David Otunga

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

David Daniel Otunga

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

David Otunga en 2011

Données générales
Nom complet David Daniel Otunga
Nom de ring Dawson Alexander
David Otunga
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Né(e) le 7 avril 1980 (34 ans),
Elgin, Illinois Drapeau des États-Unis États-Unis
Taille 6 1 (1,85 m)[1]
Poids 250 lb (114 kg)[1]
Catcheur (ou catcheuse) en activité
Fédération(s) World Wrestling Entertainment
Entraîné(e) par Tom Prichard
Norman Smiley
Carrière pro. 29 mai 2009aujourd'hui

David Daniel Otunga, Sr. (né le 7 avril 1980 à Elgin, Illinois), plus connu sous le nom de David Otunga, est un catcheur américain et un ancien acteur de télé-réalité. Il travaille actuellement à la World Wrestling Entertainment.

Durant sa carrière de catcheur, il a fait partie du clan appelé la Nexus, période durant laquelle il devient deux fois champion par équipe de la WWE, une fois avec John Cena et une fois avec Michael McGillicutty.

Jeunesse[modifier | modifier le code]

David est le fils d'un Kenyan, Moses, et d'une américaine blanche, Billie[2],[3]. Il est le benjamin de la famille[4]. Otunga est diplômé de la Larkin High School en 1998. Il obtient un Bachelor's degree en psychologie à l'Université de l'Illinois[5]. Après son diplôme, il va à New York, où il travaille à l'Université de Columbia comme responsable de laboratoire du centre de Neurosciences cognitives[5]. Plus tard il est allé à la Harvard Law School, et a passé l'exmanen du barreau de l'état de l'Illinois[4]. Après cela, il a travaillé dans le cabinet d'avocat de Sidley Austin[4].

Télé-Réalité[modifier | modifier le code]

David Otunga a été choisi pour être un concurrent de l'émission I Love New York 2 et il lui a été donné le surnom de Punk. Il a été éliminé au 10e épisode[2].

Carrière dans le catch[modifier | modifier le code]

World Wrestling Entertainment (2008-…)[modifier | modifier le code]

Florida Championship Wrestling (2008-2010)[modifier | modifier le code]

En novembre 2008, Otunga signe un contrat avec World Wrestling Entertainment et est envoyé à son club-école, la Florida Championship Wrestling. Il fait ses débuts le 29 mai 2009, sous le nom de Dawson Alexander, dans un 6-Man Tag Team match où il fait équipe avec Barry Allen et Jon Cutler pour défaire Abraham Washington, Derrick Bateman et Tonga[6].

The Nexus (2010-2011)[modifier | modifier le code]

Article détaillé : The Nexus.
David Otunga (à droite) au Tribute to the Troops 2010

David Otunga est annoncé en tant que l'un des 8 rookies de la première saison de NXT qui commencera en février 2010. Son mentor est R-Truth[7]. Il participe au premier show de la NXT le 23 février en gagnant rapidement face à Darren Young[8]. La semaine suivante il perd face à Young, grâce à l'intervention de CM Punk, le mentor de Young. Après ce match Otunga frustré s'en ait pris à son mentor qui était venu le réconforté après sa défaite[9]. Le 30 mars à NXT il remporte une bataille royale qui lui permet d'être le Guest Host (présentateur et manager d'un soir) de Raw la semaine suivante[10]. Lors de cette soirée, après la défaite de John Cena et Batista face à Big Show et The Miz, il organisa immédiatement un autre match pour les titres par équipe : ShowMiz contre John Cena et lui-même[11]. Après quelques minutes de combat Otunga trahit John Cena en l'abandonnant sur le ring. Il confirme ainsi son statut de heel. Il se place 2e au classement et participe à la finale de NXT remporté par Wade Barrett[12].

Le 7 juin à Raw, lui et les 7 autres anciens rookies de la NXT détruisent le ring et John Cena lors de son match contre CM Punk[13]. Le groupe se fait appeler la Nexus, et est dirigé par Wade Barrett. Pendant les semaines qui suivent, le clan continue d'attaquer les catcheurs et les officiels de la WWE, s'occupant principalement d'intervenir pendant les matchs de John Cena. Une rivalité se forme donc entre la Nexus et Cena. Celui-ci décide de détruire la Nexus, en formant une équipe de sept catcheurs, composé de John Morrison, Edge, Chris Jericho, The Great Khali, Bret Hart, R-Truth et lui-même. Les deux équipes s'affrontent dans le main-event de SummerSlam dans un 7 contre 7 à élimination. C'est l'équipe Cena qui sort vainqueur du match[14].

Le lendemain à Raw, le manager général anonyme défie tous les membres de la Nexus dans des matchs simple ou par équipe contre les membres de la Team WWE. Si l'un des membres de la Nexus perd, il sera exclu du groupe. Otunga gagne un match par équipe avec Skip Sheffield face à John Morrison et R-Truth, les deux hommes restent donc au sein du clan[15]. Lors de Bragging Rights, Otunga gagne avec John Cena (qui est devenu un membre de la Nexus suite à une stipulation spécial) les Championnats par équipes de la WWE en battant Drew McIntyre et Cody Rhodes[16]. Le lendemain à Raw, ils perdent les titres face à Justin Gabriel et Heath Slater sous les ordres de Wade Barrett[17]. En fin de soirée, il commence à exprimer des regrets envers Wade qui l'a humilié, jusqu'à le menacer de révéler la véritable raison de l'attaque sur l'Undertaker à Bragging Rights[18]. Lors du SmackDown du 5 novembre, suite à l'absence de Wade Barrett, il décide d’envahir le show avec la Nexus et attaque Edge et Alberto Del Rio pendant leur match, ainsi que Rey Mysterio plus tard dans la soirée[19]. The Nexus perdent en fin de soirée un 10 men tag match face à Edge, Kane, Del Rio, Kofi Kingston et Big Show. Furieux après avoir vu Otunga prendre le contrôle du clan en son absence, Wade Barrett le place dans un Lumberjack match face à Edge lors du SmackDown suivant, avec la stipulation qu'il sera exclu du groupe en cas de défaite. Otunga remporte le match grâce aux interventions de The Nexus et de Kane, et reste donc membre du clan[20].

Le 27 décembre à Raw, Otunga annonce que Wade Barrett est remplacé au poste de leader de la Nexus par CM Punk[21]. Le 10 janvier 2011, CM Punk annonce à lui et aux autres membres qu'il devront passer un test pour rester dans la nouvelle Nexus. Il accepte et doit donc obligatoirement se faire passer à tabac par le Big Show[22]. Otunga participe au Royal Rumble aux côtés de la Nexus avec qui il élimine John Morrison et Mark Henry, mais se fera éliminer par John Cena[23]. Plus tôt dans la soirée, la Nexus avait attaqué Randy Orton lors de son match face à The Miz, lui coûtant ainsi la victoire[24]. Le 7 mars, il attaque Randy Orton avec ses sbires puis l'affronte juste après l'avoir attaqué, mais perd le match par un RKO et subit un Punt Kick par la suite[25]. Le manager général anonyme de Raw a imposé que si les membres de la Nexus venaient à perdre au fil des semaines contre Orton, ils seraient bannis de WrestleMania XXVII pour le match entre Orton et Punk. Le 11 avril il fait son retour avec le reste de la Nexus en attaquant Orton[26].

Lors du Raw du 23 mai, lui et Michael McGillicutty remportent les Championnats par équipes de la WWE en battant le Big Show et Kane grâce à une intervention de CM Punk[27]. Suite au tweener turn de CM Punk, la Nexus disparaît. Ils défendent leurs titre avec succès face aux fréres Uso le 29 juillet[28]. Ils entament ensuite une rivalité contre Santino Marella, qui fera équipe avec Zack Ryder, sans succès[29]. Lors du Raw du 22 août, ils perdent leurs titres face à Kofi Kingston et Evan Bourne[30], et perdent le match revanche la semaine suivante[31]. Après quelques matchs par équipes, l'équipe se dissout.

