970 qui voient le club se qualifier pour les phases finales trois années consécutives (1973, 1974, 1975), sans pouvoir aller au-delà une seule fois (défaites contre le Stade bagnérais, le CA Brive et l'AS Béziers). Une nouvelle finale du Challenge de l'Espérance se solde elle aussi par une défaite contre le RC Nice. Par la suite, Saint-Girons évolue essentiellement au niveau inférieur (première division Groupe B), puis dans les championnats de France amateurs, Fédérale 1 ou Fédérale 2. Son équipe réserve de Fédérale 2 (Fédérale 2B) est sacrée championne de France en 2000 et s'incline en finale en 2004.

Après être descendu en division Honneur en 2010, le club avec une nouvelle équipe dirigeante et un nouveau staff technique, parvient après trois années de reconstruction à remonter en Fédérale 3. En 2014, le club parvient à gagner le championnat des Pyrénées 2014 et le championnat de France division honneur 2014.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Personnalités du club[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]