WrestleMania

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Cet article concerne le show de catch produit par la WWE. Pour la série de jeu vidéo, voir WWE WrestleMania (série de jeux vidéo).
Le logo officiel de Wrestlemania XXVIII
Le logo officiel de Wrestlemania XXIX
Le logo officiel de WrestleMania XXX.

WrestleMania est un événement annuel de catch organisé fin mars ou début avril par la World Wrestling Entertainment (« WWE ») et précédemment connue sous le nom de World Wrestling Federation (« WWF »).

Il s'agit du plus grand spectacle de catch de l'année et ceci de par sa notoriété et par les profits engendrés (WrestleMania XXIV en 2008 a rapporté près de 24 millions de dollars[1]). WrestleMania est surnommé « The Grandaddy of Them All » (« Le grand-père de tous »), « The Grandest Stage of Them All » (« La plus grande scène de toutes »), mais aussi « The Showcase of the Immortals » (« La vitrine des immortels »). Le premier show date du 31 mars 1985[2], et trente éditions consécutives ont eu lieu depuis cette date.

WrestleMania a grandement aidé à la popularité du catch professionnel, mais également à l'accession de la WWE au rang de première fédération de catch au monde. Le spectacle a aussi facilité la découverte de nombreux catcheurs comme The Undertaker, Shawn Michaels, Hulk Hogan, Bret Hart, Stone Cold Steve Austin, The Rock, Triple H, John Cena, et bien d'autres. De nombreuses stars telles que Mohamed Ali, Mr. T, Alice Cooper, Lawrence Taylor, Pamela Anderson, Mike Tyson, Donald Trump, Floyd Mayweather, Snoop Dogg, Raven-Symoné, Kim Kardashian, Mickey Rourke, Jenny McCarthy, Snooki ont participé au show ou ont fait des apparitions durant l'événement[3]. Une participation à un match de WrestleMania, et particulièrement au main event, est considérée par beaucoup de catcheurs et de fans comme l'un des plus grands accomplissements d'une carrière et comme un symbole de réussite dans le catch professionnel[4].

Le tout premier WrestleMania a été organisé au Madison Square Garden de New York, comme la 10e et la 20e édition. Mais l'un des faits les plus marquants de l'histoire de WrestleMania reste sa 3e édition : WrestleMania III a été organisé au Pontiac Silverdome de Détroit dans le Michigan et a eu un énorme succès, allant jusqu'à battre un record, celui de la plus grande affluence pour un sport en intérieur, avec 93 173 spectateurs[5]. Le record est battu le 14 février 2010, lors du NBA All-Star Game 2010 au Cowboys Stadium, amenant le record à 108 713 spectateurs[6]. Seules deux éditions ont eu lieu en dehors du territoire des États-Unis, les deux se déroulèrent à Toronto, Canada.

Années 1980[modifier | modifier le code]

Hulk Hogan sur le ring, en train de retirer son manteau jaune et rouge.
Hulk Hogan, l'une des figures emblématiques de WrestleMania.

La World Wrestling Federation organise le tout premier WrestleMania le 31 mars 1985 au Madison Square Garden de New York City. Le main event est un Tag Team match entre le champion WWF, Hulk Hogan, et Mr. T, accompagnés de Jimmy Snuka, et l'équipe composée de Roddy Piper et Paul Orndorff, accompagnés de Cowboy Bob Orton[2]. Le succès financier et critique de l'évènement assure alors à la WWF le statut de la promotion la plus fructueuse aux États-Unis, dépassant des concurrents comme la National Wrestling Alliance ou encore l'American Wrestling Association.

WrestleMania 2 se déroule dans trois endroits à travers le pays : le Nassau Veterans Memorial Coliseum à Uniondale, New York, le Rosemont Horizon à Rosemont, Illinois, et enfin la Los Angeles Memorial Sports Arena à Los Angeles, Californie. De multiples matchs se déroulent qui mènent à trois main event différents : à Los Angeles, le Champion WWF, Hulk Hogan, bat le challenger, King Kong Bundy, dans un Steel Cage match ; à Rosemont, The British Bulldogs (l'équipe de Davey Boy Smith et du Dynamite Kid), accompagnés de Ozzy Osbourne et Lou Albano, défont The Dream Team (l'équipe de Greg Valentine et de Brutus Beefcake, accompagnés de Johnny V, pour remporter les ceintures par équipe de la WWF ; et à Uniondale, Mister T. défait Roddy Piper dans un match de boxe[7].

Le record du monde de la plus grande affluence dans une salle est battu lorsque 93 173 spectateurs assistent à WrestleMania III, qui reste encore aujourd'hui le record d'affluence pour un évènement payant dans l'histoire du catch professionnel[5]. Cet évènement est très souvent considéré comme étant le firmament du « 1980s professional wrestling boom » (le « boom » du catch des années 1980). Le main event oppose alors Hulk Hogan, défendant la ceinture de champion du monde WWF, à André The Giant. Le moment où Hogan porte un Body slam à André The Giant est devenu un des moments les plus célèbres de l'histoire du catch professionnel. Le match entre le champion Intercontinental Randy Savage et Ricky Steamboat a également gagné une certaine popularité.

WrestleMania IV a eu lieu le 27 mars 1988 au Trump Plaza d'Atlantic City dans le New Jersey. Brutus Beefcake affronte le Honky Tonk Man qui détient alors le WWF Intercontinental Championship. Ce dernier perd par disqualification lorsque Jimmy Hart frappe l'arbitre avec son mégaphone, permettant au Honky Tonk Man de garder sa ceinture malgré la défaite. Le main event voit la victoire de Randy Savage, accompagné de Hulk Hogan et Miss Elizabeth, face à Ted Dibiase, accompagné quant à lui de André the Giant, qui remporte le WWF Championship qui est alors vacant[8].

L'année suivante, WrestleMania V a lieu au même endroit que la précédente édition, au Trump Plaza. C'est lors de cette édition que Shawn Michaels effectue son premier match à WrestleMania, en compagnie de son coéquipier, Marty Jannetty, match qui se solde par une défaite des Rockers (l'équipe de Michaels et Jannetty) face à The Twin Towers, équipe composée de Akeem et du Big Boss Man. Le titre intercontinental est remporté par Rick Rude, alors accompagné de Bobby Heenan, après sa victoire face à l'Ultimate Warrior, et le main event oppose Hulk Hogan, vainqueur du match et d'autre part du titre WWF, à Randy Savage[9].

Années 1990[modifier | modifier le code]

WrestleMania VI est le tout premier WrestleMania à se dérouler hors des États-Unis. Il a lieu au Skydome, à Toronto, Ontario, Canada. Dans le main event, The Ultimate Warrior remporte le Championnat WWF face à Hulk Hogan[10]. Wrestlemania VII est à l'origine prévu pour se dérouler au Los Angeles Memorial Coliseum, mais est déplacé dans un lieu adjacent, à la Los Angeles Memorial Sports Arena pour des raisons de sécurité dues à la guerre du Golfe. Le spectacle voit Hulk Hogan faire face au Sgt. Slaughter dans le match principal de l’événement, pour le WWF Championship, tandis que l'Undertaker fait ses débuts à WrestleMania en battant Jimmy Snuka[11]. Depuis ce Wrestlemania, il reste invaincu encore de nos jours. Cette série de victoires est classée en 7e position, par The Daily Mirror, des plus grandes séries de victoire dans l'histoire du sport (c'est la seule série de victoire de la liste qui provient du catch professionnel)[12].