Carrière en solo et repos (2011-2014)[modifier | modifier le code]

Il devient ensuite l'assistant et le conseiller juridique du manager général de Raw John Laurinaitis, et apparaît chaque semaine à ses côtés avec un nouveau look, il a maintenant un nœud papillon et un pull gris, il a toujours un thermos rempli de café avec lui[32]. Lors du SmackDown spécial Noël, il perd face à Randy Orton dans un Street Fight match[33]. Il fait ensuite une série de matchs face au Big Show après avoir annulé un match qu'avait Show face à Mark Henry[34],[35],[36]. Début 2012, il participe au Royal Rumble en entrant en 27e position, mais se fait éliminer par Chris Jericho[37]. Le 13 février, il explique à John Laurinaitis que son poste de manager général intérimaire de Raw n'est pas permanent[38]. Lors du SmackDown du 17 février, il perd une Bataille Royal et se fait éliminer en dernier par Santino Marella, et ne remplacera pas Randy Orton dans l'Elimination Chamber match pour le Championnat du Monde Poids-Lourds de la WWE[39]. Lors de WrestleMania XXVIII lui et la team Johnny gagnent contre la team Teddy, le représentant de la team victorieuse obtient le poste de manager général de Raw et de SmackDown[40]. Le 16 avril, il perd contre Santino Marella et ne remporte pas le Championnat des États-Unis de la WWE[41]. Lors du pré-show de No Way Out, il perd contre Brodus Clay par décompte extérieur[42]. Lors du SmackDown du 22 juin, il attaque Brodus Clay avec le Big Show[43]. Il part ensuite en tournage de The Hive[44] et fait son retour sur le ring le 20 août en affrontant le Big Show[45].

Il participe au traditionnel match par équipes de Survivor Series dans l'équipe de Dolph Ziggler où il se fait éliminer par Daniel Bryan[46]. Il participe au Royal Rumble match en entrant en 9e position, mais se fera éliminer par Sheamus[47]. Lors de Raw du 18 mars, il perd contre Ryback[48].

Il a fait une apparition à WrestleMania XXX où il participe à l’Andre the Giant Memorial Battle Royal[49]. Il est inactif depuis.

Caractéristiques au catch[modifier | modifier le code]

  • Surnoms[50]
    • Punk
    • A-List
  • Équipes et clans
    • The Nexus (2010-2011)[51]
    • David Otunga & Michael McGillicutty (2011)
  • Musiques d'entrées[50]
Musiques d'entrées Compositeurs Périodes Fédération(s)
Wild & Young American Bang 2010 NXT
We Are One 12 Stones 2010-2011 WWE
This Fire Burns Killswitch Engage 2011 WWE
Death Blow Brian Randazzo 21 juillet 2011 WWE
All About The Power S-Preme 2011-… WWE

Palmarès[modifier | modifier le code]

Récompenses de magazines[modifier | modifier le code]

  • Classement PWI 500[53]
Année 2010 2011 2012 2013
Rang 207 en augmentation 97 en augmentation 83 en diminution 198

Vie privée[modifier | modifier le code]

Il est le fiancé de Jennifer Hudson[54] avec qui il a eu un fils, David Daniel Otunga, Jr[55].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Jeux vidéo[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

