National Football League

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis NFL)
Aller à : navigation, rechercher

National Football League

Description de l'image  National Football League 2008.svg.
Généralités
Création 1920
Organisateur(s) National Football League
Catégorie Ligue majeure
Lieu Drapeau des États-Unis États-Unis
Participants 32
Statut des participants Professionnels
Palmarès
Tenant du titre Seahawks de Seattle (XLVIII)
Plus titré(s) Packers de Green Bay (13 titres de la NFL dont 4 Super Bowl)
Crystal Clear app kworldclock.png
pour la compétition en cours voir :
Saison NFL 2013

La National Football League (désignée par la traduction non officielle « Ligue nationale de football » en français), abrégée par son sigle NFL, est une association d'équipes professionnelles de football américain, active aux États-Unis. La NFL a été créée en 1920, d'abord sous le nom d'American Professional Football Association (APFA), avant d’être rebaptisée National Football League en 1922. La NFL organise chaque année un championnat très suivi aux États-Unis ponctué par un évènement majeur : le Super Bowl.

Histoire[modifier | modifier le code]

L’American Professional Football Association[modifier | modifier le code]

Le premier match de football américain remonterait au 6 novembre 1869[1] mais la nécessité d'avoir une ligue unifiée apparaît en 1920. Trois problèmes majeurs gangrènent alors le monde du football américain aux États-Unis : l'augmentation des salaires, les joueurs changeant continuellement d'équipe et la possibilité pour les équipes de faire jouer des joueurs universitaires[2].

Le 20 août 1920, les dirigeants de quatre équipes de l'Ohio, les Pros d'Akron, les Bulldogs de Canton, les Indians de Cleveland et les Triangles de Dayton se rencontrent à Canton, petite ville de l'Ohio et décident de former l’American Professional Football Conference[3]. Un mois plus tard, ces dirigeants se retrouvent à nouveau mais d'autres équipes d'autres États les rejoignent : les Pros de Hammond et les Flyers de Muncie de l'Indiana, les Jeffersons de Rochester de New York et enfin trois équipes de l'Illinois : les Independents de Rock Island, les Staleys de Decatur et les Cardinals de Racine. Elles décident alors d'abandonner le terme Conference de leur nom pour prendre celui d'Association, ainsi naît l’American Professional Football Association (désigné par le sigle APFA)[2].

Pour gagner en visibilité, la nouvelle ligue décide de nommer le populaire athlète Jim Thorpe à sa présidence, celui-ci endossant aussi le costume de joueur au sein de la ligue[4]. Cependant, au tout début, l'organisation ressemble plus à un conglomérat d'équipes qu'à une ligue structurée et encadrée : pour la première saison, quatorze équipes vont jouer pour tenter de se départager et elles ne joueront pas le même nombre de matchs[5]. Il faut attendre le 30 avril 1921 et une réunion de la ligue à Akron pour que les Pros d'Akron soient sacrés symboliquement champions de la saison inaugurale[6].

À la suite de cette réunion, l’AFPA est réorganisée : Thorpe, qui passait plus de temps sur les terrains qu'à prendre en main l'organisation, est remplacé par Joseph Carr[7], ancien membre des Panhandles de Columbus, qui déplace le siège de la ligue d'Akron à Columbus et définit des limites de « territoire » pour les joueurs et dépose des textes officiels sur la ligue. Pour la première fois un classement officiel est prévu d'être établi avant le début de la compétition. Vingt-quatre équipes participent au championnat, dont les Packers de Green Bay[8],[9]. À l'issue de la saison, les Staleys de Chicago totalisent 9 victoires, 1 défaite et 1 match nul et les All-Americans de Buffalo 9-1-2. Carr décide tranche alors en faveur des Staleys qui remportent ainsi leur premier titre[10].

L'expansion (1922-1945)[modifier | modifier le code]

Le 24 juin 1922 l’APFA change de nom et devient la National Football League[6]. La NFL va connaître un développement relativement rapide grâce à une nouvelle politique de recrutement des joueurs. Le football universitaire étant à l'époque ce qui se faisait de mieux en termes de visibilité et de popularité, la NFL démarche de nombreuses stars universitaires qui, une fois leurs études terminées, rejoignent la ligue. De plus, pour attirer un plus grand nombre de spectateurs, toutes les équipes de la ligue, hormis les Packers de Green Bay, déménagent dès 1934 vers les plus grandes villes du pays.

L'instauration d'une grande finale opposant les deux meilleures équipes des deux divisions nouvellement créées (divisions Ouest et Est dénommées par la suite Conférences) va contribuer au succès de la NFL. L'invention de cette grande finale en 1933, alliée au fait qu'elle se déroulait dans la ville de la meilleure équipe, a largement contribué à la ferveur grandissante autour de l'équipe de chaque ville.

Devenue une concurrente lucrative du football américain universitaire, la NFL cherche à s'étendre : à partir de 1945, elle gagne la côte ouest suite au déménagement des Rams de Cleveland à Los Angeles.

La concurrence d'autres ligues (1946-1966)[modifier | modifier le code]

L'expansion de la NFL donne des idées à d'autres entrepreneurs : une ligue concurrente, la All-American Football Conference (AAFC) est ainsi créée en . Celle-ci devient dans un premier temps une sérieuse rivale de la NFL avant de la dépasser en termes de spectateurs lors des matchs. Heureusement pour la NFL, les spectateurs se lassent de la domination d'une seule équipe, les Browns de Cleveland, qui remportent tous les titres AAFC avec une facilité déconcertante de 1946 à 1949. L'AAFC fait faillite en 1950 et la NFL en profite pour s'étendre et sortir grandie de cette période tumultueuse, en absorbant trois équipes de la défunte AAFC dont les Browns de Cleveland et les 49ers de San Francisco.

La NFL connaît alors un développement remarquable mais, en 1960, une nouvelle ligue tente à son tour de profiter de l'engouement pour du football américain professionnel. L'American Football League (AFL) est créée sur des bases différentes de la NFL en surfant sur la vague du renouveau, contrastant avec le caractère conservateur de la NFL. L'AFL installe les premiers panneaux géants indiquant le temps restant à jouer, ce qui facilitait beaucoup la vie des supporters qui n'étaient plus obligés d'attendre que l'arbitre annonce le temps restant quand bon lui semblait.

Concurrencée sur le plan du spectacle mais aussi sur celui du jeu pur, la NFL réagit en implantant une franchise dans les villes occupées par l'AFL : à Dallas par exemple les Cowboys de Dallas concurrencent les Texans de Dallas de l'AFL. La bataille entre les deux ligues pour recruter les meilleurs joueurs et les droits de diffusion à la télévision lassent le public et fait stagner l'ascension du football américain professionnel. Le , les deux ligues, conscientes du danger financier, décident de fusionner, étalant les modalités de l'opération jusqu'en 1970.

L'ère du Super Bowl (1966-présent)[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Super Bowl.

Pour sceller la future fusion des deux ligues, il est décidé que, dès la saison 1966, une finale opposera les champions de chaque ligue. Les amateurs de football décident de nommer cette finale Super Bowl. Il faudra cependant attendre la troisième édition de cette rencontre pour qu'elle reçoive officiellement cette dénomination.

La fusion intervient à l'orée de la saison 1970. Il est décidé que la marque National Football League serait retenue, eu égard à son ancienneté et à sa renommée, sans pour autant signifier que la NFL a absorbé sa rivale AFL, celle-ci ayant posé beaucoup de conditions lors de la fusion.

Le championnat est réorganisé : trois équipes de la NFL (les Colts de Baltimore, les Browns de Cleveland et les Steelers de Pittsburgh) acceptent de rejoindre les dix équipes de l'AFL (les Bengals de Cincinnati, les Dolphins de Miami, les Patriots de Boston, les Bills de Buffalo, les Broncos de Denver, les Oilers de Houston, les Chiefs de Kansas City, les Jets de New York, les Raiders d'Oakland et les Chargers de San Diego) pour former l'American Football Conference (AFC). Les treize autres équipes de la NFL (les Falcons d'Atlanta, les Bears de Chicago, les Cowboys de Dallas, les Lions de Détroit, les Packers de Green Bay, les Rams de Los Angeles, les Vikings du Minnesota, les Saints de La Nouvelle-Orléans, les Giants de New York, les Eagles de Philadelphie, les Cardinals de l'Arizona alors installé à Saint-Louis et appelé les Cardinals de Saint-Louis, les 49ers de San Francisco et les Redskins de Washington) forment alors la National Football Conference (NFC). Le Super Bowl V ponctue la première saison de la nouvelle ligue.

L'unification des deux ligues a redynamisé le football américain professionnel et assuré la prospérité de la NFL qui incorpora deux nouvelles franchises en 1976 : les Seahawks de Seattle et les Buccaneers de Tampa Bay. Cette période de prospérité va cependant être remise en cause avec l'émergence d'une nouvelle ligue constituée par des capitaux d'investisseurs fortunés, dans les années 1980 : l'United States Football League (USFL). Cette ligue parvient immédiatement à attirer de grands noms en son sein mais un mauvais équilibre financier en aura raison au bout de trois ans.

Désormais confortablement installée comme ligue principale de football américain professionnel, la NFL continue sa marche en avant en procédant à des nouvelles expansions au milieu des années 1990, intégrant de nouvelles franchises comme les Ravens de Baltimore, les Panthers de la Caroline et les Jaguars de Jacksonville. La dernière franchise créée, les Texans de Houston, date de 2002.

Organisation du championnat[modifier | modifier le code]

Structure[modifier | modifier le code]

Depuis 1970, la NFL est organisée en deux conférences : la National Football Conference et l'American Football Conference, elles-mêmes subdivisées en quatre divisions : Est, Ouest, Nord et Sud[11]. La répartition des équipes au sein de ces divisions n'est cependant pas toujours cohérente avec leur positionnement géographique : les Cowboys de Dallas évoluent par exemple au sein de la NFC Est. Le découpage institué par la NFL permet d'organiser un championnat structuré avec un nombre de matchs relativement réduit : à cause du niveau d'engagement physique et du nombre d'équipes en NFL, il serait difficilement envisageable d'organiser un championnat à poule unique comme à l'origine.

Actuellement, la NFL regroupe 32 franchises qui possèdent au maximum 53 joueurs au sein de l'effectif officiel (roster) mais dont seulement 45 sont inscrits sur la feuille de match.

American Football Conference[modifier | modifier le code]

American Football Conference
Division Équipe Stade Ville Fondation
Est Bills de Buffalo Ralph Wilson Stadium Buffalo (New York) 1960[12]
Dolphins de Miami Sun Life Stadium Miami (Floride) 1966[12]
Patriots de la Nouvelle-Angleterre Gillette Stadium Foxborough (Massachusetts) 1960[12],[13]
Jets de New York MetLife Stadium East Rutherford (New Jersey) 1960[12],[14]
Nord Ravens de Baltimore M&T Bank Stadium Baltimore (Maryland) 1996[12]
Bengals de Cincinnati Paul Brown Stadium Cincinnati (Ohio) 1967[12]
Browns de Cleveland Cleveland Browns Stadium Cleveland (Ohio) 1946
Steelers de Pittsburgh Heinz Field Pittsburgh (Pennsylvanie) 1933
Sud Texans de Houston Reliant Stadium Houston (Texas) 2002
Colts d'Indianapolis Lucas Oil Stadium Indianapolis (Indiana) 1959[15]
Jaguars de Jacksonville EverBank Field Jacksonville (Floride) 1995
Titans du Tennessee LP Field Nashville (Tennessee) 1960[16]
Ouest Broncos de Denver Sports Authority Field at Mile High Denver (Colorado) 1960[12]
Chiefs de Kansas City Arrowhead Stadium Kansas City (Missouri) 1960[12],[17]
Raiders d'Oakland O.co Coliseum Oakland (Californie) 1960[12],[18]
Chargers de San Diego Qualcomm Stadium San Diego (Californie) 1959[12],[19]

National Football Conference[modifier | modifier le code]

National Football Conference
Division Équipe Stade Ville Fondation
Est Cowboys de Dallas Cowboys Stadium Arlington (Texas) 1960
Giants de New York MetLife Stadium East Rutherford (New Jersey) 1925
Eagles de Philadelphie Lincoln Financial Field Philadelphie (Pennsylvanie) 1933
Redskins de Washington FedEx Field Washington (District de Columbia) 1932[20]
Nord Bears de Chicago Soldier Field Chicago (Illinois) 1919
Lions de Détroit Ford Field Détroit (Michigan) 1930[21]
Packers de Green Bay Lambeau Field Green Bay (Wisconsin) 1919
Vikings du Minnesota Hubert H. Humphrey Metrodome Minneapolis (Minnesota) 1961
Sud Falcons d'Atlanta Georgia Dome Atlanta (Géorgie) 1965
Panthers de la Caroline Bank of America Stadium Charlotte (Caroline du Nord) 1995
Saints de La Nouvelle-Orléans Mercedes-Benz Superdome La Nouvelle-Orléans (Louisiane) 1967
Buccaneers de Tampa Bay Raymond James Stadium Tampa (Floride) 1976
Ouest Cardinals de l'Arizona University of Phoenix Stadium Glendale (Arizona) 1898[22]
Rams de Saint-Louis Edward Jones Dome Saint-Louis (Missouri) 1937[23]
49ers de San Francisco Candlestick Park San Francisco (Californie) 1946
Seahawks de Seattle CenturyLink Field Seattle (Washington) 1976

Calendrier de la saison régulière[modifier | modifier le code]

Évolution du nombre de matchs[modifier | modifier le code]

Nombre de matchs par équipes
1935-1936 12
1937-1942 11
1943-1945 10
1946 11
1947-1960 12
1961-1977 14
1978-1981 16
1982 9[24]
1983-86 16
1987 15[25]
depuis 1988 16

Lors de la première saison de l'APFA et pour les premières saisons de la NFL, aucun format n'est fixé et les équipes peuvent jouer jusqu'à seize matchs contre des équipes de la NFL, des équipes universitaires ou encore des équipes amateurs.

Il faut attendre 1947 pour avoir une période de stabilité pour le nombre de matchs joués par équipe : entre 1947 et 1960, chaque équipe joue douze matchs lors de la saison régulière. En 1960, la fusion avec l'American Football League fait passer le nombre de matchs à quatorze dans l'année. Dix-huit ans plus tard, deux matchs de plus sont ajoutés au calendrier soit un total de 16 matchs en 16 semaines.