L'année suivante a lieu WrestleMania VIII, se déroulant au Hoosier Dome d'Indianapolis, dans l'Indiana, l'évènement principal de ce spectacle est la confrontation dans le match final entre Hulk Hogan, vainqueur du match, et Sid Justice ; match qui se termine par une disqualification de Sid Justice[13].

Shawn Michaels, surnommé Mr.WrestleMania, à WrestleMania XXIV.

WrestleMania IX est le premier WrestleMania de l'histoire qui a lieu en extérieur ; il se déroule au Caesars Palace à Las Vegas, Nevada. Le main event est le match le plus court de l'histoire de WrestleMania, seulement 21 secondes lors du match entre Hulk Hogan (record aujourd'hui battu par le match entre Kane et Chavo Guerrero lors de WrestleMania XXIV, mais il reste tout de même le main event le plus court de l'histoire), vainqueur de ce match et par ailleurs nouveau champion WWF, et Yokozuna)[14].

La 10e édition de WrestleMania X voit le retour du spectacle dans la salle de ses débuts, le Madison Square Garden de New York. WrestleMania X voit la victoire d'Owen Hart sur son frère aîné, Bret, mais aussi la victoire de Razor Ramon sur Shawn Michaels dans un ladder match pour l' Intercontinental Championship[15]. Ce match de l'échelle est élu PWI Match of the Year selon le Pro Wrestling Illustrated[16], et reçoit 5 étoiles de la part de Dave Meltzer, membre du Wrestling Observer Newsletter[17].

Stone Cold Steve Austin, l'un des piliers de l'Ere Attitude démarrée à WrestleMania XIV.

WrestleMania XI, se déroulant au Hartford Civic Center d'Hartford dans le Connecticut, voit la victoire de Diesel sur Shawn Michaels pour sacrer une nouvelle fois Diesel champion de la WWF. Le main event oppose Lawrence Taylor, ancien joueur de la NFL à Bam Bam Bigelow, accompagné de Ted Dibiase Sr, affrontement remporté par l'ancien joueur de football américain[18].

Lors de WrestleMania XII, qui se déroule au Arrowhead Pond de Anaheim en Californie, Shawn Michaels bat Bret Hart dans un Iron Man match de 60 minutes pour devenir pour la première fois champion de la WWF. Ce match est alors devenu celui le plus long de l'histoire de WrestleMania avec au compteur 1 heure, 1 minute et 52 secondes[19].

Il s'ensuit WrestleMania 13, qui se déroule au Rosemont Horizon pour la seconde fois. Le main event voit la victoire de l'Undertaker sur Sycho Sid. L'Undertaker porte alors sa série de victoires à 6[20].

À WrestleMania XIV, qui prend place au FleetCenter de Boston dans le Massachusetts le 29 mars 1998, Stone Cold Steve Austin bat Shawn Michaels pour devenir le nouveau champion WWF dans un match où Mike Tyson est special enforcer. Bien que Tyson avoue être allié à Michaels, et à son équipe, la D-Generation X, Tyson révèle qu'il est en réalité allié à Stone Cold Steve Austin, il fait le tombé et déclare Austin vainqueur après cette trahison[21]. Cet évènement est connu pour être le déclencheur de « L'Attitude Era »[22].

L'année suivante est organisé WrestleMania XV, qui se déroule dans le First Union Center de Philadelphie, Pennsylvanie ; seul WrestleMania ayant proposé un Hell in a Cell match, il oppose l'Undertaker, accompagné de Paul Bearer, au Big Boss Man, match remporté par l'Undertaker. Austin défait The Rock dans le main event de la soirée, arbitré par Mankind, pour conserver la ceinture de champion WWF[23]. Cet affrontement marqua le premier combat à WrestleMania entre Steve Austin et The Rock dans la rivalité de deux des stars les plus populaires de l'Attitude Era.

Années 2000[modifier | modifier le code]

Le tout premier WrestleMania du troisième millénaire est nommé WrestleMania 2000 et est organisé dans au Arrowhead Pond d'Anaheim en Californie, dans la continuité de l'Attitude Era démarrée à WrestleMania XVI. On organise alors le tout premier Triangle Ladder match de l'histoire pour les WWF Tag Team Championship, incluant les Hardy Boyz, les Dudley Boyz ainsi que l'équipe d'Edge et Christian lors de ce spectacle, match remporté par l'équipe d'Edge et Christian après qu'ils ont décroché les ceintures. Le main event oppose le champion WWF, Triple H, accompagné de Stephanie McMahon, à The Rock accompagné de Vince McMahon, The Big Show accompagné de Shane McMahon, ainsi que Mick Foley accompagné de Linda McMahon. Ce Fatal Four Way pour le titre est remporté par Triple H, qui garde donc sa ceinture[24].

The Rock lors de son entrée au SkyDome de Toronto à WrestleMania X8.

WrestleMania X-Seven est organisé le 1er avril 2001 au Reliant Astrodome de Houston, Texas. Tout premier WrestleMania à s'être déroulé au Texas, il est considéré, par beaucoup de fans, comme étant l'évènement qui a conclu le chapitre de l'« Ère Attitude » à la World Wrestling Federation. Lors de ce spectacle est organisé un Street Fight match, opposant Vince McMahon à son fils, Shane McMahon, mais aussi le second Tables, Ladders, and Chairs match de l'histoire, dans lequel Edge et Christian remportent les WWF Tag Team Championship face aux Hardy Boyz et aux Dudley Boyz dans une revanche du précédent WrestleMania. Le main event du spectacle opposa Stone Cold Steve Austin à The Rock pour le WWF Championship, une revanche de WrestleMania XV qui a la même conclusion, Steve Austin remportant la victoire et devenant le nouveau champion WWF[25]. Ce spectacle est considéré par beaucoup comme l'apogée de l'Attitude Era, mais aussi comme sa fin. C'est en effet le premier WrestleMania organisé après la dissolution du rival de la compagnie, la World Championship Wrestling (WCW), qui marque la fin des Monday Night Wars[26].

WrestleMania X8, organisé le 17 mars 2002 au SkyDome de Toronto, Canada, est le dernier WrestleMania sous la dénomination « WWF »[27]. Steve Austin défait Scott Hall, accompagné de Kevin Nash de la nWo, The Rock bat « Hollywood » Hulk Hogan dans l'affrontement « Icon vs. Icon », l'Undertaker défait Ric Flair, lors de cette soirée, tandis que le main event voit Triple H défaire Chris Jericho pour remporter l'Undisputed Championship[28].