(en) David Otunga sur l’Internet Movie Database

  1. a, b, c et d (en) « Profil de David Otunga », sur onlineworldofwrestling.com (consulté le 28 décembre 2013)
  2. a et b (en) « David the Goliath », sur chicagotribune.com (consulté le 28 décembre 2013)
  3. (en) « David Otunga, Chicago, Illinois », sur allusainc.wordpress.com (consulté le 30 décembre 2013)
  4. a, b et c David Pang, « David the Goliath », Chicago Tribune,‎ 2011-03-22, p. 1 (lire en ligne)
  5. a et b (en) « David the Goliath », sur chicagotribune.com (consulté le 30 décembre 2013)
  6. (en) « Florida Championship Wrestling 2009 Results », sur onlineworldofwrestling.com (consulté le 28 décembre 2013)
  7. (en) « WWE News: Complete cast of the NXT show revealed including The Miz mentoring Bryan Danielson », sur pwtorch.com (consulté le 28 décembre 2013)
  8. (en) « WWE NXT: Jericho, Bryan kick off series in style », sur slam.canoe.ca (consulté le 28 décembre 2013)
  9. (en) « WWE NXT: Jericho humbles Bryan again », sur slam.canoe.ca,‎ 2 mars 2010 (consulté le 28 décembre 2013)
  10. (en) « WWE NXT: Bryan laughs first, Otunga laughs last », sur slam.canoe.ca (consulté le 28 décembre 2013)
  11. Dale Plummer, « RAW: Cena's not on the A-List », Slam! Sports, Canadian Online Explorer,‎ 5 avril 2010 (consulté le 7 avril 2010)
  12. (en) « WWE NXT On SyFy Results (Final Show): June 1, 2010 », sur wrestlezone.com (consulté le 28 décembre 2013)
  13. (en) « Site Problems, NXT Rookies Invade RAW (Your Thoughts) & More », sur wrestinginc.com (consulté le 28 décembre 2013)
  14. (en) « Sunset Flip: Summerslam 2010 Review », sur onlineworldofwrestling.com (consulté le 28 décembre 2013)
  15. (en) « WWE RAW Results (8/16) – Nexus Remains Strong, SS Fallout », sur wrestlezone.com (consulté le 28 décembre 2013)
  16. (en) « WWE Bragging Rights 2010 », sur onlineworldofwrestling.com (consulté le 29 décembre 2013)
  17. (en) « WWE RAW Results (10/25) – New Tag Champs, Another Upset », sur wrestlezone.com (consulté le 29 décembre 2013)
  18. (en) « WWE RAW Results (10/25) – New Tag Champs, Another Upset », sur wrestlezone.com (consulté le 29 décembre 2013)
  19. (en) « WWE Smackdown! 11 05 2010 », sur onlineworldofwrestling.com (consulté le 29 décembre 2013)
  20. (en) « WWE SMACKDOWN 11/12/10 Review: Beat Edge or Else », sur bleacherreport.com (consulté le 29 décembre 2013)
  21. (en) « WWE Monday Night RAW December 27, 2010 Detailed Results », sur wrestle101.com (consulté le 29 décembre 2013)
  22. (en) « WWE Raw Review: The New Nexus? (January 10, 2011) », sur bleacherreport.com (consulté le 29 décembre 2013)
  23. (en) « WWE Royal Rumble 2011 », sur onlineworldofwrestling.com (consulté le 29 décembre 2013)
  24. (en) « WWE Royal Rumble Results », sur wrestlinginc.com (consulté le 29 décembre 2013)
  25. (en) « WWE Monday Night RAW March 7, 2011 Results », sur wrestle101.com (consulté le 29 décembre 2013)
  26. (en) « Raw Results - 4/11/11 », sur wrestleview.com (consulté le 29 décembre 2013)
  27. (en) « WWE RAW 2011 05 23 », sur onlineworldofwrestling.com (consulté le 29 décembre 2013)
  28. (en) « WWE Friday Night SmackDown July 29, 2011 Results », sur wrestle101.com (consulté le 29 décembre 2013)
  29. (en) « WWE RAW Results (8/1) – Punk’s Return Address, HHH Makes Summerslam Main Event », sur wrestlezone.com (consulté le 29 décembre 2013)
  30. (en) « Raw Results - 8/22/11 », sur wrestleview.com (consulté le 29 décembre 2013)
  31. (en) « WWE RAW 2011 08 29 », sur onlineworldofwrestling.com (consulté le 29 décembre 2013)
  32. (en) « David Otunga Speaks on the Origin of the Coffee Cup, His Lawyer Character, His Toughest Role and More », sur wrestlezone.com (consulté le 29 décembre 2013)
  33. (en) « WWE Live Holiday SmackDown November 29, 2011 Results », sur wrestling101.com (consulté le 29 décembre 2013)
  34. (en) « Smackdown Results - 12/23/11 », sur wrestleview.com (consulté le 29 décembre 2013)
  35. (en) « WWE Monday Night RAW SuperShow December 26, 2011 Results », sur wrestling101.com (consulté le 29 décembre 2013)
  36. (en) « WWE SmackDown! 2011 12 30 », sur onlineworldofwrestling.com (consulté le 29 décembre 2013)
  37. (en) « WWE Royal Rumble 2012 Results », sur wrestling101.com (consulté le 29 décembre 2013)
  38. (en) « WWE RAW Results: February 13, 2012 », sur 24wrestling.com (consulté le 29 décembre 2013)
  39. (en) « Smackdown Results - 2/17/12 », sur wrestleview.com (consulté le 29 décembre 2013)
  40. (en) « 'WWE WrestleMania XXVIII' Results: New Champions Crowned, End Of An Era, Rock Vs. Cena », sur wrestlinginc.com (consulté le 29 décembre 2013)
  41. (en) « WWE Raw Results from April 16, 2012 », sur bleacherreport.com (consulté le 29 décembre 2013)
  42. (en) « WWE No Way Out 2012 Results: Winners, Twitter Reaction and Highlights », sur bleacherreport.com (consulté le 30 décembre 2013)
  43. (en) « WWE SmackDown Results: June 22, 2012 », sur wrestling101.com (consulté le 30 décembre 2013)
  44. « Le cinéma pour David Otunga ? », sur caq.fr (consulté le 30 décembre 2013)
  45. (en) « WWE RAW 08 20 2012 », sur onlineworldofwrestling.com (consulté le 30 décembre 2013)
  46. (en) « WWE Survivor Series 2012 Results: GSM's Analysis and Aftermath », sur bleacherreport.com (consulté le 30 décembre 2013)
  47. (en) « WWE Royal Rumble 2013 Results », sur wrestling101.com (consulté le 30 décembre 2013)
  48. (en) « WWE Raw Results – March 18 2013 », sur pwmania.com (consulté le 30 décembre 2013)
  49. (en) Marc Middleton, « WWE WrestleMania XXX: Andre The Giant Memorial Battle Royal », sur Wrestling Inc,‎ 6 avril 2014 (consulté le 15 avril 2014)
  50. a et b (de) « Profil de David Otunga », sur Genickbruch (consulté le 7 mai 2014)
  51. (en) « Profil de The Nexus », sur onlineworldofwrestling.com (consulté le 28 décembre 2013)
  52. (en) « Achievement Awards: Rookie », Pro Wrestling Illustrated,‎ 3 janvier 2011 (consulté le 7 janvier 2011)
  53. (en) « Classement PWI 500 de David Otunga », sur profightdb.com (consulté le 30 décembre 2013)
  54. (en) « Jennifer Hudson Planning Wedding To David Otunga After Having Second Thoughts: REPORT », sur huffingtonpost.com (consulté le 30 décembre 2013)
  55. (en) « Jennifer Hudson Welcomes a Son », sur people.com (consulté le 30 décembre 2013)
  56. http://bleacherreport.com/articles/1250894-wwe-films-david-otunga-to-star-in-upcoming-movie-with-halle-berry
  57. http://www.allocine.fr/film/fichefilm-193235/casting/
  58. http://www.wwe.com/inside/thq/wwe-12/thq-wwe-12-roster-reveal-september
  59. http://wwe13.2k.com/roster
  60. http://bleacherreport.com/articles/1823304-wwe-2k14-breaking-down-full-roster-in-latest-release