Ce n'est qu'en 1990, que la NFL introduit le principe d'une semaine de repos par équipe, bye week[26] et en 1993, la NFL teste pendant une saison le principe de deux semaines de repos par équipe. Mais les hauts dirigeants, en pensant aux vrais amateurs, refusent ce droit.

Format actuel[modifier | modifier le code]

Actuellement, la saison régulière comporte 16 matchs répartis sur 17 semaines consécutives. Chaque équipe dispose d'une semaine de repos appelée bye week. Étant donné le faible nombre de matchs, toutes les franchises ne peuvent s'affronter, pour chaque équipe la répartition est la suivante :

  • 6 matchs contre les autres équipes de la même division (match aller-retour)
  • 4 matchs contre les équipes d'une autre division de la même conférence (les divisions se rencontrant changent chaque année)
  • 4 matchs contre les équipes d'une autre division de l'autre conférence (les divisions se rencontrant changent chaque année)
  • 1 match contre chacune des équipes des deux autres divisions de la même conférence, ayant terminé à la même place la saison passée.

Par exemple, lors de la saison 2005, les Broncos de Denver, qui évoluent dans l'AFC Ouest, ont rencontré :

Playoffs[modifier | modifier le code]

Logo des playoffs de la National Football League.

Description[modifier | modifier le code]

Douze équipes, six par conférence, sont qualifiées pour participer aux playoffs, tournoi final à élimination directe également appelé série éliminatoire[27].

Dans chaque conférence, il s'agit des quatre champions de division et des deux meilleures équipes non-championnes de division. En cas d'égalité au nombre de victoires, les critères pour départager les deux équipes sont nombreux, mais contrairement à d'autres sports, la différence de buts n'est pas un critère prioritaire.

Dans chaque conférence, les quatre équipes championnes de leur division sont classées par ordre de points et, alors que les deux premières formations sont directement qualifiées pour le second tour, les deux autres équipes vont devoir jouer un premier tour appelé « wild card »[28].

Au cours du « wild card », la troisième équipe championne reçoit la dernière équipe qualifiée pour les playoffs et la dernière équipe championne reçoit le meilleure deuxième. À l'issue de ce premier tour, l'équipe championne de la conférence sur la saison régulière va affronter la « moins bonne » équipe du tour précédent (c'est-à-dire celle avec le moins bon classement au cours de la saison).

Enfin, les champions de chaque conférence se rencontrent, pour le Super Bowl.

Arbre de synthèse[modifier | modifier le code]

Les initiales utilisées dans l'arbre de synthèse sont les suivantes :

  • CD : champion de division, soit les quatre équipes remportant leur division lors de la saison régulière
  • WC : équipe participant au premier tour, le wild card, soit les équipes classées 5 et 6 de chaque conférence
  Tour wild card Playoffs de division Finales de conférence Super Bowl
                                     
5  WC1 -  
4  CD4 -  
  -  CD4 ou WC1 ou WC2 -  
    1  CD1 -  
      
        
  -   -  
American Football Conference
  -   -  
6  WC2 -  
3  CD3 -  
  -  CD3 ou CD4 ou WC1 -
    2  CD2 -  
      
        
  -  Champion AFC -
  -  Champion NFC -
6  WC2 -  
3  CD3 -  
  -  CD3 ou CD4 ou WC1 -
    2  CD2 -  
      
        
  -   -
National Football Conference
  -   -  
5  WC1 -  
4  CD4 -  
  -  CD4 ou WC1 ou WC2 -
    1  CD1 -  
      

Numérotation des maillots[modifier | modifier le code]

Depuis le 5 avril 1973, la NFL a imposé une numérotation des maillots en fonction des postes des joueurs. Les joueurs qui évoluaient déjà en NFL à cette date purent toutefois garder leur ancien numéro s'ils le souhaitaient[29]. Cette évolution a vu le jour afin de faciliter l'approche du grand public mais également pour faciliter la tâche des arbitres.

La seule exception pour qu'un joueur prenne un numéro en dehors des plages disponibles pour son poste est que la plage soit entièrement prise par les joueurs de son équipe au même poste. Ainsi, Keyshawn Johnson fut autorisé à porter le 19 alors qu'il jouait wide receiver. Régulièrement, des joueurs demandent à la NFL des dérogations pour prendre leur numéro fétiche. Ce fut notamment le cas de Reggie Bush en 2006. Comme toutes les demandes précédentes, la réponse de la NFL fut négative[31].