WrestleMania XIX, organisé au Safeco Field de Seattle dans l'État de Washington, voit The Rock défaire Stone Cold Steve Austin ; il s'agit du dernier match de Steve Austin et par ailleurs le troisième et dernier affrontement à WrestleMania entre ce dernier et The Rock, marquant ainsi la fin de leur longue rivalité. Mais on voit aussi Hulk Hogan défaire Vince McMahon, et Shawn Michaels participer à son premier WrestleMania depuis cinq ans, pour finalement défaire Chris Jericho, lors de ce show. Le World Heavyweight Championship est défendu pour la première fois à WrestleMania lorsque Triple H remporte son match face à Booker T pour garder la ceinture. Enfin, le main event oppose Brock Lesnar à Kurt Angle, remporté par Brock Lesnar qui devient le nouveau champion WWE[29].

La World Wrestling Entertainment célèbre la 20e édition de WrestleMania en l'organisant au Madison Square Garden, où WrestleMania I et WrestleMania X ont eu lieu, le 14 mars 2004. Lors de ce show, l'Undertaker revient à sa gimmick de « Deadman », après son personnage d'« American Bad Ass », pour finalement défaire Kane. On voit également la victoire d'Eddie Guerrero sur Kurt Angle pour conserver le WWE Championship, et en main event, Chris Benoit qui défait Triple H et Shawn Michaels dans un Triple Threat Match, pour remporter le World Heavyweight Championship. C'est lors de ce WrestleMania que The Rock a son dernier match à la WWE dans un match par équipe : avec Mick Foley, il est opposé au clan de l'Evolution composé de Batista, Randy Orton et de Ric Flair lors du match. C'est là également le dernier match à la WWE pour Brock Lesnar et Bill Goldberg[30]. Le WWE Hall of Fame annuel fait sa réapparition sous forme de soirée d'introductions des légendes la nuit précédant WrestleMania[31].

L'Undertaker, 21 victoires à WrestleMania pour 22 participations

À WrestleMania 21, organisé au Staples Center de Los Angeles en Californie, le concept de Money in the Bank Ladder match est introduit : six hommes s'affrontent à la fois[32]. Edge remporte ce Money in the Bank Ladder match, gagnant ainsi un match de championnat pour la ceinture de son choix et ceci valable un an, face à Chris Jericho, Chris Benoit, Shelton Benjamin, Christian accompagné de Tyson Tomko, et Kane. Le match opposant Kurt Angle à Shawn Michaels est vivement applaudi par la foule et salué par la critique puisqu'il est élu « PWI Match of the Year 2005 » par le Pro Wrestling Illustrated[16],[33]. John Cena remporte le WWE Championship pour la première fois de sa carrière face à John « Bradshaw » Layfield, et lors du main event, Batista remporte quant à lui le World Heavyweight Championship face à Triple H. Le spectacle voit le retour de Steve Austin à WrestleMania lors du Pipper's Pit organisé par « Rowdy » Roddy Piper. Il s'agit du tout dernier WrestleMania d'Eddie Guerrero avant sa mort[34].

WrestleMania 22, organisé au Allstate Arena de Chicago dans l'Illinois, voit le retour du Money In the Bank Ladder match, remporté par Rob Van Dam face à Shelton Benjamin, Ric Flair, Finlay, Matt Hardy et Bobby Lashley[32]. L'Undertaker défait Mark Henry tandis que Rey Mysterio remporte le World Heavyweight Championship, grâce à sa victoire dans le Triple Threat Match sur Randy Orton et Kurt Angle, le champion sortant. John Cena remporte le championnat WWE lors du main event qui l'oppose à Triple H[35].

Une nouvelle fois, le Money In The Bank Ladder match est reconduit lors de WrestleMania 23, organisé au Ford Field de Détroit dans le Michigan, et voit la victoire de Mr. Kennedy sur ses sept autres opposants qui sont Edge, CM Punk, King Booker accompagné de Sharmell, Jeff Hardy, Matt Hardy, Finlay et Randy Orton pour le tout premier Money In The Bank Ladder match à 8 de l'histoire[32]. Un match « Battle of the billionaires » (« La bataille des millionnaires ») arbitré par Stone Cold Steve Austin est organisé, opposant Umaga à Bobby Lashley, le premier représentant Vince McMahon, le second représentant Donald Trump. La stipulation choisie était un Hair vs Hair match et c'est Bobby Lashley qui remporte la victoire pour permettre à Trump de raser la crâne de Mr.McMahon. Plus tard dans la soirée, Batista est opposé à l'Undertaker pour le World Heavyweight Championship, mais c'est l'Undertaker qui remporte la ceinture, amenant sa « streak » à 15 victoires pour aucune défaite. Tandis que le main event principal de la soirée voit John Cena défendre son titre WWE avec succès face à Shawn Michaels,[36]. C'est le tout dernier WrestleMania de Chris Benoit avant sa mort.

Le Citrus Bowl réalise son record d'affluence avec les 74 635 spectateurs venus pour WrestleMania XXIV.

WrestleMania XXIV a lieu le 30 mars 2008 au Citrus Bowl d'Orlando en Floride. C'est le second WrestleMania, après WrestleMania IX, à se dérouler en plein air. Il y a seulement 7 participants au Money In The Bank Ladder match et c'est CM Punk qui remporte le match et la mallette[32]. C'est lors de ce WrestleMania que le record du match le plus court de l'histoire du spectacle est réalisé[37], lorsque l'ECW Championship est défendu pour la première fois à WrestleMania. Kane devient le nouveau champion ECW grâce à sa victoire sur Chavo Guerrero en seulement 8 secondes. Le Triple Threat Match pour le championnat WWE oppose Randy Orton, vainqueur du match et donc toujours champion à l'issue du match, à Triple H et John Cena. Le célèbre boxeur, Floyd Mayweather, Jr. prend part à un match face au Big Show, opposition remportée par le boxeur professionnel. Ce pay-per-view marque la fin de la carrière de Ric Flair à la WWE, battu par Shawn Michaels dans un Career Threatening Match. Tandis que l'Undertaker remporte le World Heavyweight Championship lors du main event, face à Edge, pour la seconde année consécutive[38].

Le dernier WrestleMania des années 2000, WrestleMania XXV, est organisé le 5 avril 2009 au Reliant Stadium de Houston, Texas. C'est le second WrestleMania à se dérouler au Texas après WrestleMania X-Seven. Lors de ce spectacle, Chris Jericho remporte un match handicap face à 3 WWE Hall of Famers : Roddy Piper, Jimmy Snuka et Ricky Steamboat, match durant lequel Ric Flair et l'acteur Mickey Rourke font chacun une apparition. Le WWE Intercontinental Championship est défendu pour la première fois depuis WrestleMania X8 dans un match opposant Rey Mysterio, vainqueur du match et nouveau champion Intercontinental, à John « Bradshaw » Layfield, qui décide de mettre un terme à sa carrière à la suite de cette défaite. L'Undertaker gagne son duel épique contre Shawn Michaels, dans un match considéré par la critique et les fans comme le meilleur match de l'histoire de WrestleMania. Plus tard lors du match, John Cena défait Edge et The Big Show pour être couronné nouveau World Heavyweight Champion. Le main event de la soirée voit Triple H garder son titre WWE face à Randy Orton[38].

Années 2010[modifier | modifier le code]

Une affluence record de 78 363 spectateurs au Sun Life Stadium pour WrestleMania XXVIII.
CM Punk, seul catcheur avec Hulk Hogan à avoir défendu avec succès le WWE Championship deux années consécutives durant un même règne.

WrestleMania XXVI se déroula le 28 mars 2010 à Glendale, en Arizona, dans l' University of Phoenix Stadium. Le spectacle s'engagea à ciel découvert, comme WrestleMania 9 et WrestleMania 24. Lors de ce spectacle, Jack Swagger remporta la mallette dans le premier Money in the Bank Ladder Match composé de dix participants. John Cena, quant à lui, battit Batista pour le WWE Championship. Bret Hart prit sa revanche dans un No Holds Barred Match face à Vince McMahon, douze ans après le Montréal Screwjob. Chris Jericho, lui, battit Edge, devenant le quatrième heel de l'histoire à gagner un combat pour le titre à WrestleMania[39] lors du WWE World Heavyweight Championship. Ce Wrestlemania marqua la fin de la carrière de Shawn Michaels à la suite de sa défaite contre The Undertaker lors d'une revanche en mémoire l'édition précédente, dans un combat sans disqualification « Streak vs. Career ». Il était organisé en main event. Ce dernier possède alors une série de dix-huit victoires contre zéro défaite[40]. Ce combat remporte le Slammy Award du « moment de l'année » lors du RAW du 13 décembre 2010[41].

WrestleMania XXVII se déroula le 3 avril 2011 à Atlanta, Géorgie, au Georgia Dome[42]. C'est le premier WrestleMania à avoir un guest host, en la personne de The Rock. C'est le dernier WrestleMania d'Edge, et par ailleurs, c'est lors de ce show qu'il effectue son dernier match à la WWE. Lors de sa confrontation face à Alberto Del Rio, il réussit la défense de sa ceinture de champion du monde poids lourds[43]. Également lors de ce spectacle, l'Undertaker bat Triple H dans un No Holds Barred Match pour porter sa série de victoire à 19[44]. Cody Rhodes remporte son tout premier match en 1 contre 1 à WrestleMania face à Rey Mysterio[45]. À noter aussi la victoire de Randy Orton sur CM Punk[46], et la participation de Stone Cold Steve Austin dans ce spectacle, occupant le poste d'arbitre spécial lors du match entre Jerry Lawler et Michael Cole, remporté par ce dernier grâce à une disqualification[47]. Le main event vit la victoire de The Miz sur John Cena à la suite d'une intervention du guest host, The Rock, qui a attaqué John Cena[48].

En 2013, 80 676 spectateurs ont assisté à WrestleMania 29 au MetLife Stadium devenant ainsi le PPV de catch le plus rentable de toute l'histoire.

WrestleMania XXVIII a lieu le 1er avril 2012 au Sun Life Stadium de Miami en Floride. Pour la première fois pour cet évènement, un match est prévu un an à l'avance : annoncé le lendemain de WrestleMania XXVII, lors du WWE Raw du 4 avril 2011, ce match oppose The Rock contre John Cena[49]. Daniel Bryan perd le World Heavyweight Championship contre Sheamus après seulement 18 secondes de combat, soit le 3e match le plus court de l'histoire du show. Kane défait Randy Orton dans un match simple.The Undertaker porte sa "Streak" à 20-0 en battant Triple H dans un Hell In A Cell Match arbitré par Shawn Michaels, ce match devient également le 3e match le plus long de l'histoire du show. Un tag team match oppose l'équipe de John Laurinaitis (David Otunga, Mark Henry, Drew McIntyre, Dolph Ziggler, Jack Swagger et The Miz) qui bat l'équipe de Theodore Long (Santino Marella, Kofi Kingston, R-Truth, Zack Ryder, The Great Khali et Booker T), offrant donc le poste de general manager de Raw et SmackDown à John Laurinaitis. CM Punk conserve le WWE Championship face à Chris Jericho. Kelly Kelly et Maria Menounos, animatrice télé, défont Eve Torres et Beth Phoenix. The Big Show gagne son premier match en solo à WrestleMania contre Cody Rhodes pour remporter l'Intercontinental Championship et devenir le 24e WWE Triple Crown Champion et le 12e WWE Grand Slam Champion. Enfin, le main event de la soirée voit la victoire de The Rock sur John Cena, devenant du même coup le 5e match le plus long de l'histoire du show à ce jour.

WrestleMania XXIX se déroula au MetLife Stadium, à East Rutherford, New Jersey, le 7 avril 2013. Dans le main-event du show, The Rock perd sa ceinture de la WWE au profit de John Cena, et prend sa veangeance sur sa défaite lors de l'édition précédente. The Undertaker bat CM Punk et rend hommage à son regrété manager Paul Bearer et porte sa "Streak" à 21-0.

Lors d'une conférence de presse la WWE a annoncé que WrestleMania XXX aura lieu au Mercedes Benz Super Dome à La Nouvelle-Orléans. Des catcheurs ayant fait la renommée de la WWE comme The Rock, Hulk Hogan et Stone Cold Steve Austin ont fait leur apparition durant ce show. Cette édition fut marquée dans un premier temps par la victoire de Cesaro dans un royal rumble dédié à la mémoire d'André le Géant. Le fait majeur de ce WrestlaMania fut la défaite de l'Undertaker face à Brock Lesnar, qui met fin à la Streak de l'Undertaker (21-1). Lors du main-event, Daniel Bryan remporte le WWE World Heavyweight Championship face au vainqueur du Royal Rumble 2014 Dave Batista et le champion Randy Orton.

Organisation[modifier | modifier le code]

Depuis ses débuts, WrestleMania se déroule dans des villes importantes, à travers les États-Unis. Plusieurs de ces spectacles ont lieu dans de grands stades sportifs ; ceux qui ont eu la plus grande affluence sont :

WrestleMania est centré autour des main event qui mettent en jeu le titre de WWE Championship et, depuis WrestleMania XIX, également le World Heavyweight Championship. L'ECW World Championship a été défendu une seule et unique fois, lors de WrestleMania XXIV. Le spectacle se compose entre autres de matchs pour d'autres titres, par exemple l'Intercontinental Championship ou bien de matchs qui comptent dans une feud.

Depuis 1993, le vainqueur du Royal Rumble, un Battle Royale de 30 catcheurs ayant lieu deux mois auparavant, reçoit un match de championnat face au champion de la WWE à WrestleMania. Avec l'introduction du World Heavyweight Championship en 2002, le vainqueur du Royal Rumble a le choix entre la ceinture WWE ou la ceinture World Heavyweight pour le match de championnat. Mais il a également une troisième option, lorsque la ECW est de retour en tant que brand ; toutefois, cette option est retirée en 2010 lors de la disparition de la ECW[59], bien que le gagnant du Royal Rumble ait toujours choisi le WWE Championship ou le World Heavyweight Championship pour son match.

