Bill Eadie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bill Eadie
Image illustrative de l'article Bill Eadie

Nom(s) de ring Bolo Mongol
Demolition Ax
The Masked Superstar
Super Machine
Axis the Demolisher
Taille 6 pi. 3 in. (1,91 m)
Poids 291 lb (132 kg)
Naissance 27 décembre 1947 (66 ans)
Brownsville (Pennsylvanie), Pennsylvanie
Entraîné par Tony Newberry
Débuts 1973

Bill Eadie (né le 27 décembre 1947) est un catcheur professionnel américain ayant pour surnom Ax, de l'équipe Demolition et The Masked Superstar. Il fut auparavant professeur et entraineur au Cambridge High School de Cambridge et à East Liverpool (Ohio).

Carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

NWA et WWWF/WWF (1973–1984)[modifier | modifier le code]

Eadie débute sa carrière de catcheur en 1973. Il combat visage masqué en tant que membre de la tag team « Para-Medics ». Par la suite, il combat à Pittsburgh, Détroit, à la WWWF et à la IWA sous le nom de Bolo Mongol, le nouveau partenaire de son désormais entraineur, Geeto Mongol[1]. Il entre peu après au Mid-Atlantic Championship Wrestling, enfile un nouveau masque et combat sous le nom de The Masked Superstar. Il défit ses adversaires avec une récompense de 10 000 $ pour quiconque pouvait retourner sa prise, le Cobra clutch[2]. The Masked Superstar pesait 132 kg pour 1,91 mètres et avait en son avantage son poids et sa rapidité. Il "tait en relation avec de nombreux autres catcheurs comme Mighty Igor, Paul Jones, Blackjack Mulligan, Wahoo McDaniel, Mr. Wrestling II, Stan Hansen et « Wildfire » Tommy Rich, Dick Murdoch, etc[2]. Il est le premier catcheur, avec Blackjack Mulligan, à avoir combattu dans des matchs en cage en une heure. Il est l'un des seuls catcheurs à avoir su porter un Body Slam sur André le Géant[2]. Également, il gagne quatre titres de Georgia Heavyweight et unifie ce titre au NWA National Heavyweight Championship[3],[4]. Il a également combattu au World Wrestling Federation contre de célèbres adversaires entre 1983 et 1984 tels que Bob Backlund, Hulk Hogan et Sgt. Slaughter, Jimmy Snuka, parmi d'autres[2].

Retour à la WWF (1986–1990)[modifier | modifier le code]

En 1986, il revient à la World Wrestling Federation (WWF) et devient Super Machine en équipe avec André le Géant sous le nom de Giant Machine et Blackjack Mulligan sous le nom de Big Machine. Les trois Machines sont désormais rivaux de Bobby Heenan et de son impressionnante équipe constituée de Big John Studd et King Kong Bundy ; les masques et gimmicks des Machines ont été inspirés du personnage « Super Strong Machine », joué par le catcheur japonais Junji Hirata au New Japan Pro Wrestling[2]. Eadie abandonne son rôle de Machine et quitte la WWF pour le Florida puis combattra sous le nom de Masked Superstar, défiant ainsi Lex Luger pour le titre du NWA Southern[5]. Il détient le titre pendant deux semaines avant de la perdre face à Luger.

En janvier 1987, Eadie revient à la WWF et forme l'équipe Demolition avec l'ancien Moondog Randy Colley, qui a combattu sous le nom de Smash tandis qu'Eadie combattait en tant qu'Ax. Colley est par la suite remplacé par Barry Darsow sous le nom de Smash. Malgré leur début en tant que heels (rôle des protagonistes), leur style unique et leur charisme se sont tellement popularisé qu'ils deviendront par la suite face (antagonistes) en novembre 1988[6]. Ils remportent trois fois le WWF Tag Team Championship en équipe, mais perdent leurs ceintures à SummerSlam 1990 après avoir fait équipe avec Crush[7].