Salaires et contrats[modifier | modifier le code]

Saisons en NFL Salaire minimum
0 285 000 $
1 360 000 $
2 435 000 $
3 510 000 $
4–6 595 000 $
7–9 720 000 $
10+ 820 000 $


Tous les joueurs de la NFL font partie d'une sorte de syndicat, la National Football League Players Association (NFLPA). Cette organisation est chargée de négocier le statut et salaires auprès des propriétaires de la ligue. Leur accord porte le nom de Collective Bargaining Agreement (CBA), des accords furent signes en 1993, en 1998 et 2006. Une nouvelle entente fut signé en 2011 pour 10 ans. En 1987, un accord ne fut pas trouvé, résultant sur une grève (« lock out ») pendant plusieurs semaines, d'où l'importance de cet accord, dont les grandes lignes sont :

  • Les joueurs draftés et qui n'ont pas joué pendant leur première saison, n'ont le droit de négocier qu'avec la franchise qui les a drafté. En cas de désaccord, le joueur ne peut que refuser de jouer (« hold out ») jusqu'à parvenir à un accord. Le refus de jouer est un moyen de pression souvent utilisé par les athlètes.
  • Les joueurs ayant de trois à cinq saisons en NFL, dont le contrat arrive à terme, sont considérés comme « Restricted Free Agents ». C'est-à-dire qu'ils sont limités en termes de négociations avec toutes les autres franchises, une manière de conserver les meilleurs éléments d'une équipe.
  • Les joueurs ayant cinq saisons ou plus en NFL et dont le contrat arrive à terme, sont considérés comme « Unrestricted Free Agents ». Ils sont libres de négocier avec n'importe quelle franchise sans limitation.
  • Les franchises peuvent désigner un athlète chaque année comme « Franchise player », ce qui limite ses droits de négociation. Cependant cela ne concerne qu'une poignée d'athlètes.

Enfin les salaires sont très encadrés, il y a une échelle de salaire (voir tableau) en fonction des années passées dans la ligue, ceci est valable pour tous les joueurs faisant partie de l'effectif actif de 53 joueurs. Ce sont des minimums, certains peuvent gagner plusieurs millions de dollars par an.

En plus des 53 joueurs actifs, les équipes possèdent une « practice squad » sorte de réserve composée de huit athlètes. Le plus souvent ce sont des rookies étant proche du niveau NFL, mais encore trop justes. Enfin, pour éviter tout abus, aucun joueur ne peut passer plus de trois saisons en « practice squad ». Tout membre de cette réserve peut être promu dans l'effectif actif de 53 joueurs même par une autre franchise, dans ce cas il devient « free agent » et peut ainsi négocier librement son contrat.

Les athlètes de la « practice squad » bénéficient d'un statut particulier, en effet ils sont nettement moins bien payés que les collègues de l'effectif principal, le salaire minimum (de 2008 à 2010) est de 5 200 $ par semaine, le championnat comptant 17 semaines, ils peuvent gagner un minimum de 88 400 $ par saison et plus en cas de playoffs. Cependant certains gagnent bien plus.

NFL et la santé des joueurs[modifier | modifier le code]

La question de la santé des joueurs est un dossier épineux pour la NFL[32]. Au delà des blessures parfois graves résultant d'un sport de contact parfois violent. Aujourd'hui plusieurs anciens joueurs, reprochent à la ligue d'avoir volontairement caché ou minimisé le risque de certains blessures, notamment des commotions cérébrales.

D'anciens joueurs se retrouvant l'incapacité de travailler après leur carrière, souffrant des conséquences des multiples chocs à la tête. La ligue faisant la sourde oreille, refusant de voir un lien entre commotions et dommages au cerveau, et donc les maladies qui en découlent. De nombreux cas d'Alzheimer précoce, dépression, perte de mémoire, trouble de la concentration, ou encore encéphalopathie traumatique chronique (ETC), entre autres. Devant le déni de la NFL, des associations des anciens joueurs, s’organisèrent pour entreprendre des poursuites judiciaires.

Pour éviter des poursuites judiciaire la NFL signe un accord en août 2013, avec 4500 de ses anciens joueurs pour une entente à l’amiable dans le dossier des commotions cérébrales[33]. La ligue s'engage ainsi à verser 765 millions de dollars pour financer les examens médicaux, les dédommagements et la recherche médicale.

La NFL a également fait évoluer plusieurs règles, afin de limiter les chocs violents, essentiellement sur les kickoffs et instauré un protocole médical pour la détection et la prise en charge en cas de commotion cérébrale.

Logos[modifier | modifier le code]

Évolution du logo de la ligue

Palmarès[modifier | modifier le code]

Championnats APFA-NFL[modifier | modifier le code]

Finales NFL[modifier | modifier le code]

Finales AFL-NFL (Super Bowl I à IV)[modifier | modifier le code]

Vainqueurs du Super Bowl NFL[modifier | modifier le code]

Commissionnaires et présidents de la NFL[modifier | modifier le code]

Jim Thorpe, premier président de l'American Professional Football Association en 1920.

Jim Thorpe, athlète complet américain du début du XXe siècle a été le premier président de l’American Professional Football Association en 1920 alors qu'il évoluait avec les Bulldogs de Canton[34]. Mais Thorpe passant plus de temps à jouer pour son équipe qu'à diriger l'Association, est remplacé un an plus tard par Joseph Carr[7].

Carr était une personnalité dans le monde du football américain sans pour autant avoir joué lui-même au niveau professionnel. Directeur des Panhandles de Columbus à partir de 1907, il abandonne son poste pour celui de président de l’APFA suite au départ de Thorpe[35]. Il est à la tête de l’APFA quand celle-ci devient officiellement la NFL et considère alors qu'il doit s'inspirer des bonnes pratiques du baseball. Il met ainsi en place un contrat-type pour les joueurs et impose également qu'un joueur universitaire ne puisse pas rejoindre une équipe de la NFL avant d'avoir fini ses études et avant que l'année en cours soit terminée. Il est également à l'origine de l'initiative de déménagement des franchises des petites villes vers les grandes métropoles pour attirer un maximum de spectateurs. Sous son impulsion naîtront les Giants de New York en 1925[36]. Il reste à la tête de la NFL jusqu'à sa mort, en 1939 et est remplacé par Carl Storck.

Storck faisait déjà partie de la NFL depuis 1920 alors que la ligue était encore l’APFA. Il occupait le double poste de secrétaire et trésorier[37]. et succède à Carr cinq jours après son décès, le 25 mai 1931. Il restera en place jusqu'en 1941.

Le 1er mars 1941, Storck se retire du poste présidentiel qui est renommé commissionnaire. Elmer Layden est le premier commissionnaire de l'histoire de la NFL[38]. Auparavant, Layden a joué au football au sein du championnat universitaire puis pour la saison 1926 dans l'American Football League avant de devenir entraîneur dans le championnat étudiant, puis universitaire. Il est le commissionnaire qui voit le niveau de la NFL baisser avec le départ de nombreux joueurs pour la Seconde Guerre mondiale. Il reste à poste pendant toute la guerre puis démissionne en 1946[39].

Bert Bell prend sa place en tant que second commissionnaire de l'histoire de la NFL. Avant de prendre le poste, Bell a fondé en 1933 l'équipe des Eagles de Philadelphie puis a repris avec son ami Arthur Rooney, d'une manière un peu spéciale, les Steelers de Pittsburgh. En 1946, il signe pour le poste de commissionnaire de la ligue, revend les parts qu'il possédait encore dans les Steelers et se voit offrir un contrat trois ans puis de cinq avant de se voir offrir une prolongation pour 10 ans en 1949. Il aura mené avec la NFL la lutte contre les paris sportifs, reconnu l'association des joueurs de la NFL, négocié les premiers contrats avec droits de télédiffusion et mené la vie dure à la ligue concurrente, la All-American Football Conference. Il décède en 1959 d'une crise cardiaque alors qu'il regardait un match entre Pittsburgh et Philadelphie, ses deux anciennes équipes[40].

Ancien agent du Federal Bureau of Investigation, Austin Gunsel va prendre l'intérim de Bell pour la fin de la saison. Il était rentré au sein de la NFL sur la volonté de Bell afin de contrôler les finances de la ligue en 1952. Quatre ans plus tard, il devient le trésorier de la NFL. Pete Rozelle va prendre la place de Gunsel à l'issue de la saison[41]

Paul Tagliabue lors de l'American Bowl au Japon en 2002.

Spécialisé dans la communication, Rozelle s'était occupé du marketing des Jeux olympiques de 1956 avant de rejoindre la branche communication des Rams de Los Angeles puis devenir en 1957 le nouveau directeur général de l'équipe. Il transforme une équipe mal organisée en une mécanique bien huilée et efficace et est élu pour remplacer Bell par les douze présidents de franchise (le vote est assez laborieux et prendra sept jours). Il restera à la tête de la NFL jusqu'en 1989, voyant le nombre d'équipes passer de 12 à 28. Il sera l'artisan de la fusion de la NFL avec l'American Football League[42]. Au cours des années 1970, le rôle de Rozelle est déterminant et il porte la NFL en avant, faisant de la finale du Super Bowl l'événement sportif le plus regardé des États-Unis.

Paul Tagliabue le remplace en 1986. Il faisait déjà partie de la NFL en tant qu'avocat pour la ligue. Il participera à l'ouverture de la NFL au monde mais également à l'expansion de celle-ci. Avant de passer la main en 2006 à Roger Goodell, Tagliabule veille à transmettre une situation saine à son successeur et prend soin de négocier les droits de diffusion afin de pouvoir maintenir les salaires des joueurs[43].

Goodell a été élu parmi quatre prétendants au bout du cinquième tour de vote et il faisait partie de la NFL depuis 1982. Il fait parler de lui rapidement : alors que des rumeurs courent sur le fait que la NFL pourrait s'ouvrir au Canada et à la ville de Toronto, il ne contredit pas l'histoire[44]. De plus, en avril 2007, il met en place une politique sévère sur le comportement des joueurs de la NFL en dehors des stades. Il n'hésite pas à suspendre des joueurs pour des durées allant de 8 matchs à une saison[45].