Lors de WrestleMania 21, on voit l'apparition d'un nouveau type de match, le Money in the Bank Ladder match, un match à échelle comptant 6 à 10 participants selon des années. Le lutteur qui arrive à décrocher la mallette accrochée au-dessus du ring gagne un contrat garantissant un match de championnat pour le titre de son choix, au lieu et au moment désiré par le vainqueur, et ceci est valable pendant une année, le WrestleMania suivant inclus[60]. Depuis WrestleMania XXVII, ce match n'est plus effectué car la WWE a créé un pay per view spécial en juillet.

Commentateurs[modifier | modifier le code]

Lors des six premiers WrestleMania, Gorilla Monsoon et Jesse Ventura sont associés en tant que commentateur (excepté pour WrestleMania 2), le spectacle s'étant déroulé dans trois endroits différents en même temps, Monsoon le commentant à Rosemont (Illinois) avec Cathy Lee Crosby et Gene Okerlund, Vince McMahon commentant à New York avec Susan Saint James et Jesse Ventura commentant à Los Angeles avec Alfred Hayes et Cassandra Peterson (surnommée Elvira)[61]. Lors de WrestleMania IV, le duo composé de Jesse Ventura et Gorilla Monsoon est rejoint par Bob Uecker lors d'un seul et unique match, la Bataille Royale du début du spectacle[61]. Puis, pour WrestleMania VII et WrestleMania VIII, Gorilla Monsoon et Bobby Heenan deviennent commentateurs[61]. À WrestleMania IX, les commentateurs changent et c'est un trio qui se charge de l'animation, composé de Jim Ross, de Bobby Heenan, et de Randy Savage[61]. Pour WrestleMania X, WrestleMania XI, et WrestleMania XII, un nouveau duo est formé, Vince McMahon commente avec Jerry Lawler[61].

C'est lors de WrestleMania 13 que Jim Ross fait son retour en tant que commentateur à WrestleMania, quatre ans après son dernier WrestleMania commenté[61]. Il accompagne le duo Lawler - McMahon, déjà établi depuis WrestleMania X. Ils sont rejoints à la table des commentateurs par deux catcheurs, The Honky Tonk Man commentant le match pour le titre Intercontinental, et Shawn Michaels commentant le main event. Il s'agit du dernier WrestleMania commenté pour Vince McMahon. Lors de WrestleMania XIV, on revient à un duo, formé par Jerry Lawler et Jim Ross, pour les commentaires[61]. WrestleMania XV est le tout premier WrestleMania commenté par Michael Cole, aux côtés de Lawler. Ils sont cependant rejoints par Jim Ross pour commenter le main event[61]. À WrestleMania 2000, le duo Lawler - Ross est reformé pour commenter le spectacle[61]. Mais à WrestleMania X-Seven, Lawler est remplacé par Paul Heyman à la suite de son départ ; c'est le premier WrestleMania à ne pas comporter Jerry « The King » Lawler en tant que commentateur depuis WrestleMania IX[61]. Cependant, après le retour de Lawler dans la fédération, la paire Ross - Lawler est de nouveau sur le devant de la scène pour WrestleMania X8[61].

L'année 2003 est marquée par le Brand Extension, le duo Lawler - Ross commentant pour Raw, tandis que le duo composé de Tazz et Michael Cole commentant pour SmackDown!, lors de WrestleMania XIX[61]. Ces duos sont reconduits jusqu'à WrestleMania 22[61]. L'ajout de la ECW en tant que nouvelle émission rajoute un nouveau duo pour les commentaires à WrestleMania 23, Joey Styles et Tazz commentant pour la ECW, John Bradshaw Layfield prend la place de Tazz dans le duo de commentateurs de SmackDown!, qu'il forme avec Michael Cole, tandis que le duo commentant pour RAW est reconduit (Lawler et Ross)[61]. Pour WrestleMania XXIV, il n'y a qu'un changement, dans le duo de commentateurs de SmackDown!, John Bradshaw Layfield cède sa place à Jonathan Coachman, les deux autres duos n'ayant subi aucun changement[61].

WrestleMania XXV retrouve un trio de commentateurs formé de Lawler, Ross et Cole[62]. Mais c'est lors de WrestleMania XXVI que le plus gros changement est effectué, en effet, Jim Ross ne commente pas ce Wrestlemania, à la suite de sa paralysie faciale qui l'écarte de la fédération pendant un long moment. C'est la première fois depuis WrestleMania XIII que Jim Ross ne commente pas le spectacle. Finalement, le trio qui commente WrestleMania XXVI est composé de Jerry Lawler, Michael Cole et de Matt Striker[40].

Le duo ayant eu le plus de longévité est formé par Jim Ross et Jerry Lawler, qui ont été amenés à commenter ensemble WrestleMania à treize reprises (en comptant les fois où il y avait une personne avec eux pour former un trio). À eux deux, ils représentent 18 WrestleMania commentés, dont 13 en duo (ou trio pour certaines éditions).

Investissement des célébrités[modifier | modifier le code]

Au fil des années, WrestleMania a vu de nombreuses apparitions de célébrités, ces dernières ayant eu des niveaux d'investissement différents.

Mister T. participe à deux matchs à WrestleMania, lors de la 1re et de la 2e édition.

Le main event du tout premier WrestleMania comporte de nombreuses célébrités. L'annonceur de ring est un ancien manager de l'équipe des Yankees de New York, Billy Martin, le chronométreur est Liberace, et le special enforcer est Mohamed Ali[3]. Tandis que Mister T. participe au main event en tant que coéquipier d'Hulk Hogan[2].

Mike Tyson apparait à WrestleMania XIV en tant que special guest enforcer lors du match de championnat WWF entre Shawn Michaels et Stone Cold Steve Austin. Tyson fait le compte de trois et permet à Austin de remporter le titre[21].

Certaines célébrités ont accompagné des catcheurs sur le ring, comme Cyndi Lauper (pour Wendi Richter), Ozzy Osbourne (pour les British Bulldogs, équipe composée de Davey Boy Smith et du Dynamite Kid), Ice-T (pour The Godfather et D'Lo Brown), Alice Cooper (pour Jake « The Snake » Roberts), Pamela Anderson (pour Diesel), et Jenny McCarthy (pour Shawn Michaels)[3]. Lors de WrestleMania 23, Donald Trump fait sa 5e apparition à WrestleMania lorsqu'il est le manager de Bobby Lashley pour son match face à Umaga (ce dernier managé par Vince McMahon), où le manager perdant devait se faire raser le crâne[36].

WrestleMania est aussi le théâtre de nombreuses performances en live. Ray Charles, Aretha Franklin, Gladys Knight, Robert Goulet, Willie Nelson, Reba McEntire, Little Richard, The DX Band, Boyz II Men, Ashanti, Boys Choir of Harlem, Michelle Williams, John Legend, Nicole Scherzinger, et Fantasia Barrino ont tous chanté America The Beautiful avant le spectacle (excepté pour Goulet, qui a chanté « Ô Canada » à WrestleMania VI)[3]. Certains groupes ou artistes comme Motörhead, Limp Bizkit, Saliva, The DX Band, Run-D.M.C., Salt-n-Pepa, Ice-T, Drowning Pool et P.O.D. ont également joué la musique d'entrée de certains catcheurs en live. Triple H a vu son thème d'entrée joué quatre fois en live, par The DX Band, Motörhead (deux fois) et Drowning Pool[3].

Par moments, les célébrités ont parfois participé aux matchs. L'un des trois main event à WrestleMania 2 est une Bataille Royale à 20 catcheurs opposant plusieurs superstars de la National Football League (NFL) à plusieurs catcheurs, dont le vainqueur final, André The Giant[7]. Lawrence Taylor affronte Bam Bam Bigelow dans un match simple, match remporté par le joueur de la NFL après une descente de l'avant-bras de la seconde corde[7].

Mr. T a pris part, quant à lui, à deux matchs : le premier lors du premier WrestleMania où il fait équipe avec Hulk Hogan face à Roddy Piper et Paul Orndorff[2], suivi d'un match de boxe face à Roddy Piper. Mr. T a remporté les deux matchs, le second par disqualification de son adversaire[7]. Le boxeur professionnel Butterbean affronte Bart Gunn dans un « Brawl for All Boxing match » à WrestleMania XV. Buterbean met Gunn KO au bout de 23 secondes de combat[23]. The Big Show prend part à un Sumo contest contre le champion de sumo Tarō Akebono lors de WrestleMania 21[33]. Plus récemment, le Big Show affronte le boxeur professionnel poids welters, Floyd "Money" Mayweather, dans un match de catch lors de WrestleMania XXIV[38].

À WrestleMania XIV, WrestleMania XV, et WrestleMania 2000, Pete Rose participe à une courte feud face à Kane ayant à chaque fois pour fin Rose recevant un Chokeslam ou un Tombstone Piledriver de la part de Kane[21],[23],[24]. Pete Rose et William « The refrigerator » Perry (qui a participé à la bataille royale de WrestleMania 2[7]) ont été introduits au WWE Hall of Fame[3].

Lors de WrestleMania XXV, Mickey Rourke assiste au spectacle en tant que spectateur lors du handicap elimination match opposant Chris Jericho à trois légendes de la WWE. Après la victoire de Jericho, Rourke est appelé sur le ring par Jericho. Rourke lui assène un crochet du gauche directement dans sa mâchoire. Le spectacle comporte entre autres un mini-concert de Kid Rock, qui joue plusieurs chansons de son répertoire[38].

WrestleMania Axxess[modifier | modifier le code]

En 1999, la World Wrestling Federation tient son premier samedi pré-WrestleMania ; l'événement a lieu le 27 mars 1999. Il est connu sous le nom de « WrestleMania Rage Party » et est diffusé en live sur le réseau USA Network de 22 heures à 23 heures. Il se déroule au Pennsylvania Convention Center. L'idée de départ est : « ... to celebrate the final WrestleMania of the millenium... » (« pour célèbrer le WrestleMania final du millènaire »)[63],[64].

L'année suivante, la WWF organise le premier WrestleMania Axxess au Anaheim Convention Center, développant l'idée de fête du WrestleMania Rage Party. Il inclut des signatures d'autographes et d'autres activités, dont certaines ayant un rapport avec le WWE Hall of Fame. Il y a aussi une activité qui permet aux fans d'entrer sur un ring de catch, ou de s'imaginer commentateur d'un match de catch[65]. En 2001, WrestleMania Axxess se déroule au Reliant Hall où de nombreuses nouvelles activités font leur apparition, les visiteurs pouvant acheter des produits dérivés, ou bien voir des véhicules de la WWE[66]. En 2002, WrestleMania Axxess est étendu sur 3 journées, du 14 mars 2002 au 16 mars 2002, et organisé lors du Canadian National Exhibition. Il inclut plusieurs séances d'autographes, ainsi que des sessions de questions - réponses avec les catcheurs de la WWF[67],[68].

Historique de WrestleMania[modifier | modifier le code]

