Tom à la ferme

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Tom à la ferme

Description de l'image  Tom_à_la_ferme_Logo.png.
Réalisation Xavier Dolan
Scénario Xavier Dolan
Michel Marc Bouchard
Acteurs principaux
Sociétés de production Sons of Manual
MK2 Productions
Pays d’origine Drapeau du Canada Canada
Drapeau de la France France
Genre Drame
Thriller psychologique
Sortie 2013
Durée 102 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Tom à la ferme est un film franco-québécois coécrit et réalisé par Xavier Dolan, sorti en 2013. Il s'agit de l'adaptation de la pièce de théâtre homonyme de Michel Marc Bouchard. Sous un titre faussement enfantin, le film raconte le séjour de Tom, un citadin originaire de Montréal, dans la campagne québécoise pour l'enterrement de son amant. Il y rencontre sa mère, qui ignore l'orientation sexuelle de son fils défunt, et son frère, un redneck viril et violent qui insiste pour que Tom cache leur relation à sa mère éplorée.

C'est le quatrième film de Xavier Dolan, 24 ans au moment de sa sortie. Présenté en sélection officielle au festival de Venise en 2013, Tom à la ferme y remporte le prix FIPRESCI ; il est aussi présenté en séance spéciale aux festivals de Toronto et de Thessalonique. Le film est nommé dans huit catégories aux Prix Écrans canadiens 2014, dont celle du meilleur film.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Tom, fraîchement débarqué de Montréal, se rend aux funérailles de son petit-ami, Guillaume, mort dans un accident de la route. Dans une ferme de la campagne québécoise, il rencontre la mère de son amant, Agathe, une femme marquée par les morts récentes de son mari, puis de son fils. Elle est persuadée que Tom n'est qu'un ami de son fils et est désespérée de ne pas voir apparaître Sara, la petite-amie que Guillaume s'était inventé.

Mais Tom fait aussi la connaissance de Francis, le frère du défunt, qui est, lui, très au fait de la nature de leur relation. Francis est un fermier viril, violent et homophobe – caricature du redneck québécois – qui prend rapidement l'ascendant sur Tom, et, à force de menaces physiques et psychologiques, l'entraîne dans son mensonge pour le bien de sa mère et l'honneur de sa famille.

Le film aborde le deuil avorté d'un jeune homme emprisonné dans une relation sadomasochiste ambigüe[1],[2],[3],[4],[5], où Tom devient étrangement fasciné par ce que lui fait subir Francis, dans une forme dérivée du syndrome de Stockholm[6],[7],[8],[9].

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Xavier Dolan (2009).

Distribution[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

Après avoir terminé son film de 2012, Laurence Anyways, Xavier Dolan estime qu'un changement de direction est nécessaire, puisque, d'après lui, ses trois films précédents abordent le thème de l'amour impossible[10]. Cependant, celui-ci traite également d'« une histoire d'amour entre trois individus, même si la manière dont ils la vivent peut paraître étrange[11] ».

Dolan assiste à une représentation de la pièce Tom à la ferme en 2011, et contacte l'auteur Michel Marc Bouchard pour l'adapter sur grand écran[12]. Sur scène, Lise Roy et Évelyne Brochu interprètent déjà les rôles qu'elles endossent dans le film[13]. Dolan dit avoir été fasciné par la violence et la brutalité de la pièce et sent que ces sentiments pourraient être encore plus explorés au cinéma[14],[2]. « Je me suis imaginé en blond, ton sur ton avec le blé ou le maïs. Un citadin aussi blond que le paysan de l’histoire serait brun. C’est un film [...] sur le gouffre entre l’homme de la ville et l’homme des champs… » explique Dolan[15],[11]. Il dément cependant qu'il s'agit d'un film sur l'homosexualité : « dans aucun de mes films, l’homosexualité n’est un thème. Il représente un fait »[2]. Le réalisateur ajoute qu'« au grand dam des deux personnages, il n'est surtout pas question d'homosexualité entre eux. Ce sont deux animaux blessés qui s'apprivoisent et le film montre la manière dont ce rat des villes et ce rat des champs, deux étrangers en deuil, trouvent des façons, aussi violentes soient-elles, de colmater leurs brèches communes[11] ». Dolan et Bouchard, également scénariste du film, décident de supprimer certains éléments de la pièce, notamment la voix-off, mais le réalisateur insiste pour intégrer une citation directement tirée de la pièce : « avant d'apprendre à aimer, les homosexuels apprennent à mentir »[10],[12].

À l'origine, le film ne devait pas comporter de musique, afin de contribuer au climat de tension[12]. Au cours du montage cependant, Xavier Dolan revient sur ce choix initial et propose à Gabriel Yared (oscarisé pour Le Patient anglais en 1997) de composer une bande son. Sa composition fait sur le réalisateur l'effet d'une « bombe emmenant tout sur son passage - doutes, lassitude, débris - et rase à blanc[16]. » Dolan confesse que la mise en musique du film lui a permit d'aimer Tom à la ferme pour la première fois et de croire à nouveau en son long métrage. Il qualifie la musique de Yared comme « interprétation lyrique et assumée du genre romantico-panique tantôt hitchcockienne, tantôt malherienne[16],[12]. » La bande originale est aussi comparée à l’œuvre de Bernard Herrmann[17],[18],[9].

Accueil[modifier | modifier le code]

Box office[modifier | modifier le code]

Au 5 mai 2014, le film a fait 26 678 entrées[19] (156 577 $CAD[20]) au Québec et 118 651 entrées en France[21].

Accueil critique[modifier | modifier le code]

Tom à la ferme est bien accueilli par la critique. Il obtient un score de 80 % de critiques positives sur l’agrégateur de critiques Rotten Tomatoes, avec une moyenne de 7,2/10[22]. Metacritic affiche la note de 71 % de critiques positives[23]. Sur Allociné, les critiques presse totalisent un score de 3,4 étoiles sur 5[24].

Beaucoup de critiques y voient une influence hitchcockienne, par sa maîtrise du suspense[8],[25] – avec le genre du thriller psychologique – ainsi que pour la scène de poursuite dans le champ de maïs qui fait penser à celle de La Mort aux trousses avec Cary Grant[26],[5], ou encore pour le rôle de la mère[1],[11]. « Transferts d’identités, mensonges et illusions, Tom à la ferme récite parfaitement ses gammes hitchcockiennes (un peu de Psychose, beaucoup de Vertigo) mais il le fait à la manière Dolan, c’est-à-dire selon une logique de sampling iconoclaste et perpétuellement inventif[27]. » Dolan dément cependant toute référence cinématographique[28],[29]. D'un point de vue purement technique, les critiques ont noté les décors minimalistes[17], ainsi que la modification des formats d'image selon l'état de suspense de l'intrigue (du 1.85 au 16/9)[29],[18],[9], justifié par Dolan (également monteur du film) par le fait qu'« on est dans une scène oppressante, comprimons le format du film[7]. » Les quatre comédiens principaux, Dolan, Cardinal, Roy et Brochu, sont également remarqués[8],[30],[31].

Sous un titre délibérément trompeur, Tom à la ferme est qualifié de « film le plus maîtrisé de Dolan[32],[3],[33],[17],[34],[25],[18] ». Cependant, il est aussi critiqué pour le narcissisme du réalisateur, qui semble prendre un grand plaisir à se filmer en plan rapprochés[31],[4],[35],[36]. Dolan a répondu sur Twitter au Hollywood Reporter qui a publié cette critique par « You can kiss my narcissistic ass[37]. » D'autres regrettent aussi les revirements « peu crédibles » du dernier tiers du film[38],[4],[39].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations et sélections[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Frédéric Strauss, « Tom à la ferme », Télérama,‎ 16 avril 2014 (consulté le 18 avril 2014)
  2. a, b et c Ismaël Houdassine, « Tom à la ferme n'est pas un film sur l'homosexualité », The Huffington Post Québec,‎ 16 avril 2014 (consulté le 18 avril 2014)
  3. a et b Romain Le Vern, « Tom à la ferme : le meilleur film de Xavier Dolan », TF1,‎ 15 avril 2014 (consulté le 18 avril 2014)
  4. a, b et c Nicolas Maille, « Tom à la ferme », Critikat,‎ 15 avril 2014 (consulté le 18 avril 2014)
  5. a et b Pascal Riché, « Suivrez-vous Tom dans sa romance sado-maso à la ferme ? », Rue 89,‎ 16 avril 2014 (consulté le 27 avril 2014)
  6. (en) Tara Brady, « Tom at the Farm/Tom à la Ferme », The Irish Times,‎ 4 avril 2014 (consulté le 18 avril 2014)
  7. a et b Claire Micallef, « Tom à la ferme : tout le génie de Xavier Dolan dans un thriller parfaitement maîtrisé », Le Nouvel Obs,‎ 17 avril 2014 (consulté le 18 avril 2014)
  8. a, b et c Charles-Henri Ramond, « [Critique Tom à la ferme : l’autre Dolan »], Films Québec,‎ 28 mars 2014 (consulté le 18 avril 2014)
  9. a, b et c (en) David Ehrlich, « TIFF Review: Tom at the Farm », Film.com,‎ 7 septembre 2013 (consulté le 27 avril 2014)
  10. a et b [vidéo] Xavier Dolan, « Xavier Dolan : « Après trois histoires d'amour, je voulais essayer autre chose... » », Allociné,‎ 14 mars 2014 (consulté le 28 avril 2014)
  11. a, b, c et d « Mostra : Xavier Dolan parle de Tom à la ferme », France TV Info,‎ 2 septembre 2013 (consulté le 26 avril 2014)
  12. a, b, c et d (en) Xavier Dolan, « Tom at the Farm - Production Notes », MK2 Prod (consulté le 18 avril 2014)
  13. « Tom à la ferme », Théâtre d'Aujourd'hui (consulté le 26 avril 2014)
  14. (en) « Xavier Dolan Interview - Tom at the Farm », Tribute.ca (consulté le 18 avril 2014)
  15. Louis Guichard, « Xavier Dolan : « Tom à la ferme est un film sur la violence qu’entraîne l’intolérance » », Télérama,‎ 15 avril 2014 (consulté le 18 avril 2014)
  16. a et b « Tom à la ferme », Cinezik (consulté le 22 avril 2014)
  17. a, b et c (en) Guy Lodge, « Venice Film Review: Tom at the Farm », Variety,‎ 2 septembre 2013 (consulté le 18 avril 2014)
  18. a, b et c (en) Robbie Collin, « Tom at the Farm, review », The Telegraph,‎ 3 septembre 2013 (consulté le 27 avril 2014)
  19. « Entrées en salles des films québécois de 2014 », Films Québec (consulté le 23 mai 2014)
  20. « Tom à la ferme », Cinoche (consulté le 23 mai 2014)
  21. « Tom à la ferme », JP's Box office (consulté le 23 mai 2014)
  22. (en) « Tom à la ferme (Tom at the Farm) (2013) », Rotten Tomatoes (consulté le 18 avril 2014)
  23. (en) « Tom at the Farm », Metacritic (consulté le 18 avril 2014)
  24. « Tom à la ferme - Critiques presse », Allociné (consulté le 18 avril 2014)
  25. a, b et c Jacky Bornet, « Tom à la ferme et Xavier Dolan dans un thriller dérangeant », France TV Info,‎ 14 avril 2014 (consulté le 18 avril 2014)
  26. Sandrine Marques, Franck Nouchi et Olivier Clairouin, « Tom à la ferme : Dolan sur les traces de Hitchcock », Le Monde,‎ 15 avril 2014 (consulté le 18 avril 2014)
  27. Romain Blondeau, « Tom à la ferme : Xavier Dolan sous influence hitchcockienne », Les Inrocks,‎ 15 avril 2014 (consulté le 18 avril 2014)
  28. Nicolas Schaller, « Xavier Dolan : "chez moi, tout part toujours de la mère" », Le Nouvel Obs,‎ 16 avril 2014 (consulté le 18 avril 2014)
  29. a et b Thomas Baurez, « Xavier Dolan (Tom à la ferme): "Je n'ai aucune culture cinématographique" », L'Express,‎ 16 avril 2014 (consulté le 18 avril 2014)
  30. (en) John Semley, « Tom at the Farm », Now Toronto,‎ 2 septembre 2013 (consulté le 18 avril 2014)
  31. a et b (en) David Rooney, « Tom at the Farm: Venice Review », The Hollywood Reporter,‎ 2 septembre 2013 (consulté le 18 avril 2014)
  32. Didier Péron, « Tom à la ferme : Xavier Dolan grandit à vue deuil », Libération,‎ 15 avril 2014 (consulté le 18 avril 2014)
  33. Karl Filion, « Méchanceté et grâce », Cinoche,‎ 25 mars 2014 (consulté le 18 avril 2014)
  34. (en) Peter Bradshaw, « Tom at the Farm (Tom à la Ferme) review – 'Disorientatingly strange' », The Guardian,‎ 3 avril 2014 (consulté le 18 avril 2014)
  35. Laura Meyer, « Tom à la ferme », Première,‎ 15 avril 2014 (consulté le 26 avril 2014)
  36. Murielle Joudet, « Tom à la ferme », Chronic'art,‎ 15 avril 2014 (consulté le 26 avril 2014)
  37. (en) Brendan Kelly, « Xavier Dolan hits back at Hollywood Reporter after rough review of Tom à la ferme », The Montreal Gazette,‎ 2 septembre 2013 (consulté le 18 avril 2014)
  38. Louis-Paul Rioux, « Tom à la ferme », Mediafilm (consulté le 18 avril 2014)
  39. (en) A.A. Dowd, « Toronto 2013, Day Seven: A swan song by Hayao Miyazaki gets a warm reception from fans », The A.V. Club,‎ 12 septembre 2013 (consulté le 18 avril 2014)
  40. (en) « Tom at the Farm », Toronto IFF (consulté le 23 avril 2014)
  41. (en) « Tom at the Farm », Thessaloniki IFF (consulté le 23 avril 2014)
  42. (en) « Canadian Screen Awards: Orphan Black, Less Than Kind, Enemy nominated », CBC News,‎ 13 janvier 2014 (consulté le 23 avril 2014)

Liens externes[modifier | modifier le code]