Franchises disparues[modifier | modifier le code]

Cette section présente les franchises ayant disparu de la NFL. Les équipes existant toujours mais ayant changé de dénomination ne sont pas reprises.

Franchises des années 1920[modifier | modifier le code]

Au cours des années 1920, de nombreuses franchises ont existé, puis changé de nom, puis déménagé… Il est difficile de savoir si l'équipe a changé de surnom ou si le nouveau surnom représente une nouvelle franchise.

Création[46] Arrêt Nom de l'équipe Commentaire
1920 1920 Chicago Tigers
1920 1921 Cleveland Tigers / Indians L'équipe prend le nom d’Indians pour sa seconde saison car trois joueurs Amérindiens y évoluent.
1920 1921 Muncie Flyers N'a joué que 3 matchs au total
1920 1925 Rochester Jeffersons
1920 1925 Rock Island Independents Par la suite, l'équipe joue une saison dans l’American Football League
1920 1926 Akron Pros / Indians Premiers champions de l'APFA
1920 1926 Canton Bulldogs Champion en 1922 et 1923
N'a pas joué la saison 1924
1920 1926 Columbus Panhandles / Tigers Les Panhandles jouent le premier match de la ligue contre les Dayton Triangles
1920 1926 Hammond Pros
1920 1928 Detroit Heralds / Tigers / Panthers / Wolverines
1920 1929 Buffalo All-Americans / Bisons / Rangers Ne joue pas en 1928
1920 1929 Dayton Triangles Les Triangles jouent le premier match de la ligue contre les Columbus Panhandles
1921 1921 Cincinnati Celts N'a joué que quatre matchs
1921 1921 New York Giants (Brickley's) Sponsorisés par les New York Giants, équipe de baseball de la ville. N'a joué que deux matchs au total
1921 1921 Tonawanda Kardex N'a joué qu'un match (45 à 0 contre les Rochester Jeffersons)
1921 1921 Washington Senators N'a joué que trois matchs (1 victoire et 2 défaites) et en a gagné un second par forfait des adversaires (Rochester Jeffersons)
1921 1922 Evansville Crimson Giants
1921 1926 Louisville Brecks / Colonels Ne joue pas entre 1923 et 1926.
1921 1931 Minneapolis Marines / Red Jackets Ne joue pas entre 1924 et 1929
1922 1923 Oorang Indians Équipe exclusivement formée de joueurs Amérindiens[47]
1922 1923 Toledo Maroons
1922 1926 Racine Legion / Tornadoes Ne joue pas entre 1924 et 1926
1922 1926 Milwaukee Badgers
1923 1923 Saint-Louis All Stars N'a joué que cinq matchs
1923 1927 Cleveland Indians / Bulldogs Nommé Indians lors de la première saison
Champion en 1924
Ne joue pas en 1926 et revient en 1927 avec l'ajout de joueurs des Kansas City Cowboys
1923 1927 Duluth Kelleys / Eskimos Renommée en tant que Orange / Newark Tornadoes
1924 1924 Kenosha Maroons N'a joué que cinq matchs
1924 1926 Kansas City Blues / Cowboys Renforce les Cleveland Bulldogs en 1927
1924 1931 Frankford Yellow Jackets Champion en 1926
1925 1929 Pottsville Maroons / Boston Bulldogs Aurait du remporter le championnat 1925 mais a été disqualifiée[48]
1925 1931 Providence Steam Roller Champion 1928
1926 1926 Brooklyn Lions
1926 1926 Hartford Blues
1926 1926 Los Angeles Buccaneers N'a jamais joué un seul match à Los Angeles
1927 1928 New York Yankees A débuté dans l’American Football League en 1926
1929 1930 Orange / Newark Tornadoes Nouvelle version des Duluth Eskimos
1929 1932 Staten Island Stapletons

Franchises des années 1930[modifier | modifier le code]

Création[46] Arrêt Nom de l'équipe Commentaire
1930 1944 Brooklyn Dodgers / Tigers
1931 1931 Cleveland Indians Franchise créée par la NFL mais aucun investiseur n'a voulu acheter l'équipe
1933 1934 Cincinnati Reds Remplacé pour les trois derniers matchs de la saison par les St. Louis Gunners
1934 1934 St. Louis Gunners N'a joué que trois matchs

Franchises des années 1940 et 1950[modifier | modifier le code]

Création[46] Arrêt Nom de l'équipe Commentaire
1944 1948 Boston Yanks Remplacé par les New York Bulldogs
1950 1950 Baltimore Colts
1949 1951 New York Bulldogs / Yanks
1952 1952 Dallas Texans