Événement Date Ville Lieu Main Event Spectateurs
WrestleMania 31 mars 1985 New York, New York Madison Square Garden Hulk Hogan et Mr. T vs. Roddy Piper et Paul Orndorff 19 121
WrestleMania 2 7 avril 1986 Los Angeles, Californie
Rosemont, Illinois
Uniondale, New York
LA Memorial Sports Arena
Rosemont Horizon
Nassau Coliseum
Hulk Hogan (c) vs. King Kong Bundy dans un Steel Cage match pour le Championnat de la WWF[note 1]
Davey Boy Smith et Dynamite Kid vs. Greg Valentine et Brutus Beefcake pour le WWF Tag Team Championship[note 1]
Mister T. vs Roddy Piper dans un match de boxe[note 1]
40 085
WrestleMania III 29 mars 1987 Détroit, Michigan Pontiac Silverdome Hulk Hogan (c) vs. André the Giant pour le Championnat de la WWF 93 173
WrestleMania IV 27 mars 1988 Atlantic City, New Jersey Trump Plaza Ted Dibiase vs. Randy Savage pour déterminer le nouveau Champion de la WWF (finale d'un tournoi) 18 165
WrestleMania V 2 avril 1989 Randy Savage (c) vs. Hulk Hogan pour le Championnat de la WWF 20 369
WrestleMania VI 1er avril 1990 Toronto, Ontario, Canada Skydome Hulk Hogan vs. Ultimate Warrior pour les Championnats WWF et Intercontinental 67 678
WrestleMania VII 24 mars 1991 Los Angeles, Californie LA Memorial Sports Arena Sgt. Slaughter (c) vs. Hulk Hogan pour le Championnat de la WWF 16 158
WrestleMania VIII 5 avril 1992 Indianapolis, Indiana Hoosier Dome Hulk Hogan vs. Sid Justice 62 167
WrestleMania IX 4 avril 1993 Las Vegas, Nevada Caesars Palace Bret Hart (c) vs. Yokozuna pour le Championnat de la WWF
Yokozuna (c) vs. Hulk Hogan pour le Championnat de la WWF
[note 2]
18 065
WrestleMania X 20 mars 1994 New York, New York Madison Square Garden Yokozuna (c) vs. Bret Hart pour le Championnat de la WWF 19 444
WrestleMania XI 2 avril 1995 Hartford, Connecticut Hartford Civic Center Lawrence Taylor vs. Bam Bam Bigelow 16 305
WrestleMania XII 31 mars 1996 Anaheim, Californie Arrowhead Pond Bret Hart (c) vs. Shawn Michaels dans un Iron Man match de 60 minutes pour le Championnat de la WWF 18 853
WrestleMania 13 23 mars 1997 Chicago, Illinois Rosemont Horizon Sycho Sid (c) vs. The Undertaker dans un No Disqualification match pour le Championnat de la WWF 18 197
WrestleMania XIV 29 mars 1998 Boston, Massachusetts FleetCenter Shawn Michaels (c) vs. Steve Austin pour le Championnat de la WWF 19 028
WrestleMania XV 28 mars 1999 Philadelphie, Pennsylvanie First Union Center The Rock (c) vs. Steve Austin dans un No Disqualification match pour le Championnat de la WWF 20 276
WrestleMania XVI 2 avril 2000 Anaheim, Californie Arrowhead Pond Triple H (c) vs. Mick Foley vs. Big Show vs. The Rock dans un Fatal 4 Way Elimination match pour le Championnat de la WWF 19 776
WrestleMania X-Seven 1er avril 2001 Houston, Texas Reliant Astrodome The Rock (c) vs. Steve Austin dans un No Disqualification match pour le Championnat de la WWF 67 925
WrestleMania X8 17 mars 2002 Toronto, Ontario, Canada SkyDome Chris Jericho (c) vs. Triple H pour le Championnat Incontesté 68 237
WrestleMania XIX 30 mars 2003 Seattle, Washington Safeco Field Kurt Angle (c) vs. Brock Lesnar pour le Championnat de la WWE 54 097
WrestleMania XX 14 mars 2004 New York, New York Madison Square Garden Triple H (c) vs. Chris Benoit vs. Shawn Michaels pour le Championnat du Monde poids-lourds 20 000
WrestleMania 21 3 avril 2005 Los Angeles, Californie Staples Center Triple H (c) vs. Batista pour le Championnat du Monde poids-lourds 20 193
WrestleMania 22 2 avril 2006 Chicago, Illinois Allstate Arena John Cena (c) vs. Triple H pour le Championnat de la WWE 17 159
WrestleMania 23 1er avril 2007 Détroit, Michigan Ford Field John Cena (c) vs. Shawn Michaels pour le Championnat de la WWE 80 103
WrestleMania XXIV 30 mars 2008 Orlando, Floride Citrus Bowl Edge (c) vs. The Undertaker pour le Championnat du Monde poids-lourds 74 635
WrestleMania XXV 5 avril 2009 Houston, Texas Reliant Stadium Triple H (c) vs. Randy Orton pour le Championnat de la WWE 72 744
WrestleMania XXVI 28 mars 2010 Glendale, Arizona University of Phoenix Stadium The Undertaker vs. Shawn Michaels dans un Streak vs Career match, sans disqualification ni décompte à l'extérieur 72 219
WrestleMania XXVII 3 avril 2011 Atlanta, Géorgie Georgia Dome The Miz (c) vs. John Cena pour le Championnat de la WWE 71 617
WrestleMania XXVIII 1er avril 2012 Miami, Floride Sun Life Stadium John Cena vs. The Rock 78 363
WrestleMania 29 7 avril 2013 East Rutherford, New Jersey MetLife Stadium The Rock (c) vs. John Cena pour le Championnat de la WWE 80 676
WrestleMania XXX 6 avril 2014 Nouvelle-Orléans, Louisiane Mercedes-Benz Superdome Randy Orton (c) vs. Batista vs. Daniel Bryan pour le WWE Undisputed World Heavyweight Championship dans un Triple Threat match 75 167
WrestleMania XXXI 29 mars 2015 Santa Clara, Californie Levi's Stadium[69]

Statistiques de WrestleMania[modifier | modifier le code]

Vidéos et médias[modifier | modifier le code]

Au fur et à mesure des années, plusieurs cassettes vidéo (VHS) et DVD ont été réalisés au sujet de WrestleMania.

  • En 1994, une cassette vidéo intitulée The History of WrestleMania I-IXa été éditée, puis rééditée en format DVD en 2004.
  • En 1997, un coffret de 13 cassettes VHS comprenant les 13 premiers WrestleMania a été édité.
  • En 1998, un coffret de 14 cassettes VHS intitulé WrestleMania: The Legacy comprenant les 14 premiers WrestleMania a été édité. En 1999, il est réédité afin d'y incorporer WrestleMania XV[72].
  • En 2005, un coffret de 21 DVD intitulé WrestleMania: The Complete Anthology comprenant les 21 premiers WrestleMania 1 à 21 a été édité. Il est réédité en 2006 afin d'y incorporer WrestleMania 22.
  • En 2007, pour commémorer la 20e édition du show, la WWE réalise un DVD spécial Championship Edition de WrestleMania III[73].
  • En 2011, sort le DVD The True Story Of Wrestlemania qui contient 3 disques, comprenant un documentaire sur les coulisses et l'histoire de chaque édition

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Basil V. Devito et Joe Layden, WWF WrestleMania : The Official Insider's Story, HarperCollins Publishers,‎ 2001, 204 p. (ISBN 0-0071-0667-X)

