Championnat de France de rugby à XV 1958-1959

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Championnat de France de rugby 1958-1959

Généralités
Sport Rugby à XV
Organisateur(s) FFR
Éditions 60
Lieu France métropolitaine
Nations Drapeau de la France France
Participants 48 équipes
Palmarès
Vainqueur Racing club de France
Finaliste Stade montois

Navigation

Le championnat de France de rugby à XV est disputé par 48 clubs groupés en six poules de huit. Les cinq premiers de chaque poule et les deux meilleurs sixièmes (soit 32 clubs) sont qualifiés pour disputer une phase par élimination directe à partir de seizièmes de finale.

Le championnat de France de rugby à XV de première division 1958-1959 a été remporté par le Racing club de France qui a battu le Stade montois en finale.

Contexte[modifier | modifier le code]

Le Tournoi des cinq nations 1959 est remporté par la France et le Challenge Yves du Manoir est remporté par l'US Dax qui bat la Section paloise par 12-8.

Phase de qualification[modifier | modifier le code]

Le nom des équipes qualifiées pour les 16e de finale est en gras.

Poule A[modifier | modifier le code]

Poule B[modifier | modifier le code]

Poule C[modifier | modifier le code]

Poule D[modifier | modifier le code]

Poule E[modifier | modifier le code]

Poule F[modifier | modifier le code]

Seizièmes de finale[modifier | modifier le code]

Les équipes dont le nom est en caractères gras sont qualifiées pour les huitièmes de finale.

Équipe 1 Équipe 2 Résultat
FC Lourdes SC Graulhet 12-6
AS Béziers CA Brive 13-9
Section paloise TOEC 30-3
US Dax RC Vichy 9-0
Racing club de France AS Montferrand 8-0
CS Vienne FC Auch 3-3
FC Grenoble SC Tulle 12-6
RC Toulon Stade toulousain 14-6
La Voulte sportif US Cognac 6-0
USA Perpignan Stadoceste tarbais 8-3
SC Mazamet US Montauban 23-3
Aviron bayonnais SO Chambéry 13-3
Stade montois SU Agen 5-0
Castres olympique SC Angoulême 15-0
CA Périgueux Stade aurillacois 19-0
Biarritz olympique Cahors rugby 6-3

Huitièmes de finale[modifier | modifier le code]

Les équipes dont le nom est en caractères gras sont qualifiées pour les quarts de finale.

Équipe 1 Équipe 2 Résultat
FC Lourdes AS Béziers 6-5
Section paloise US Dax 12-6
Racing club de France CS Vienne 6-0
FC Grenoble RC Toulon 5-3
La Voulte sportif USA Perpignan 3-0
SC Mazamet Aviron bayonnais 6-3
Stade montois Castres olympique 6-0
CA Périgueux Biarritz olympique 16-3

Quarts de finale[modifier | modifier le code]

Les équipes dont le nom est en caractères gras sont qualifiées pour les demi-finales.

Équipe 1 Équipe 2 Résultat
FC Lourdes Section paloise 9-8
Racing club de France FC Grenoble 14-5
La Voulte sportif SC Mazamet 3-0
Stade montois CA Périgueux 20-3

Demi-finales[modifier | modifier le code]

Équipe 1 Équipe 2 Résultat
Stade montois La Voulte sportif 16-9
Racing club de France FC Lourdes 19-3

Finale[modifier | modifier le code]

Équipes Racing club de France - Stade montois
Score 8-3
Date 24 mai 1959
Stade Parc Lescure à Bordeaux
Arbitre Albert Ferrasse
Les équipes
Racing club de France Roger Labernède, Claude Obadia, Jean-Pierre Beigbeder, Serge Grousset, Stéphane Boize, François Moncla, Michel Crauste, Marc Paillassa, Henri Lasserre, Louis Fernandez, Robert Navarre, Emile Barbaste, Arnaud Marquesuzaa, Alain Chappuis, Michel Debet
Stade montois Pierre Cazals, Pierre Pascalin, Jean-Baptiste Amestoy, Paul Tignol, Pierre Capbert, Jean-Roger Bourdeu, Jacques Bourdeu, Ferdinand Roumat, Pierre Lacroix, Louis Requenna, Christian Darrouy, André Boniface, Guy Boniface, Gérard Dagès, Francis Darroze
Points marqués
Racing club de France 1 essai de Boize, 1 transformation et 1 pénalité de Debet
Stade montois 1 essai de Guy Boniface

François Moncla, Michel Crauste et Arnaud Marquesuzaa remportent le titre avec le Racing. ces deux derniers le remporteront plus tard avec le FC Lourdes et Moncla avec la Section Paloise. Avec neuf joueurs internationaux, le Stade montois était le favori logique de la finale. La rencontre est arbitrée par Albert Ferrasse qui fut champion de France avec le SU Agen et qui présidera plus tard la Fédération française de rugby.

Lien externe[modifier | modifier le code]