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Grandes dates du football américain sur http://www.nfl.com/, période1869-1910.
  2. a et b (en) Grandes dates du football américain sur http://www.nfl.com/, période 1911-1920.
  3. American Professional Football Conference signifie en français Conférence professionnelle américaine de football.
  4. (en) Biographie de Jim Thorpe sur http://www.profootballhof.com/.
  5. (en)-[PDF] Détail de la première saison de l'APFA sur http://nflhistory.net/.
  6. a et b (en) Grandes dates du football américain sur http://www.nfl.com/, période 1921-1930.
  7. a et b (en) Neft, David S., Cohen, Richard M. et Korch, Rick. The Complete History of Professional Football from 1892 to the Present.,New York: St. Martin's Press, 1994 (ISBN 0312114354).
  8. (en) Historique des Packers de Green Bay sur http://www.packers.com/.
  9. (en)-[PDF] Détail de la seconde saison de l'APFA sur http://nflhistory.net/.
  10. (en) Historique des Staleys de Chicago sur http://www.chicagobears.com/.
  11. (en) Organisation de la NFL sur http://www.nfl.com/.
  12. a, b, c, d, e, f, g, h, i et j La franchise a été créée en tant que franchise de la American Football League.
  13. L'équipe a été créée sous le nom de Patriots de Boston. Le changement de nom date de 1970 et du déménagement de l'équipe à Foxborough.
  14. L'équipe a été créée sous le nom de Titans de New York et a changé de nom en 1973.
  15. La franchise a été créée sous le nom de Colts de Baltimore et a changé de nom en 1983.
  16. La franchise a été créée sous le nom de Oilers de Houston avant de prendre celui de Oilers du Tennessee en 1997 puis le nom actuel en 1998.
  17. La franchise a été créée sous le nom de Texans de Dallas et a changé de nom en 1963.
  18. De 1981 à 1985, l'équipe a joué à Los Angeles sous le nom de Raiders de Los Angeles.
  19. La franchise a été créée sous le nom de Chargers de Los Angeles avant de changer de nom en 1961.
  20. La franchise des Redskins a été fondée sous le nom de Boston Braves puis elle a pris en 1933 celui de Boston Redskins avant de prendre son nom actuel en 1936.
  21. La franchise des Lions a tout d'abord porté le nom de Portsmouth Spartans. Elle déménage à Détroit en 1936 et prend alors son nom actuel.
  22. La franchise est créée sous le nom de Morgan Athletic Club puis changera à plusieurs reprises de nom.
  23. Les Rams ont tout d'abord joué sous le nom de Cleveland Rams puis de Los Angeles Rams à partir de 1946 avant de prendre leur nom actuel en 1994.
  24. En raison d'une grève des joueurs pendant 57 jours, le calendrier passe de seize matchs à neuf, sans prendre en compte les divisions de conférence. En compensation, la NFL a organisé des play-offs avec 16 équipes qualifiées. (en) Saison 1982 - nflhistory.net [PDF]
  25. Une grève de joueurs fait tomber le nombre de matchs de seize à quinze. (en) Saison 1987 - nflhistory.net [PDF]
  26. (en) Grandes dates de la NFL, les années 1980 - Site officiel de la NFL
  27. (en) Explication des playoffs de la NFL sur http://sports.yahoo.com.
  28. (en) Historique du « wild card » sur http://www.profootballhof.com/.
  29. (en) NFL's Uniform Numbering System article sur les numéros de la NFL sur http://football.about.com.
  30. Les numéros 10 à 19 sont disponibles pour les wide receivers depuis 2004, article sur http://football.about.com/.
  31. (en) NFL won't change numbering system for Bush, article sur http://sports.espn.go.com.
  32. Des pieds au cerveau, le football américain fabrique des infirmes article sur http://www.rue89.com/.
  33. Commotions cérébrales - 765 millions $US pour d’anciens joueurs de la NFL sur http://ledevoir.com.
  34. (en) Fiche de carrière de Thrope sur http://www.profootballhof.com/.
  35. (en) Biographie de Carr sur http://www.profootballhof.com/.
  36. (en) Historique des Giants de New York sur http://www.giants.com/.
  37. (en) Grandes dates de la NFL, les années 1920, sur http://www.nfl.com/.
  38. (en) Grandes dates de la NFL, les années 1940, sur http://www.nfl.com/.
  39. (en) Biographie de Layden sur http://www.rosebowllegends.org/.
  40. (en) Biographie de Bert Bell sur http://www.profootballhof.com/.
  41. (en) Rozelle was NFL innovator, article sur http://espn.go.com/.
  42. (en) Article sur Rozelle sur http://www.time.com/.
  43. (en) Biographie de Tagliabue sur http://www.sportsecyclopedia.com/.
  44. (en) NFL commissioner eyes Toronto, article sur http://www.canada.com.
  45. (en) Goodell suspends Pacman, Henry for multiple arrests, article sur http://sports.espn.go.com/.
  46. a, b et c Cette colonne désigne l'année d'accès de l'équipe à la NFL.
  47. (en) Historique des Oorang Indians sur http://www.hickoksports.com.
  48. (en) Article sur la disqualification de Pottsville Maroons sur http://www.footballresearch.com/.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]