Demolition (1991–1999)[modifier | modifier le code]

Dès 1991, Ax forme un nouveau tag team, utilisant le nom de Demolition, en compagnie d'un catcheur canadien surnommé « Canadian Giant » or « Demolition Hux ». Ils partent en tournée pour New Japan Pro Wrestling, affrontant des superstars locales telles que Masa Saito, Riki Choshu et Tatsumi Fujinami, pendant la même période durant laquelle Smash et Crush combattait pour la WWF. Eadie forme une troisième équipe Demolition avec son partenaire Blast (Carmine Azzato).

Promotions indépendantes (depuis 1999)[modifier | modifier le code]

Demolition Ax dans le ring en 2006.

En 2007, Eadie still combat occasionnellement pour faire sa propre promotion et apparaît dans de nombreuses émissions sous le statut de « légende » aux États-Unis, au Canada et en Europe. The Masked Superstar gagne face à Greg Valentine pour le Mid-Atlantic Heritage Championship. Le titre change de propriétaire au Carolina Wrestling Classic le samedi 2 juin 2007 au L.P. Frans Stadium à Hickory (Caroline du Nord). Le Millennium Wrestling Federation réunit Ax et Smash des Demolition durant la réunion des Wrestling's Living Legends le 1er avril 2007, précédé de WrestleMania 23 à Windsor (Ontario). Ils s'affrontent régulièrement sous les noms de Ax et Smash pour la première fois depuis 16 ans. Le 28 mars 2009, Demolition Ax se présente au Keystone State Wrestling Alliance (KSWA) Hall of Fame à Pittsburgh (en Pennsylvanie). Ax y est présenté grâce à son succès, et du fait qu'il soit originaire de Brownsville, PA, également situé à l'ouest de la Pennsylvanie.

Le 2 octobre 2010 Ax fait sa troisième apparition au Dynamic Wrestling Alliance à Middletown, OH[8]. Le 21 mai 2011, Demolition se réunit au Full Impact Pro. Demolition revient à Chikara le 16 septembre 2012, et prend part dans un tag team gauntlet match, durant lequel ils ont éliminé The Devastation Corporation (Blaster McMassive et Max Smashmaster), avant de se faire eux-mêmes éliminer par leurs anciens rivaux de la WWF, les Powers of Pain (The Barbarian et The Warlord)[9].

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

  • American Wrestling Federation
    • AWF Heavyweight Championship (1 fois)[14]
  • Championship Wrestling from Florida
    • NWA Southern Heavyweight Championship (Florida version) (1 fois)[5]
  • Eastern Sports Association
    • IW North American Heavyweight Championship (1 fois)[15]
  • Great Lakes Championship Wrestling
    • GLCW Tag Team Champions (1 fois) – avec Smash
  • Mid-Atlantic Championship Wrestling
    • NWA Mid-Atlantic Tag Team Championship (1 fois) – avec Masked Superstar 2[18]
    • NWA Television Championship (1 fois)[19]
    • NWA World Tag Team Championship (Mid-Atlantic version) (2 fois) – avec Paul Jones[20]
  • Midwest Championship Wrestling Alliance
    • MCWA Midwest Heavyweight Championship (1 fois)[14]
  • NWA Big Time Wrestling
    • NWA American Heavyweight Championship (1 fois)[21]
  • NWA Mid-America
  • Pro Wrestling Report
    • PWR Lifetime Achievement Award (2010)[24] - avec Smash
  • Southeastern Championship Wrestling
    • NWA Southeastern Heavyweight Championship (Southern Division) (1 fois)[25]
    • NWA Southeastern Tag Team Championship (1 fois) – avec Masked Superstar 2[26]
  • United States Wrestling League
    • USWL Unified World Heavyweight Championship (1 fois)[14]
  • United States Xtreme Wrestling
    • USXW Tag Team Championship (1 fois) – avec Smash
  • Universal Superstars of America
    • USA Heavyweight Championship (1 fois)[14]
    • USA Tag Team Championship (1 fois) - avec Blast[14]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Brian Solomon, WWE Legends, Pocket Books,‎ 2006 (ISBN 0-7434-9033-9), « Nikolai Volkoff », p. 164
  2. a, b, c, d, e et f (en) Greg Oliver et Steve Johnson, the Pro Wrestling Hall of Fame - The Heels, ECW Press,‎ 2007 (ISBN -55022-759-9[à vérifier : ISBN invalide]), « The Technicians: The Masked Superstar », p. 258–261
  3. a et b (en) Royal Duncan et Gary Will, Wrestling Title Histories, Archeus Communications (ISBN 0-9698161-5-4), « NWA Georgia Title », p. 141–142
  4. a et b (en) Royal Duncan et Gary Will, Wrestling Title Histories, Archeus Communications (ISBN 0-9698161-5-4), « NWA National Heavyweight Title », p. 145
  5. a et b (en) Royal Duncan et Gary Will, Wrestling Title Histories, Archeus Communications,‎ 4e édition 2006 (ISBN 0-9698161-5-4), « NWA Southern Heavyweight Title », p. 160
  6. (en) Greg Oliver et Steve Johnson, The Pro Wrestling Hall of Fame: The Tag Teams, ECW Press,‎ 2005 (ISBN 978-1-55022-683-6), « The National era (1980s to present): Demolition », p. 253–255
  7. a et b (en) Brian Shields, Main event – WWE in the raging 80s, Pocket Books,‎ 4e (en) semestre 2006 (ISBN 978-1-4165-3257-6), « Title History: World Wrestling Federation Tag Team Championship », p. 201–205
  8. http://thedwa.com/
  9. (en) « Past results », sur Chikara (consulté le 16 septembre 2012)
  10. (en) « 1983 WWF results », sur History of WWE (consulté le 24 juillet 2010)
  11. (en) « 1984 WWF results », sur History of WWE (consulté le 24 juillet 2010)
  12. (en) « Demolition Profile », sur Online World of Wrestling (consulté le 11 avril 2010)
  13. a et b (en) « Demolition's WWE Alumni Profile », sur WWE (consulté le 12 avril 2012)
  14. a, b, c, d et e (en) Royal Duncan et Gary Will, Wrestling Title Histories, Archeus Communications,‎ 4e semestre 2000 (ISBN 0-9698161-5-4)
  15. (en) Royal Duncan et Gary Will, Wrestling Title Histories, Archeus Communications (ISBN 0-9698161-5-4), « IW North American Heavyweight Title », p. 361
  16. (en) Royal Duncan et Gary Will, Wrestling Title Histories, Archeus Communications (ISBN 0-9698161-5-4), « NWA Georgia Tag Team Title », p. 142–143
  17. (en) Royal Duncan et Gary Will, Wrestling Title Histories, Archeus Communications (ISBN 0-9698161-5-4), « NWA National Tag Team Title », p. 145–146
  18. (en) Royal Duncan et Gary Will, Wrestling Title Histories, Archeus Communications (ISBN 0-9698161-5-4), « NWA Mid-Atlantic Tag Team Title », p. 115
  19. (en) Royal Duncan et Gary Will, Wrestling Title Histories, Archeus Communications (ISBN 0-9698161-5-4), « NWA Television Title », p. 115–116
  20. (en) Royal Duncan et Gary Will, Wrestling Title Histories, Archeus Communications (ISBN 0-9698161-5-4), « NWA World Tag Team Title », p. 16–18
  21. (en) Royal Duncan et Gary Will, Wrestling Title Histories, Archeus Communications,‎ 4e semestre 2006 (ISBN 0-9698161-5-4), « NWA American Title », p. 265–266
  22. (en) Royal Duncan et Gary Will, Wrestling Title Histories, Archeus Communications,‎ 2006 (ISBN 0-9698161-5-4), « NWA World Tag Team Championship (Mid-America version) », p. 191–193
  23. (en) « Pro Wrestling Illustrated's Top 500 Wrestlers of the PWI Years », sur Wrestling Information Archive (consulté le 15 juillet 2010)
  24. (en) « Pro Wrestling Reports 2010 Honors », sur Pro Wrestling Report (consulté le 12 janvier 2011)
  25. (en) Royal Duncan et Gary Will, Wrestling Title Histories, Archeus Communications,‎ 4e semestre 2006 (ISBN 0-9698161-5-4), « NWA Southeastern Heavyweight Title », p. 181
  26. (en) Royal Duncan et Gary Will, Wrestling Title Histories, Archeus Communications,‎ 4e semestre 2006 (ISBN 0-9698161-5-4), « NWA Southeastern Tag Team Title », p. 181

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :