Chris Benoit

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Benoît.

Christopher Michael Benoit

Description de cette image, également commentée ci-après

Photo de Chris Benoit.

Données générales
Nom complet Christopher Michael Benoit
Nom de ring Chris Benoit
The Crippler
Rabid Wolverine
The Pegasus Kid
Wild Pegasus
Nationalité Drapeau du Canada Canada
Né(e) le 21 mai 1967[1],
Montréal, Québec, Drapeau du Canada Canada[1]
Mort(e) le 24 juin 2007 (à 40 ans),
Atlanta, Géorgie, Drapeau des États-Unis États-Unis
Taille 1,77 m (5 10) [1]
Poids 108 kg (238 lb)[1]
Catcheur (ou catcheuse) décédé(e)
Fédération(s) New Japan Pro Wrestling
Extreme Championship Wrestling
World Championship Wrestling
World Wrestling Entertainment
Entraîné(e) par Stu Hart
New Japan Dojo
Carrière pro. 22 novembre 1985[1]24 juin 2007

Christopher Michael Benoit (API: bə'nwɑ) (21 mai 1967 à Montréal, au Québec - 24 juin 2007 à Atlanta en Géorgie, aux États-Unis[1]) était un lutteur professionnel (catcheur) canadien connu pour ses performances dans les branches de catch professionnel New Japan Pro Wrestling, World Championship Wrestling, World Wrestling Entertainment ainsi qu'à la Extreme Championship Wrestling.

Il a été deux fois champion du monde (une fois champion du monde poids-lourds de la WCW et une fois champion du monde poids-lourds de la WWE) et quadruple champion du monde par équipe (trois fois champion du monde par équipe de la WWE - une fois avec Chris Jericho et deux fois avec Edge - et le premier Champion par équipe de la WWE avec Kurt Angle). Il a aussi été cinq fois champion des États-Unis et quatre fois champion intercontinental.

Chris Benoit est retrouvé mort à son domicile à Atlanta, ainsi que sa femme Nancy (43 ans) et son fils de sept ans, le 24 juin 2007[2]. Les autorités annoncent que, d'après les conclusions préliminaires des enquêteurs, Chris Benoit aurait tué sa femme et son fils avant de se suicider. Son cerveau était semblable à celui d'un homme de 85 ans atteint de la maladie d'Alzheimer et altéré par usage répétitif de produits dopants et d'analgésiques.[réf. nécessaire]

Carrière[modifier | modifier le code]

Débuts (1985-1992)[modifier | modifier le code]

Enfant, Chris Benoit idolâtrait Dynamite Kid et s'inspirait de lui. Ceci l'amena à devenir catcheur et, à ses débuts, à catcher en tant que "Dynamite" Chris Benoit, en hommage au Kid. Il commença aussi à utiliser le Diving Headbutt et la Snap Suplex, les principales prises exécutées par le Kid.

Stu Hart n'était pas le seul qui en savait à propos de Chris Benoit, pour preuve c'est Bruce Hart qui l'a amené à la Hart house. Après des années de dur entraînement dans le légendaire "Donjon" des Hart, Chris Benoit débutait sa carrière en 1985 dans la Stampede Wrestling de Stu Hart. Son premier match était un combat par équipe le 22 novembre 1985 à Calgary en Alberta, où il faisait équipe avec "The Remarkable" Rick Patterson contre Butch Moffat et Mike Hammer. Pendant sa période à la Stampede, il a remporté plusieurs titres International Tag Team et British Commonwealth et avait une grande rivalité avec Johnny Smith qui se déroulait pendant près d'une année. En 1989, Stampede fermait ses portes, et sur recommandation de Bad News Allen, Benoit s'en alla à la New Japan Pro Wrestling.

Lors de son arrivée à la New Japan Pro Wrestling (NJPW), Benoit passa une année à s'entraîner dans leur "New Japan Dojo" avec les jeunes catcheurs pour améliorer ses habilités avant son début, portant un masque et le nom de Pegasus Kid. À la NJPW, il venait en tant que performeur dans des combats avec des références comme Jushin Liger, Shinjiro Ohtani, The Black Tiger, et El Samurai.

En 1990, il remporta son premier titre majeur, le IWGP Junior Heavyweight Championship, de Jushin Liger. Il perdit son titre et son masque face à Liger, ce qui l'obligea de devenir le Wild Pegasus. Il s'en alla pour remporter la Super J Cup Tournament en 1994, battant Black Tiger, Gedo, et Great Sasuke en finale, solidifiant son statut d'un des plus fameux junior poids-lourds au monde.

Benoit quitte la New Japan pour catcher au Mexique et en Allemagne, où il remporta quelques titres régionaux.

World Championship Wrestling (1992-1993)[modifier | modifier le code]

Chris Benoit vint pour la première fois à la WCW en juin 1992, faisant équipe avec le catcheur canadien Beef Wellington pour le tournoi du titre NWA World Tag Team; ils furent battus par Brian Pillman et Jushin Liger au premier tour. Il ne retourna plus à la WCW, jusqu'en juin 1993 au Clash of the Champions, battant Brad Armstrong. Un mois plus tard au SuperBrawl III, il amenait 2 Cold Scorpio à la limite, mais perdait sur le tombé juste 3 secondes avant la fin de la limite de temps des 20 minutes. Au même moment, il faisait équipe avec Bobby Eaton. Après que lui et Eaton eurent perdu face à Scorpio et Marcus Bagwell à Slamboree, Benoit décida de retourner au Japon.

Extreme Championship Wrestling (1994-1995)[modifier | modifier le code]

En 1994, Benoit signa avec la Extreme Championship Wrestling (ECW). Ici, il abandonna le gimmick du "Pegasus", devenant The Canadian Crippler, du fait de son style rude, et suite à un accident quand il portait Rocco Rock avec une powerbomb à travers une table. Par coïncidence, après avoir pris cette nouvelle gimmick, Benoit était impliqué dans un match avec Sabu durant lequel Sabu brisa malencontreusement sa nuque.

Benoit et Dean Malenko remportèrent le ECW Tag Team Championship de Sabu et The Tazmaniac en février 1995. Après la victoire, ils formaient un clan à trois, mené par le ECW World Heavyweight Champion, Shane Douglas. L'équipe perdit les titres au profit des Public Enemy au mois d'avril à ECW's Three Way Dance.

Retour à la World Championship Wrestling (1995-2000)[modifier | modifier le code]

Rivalité avec Kévin Sullivan (1995-1997)[modifier | modifier le code]

New Japan Pro Wrestling et World Championship Wrestling (WCW) travaillaient ensemble, et avec leur programme "d'échange de talent", Benoit signa à la WCW fin 1995/début 1996. Il débutait à la WCW en tant que membre de la division cruiserweight, ayant beaucoup de matchs contre bon nombre de ses anciens rivaux au Japon.

Après avoir été assez impressionnant, il devenait un membre du gang reformé des Four Horsemen en 1995, aux côtés de Ric Flair, Arn Anderson, et Brian Pillman. Quan Pillman quitta la compagnie pour la WWF, Benoit fut placé dans une rivalité avec Kevin Sullivan (qui était aussi scripteur). Sullivan scriptait une rivalité dans laquelle Benoit flirtait avec la femme de Sullivan, Nancy (aussi connue comme Woman). Benoit et Nancy étaient contraint de passer du temps ensemble pour faire paraître l'histoire comme vraie (tenir la main en public, aller dans les chambres d'hôtels, etc.). À cause de cela, Sullivan et Benoit ont eu une relation difficile dans les coulisses, alors que Benoit battait Sullivan dans un match de retraite. Benoit, cependant, admettait avoir du respect pour Sullivan, disant dans le DVD Hard Knocks: The Chris Benoit Story que Sullivan n'a jamais abusé de son pouvoir pendant leur rivalité sur le ring, même s'il blâmait Benoit pour avoir cassé son mariage.

WCW World Tag Team Champion avec Dean Malenko (1998-2000)[modifier | modifier le code]

En 1998, Benoit avait une longue rivalité avec Booker T. Ils se sont combattus pour le WCW World Television Championship jusqu’à ce que Booker perde le titre contre Fit Finlay. Booker a remporté une "Best-of-Seven" series qui était organisé entre les deux pour déterminer le challenger numéro un. Benoit menait 3 à 1 avant que Booker revienne, remportant le 7e et dernier match à Monday Nitro. Pendant le match, Bret Hart s'invitait, interférait en faveur de Benoit pour le faire venir à la New World Order. Benoit refusait de gagner de cette manière et disait à l'arbitre ce qui s'est passé, se faisant disqualifié. Booker refusait cette victoire, optant à la place pour un huitième match au Great American Bash 1998 pour voir qui irait combattre Finlay plus tard dans la soirée. Booker remportait ce dernier match et battait Finlay pour le titre. Cette rivalité a élevé les deux compétiteurs dans le statut du haut niveau, et les deux restèrent au sommet du bas de la carte par la suite.

En 1999, Benoit faisait équipe avec Dean Malenko une nouvelle fois et ainsi battaient Curt Hennig et Barry Windham pour remporter le WCW World Tag Team Championship. Ceci menait à une nouvelle réformation des Four Horsemen avec les champions par équipe, Anderson, et Steve "Mongo" McMichael. Après un différend avec les deux derniers, Benoit et Malenko quittaient les Horsemen. Lors d'un Monday Nitro du 7 juin,c'était la dernière fois que Benoit faisait équipe avec Flair et surtout la fin de l'association de Benoit avec les Horsemen. Pendant le match ou il combattait Diamond Dallas Page et Bam Bam Bigelow pour les titres par équipes avec Flair,Flair le trahissait en refusant de taper la main de Benoit en souriant et ensuite alors que Arn Anderson commençait à se demander à Flair Perry Saturn courait en tapant la main de Benoit ce qui permet de gagner encore les titres par équipes. Mais cependant lors du Thunder du 10 juin, Flair retirait leurs titres car, Sautrn ne faisait pas partie du match alors après avoir combattu Chris Kanyon l'arbitre Scott Anderson sonnait le match et le match fut alors pour les championnats par équipe que Saturn et Benoit gagnent. D'ailleurs pendant ce match Dean Malenko et Arn Anderson arrivaient en tentant de taper la main de Benoit mais c'est finalement Saturn qui réussit à taper la main de Benoit. Plus tard en 1999, il remportait le WCW United States Championship avant de réunir Malenko, Perry Saturn, et Shane Douglas pour former "The Revolution". The Revolution (mélange de kayfabe et réalité) était un groupe de jeunes catcheurs qui se sentaient méprisés par la direction de la WCW, croyant qu'ils ne leur ont jamais donné la chance de devenir des stars, et ainsi les mettre en avant à la place des anciens. Le match le plus notable de Benoit en 1999 est celui avec Bret Hart lors de WCW Nitro en octobre 1999, à Kansas City (Missouri), en hommage à Owen Hart, qui était mort récemment à cause du dysfonctionnement d'un équipement. Après avoir combattu Bret Hart, Shane Douglas commença à critiquer lui,Malenko et Saturn en lui accusant que il ne s'occupait pas de la Revolution ce qui amène Benoit et Malenko à quitter la Révolution en octobre.

En janvier 2000, la WCW faisait un dernier essai pour conserver Benoit, et ainsi ce dernier remportait le WCW World Heavyweight Championship à Souled Out. Cependant, à cause de désaccords avec la direction et pour protester contre la promotion de Kevin Sullivan en tant que scripteur en chef, Benoit quittait la fédération le lendemain aux côtés de ses amis Eddie Guerrero, Dean Malenko, et Perry Saturn, abandonnant du coup le titre.

World Wrestling Federation/Entertainment (2000-2007)[modifier | modifier le code]

Rivalité avec Kurt Angle (2000-2001)[modifier | modifier le code]

Avec Guererro, Saturn et Malenko, Benoit débutait à la WWF dans l'équipe qui devenait The Radicalz. Après avoir perdu leurs premiers matchs, The Radicalz s'alliaient avec le WWF Champion Triple H et devenaient une équipe heel. Benoit gagna rapidement son premier titre à la WWF juste un mois plus tard à WrestleMania 2000, effectuant le tombé sur Chris Jericho dans un triple threat match pour remporter le titre Intercontinental de Kurt Angle. Benoit entrait ensuite dans une longue rivalité avec Jericho, qui se moquait du comportement de Benoit en le comparant constamment à "Mr. Roboto" à cause de sa personnalité froide. Benoit et Jericho se rencontrèrent en PPV quatre fois en neuf mois, s'échangeant les titres jusqu’à ce que Jericho batte Benoit dans un match de l'échelle au Royal Rumble 2001. Benoit remportait le titre Intercontinental trois fois entre avril 2000 et janvier 2001.

C'était également dans cette période que Benoit catchait dans ses premiers main-events dans des pay per views de la WWF, défiant The Rock pour le titre en juillet 2000 et dans un fatal four way match en septembre. Les deux fois, Benoit remportait le WWF Championship, mais la décision était renversée par le commissionnaire Mick Foley à cause de tricheries de la part de Benoit.

Début 2001, Benoit quittait les Radicalz (qui s'étaient reformés trois mois plus tôt) et devenait babyface, rivalisant en premier avec ses anciens coéquipiers et ensuite avec Kurt Angle, qu'il affrontait à WrestleMania X-Seven et continuait de rivaliser avec par la suite en lui volant sa précieuse Médaille d'Or Olympique, amenant à un match lors de Judgement Day 2001 où Angle remportait un match au meilleur des trois manches avec l'aide de Edge et Christian. En réponse, Benoit faisait équipe avec son ancien rival Jericho pour battre Edge et Christian lors du tournoi Tag Team qui se déroulait la même soirée.

Le lendemain à WWE Raw à San Jose, Jericho et Benoit défiaient les WWF Tag Team Champions Steve Austin et Triple H pour leurs titres. Jericho et Benoit mettaient fin à leur règne et utilisaient cette victoire comme un tremplin pour défier Austin pour son titre mondial. Benoit avait deux matchs de championnat la semaine suivante, le premier perdu avec un Montréal Screwjob à Calgary et le deuxième où Austin battait Benoit dans sa propre ville de Edmonton. Malheureusement, dans cette même période venait un four-way TLC match où Benoit souffrait d'une blessure à la nuque qui l'a contraint à une opération de la part du Dr. Lloyd Youngblood. Malgré ceci, il travailla jusqu'au King Of The Ring 2001, où il s'est fait battre dans un triple threat match contre Austin et Jericho. Benoit rata l'année suivante à cause de sa blessure.

Alliance avec Eddie Guerrero (2002-2004)[modifier | modifier le code]

Benoit remportant le World Heavyweight Championship
Benoit à Wrestlemania.

Pendant le premier WWE Draft, il était choisi par Vince McMahon en troisième position pour faire partie du nouveau roster SmackDown!, bien qu'il restait encore sur la liste des blessés. Cependant, quand il revint, il était un membre du roster de RAW. La soirée de son retour, il tourne heel une fois de plus et s'alliait avec Eddie Guerrero, alors qu'il rivalisait brièvement avec Steve Austin.Lors du WWE Raw du 29 juillet,Benoit gagne en trichant avec les cordes pour gagner son quatrième Championnat Intercontinental contre RVD et alors que le titre était sous forme de la WWF pas WWE que le titre changera en mai 2003.Lui et Eddie Guerrero s'en allèrent ensuite à SmackDown! Pendant une storyline de "saison ouverte" en ce qui concerne les contrats des catcheurs, avec Benoit amenant son titre Intercontinental avec lui. Rob Van Dam battait Benoit au SummerSlam 2002 et ainsi ramenait le titre à RAW.

Après être retourné à SmackDown! en octobre, il était couronné premier vainqueur du WWE Tag Team Championship, avec son partenaire Kurt Angle. Ils tournèrent tous les deux faces en s'en prenant à Los Guerreros. Les deux faisaient une remarquable équipe, mais ne pouvaient pas se supporter l'un et l'autre.

Angle remporta son troisième WWE Championship face au Big Show à Armageddon 2002, et Benoit l'affronta pour le titre au Royal Rumble 2003. Bien que Benoit perdit le match, il reçut une standing ovation pour ses efforts après un match de haute volture. Benoit retourna dans la catégorie des Tag Teams, faisant équipe avec le revenant Rhyno. À WrestleMania XIX, les WWE Tag Team Champions, Charlie Haas et Shelton Benjamin, mettaient leurs titres en jeu contre Benoit et son partenaire Rhyno ainsi que Los Guerreros dans un triple threat tag team match. Team Angle conservait le titre quand Shelton Benjamin effectue le tombé sur Chavo Guerrero.

Benoit rivalise avec John Cena et les Full Blooded Italians, faisant équipe avec Rhyno occasionnellement. En juin 2003, le WWE United States Championship était réactivé, et Benoit participe à un tournoi comptant pour le titre, battant en premier Rhyno, ensuite Matt Hardy lors du second tour, mais perdant la finale face à Eddie Guerrero lors de Vengeance 2003. Les deux rivalisaient pour le titre le mois suivant, et la popularité de Benoit, quant à elle, n'arrêtait pas de grimper. Il a battu A-Train, The Big Show, et Brock Lesnar par soumission. Le General Manager Paul Heyman engagea une vendetta contre Benoit avec le soutien de Lesnar, l'empêchant de recevoir un match de championnat pour le titre WWE de Lesnar. Quand Benoit remporta un match de qualification pour le Royal Rumble 2004 face aux Full Blooded Italians dans un Gauntlet Match, Heyman lui donna le numéro un lors de son entrée, mais Benoit, lui, n'abandonna pas et jura qu'il s'imposerait, Heyman contrain de lui céder un place au Royal Rumble lui imposa le numéro 1.

World Heavyweight Champion et rivalité avec Triple H (2004)[modifier | modifier le code]

Chris Benoit devant les troupes de la coalition au camp Victory à Bagdad, en Irak.

Le 25 janvier 2004 Benoit remporta le Royal Rumble 2004 en éliminant en dernier le Big Show, remportant ainsi un match de championnat pour le WWE Championship à WrestleMania XX[3]. De même que tous les vainqueurs depuis 1993, le vainqueur du Royal Rumble reçoive un match de championnat dans le main event de WrestleMania, Benoit, alors dans la division SmackDown!, se porte sur le WWE Championship. Benoit, cependant, utilisa un « échappatoire » dans les règles et défie le World Heavyweight Champion Triple H. Cette clause « échappatoire » est devenue une pratique régulière, le vainqueur du Royal Rumble est libre de choisir pour quel titre il va se battre.

Avec cette victoire, Benoit devint un des deux hommes seulement à être entré numéro 1 et remporté le Royal Rumble (Shawn Michaels étant le premier, au Royal Rumble 1995).

Le match était un l'origine à un contre un, mais Shawn Michaels, qui avait un Last Man Standing match contre Triple H au Royal Rumble pour le World Heavyweight Championship qui s'est terminé en nul, affirmait qu'il méritait un autre combat. Alors que Benoit signe le contrat le plaçant dans le main event, Michaels l'a superkické et signait à sa place sur le contrat, qui devenait ainsi un Triple Threat Match entre Michaels, Benoit, et le champion, Triple H.

Le 14 mars 2004, à WrestleMania XX, Chris Benoit remporte le World Heavyweight Championship en faisant abandonner Triple H avec sa prise de finition, le Crippler Crossface. C'était la première fois qu'un main event de WrestleMania s'achevait avec une soumission (cela arrivera de nouveau à WrestleMania 22, WrestleMania 23 et WrestleMania XXIV). Après le match, un Benoit émotionnel célèbre sa victoire avec, à l'époque, l'actuel WWE Champion et son meilleur ami, Eddie Guerrero. Quatre années après leur arrivée ensemble à la WWE, ils se tenaient sur le ring au Madison Square Garden, chacun en tant que champion du Monde. Cette victoire est considérée comme la plus grande dans les 19 années de carrière de Benoit, alors qu'il remportait son deuxième Championnat du Monde officiel dans le main event du plus gros show de l'année (le match fut élu match de l'année par le PWI).

C'était le premier règne de Champion du Monde de Benoit. Le match revanche était tenu à Backlash 2004 dans la ville de Benoit, Edmonton, au Canada. Ce match était un Triple Threat match, qui comprenait Triple H et Shawn Michaels. Michaels abandonna sur le Sharpshooter de Benoit, permettant à Benoit de conserver le titre, prouvant encore qu'il était digne du main event. La nuit suivante, à Calgary, lui et Edge remportèrent les titres par équipe de Batista et Ric Flair, faisant de Benoit un double champion.

À RAW, Benoit battait Triple H dans un Iron man match d'une heure. Benoit ouvrait le score sur un tombé après une tentative de Crossface. Triple H renversait le cours du match en prenant l'avantage 3-1 avec un tombé suite à un pedigree, un autre suite à un spinebuster, et une décision de décompte à l'extérieur. Après que Benoit égalisait à 3-3 grâce au sharpshooter et au crippler crossface, Benoit effectuait le dernier tombé de la gagne (à cause de l'intervention extérieure de Eugene) pour conserver le titre.

Perte du titre et rivalité avec Edge (2004-2005)[modifier | modifier le code]

Le 15 août 2004, Chris Benoit était battu par Randy Orton pour le World Heavyweight Championship au SummerSlam. Ce changement de titre est notable car il est rare pour un top face de perdre de manière "clean" face à un heel. Son règne dura 5 mois, et il remporta 7 victoires consécutives en pay-per-view. Benoit ensuite rivalisa avec Edge jusqu’à Taboo Tuesday où Chris Benoit, Edge, et Shawn Michaels étaient tous dans un vote pour voir qui affronterait Triple H pour le World Heavyweight Title cette nuit. Michaels reçut le plus de vote, Edge et Benoit étaient donc contraints de faire équipe pour affronter les champions par équipe, La Résistance, la même soirée. Cependant, Edge laissa Benoit pendant le match et Benoit fut obligé de faire le boulot tout seul face à La Resistance pour remporter les titres. Au Survivor Series 2004, Benoit était du côté de l'équipe de Randy Orton alors que Edge était dans celle à Triple H. Edge a pu effectuer le tombé sur Benoit après un Pedigree, mais l'équipe de Orton l'emportait.

La rivalité Benoit-Edge s'arrêtait à New Years Revolution. Edge rivalisait désormais avec Shawn Michaels, et Benoit se préparait au Royal Rumble. Les deux continuaient quand même à avoir des matchs ensemble dans les semaines suivantes dont le Money in the Bank ladder match de WrestleMania 21 comprenant aussi Chris Jericho, Shelton Benjamin, Kane, et Christian. Edge remportait le match après avoir fait tomber Benoit de l'échelle après un coup de chaise. La rivalité s'acheva finalement avec un Last Man Standing Match à Backlash 2005. Edge l'emportait après avoir frappé Benoit à la nuque.

United States Champion (2005-2006)[modifier | modifier le code]

Le 9 juin 2005, Benoit retournait à SmackDown! après avoir été le premier sélectionné par SmackDown! dans la WWE Draft Lottery de 2005, et participait à l'insurrection de la ECW contre les heels de SmackDown!. Benoit apparut à ECW One Night Stand, battant Eddie Guerrero grâce au Crippler Crossface. À la fin de la soirée, il affligeait un flying headbutt à son ancien patron à la WCW et ancien General Manager de RAW, Eric Bischoff.

Le 24 juillet 2005 au Great American Bash 2005, Benoit a échoué dans la conquête du WWE United States Championship d'Orlando Jordan, mais il l'a affronté dans un match revanche à SummerSlam 2005. Benoit battait par abandon Jordan en 25 secondes avec le Crippler Crossface pour remporter le titre. Dans les deux éditions suivantes de SmackDown!, Benoit battait Jordan en 23,4 secondes et 22,5 secondes grâce au Crippler Crossface. Deux semaines plus tard, Benoit battait encore Jordan avec le Crippler Crossface en 49,8 secondes. Benoit commença ensuite à affronter amicalement Booker T, mais c'était un stratagème, Booker et sa femme, Sharmell, trichaient contre Benoit pour récupérer le titre US dans un épisode de SmackDown!.

Chris Benoit apparaissait à RAW le 14 novembre 2005 pour le show spécial en hommage à Eddie Guerrero comprenant les superstars de RAW et SmackDown!. Benoit était dévasté suite à la perte de son meilleur ami et était très émotionnel dans un témoignage, où il disait qu'il aimait Eddie et ne l'oublierait jamais, avant de fondre en larmes. La même semaine à SmackDown! (enregistré le même soir que RAW), Benoit battait Triple H dans un match hommage à son ami défunt. Après le match, Benoit, Helmsley, et Dean Malenko se rassemblèrent tous les trois sur le ring et pointèrent le ciel pour saluer Guerrero.

Après avoir perdu le titre US dans la controverse face à Booker T, Theodore Long organisa un "Best of Seven" series entre les deux. Booker T remporta trois victoires de suite, grâce aux interventions de sa femme, Chris Benoit affrontait alors une probable élimination. Benoit gagna le quatrième match pour rester dans le jeu, mais par la suite, Booker souffrit d'une blessure à l'aine, et Randy Orton fut choisi pour le remplacer, mais Benoit battit Orton deux fois par disqualification. Cependant, dans le 7e et dernier match, Orton battit Benoit avec l'aide de Booker T, Sharmell, et Orlando Jordan, permettant à Booker de récupérer le titre US. Benoit rivalisa avec Orton pour peu de temps, juste pour combattre contre Booker pour le titre US. Benoit s'est vu donné une dernière chance de remporter le titre US à No Way Out 2006 et il gagna en faisant abandonner Booker sur le Crippler Crossface, terminant leur rivalité. Par la suite, Benoit bat Randy Orton dans un No Holds Barred match à SmackDown! avec le Crippler Crossface.

La semaine suivante à SmackDown!, Benoit brisa la main de JBL (JBL avait besoin d'une opération pour retirer un kyste). Un match fut organisé entre les deux à WrestleMania 22 pour le titre de Benoit, et pour les semaines suivantes, ils s'attaquaient l'un et l'autre. JBL remportait le match et le titre sur tombé en s'aidant des cordes. Benoit utilisa sa clause de match revanche dans un match en cage à SmackDown!, mais JBL l'emporta de nouveau de manière illégale.

Benoit participe au tournoi King Of The Ring 2006, pour être battu par Finlay dès le premier tour, après que Finlay ait frappé la nuque de Benoit avec une chaise et porté son Celtic Cross. À Judgment Day 2006 Benoit prit sa revanche en battant Finlay avec le Crippler Crossface dans un grand match. Dans l'édition suivante de SmackDown!, Mark Henry attaqua Benoit pendant un match, le blessant. Benoit annonçait ensuite qu'il prenait un congé sabbatique pour prendre du repos et soigner toutes ses blessures. Le 8 octobre, Benoit faisait son retour à No Mercy, battant William Regal par soumission dans un match surprise. Une semaine plus tard, il remporta son cinquième United States Championship face à Mr. Kennedy aussi par soumission.

Rivalité avec les Guerrero et MVP (2006-2007)[modifier | modifier le code]

Benoit engage ensuite une rivalité avec Chavo et Vickie Guerrero. Il voulait des réponses de la part des Guerrero pour leur méprise envers Rey Mysterio, mais il fut rejeté par les deux et attaqué. Benoit conserva son United States Championship au Survivor Series 2006 et à Armageddon 2006, battant les deux fois Chavo Guerrero. La rivalité s'arrêta après des petits matchs, et autres attaques, notamment un avec sans disqualification, que Benoit remporta pour conserver le titre United States. Il gagna un match où il faisait équipe avec Matt Hardy contre MVP et The Miz, sur lequel il porta son Crippler Crossface pour la victoire.

Après avoir battu Guerrero, Montel Vontavious Porter (MVP) affirmait qu'il est le meilleur homme pour porter le titre US, ce qui l'amena à défier Benoit pour le titre à WrestleMania 23, où Benoit s'imposa[4]. Leur rivalité continua avec un résultat similaire à Backlash[5]. À Judgment Day, cependant, MVP mit la mainmise sur le titre dans un match au meilleur des trois manches[6].

Course au ECW Championship (2007)[modifier | modifier le code]

Dans l'édition de RAW du 11 juin 2007, Benoit était drafté de SmackDown! à la ECW à l'occasion de la WWE Draft 2007, après avoir perdu un match face à Bobby Lashley. Benoit remporta son match de début à la ECW en faisant équipe avec CM Punk pour battre Elijah Burke et Marcus Cor Von par disqualification (après le match il s'en prit à Elijah Burke avec le Diving Headbutt et le Sharpshooter). Suite au draft de Lashley vers RAW, le ECW World Championship fut vacant.

Le 19 juin, Benoit catchait son dernier match (ECW) en battant Elijah Burke grâce au Sharpshooter pour devenir challenger numéro un pour le titre vacant et allait affronter CM Punk à Vengeance. Cependant, Chris Benoit fut absent pour des raisons personnelles. Son remplaçant, John Morrison, devint, lui, ECW World Champion.

Décès[modifier | modifier le code]

Le 24 juin 2007, Benoit, sa femme Nancy, et leur enfant âgé de sept ans Daniel étaient retrouvés morts dans leur maison de Fayetteville en Géorgie, aux alentours de 14h30[7]. Le lieutenant Tommy Pope de la police locale affirmait à ABC News que la police entrait dans la maison de Benoit pour « vérifier si tout allait bien » après plusieurs rendez-vous loupés, par le concerné[8]. Pope a aussi précisé que la police ne cherchait aucun suspect en dehors de la maison, comme les instruments du décès étaient situés sur la scène du crime[9].

Le détective Bo Turner de la police locale a dit sur la chaîne de télévision WAGA-TV que ce cas était traité comme un meurtre-suicide. La chaîne a rapporté que les investigateurs croient que Benoit a tué sa femme et son fils pendant le weekend et s'est pendu lui-même à un moment le lundi[10].

C'était tout d'abord rapporté aux fans de la WWE sur le service d'alerte WWE Mobile et posté sur le site officiel peu de temps après. Sur leur site, la World Wrestling Entertainment a sorti un communiqué :

« La World Wrestling Entertainment est profondément triste d'annoncer qu'aujourd'hui Chris Benoit et sa famille ont été retrouvés morts dans leur maison. Il n'y a pas plus de détails pour l'instant, à part que la résidence familiale des Benoit est actuellement étudiée par les autorités locales. Ce soir RAW sur USA Network sera en hommage à Chris Benoit et sa famille. La WWE adresse ses prières et pensées sincères à la famille Benoit dans cette période difficile. »

La WWE a annulé l'édition spéciale de trois heures de RAW le 25 juin, qui était remplacée par un hommage sur la vie et la carrière de Benoit, comprenant ses matchs passés, des segments du DVD Hard Knocks: The Chris Benoit Story, ainsi que des commentaires de catcheurs et d'annonceurs[11]. Cependant, une fois les détails de la tragédie devenus apparents, la WWE a rapidement et doucement commencé à se distancer elle-même du catcheur en retirant ses marchandises et en ne mentionnant plus son nom de n'importe quelle manière ou forme.

Les rapports toxicologiques sortis le 17 juillet 2007 révélaient qu'au moment de son décès, Nancy Benoit avait trois drogues différentes dans son corps; du Xanax, hydrocodone, et hydromorphone, tous étant trouvés à un état thérapeutique, plutôt qu'à des niveaux toxiques.

Daniel Benoit, lui, avait du Xanax dans son corps, ce qui amena le chef médical examinateur, Kris Sperry à croire qu'il a été mis sous calmant avant qu'il ne soit tué.

L'examinateur a aussi confirmé que la drogue GHB n'était pas présente dans aucun des trois corps, et qu'il n'y avait aucune indication sur n'importe quoi dans le corps de Chris qui aurait contribué à son comportement violent et mené à sa mort tout comme à celle de sa femme et son fils, concluant qu'il n'y avait pas de roïd rage (état secondaire de rage produit par les stéroïdes) d'impliquée[12].

Le catcheur de la WWE Chris Jericho, excluait les accusations de roïd rage, disant que Benoit était une personne tranquille, et pense plutôt que son ami se battait contre une maladie mentale.

En 2003, Chris Benoit était introduit dans le Wrestling Observer Newsletter (WON) Hall of Fame. Suite au double meurtre-suicide de Benoit, son introduction subira un vote en 2008 pour la conserver ou non. Benoit ne sera pas retiré du Hall of Fame, 53,6 % des votants du WON Hall of Fame ont voté pour lui retirer cette introduction. Pour qu'elle soit effective, il faut 60 %[13].

Le 30 août 2007, on a appris que Benoit a pris illégalement des stéroïdes sans conformité avec le Code éthique de santé de la WWE, en février 2006. Benoit a reçu de la nandrolone et de l'anastrozole. Eddie Guerrero et Brian Adams, dans le cadre de cette enquête, ont aussi consommé des stéroïdes juste avant leur décès, tout comme l'ancien de la WWE Sylvain Grenier et onze superstars actuellement sous contrat à la WWE, qui ont été suspendus en écho au Code éthique de santé de la WWE, le « scandale pharmaceutique »[14],[15].

Après le double meurtre-suicide, le père de Chris Benoit, Michael Benoit, était contacté par l'ancien catcheur Chris Nowinski. Chris Nowinski a suggéré que des commotions cérébrales subies pendant des années au cerveau de Chris Benoit, l'aurait endommagé et amené à ses actions. Des tests sur le cerveau de Benoit ont été réalisés par Julian Bailes, le chef de l'équipe de neurologie de la West Virginia University, et les résultats montraient que le « cerveau de Benoit était si sévèrement endommagé qu'il ressemblait au cerveau d'une personne de 85 ans atteinte d'Alzheimer ». Le cerveau de Benoit avait semble-t-il atteint une forme avancée de démence qui était similaire à celle de quatre autres cerveaux d'anciens joueurs de la NFL qui ont souffert de plusieurs commotions, sont tombés dans la dépression et se sont montrés violents envers eux-mêmes ou contre d'autres personnes. Bailes et ses collègues ont conclu que les commotions répétées sont les causes de cet état de démence, ce qui a peut être contribué à de graves problèmes de comportement[16]. Le père de Benoit suggère que ces dommages au cerveau ont pu mener à la cause du meurtre-suicide de Chris Benoit. L'une des pires hypothèses étant qu'il aurait tué femme et enfant avant de se donner la mort dans un moment de lucidité, réalisant alors seulement ce qu'il venait de faire[17].

Caractéristiques au catch[modifier | modifier le code]

Chris Benoit qui prend MVP en Crippler Crossface
Chris Benoit qui prend Chavo Guerrero en Sharpshooter.
  • Surnoms
    • "The Rabid Wolverine"
    • "The Crippler"
    • "The Canadian Crippler"

Palmarès et accomplissements[modifier | modifier le code]

Chris Benoit en tant que World Heavyweight Champion
  • New Japan Pro Wrestling
    • 1 fois IWGP Junior Heavyweight Championship
    • Super J Cup (1994)
    • Top/Best of the Super Juniors (1993, 1995)

Récompenses[modifier | modifier le code]

  • Classement Pro Wrestling Illustrated
    • 10ème catcheur de l'année en 1997
    • 3ème catcheur de l'année en 2000 et 2001
    • Catcheur de l'année en 2004[31]
    • Match de l'année 2004 contre Shawn Michaels et Triple H[32]
    • Rivalité de l'année 2004 contre Triple H[33]
    • 2ème catcheur le plus populaire de l'année en 2004
    • 2ème catcheur qui s'est le plus amélioré de l'année en 1996
    • 4ème catcheur le plus inspiré de l'année en 2002
    • 2ème catcheur le plus inspiré de l'année en 2004
    • 3ème retour de l'année en 2002

Records[modifier | modifier le code]

Chris Benoit est le détenteur de quelques records :

  • Il détenait le record de passé le plus de temps sur le ring lors d'un Royal Rumble. Il était entré en tant que premier catcheur, et il remporta ce Royal Rumble en 2004 mais son record a été battu par Rey Mysterio lors du Royal Rumble 2006.
  • Il est l'un des plus petits champions du monde de la WWE après Eddie Guerrero, Rey Mysterio et Daniel Bryan,avec 5'11" (~ 1m80).
  • Il est la première personne à avoir conservé le titre de champion de Monde poids-lourds dans un Iron Man Match. Il défendait sa ceinture le 26 juillet 2004 à RAW face à Triple H, dont il est l'un des 4 catcheurs à l'avoir battu trois fois.
  • Il détenait (et il détient toujours) le record d'avoir détenu le plus de fois le WWE United States Championship (3 fois) mais John Cena, Booker T et Kofi Kingston partagent aussi ce record.
  • Il est l'un des seuls catcheurs à ce jour à avoir fait abandonner John Cena (parmi Chris Jericho et Kurt Angle).

Sources et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e et f (en) « Chris Benoit Profile », sur Online World Of Wrestling (consulté le 20 mars 2008)
  2. (en) TheStar.com - Sports - WWE Canadian wrestler Benoit, wife and son found dead
  3. a et b (en) « Résultats Royal Rumble 2004 », sur SLAM! Wrestling (consulté le 18 octobre 2009)
  4. (en) « Résultats Wrestlemania 23 », sur SLAM! Wrestling (consulté le 27 juillet 2009)
  5. (en) « Résultats Backlash 2007 », sur Online World of Wrestling (consulté le 27 juillet 2009)
  6. (en) « Résultats Judgment Day 2007 », sur Online World of Wrestling (consulté le 27 juillet 2009)
  7. CBC.ca, « La famille du catcheur canadien Chris Benoit, retrouvée morte »,‎ 2007 (consulté le 24 juin 2007)
  8. The Atlanta Journal Constitution, « La famille du catcheur retrouvée morte dans leur maison de Fayettevile »,‎ 2007 (consulté le 24 juin 2007)
  9. ABC News, « Le champion de catch Chris Benoit retrouvé mort avec sa famille »,‎ 2007 (consulté le 24 juin 2007)
  10. foxatlanta, « Le catcheur de la WWE Chris Benoit, sa femme et leur fils retrouvés morts », FOX,‎ 2007 (consulté le 24 juin 2007)
  11. « La WWE annule le show à l'American Bank », Caller-Times,‎ 2007 (consulté le 24 juin 2007)
  12. Les résultats toxicologiques de la famille Benoit révélés
  13. « Vote pour le retrait de Benoit du WON HOF », Wrestling Classics,‎ 2007 (consulté le 1er septembre 2007)
  14. « Quatorze catcheurs contrôlés positifs », Sports Illustrated,‎ 2007 (consulté le 1er septembre 2007)
  15. « Dix catcheurs suspendus pour usage de stéroïdes », The Washington Post,‎ 2007 (consulté le 1er septembre 2007)
  16. « Découverte de sévères dommages dans le cerveau de Benoit suite à de multiples commotions », ABCNEWS,‎ 2007 (consulté le 5 septembre 2007)
  17. « L'étude du cerveau: les commotions ont causé la rage de Benoit », WSB Atlanta,‎ 2007 (consulté le 5 septembre 2007)
  18. (en) « Historique du ECW World Tag Team Championship », sur WWE (consulté le 18 octobre 2009)
  19. (en) « Historique du WCW United States Championship », sur The Wrestling Archive (consulté le 18 octobre 2009)
  20. (en) « Historique du WCW World Heavyweight Championship », sur Wrestling Information Archive (consulté le 18 octobre 2009)
  21. (en) « Historique du WCW World Tag Team Championship », sur Wrestling Information Archive (consulté le 7 août 2009)
  22. (en) « Historique du WCW World Tag Team Championship », sur Wrestling Information Archive (consulté le 18 octobre 2009)
  23. (en) « Historique du WWE World Heavyweight Championship », sur WWE (consulté le 18 octobre 2009)
  24. (en) « Historique du WWE United States Championship », sur Pro-Wrestling Title Histories (consulté le 18 octobre 2009)
  25. (en) « Historique du WWE World Tag Team Championship », sur WWE (consulté le 18 octobre 2009)
  26. (en) « Historique du WWE Tag Team Championship », sur The Wrestling Archive (consulté le 18 octobre 2009)
  27. (de) « Observer: Most Underrated Wrestler », sur genickbruch.com (consulté le 18 octobre 2009)
  28. (de) « Observer: Best Worked Match Of The Year », sur genickbruch.com (consulté le 18 octobre 2009)
  29. (de) « Observer: Best Feud of the Year », sur genickbruch.com (consulté le 18 octobre 2009)
  30. (de) « Observer: Most Outstanding Wrestler », sur genickbruch.com (consulté le 18 octobre 2009)
  31. (en) « Pro Wrestling Illustrated Top 500 2004 », sur Wrestling Information Archive (consulté le 18 octobre 2009)
  32. (en) « Pro Wrestling Illustrated Award Winners - Match of the Year (1972-2007) », sur Wrestling Information Archive (consulté le 18 octobre 2009)
  33. (en) « Pro Wrestling Illustrated - Feud of the Year (1986-2007) », sur Wrestling Information Archive (consulté le 18 octobre 2009)

Sur les autres projets Wikimedia :