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c WrestleMania 2 se déroulant dans trois endroits différents, il y a eu trois main event, un dans chaque salle.
  2. Le main event officiel était en réalité l'opposition entre Bret Hart et Yokozuna, mais un match de dernière minute fut programmé, il s'agit de l'opposition entre Hulk Hogan et Yokozuna. Ce qui eut pour effet de transformer ce match en main event officiel.
  1. (en) « Chiffre d'affaires de WrestleMania XXIV », sur www.411mania.com (consulté le 17/12/2010)
  2. a, b, c et d (en) « Résultats WrestleMania I », sur SLAM! Sports (consulté le 17/12/2010)
  3. a, b, c, d, e et f (en) « Toutes les célébrités qui ont participé à WrestleMania », sur prowrestling.about.com (consulté le 27/12/2010)
  4. (en) « Tous les résultats de WrestleMania année par année », sur prowrestling.about.com (consulté le 17/12/2010)
  5. a, b et c (en) « Affluence WrestleMania III », sur SLAM! Sports (consulté le 17/12/2010)
  6. (en) « Record d'affluence battu par le NBA All-Star Game 2010 », sur sports.espn.go.com (consulté le 17/12/2010)
  7. a, b, c, d et e (en) « Résultats WrestleMania 2 », sur SLAM! Sports (consulté le 15/12/2010)
  8. (en) « Résultats WrestleMania IV », sur SLAM! Sports (consulté le 22/12/2010)
  9. (en) « Résultats WrestleMania V », sur SLAM! Sports (consulté le 22/12/2010)
  10. (en) « Résultats WrestleMania VI », sur SLAM! Sports (consulté le 16/12/2010)
  11. (en) « Résultats WrestleMania VII », sur SLAM! Sports (consulté le 16/12/2010)
  12. (en) « La streak de l'Undertaker classée 7e du Daily Mirror », sur www.wrestlingnewsworld.com (consulté le 16/12/2010)
  13. (en) « Résultats WrestleMania VIII », sur SLAM! Sports (consulté le 16/12/2010)
  14. (en) « Résultats WrestleMania IX », sur SLAM! Sports (consulté le 16/12/2010)
  15. (en) « Résultats WrestleMania X », sur SLAM! Sports (consulté le 16/12/2010)
  16. a et b (en) « Matchs de l'année de 1972 à 2007 », sur www.100megsfree4.com (consulté le 17/12/2010)
  17. (en) « Liste des matchs 5 étoiles selon le Wrestling Observer Newsletter », sur starratingslist.blogspot.com (consulté le 17/12/2010)
  18. (en) « Résultats WrestleMania XI », sur SLAM! Sports (consulté le 17/12/2010)
  19. (en) « Résultats WrestleMania XII », sur SLAM! Sports (consulté le 17/12/2010)
  20. (en) « Résultats WrestleMania XIII », sur SLAM! Sports (consulté le 17/12/2010)
  21. a, b et c (en) « Résultats WrestleMania XIV », sur SLAM! Sports (consulté le 17/12/2010)
  22. (en) « Attitude Era - Explications », sur www.retrojunk.com (consulté le 17/12/2010)
  23. a, b et c (en) « Résultats WrestleMania XV », sur SLAM! Sports (consulté le 17/12/2010)
  24. a et b (en) « Résultats WrestleMania 2000 », sur SLAM! Sports (consulté le 20/12/2010)
  25. (en) « Résultats WrestleMania X-seven », sur SLAM! Sports (consulté le 20/12/2010)
  26. « Histoire du Monday Night War », sur www.willywrestlefest.fr (consulté le 20/12/2010)
  27. (en) « La WWF change de nom », sur SLAM! Sports (consulté le 20/12/2010)
  28. (en) « Résultats WrestleMania X8 », sur SLAM! Sports (consulté le 20/12/2010)
  29. (en) « Résultats WrestleMania XIX », sur SLAM! Sports (consulté le 20/12/2010)
  30. (en) « Résultats WrestleMania XX », sur SLAM! Sports (consulté le 20/12/2010)
  31. « Réapparition du WWE Hall of Fame », sur SLAM! Sports (consulté le 21/12/2010)
  32. a, b, c et d « Historique du Money in the Bank Ladder match », sur catch-americain.wifeo.com (consulté le 21/12/2010)
  33. a et b (en) « Résultats WrestleMania 21 », sur SLAM! Sports (consulté le 20/12/2010)
  34. (en) « Résultats WrestleMania 21 », sur SLAM! Sports (consulté le 21/12/2010)
  35. (en) « Résultats WrestleMania 22 », sur SLAM! Sports (consulté le 21/12/2010)
  36. a et b (en) « Résultats WrestleMania 23 », sur SLAM! Sports (consulté le 21/12/2010)
  37. « Records de WrestleMania », sur prowrestling.about.com (consulté le 21/12/2010)
  38. a, b, c et d (en) « Résultats WrestleMania XXIV », sur SLAM! Sports (consulté le 27/12/2010)
  39. (en) « Historique du WWE World Heavyweight Championship », sur WWE (consulté le 24 août 2009)
  40. a et b (en) « Résultats WrestleMania XXVI », sur SLAM! Sports (consulté le 23/12/2010)
  41. « RAW du 13/12/2010 - Résultats Slammy Awards 2010 »
  42. (en) « WrestleMania à Atlanta », sur WWE (consulté le 5 mai 2010)
  43. (en) « WrestleMania 27 : Edge vs Alberto Del Rio », sur WWE (consulté le 3 avril 2011)
  44. (en) « WrestleMania 27 : Triple H vs Undertaker », sur WWE (consulté le 3 avril 2011)
  45. (en) « WrestleMania 27 : Cody Rhodes vs Rey Mysterio », sur WWE (consulté le 3 avril 2011)
  46. (en) « WrestleMania 27 : Randy Orton vs CM Punk », sur WWE (consulté le 3 avril 2011)
  47. (en) « WrestleMania 27 : Jerry Lawler vs Michael Cole », sur WWE (consulté le 3 avril 2011)
  48. (en) « WrestleMania 27 : The Miz vs John Cena », sur WWE (consulté le 3 avril 2011)
  49. (en) « WrestleMania 28 : The Rock vs John Cena », sur WWE (consulté le 28 avril 2011)
  50. (en) « Affluence Wrestlemania 23 », sur corporate.wwe.com (consulté le 14/12/2010)
  51. (en) « Affluence Wrestlemania XXIV », sur corporate.wwe.com (consulté le 14/12/2010)
  52. (en) « Affluence WrestleMania XXV », sur corporate.wwe.com (consulté le 14/12/2010)
  53. (en) « Affluence WrestleMania XXVI », sur corporate.wwe.com (consulté le 14/12/2010)
  54. (en) « Affluence WrestleMania X8 », sur SLAM! Sports (consulté le 14/12/2010)
  55. (en) « Affluence WrestleMania X-seven », sur SLAM! Sports (consulté le 14/12/2010)
  56. (en) « Affluence WrestleMania VI », sur SLAM! Sports (consulté le 14/12/2010)
  57. (en) « Affluence WrestleMania VIII », sur SLAM! Sports (consulté le 14/12/2010)
  58. (en) « Affluence WrestleMania XIX », sur SLAM! Sports (consulté le 14/12/2010)
  59. (en) Brett Hoffman, « Tickets punched for WrestleMania », WWE,‎ 05/02/2007 (consulté le 05/12/2007)
  60. (en) « Résultats : Money in the Bank ladder match », World Wrestling Entertainment,‎ 30/03/2008 (consulté le 23/05/2008)
  61. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k, l, m, n et o « Tous les commentateurs de WrestleMania année par année - I à XXIV », sur www.info-luttequebec.com (consulté le 04/01/2011)
  62. « Commentateurs de WrestleMania XXV - Résultats complémentaires », sur www.info-luttequebec.com (consulté le 04/01/2011)
  63. (en) « WrestleMania en live sur USA Network de 10:00 p.m. à 11:00 p.m. », sur findarticles.com, World Wrestling Entertainment (consulté le 28/12/2010)
  64. (en) « WrestleMania XV Facts/Stats », sur WWE.com (consulté le 28/12/2010)
  65. (en) Greg Oliver, « Fans get Axxess to WWF stars », sur SLAM! Sports,‎ 01/04/2000 (consulté le 28/12/2010)
  66. (en) Greg Oliver, « Access improved at WWF Fan Axxcess », sur SLAM! Sports,‎ 31/03/2001 (consulté le 28/12/2010)
  67. (en) « WrestleMania X-8 to be held at Toronto's SkyDome on March 17, 2002 », sur Corporate.WWE.com,‎ 03/09/2003 (consulté le 28/12/2010)
  68. (en) Jon Powell, « Axxess ends with a whimper not a bang », sur SLAM! Sports,‎ 17/03/2002 (consulté le 28/12/2010)
  69. (en) « WWE: The location of Wrestlemania XXXI in 2015 revealed », sur Examiner.com
  70. a et b (en) « WrestleMania Win-Loss Records », sur Online World of Wrestling (consulté le 29 août 2009)
  71. (en) « WWE Past PPV History - Wrestlemania », sur The Wrestling News Page (consulté le 29 août 2009)
  72. (en) « VHS - WrestleMania : The Legacy », sur www.zimbio.com (consulté le 03/01/2011)
  73. (en) « DVD spécial - Championship Edition », sur www.tombstonemedia.com (consulté le 03/01/2011)

Autres sources[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :