Kofi Kingston

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Kofi Sarkodie-Mensah

Description de cette image, également commentée ci-après

Kofi Kingston en 2010

Données générales
Nom complet Kofi Sarkodie-Mensah
Nom de ring Kofi Nahaje Kingston
Kofi Kingston
Nationalité Drapeau du Ghana Ghana
Né(e) le 14 août 1981 (33 ans),
Drapeau du Ghana Ghana
Taille 1,83 m (6 0)[1]
Poids 96 kg (211 lb)[1]
Catcheur (ou catcheuse) en activité
Fédération(s) World Wrestling Entertainment
Entraîné(e) par Chaotic Wrestling
Wladek Kowalski
OVW staff
FCW staff
DSW staff
Carrière pro. 4 juin 2006aujourd'hui

Kofi Sarkodie-Mensah (né le 14 août 1981 au Ghana[2]) est un catcheur ghanéen. Il travaille actuellement à la World Wrestling Entertainment sous le nom de Kofi Kingston.

Mensah débute sa carrière à la World Wrestling Entertainment en 2006, à la Ohio Valley Wrestling. Il effectue ses débuts télévisés en tant que Kofi Kingston en 2007. Bien qu'il soit d'origine ghanéenne, Mensah a longtemps été présenté comme jamaïcain, pour des raisons exclusivement commerciales selon la BBC qui explique : "La plupart des fans de catch n'ont jamais entendu parler du Ghana, et la WWE a donc décidé que les fans seraient plus enclins à soutenir un catcheur venu du pays de Bob Marley et du reggae[3]". Il avouera plus tard être ghanéen. Kingston est également connu pour ses multiples règnes de champion Intercontinental de la WWE, avec quatre règnes à son actif.

Il a également été trois fois champion des États-Unis de la WWE, deux fois champion par équipes de la WWE avec Evan Bourne puis avec R-Truth et une fois champion du Monde par équipes de la WWE avec CM Punk.

Carrière[modifier | modifier le code]

Débuts (2006)[modifier | modifier le code]

Il débute sa carrière en 2006 en Nouvelle-Angleterre sous le nom Kofi Nahaje Kingston. Il a lutté dans de petites fédérations indépendantes telles que la National Wrestling Alliance - New England, Millenium Wrestling Federation, New England Championship Wrestling, Eastern Wrestling Alliance, Chaotic Wrestling.

World Wrestling Entertainment (2006-…)[modifier | modifier le code]

Ohio Valley Wrestling (2006-2008)[modifier | modifier le code]

En septembre 2006, il signe à la World Wrestling Entertainment, et il est envoyé à la Ohio Valley Wrestling où il travaille sous le nom de Kofi Kingston. Il passe ensuite à la Deep South Wrestling et à la Florida Championship Wrestling. En 2007, il fait des Dark matches et les gagne tous. Il a battu entre autres The Miz, Trevor Murdoch et Steven Richards. À la FCW, il fait équipe avec Harry Smith (le fils de British Bulldog) ; ensemble, ils forment alors la Commonwealth Connection.

Débuts, Intercontinental Champion et World Tag Team Champion (2008-2009)[modifier | modifier le code]

Kofi débute le 22 janvier 2008 lors de ECW on Sci Fi contre le lutteur local David Owen et le bat. Il commence ensuite une série de victoires où il s'oppose notamment à Rob Echo ou Domino. Il connaitra sa première défaite face à Shelton Benjamin qui mettra fin à une série de 50 victoires consécutives, c'est ainsi que sa première rivalité débutera, elle se finit enfin le 24 juin 2008 sur un ECW Extreme Rules match qu'il gagne. Il fera équipe avec Evan Bourne/Matt Sydal pour les début d'Evan Bourne face à Shelton Benjamin et Mike Knox, match qu'ils remporteront

Kingston en tant que Intercontinental Champion en 2008.
Kofi Kingston en 2008.

Kofi Kingston fut envoyé à Raw à l'occasion du draft du 24 juin 2008[4]. Lors de Night of Champions, il est l'adversaire surprise de Chris Jericho. Après une intervention de dernière minute de Shawn Michaels, il exécute son Trouble in Paradise sur Jericho et remporte le WWE Intercontinental Championship[5]. Le lendemain à Raw, il conserve son titre face à Chris Jericho[6]. Au SummerSlam 2008, il perd son titre au profit de Santino Marella dans un Mixed Match (Winner takes all) dans lequel il faisait équipe avec Mickie James, laquelle a également perdu son titre féminin au profit de la partenaire de Marella, Beth Phoenix[7]. Le 25 août à Raw, il a l'occasion de regagner son titre, mais perd le match qui l'opposait à Santino Marella à cause d'une intervention de Beth Phoenix. Lors du Raw du 27 octobre il remporte le World Tag Team Championship avec CM Punk contre Cody Rhodes et Ted DiBiase. Lors des Survivor Series 2008, il est dans la Team Batista qui s'est fait battre par la Team Orton. Dans un Gala à Hamilton au Canada, il perd son titre de champion du monde par équipe contre John Morrison et The Miz. Le 24 novembre à Raw, il bat Kane par disqualification dans un tournoi pour déterminer le challenger au WWE Intercontinental Championship détenu par William Regal. Lors du Raw du 8 décembre, il perd contre Rey Mysterio en 1/2 finale du tournoi.

Le 26 janvier à Raw il bat Kane et se qualifie pour le Elimination Chamber Match pour le World Heavyweight Championship à No Way Out 2009 mais lors de l'évènement il est agressé par Edge avant d'entrer sur le ring[8]. Lors du Raw du 9 mars il fait son retour, où il gagne le soir même face à Chris Jericho et il se qualifie pour le Money in the Bank en compagnie de CM Punk, Mark Henry, MVP, Shelton Benjamin, Kane, Christian et Finlay. Ce sera son premier Money in the Bank et son deuxième WrestleMania. À WrestleMania XXV il participe au Money in the Bank Ladder Match qui est remporté par CM Punk[9].

United States Champion (2009-2010)[modifier | modifier le code]

Le 25 mai 2009 à Raw, il devient challenger au WWE United States Championship en battant Matt Hardy et William Regal. Lors du Raw du 1er juin, il bat MVP et remporte le titre[10]. Lors de Extreme Rules 2009, il conserve son titre face à MVP, Matt Hardy et William Regal dans un Fatal-Four-Way Match[11]. Le 13 juin lors d'un show non-diffusé à Nîmes, il conserve son titre face à Matt Hardy. Lors de Night of Champions 2009, il conserve son titre contre MVP, Primo, Jack Swagger, Carlito et The Miz[12]. À Raw, le 17 août, il conserve son titre contre Carlito ainsi que le 31 août contre Carlito, The Miz et Jack Swagger. Il défend avec succès son titre à Breaking Point 2009 face à The Miz et à Hell in a Cell 2009 face au même adversaire et à Jack Swagger. Mais The Miz finit par remporter la ceinture le lendemain.

Lors de Raw, le 12 octobre il bat Evan Bourne et se qualifie dans la Team Raw à Bragging Rights. Lors de Bragging Rights son équipe perd face à celle de SmackDown après une trahison du Big Show qui lui porte un Chokeslam. Peu après, il attaque The Legacy afin que John Cena gagne le WWE Championship. Le 26 octobre, à Raw, il se fait attaquer par Randy Orton. Plus tard dans la soirée, il détruit la nouvelle voiture d'Orton. Le 2 novembre, il se bat contre Randy Orton, mais suite à une intervention de The Legacy, les managers de cette soirée Ozzy Osbourne et Sharon Osbourne décidèrent d'organiser un 6-Man Tag Team Match, avec MVP & Mark Henry, match qu'ils remportent. Directement donc en rivalité avec Randy Orton, il est le capitaine de l'équipe pour les Survivor Series (2009) où son équipe défait celle d'Orton. Il reste le seul membre contre CM Punk et Randy Orton, mais parvient à remporter le match en éliminant les deux d'affilée en 6 secondes. À TLC 2009, il perd contre Orton après avoir reçu un Punt Kick sur le bras et un RKO.

Lors de Raw du 4 janvier 2010, il perd face à Randy Orton en se prenant un RKO. Lors de Raw du 18 janvier 2010 lui et John Cena battent la Legacy . Lors du Raw du 25 janvier 2010, il bat The Miz. Le 31 janvier, il participe au Royal Rumble 2010, où il entre 27e, mais est éliminé au bout de 2:50 par John Cena. Lors du Raw du 1er février, il se qualifie pour l'Elimination Chamber match pour le WWE Championship qui aura lieu lors de l'Elimination Chamber 2010 en battant le Big Show par disqualification. Il perd face à Ted Dibiase lors du Raw du 15 février 2010. À Elimination Chamber il se fait éliminer par Sheamus. Il fait équipe avec Yoshi Tatsu et Evan Bourne lors du Raw du 22 février 2010 et ou ils battent la Legacy. Lors du Raw du 22 mars, il se qualifie pour être le dixième participant du Money in the Bank Ladder Match à WrestleMania XXVI en battant Vladimir Kozlov. Il n'a pas décroché la mallette car c'est Jack Swagger qui le remporte.

Intercontinental Champion puis United States Champion (2010-2011)[modifier | modifier le code]

Lord du draft à Raw le 26 avril 2010, il est drafté à SmackDown où, pour son 1er match, il bat Chris Jericho. Deux semaines plus tard, lors de la finale pour déterminer le nouveau champion intercontinental (il avait battu Dolph Ziggler lors du premier tour la semaine précédente), il bat Christian pour remporter le titre, qui lui est retiré aussitôt (sa victoire est annulée) sur ordre de Vince McMahon pour être remis à l'ancien champion, Drew McIntyre. Kingston entre en rivalité avec ce dernier, qu'il bat lors de Over the Limit (2010) pour remporter le titre pour la seconde fois. Il le conservera contre McIntyre à 4-Way Finale, il devient le pro de NXT assigné à Michael McGillicuty et participe sans succès au Money in the Bank Ladder Match de SmackDown lors de Money in the Bank remporté par Kane.

Lors du SmackDown du 30 juillet, il perd contre Dolph Ziggler par disqualification en refusant d'écouter l'arbitre. Après le match il le passe à tabac. Néanmoins, Dolph Ziggler gagne un match de championnat. Lors du SmackDown du 6 août il perd son WWE Intercontinental Championship face à Dolph Ziggler à cause de Vickie Guerrero et le re-passe à tabac. Il a son match revanche contre ce dernier à SummerSlam 2010, match qui se termine en No-Contest suite à l'intervention de The Nexus. Il tente par deux fois de regagner la ceinture, mais Ziggler parvient à garder le titre grâce aux interventions de Vickie Guerrero : le 20 août, elle le fait perdre par disqualification en intervenant, et la semaine suivante, alors qu'une disqualification de Ziggler aurait permis le changement de titre, elle fait perdre Ziggler par décompte à l'extérieur. Theodore Long annonce donc un ultime match à Night of Champions 2010, avec pour stipulation que si Ziggler perd par disqualification ou par décompte à l'extérieur il perdrait le titre mais Kingston perd le match.

Lors du SmackDown du 15 octobre, il bat Drew McIntyre et intègre la Team SmackDown pour le match par élimination de Bragging Rights, où malgré son élimination son équipe l'emporte sur celle de Raw. Lors de Survivor Series, l'équipe de Rey Mysterio à laquelle il appartient l'emporte sur celle de Alberto Del Rio. Lors de TLC: Tables, Ladders and Chairs il participe à un Triple Threat Ladder Match pour le titre intercontinental contre Jack Swagger et Ziggler, qui l'emporte. Lors du SmackDown suivant, Ziggler conserve une nouvelle fois son titre contre Kingston et Swagger. Lors du premier SmackDown de 2011, le 5 janvier (diffusé le 7), il bat Ziggler pour remporter une nouvelle fois le titre intercontinental, et défend avec succès sa ceinture juste après sur ordre de Vickie Guerrero. Le 4 février, il perd contre McIntyre suite à une distraction d'Alberto Del Rio et ne participe pas au Elimination Chamber. Lors de Elimination Chamber 2011, il perd contre Del Rio dans un No-Title Match.

Lors du SmackDown du 25 mars, il perd son titre contre Wade Barrett et tentera de le récupérer à SmackDown le 1er avril en le battant par disqualification. Il remplace Vladimir Kozlov pour son match suite à son agression. Lors de Wrestlemania XXVII, lui, Santino Marella, Kane et Big Show battent The Corre. Lors du SmackDown du 1er et du 22 avril, il perd contre Wade Barrett et ne remporte pas l'Intercontinental Championship.

Le 24 avril 2011, lors du Draft annuel de la WWE, il est drafté vers Raw. Lors d'Extreme Rules, il bat Sheamus dans un Tables Match et remporte le WWE United States Championship. Le 9 mai à Raw, il conserve son titre contre Jack Swagger. Il perd son titre face à Dolph Ziggler à Capitol Punishment. Lors du Raw du 20 juin, il bat Dolph Ziggler dans un Two Out of Three Falls Match par disqualification et ne remporte pas le titre. Lors de Money in the Bank (2011), il ne remporte pas le MITB de Raw suite à la victoire d'Alberto Del Rio. Le lendemain à Raw, un tournoi est organisé pour déterminer le nouveau WWE Champion. Il bat Alberto Del Rio et arrive au deuxième tour où il est éliminé par The Miz. Lors de SummerSlam (2011), il fait équipe avec Rey Mysterio et John Morrison et bat The Miz, Alberto Del Rio et R-Truth.

Air Boom, alliance avec R-Truth et double Tag Team Champion (2011-2012)[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Air Boom.

Lors du Raw du 15 août, il bat David Otunga et Michael McGillicutty avec Evan Bourne. Le 22 août à Raw, il fait de nouveau équipe avec Evan Bourne et remportent les WWE Tag Team Championship. La semaine suivante à Raw, ils battent les anciens champions et conservent leurs titres, l'équipe s'appelle désormais Air Boom. À Night of Champions (2011), ils battent et conservent leurs titres par disqualification contre The Miz et R-Truth. Lors de Hell in a Cell, ils battent Dolph Ziggler et Jack Swagger pour conserver leurs titres. Lors de Vengeance (2011), ils battent de nouveau Dolph Ziggler et Jack Swagger et conservent leurs titres. Lors du 1er Novembre, son partenaire Evan Bourne est suspendu pendant 30 jours. Lors des Survivor Series 2011, il est dans la Team Orton qui perd face la Team Barrett.

Lors de TLC (2011), ils conservent leurs titres contre Primo et Epico. Lors d'un house show de la WWE à Oakland, Californie, ils perdent les titres contre Epico et Primo. Lors du Raw du 16 janvier 2012, ils perdent contre Epico et Primo et ne récupèrent pas les titres.

Il affronte CM Punk, The Miz, R-Truth, Chris Jericho et Dolph Ziggler dans un Elimination Chamber Match pour le WWE Championship lors d'Elimination Chamber (2012) où CM Punk conserve son titre.

Lors du Raw du 20 février, il fait équipe avec R-Truth et bat Epico et Primo dans un No Title Match. Puis plus tard dans la soirée il perd un 10-Man Battle Royal pour devenir l'aspirant au WWE Championship. Lors du Raw du 27 février, il perd pour les WWE Tag Team Championship avec R-Truth contre Jack Swagger et Dolph Ziggler, et Primo et Epico qui conservent leurs titres. Lors de WrestleMania XXVIII la Team Long, dont il fait partie, perd contre la team de John Laurinaitis. Lors du Raw du 2 avril 2012, il bat Cody Rhodes. Lors du Raw du 30 avril en équipe avec R-Truth, ils battent Epico et Primo et deviennent les nouveaux Champions par équipe. Ils perdent leur titre lors de Night of Champions contre Kane et Daniel Bryan. Lors du Raw du 17 septembre, R-Truth et lui perdent contre Daniel Bryan et Kane et ne remporte pas les WWE Tag Team Championship. Après cet échec, l'équipe se dissout.

Intercontinental Champion, United States Champion et blessure (2012-2013)[modifier | modifier le code]

Lors du WWE Main Event du 16 octobre 2012, il devient pour la 4e fois de sa carrière champion intercontinental en battant The Miz. À Hell in a Cell, il bat The Miz et conserve son titre. Lors du Raw du 29 octobre il bat Antonio Cesaro par disqualification. Lors du Smackdown du 23 novembre, il bat Damien Sandow et conserve son titre. Lors de TLC, il défendra son titre contre Wade Barrett Lors du Raw du 3 décembre, il perd contre Antonio Cesaro dans un match qui comprenait également R-Truth et Wade Barrett et ne remporte pas le WWE United States Championship. Lors de Tables, Ladders and Chairs (2012), il bat Wade Barrett et conserve son titre. Lors du Raw du 31 décembre, il perd contre Wade Barrett et perd son titre. Lors du Royal Rumble 2013, il participe à un Royal Rumble Match qui est remporté par John Cena.

Lors de RAW du 15 avril, il bat Antonio Cesaro et devient le Champion des États-Unis. Lors du Raw du 6 mai, il perd avec The Usos face à The Shield. Lors de Extreme Rules (2013), il perd son WWE United States Championship face à Dean Ambrose. Lors de Smackdown du 31 mai, il perd face à Ryback, qui le blesse à la fin de leur match en lui infligeant trois Powerbomb à travers trois tables différentes.

Diverses rivalités (2013-...)[modifier | modifier le code]

Il effectue son retour à Raw le 5 août en battant Fandango. Lors du SmackDown du 9 août, Fandango parvient à prendre sa revanche en le battant. Le 12 aout à Raw, il se fait battre par Alberto Del Rio. Lors du SmackDown du 6 septembre, il gagne face à Curtis Axel. Lors du Raw du 9 septembre, il bat Curtis Axel par disqualification. Lors de Night of Champions, il perd contre Curtis Axel et ne remporte pas le Intercontinental Championship. Le 30 septembre à Raw, il bat Fandango. Le 4 octobre à Smackdown, il bat Big E Langston. Lors de Battleground (2013), il perd face à Bray Wyatt. Lors de Hell in a Cell, il perd face à Damien Sandow. Le 18 Novembre à RAW, il participe à un match par équipe avec The Miz face à The Real Americans match qu'il perd car le Miz le trahi en refusant de faire le changement. Lors de Survivor Series, il perd face à The Miz. Lors de TLC, il bat The Miz.

Lors du RAW du 23 Décembre, il perd face à Ryback. Lors de RAW du 13 janvier 2014, il bat Randy Orton. Lors du SmackDown du 24 janvier, il bat Fandango. Lors de RAW du 27 janvier, il perd face à Alberto Del Rio. Lors de Smackdown du 31 janvier, il bat Damien Sandow. Lors de Smackdown du 7 février, lui et Dolph Ziggler perdent face à Dean Ambrose et Roman Reigns[13]. Lors de Smackdown du 14 Février, Jack Swagger bat Rey Mysterio, Mark Henry et Kofi Kingston pour devenir l'inspirant n°1 pour l'Intercontinental Championship[14]. Lors de RAW du 17 mars, il perd face à Bray Wyatt[15]. Le 5 mai à RAW, il perd face à Alexander Rusev[16].

Lors de Money in the Bank, il ne remporte pas la mallette au profit de Seth Rollins[17].

Après Money in the Bank, il effectue quelques combats par équipe avec Big E. Le 21 juillet à RAW, après la défaite des deux compères face à Ryback et Curtis Axel, Xavier Woods vient les interrompre et annonce une alliance avec les deux hommes[18]. Ils effectuent leur premier combat ensemble, avec Xavier Woods en temps que manager, le 22 juillet lors de WWE Main Event, en battant Heath Slater et Titus O'Neil[19].

Caractéristiques au catch[modifier | modifier le code]

Kofi appliquant le Boom drop sur Matt Hardy.
Kofi exécutant le Trouble in Paradise sur Kevin Nash.
  • Surnoms
    • The Jamaican Sensation[20] (WWE)
    • The Wildcat[20] (WWE)
    • The Angry Jamaican[20] (DCW)
    • The Dreadlocked Dynamo[20] (WWE)
  • Équipes
    • CM Punk & Kofi Kingston (2008)
    • Air Boom (avec Evan Bourne) (2011-2012)
    • Kofi Kingston & R-Truth (2012)
    • Big E, Kofi Kingston et Xavier Woods (2014)
  • Musiques d'entrées
Musiques d'entrées Compositeurs Périodes Fédération(s)
"Confrontation" Damian Marley ? ?
"This Is Why I'm Hot (remix)" Baby Cham et Junior Reid 2006-2008 FCW
"S.O.S." Collie Buddz 2008-… WWE
"Boom" Jim Johnston 2011-2012 WWE

Vie privée[modifier | modifier le code]

Il s'est marié avec Chi-Chi Schickel en septembre 2010 et ils ont eu leur premier enfant en 2013[23].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Classements de magazines[modifier | modifier le code]

PWI 500, les cinq cents meilleurs catcheurs de l'année
Année 2008 2009 2010 2011 2012 2013
Rang 76[24] en augmentation 35[25] en augmentation 26[26] en diminution 29[27] en diminution 31[28] en augmentation 20[29]

Jeux vidéo[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « Profil de Kofi Kingston » (consulté le 15 décembre 2011)
  2. http://www.famousbirthdays.com/people/kofi-kingston.html
  3. (en) "Wrestling's Jamaican star - from Ghana", BBC, 2 juillet 2008
  4. (en) « Draft Supplemental Pick », sur WWE,‎ 2008-06-25
  5. (en) « WWE Night Of Champions 2008 Results », sur WWE,‎ 2008-06-29
  6. (en) « Raw Results 30 June », sur WWE,‎ 2008-06-30
  7. (en) « Résultats SummerSlam 2008 », sur SLAM! Wrestling (consulté le 1er septembre 2009)
  8. (en) « Résultats No Way Out 2009 », sur SLAM! Wrestling (consulté le 1er septembre 2009)
  9. (en) « WWE WrestleMania 25, résultats », sur Online World of Wrestling (consulté le 24 juillet 2009)
  10. (en) « Résultats RAW, 1er juin 2009 », sur Online World of Wrestling (consulté le 27 juillet 2009)
  11. (en) « Résultats Extreme Rules 2009 », sur SLAM! Wrestling (consulté le 27 juillet 2009)
  12. (en) « Results: No trouble in paradise », sur WWE,‎ 27 juillet 2009 (consulté le 27 juillet 2009)
  13. http://pwtorch.com/artman2/publish/WWE_News_3/article_76138.shtml#.UvJ1bmJ5NRI
  14. http://info-lutte.fr/forum/show.php?t=58343
  15. http://info-lutte.fr/forum/show.php?t=58683
  16. http://info-lutte.fr/forum/show.php?t=59169
  17. http://info-lutte.fr/forum/show.php?t=59693
  18. Jason Descôteaux, « RAWzumé », sur info-lutte.fr,‎ 22 juillet 2014 (consulté le 23 juillet 2014)
  19. Jean Vinnier, « Résultat du WWE Main Event du 22 juillet 2014! », sur info-lutte.fr,‎ 23 juillet 2014 (consulté le 23 juillet 2014)
  20. a, b, c, d, e, f, g, h et i (de) « Profil », sur genickbruch.com
  21. (en) « Profil », sur Online World of Wrestling
  22. http://www.youtube.com/watch?v=XRKHlJBOkFA
  23. http://www.famousbirthdays.com/people/kofi-kingston.html
  24. (en) « Pro Wrestling Illustrated (PWI) 500 de 2008 », Internet Wrestling Database
  25. (en) « Pro Wrestling Illustrated (PWI) 500 de 2009 », Internet Wrestling Database
  26. (en) « Pro Wrestling Illustrated (PWI) 500 de 2010 », Internet Wrestling Database
  27. (en) « Pro Wrestling Illustrated (PWI) 500 de 2011 », Internet Wrestling Database
  28. (en) « Pro Wrestling Illustrated (PWI) 500 de 2012 », Internet Wrestling Database
  29. (en) « Pro Wrestling Illustrated (PWI) 500 de 2013 », internet Wrestling database
  30. http://smackdown.neoseeker.com/wiki/WWE_SmackDown!_vs_RAW_2009
  31. http://www.thesmackdownhotel.com/svr2010/roster/
  32. http://bleacherreport.com/articles/455882-thqs-smackdown-vs-raw-2011-mostly-complete-roster-revealed
  33. http://www.wwe.com/inside/thq/wwe-12/thq-wwe-12-roster-reveal-september
  34. http://wwe13.2k.com/roster
  35. http://bleacherreport.com/articles/1823304-wwe-2k14-breaking-down-full-roster-in-latest-release
  36. (en) 2k, « WWE 2K15 ROSTER », sur 2k.com,‎ 16 août 2014 (consulté le 16 août 2014)

Liens externes[modifier | modifier le code]