Drew McIntyre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir McIntyre.

Andrew Galloway

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Drew McIntyre en 2014

Données générales
Nom complet Andrew Galloway
Nom de ring Drew McIntyre
Drew Galloway
Nationalité Écosse Écosse
2e nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Né(e) le 6 juin 1985 (29 ans),
Ayr, Écosse Écosse
Taille 6 5 (1,96 m)[1]
Poids 250 lb (114 kg)[1]
Catcheur (ou catcheuse) en activité
Fédération(s) British Championship Wrestling
Irish Whip Wrestling
World Wrestling Entertainment
Entraîné(e) par Justin Richards
James Tighe
Mark Sloan
Colin McKay
Spinner McKenzie
Carrière pro. 2001aujourd'hui

Andrew Galloway (né le 6 juin 1985 à Ayr) est un catcheur écossais. Il est connu pour avoir travaillé à la World Wrestling Entertainment sous le nom de Drew McIntyre de 2007 à 2014.

Après avoir longtemps travaillé sur le circuit indépendant des îles Britanniques, Galloway est parti travailler en 2007 aux États-Unis, où il est engagé la même année par la WWE. Après un bref passage dans la division Smackdown!, la fédération l'envoya dans ses centres de développement, d'abord la Ohio Valley Wrestling puis en 2008 la Florida Championship Wrestling où il remporta les championnats poids-lourds et par équipe, avant de revenir à Smackdown! en 2009 et de rapidement remporter le titre intercontinental puis le championnat par équipe unifié avec Cody Rhodes.

Carrière[modifier | modifier le code]

Circuits indépendants irlandais et anglais (2001-2007)[modifier | modifier le code]

Drew Galloway en tant que champion de la IWW en 2006

Galloway a débuté dans le catch à l'âge de 15 ans, à l'académie de la Frontier Wrestling Alliance, quand sa famille emménage dans le sud de l'Angleterre[2],[3]. Il a eu comme entraîneurs Justin Richards, James Tighe et Mark Sloan ; en 2002 Galloway débute à la Scottish Championship Wrestling.

World Wrestling Entertainment (2007-2014)[modifier | modifier le code]

Territoires de développement (2007-2009)[modifier | modifier le code]

Drew Galloway en tant que Champion poids-lourds de la FCW.

Galloway signe avec la World Wrestling Entertainment, qui l'envoie en formation à la Ohio Valley Wrestling (OVW) le 26 septembre 2007, où il bat Paul Burchill dans un Dark match. Il fait sa première apparition télé à la OVW TV le 3 octobre 2007, en battant Dirty Money.

Drew Galloway fait ses débuts officiels à la WWE le 12 octobre 2007 à SmackDown sous le nom de Drew McIntyre en battant Brett Major[4]. La semaine suivante il bat Brian Major avec l'aide de Taylor[5]. En 2008, McIntyre passe à RAW, le 4 janvier à Heat, il bat Charlie Haas. Il catche aussi dans le club-école de la WWE, la Florida Championship Wrestling (FCW).

Le 6 mai 2008, à Port Richey, Floride, McIntyre et Stu Sanders, connu sous le nom de The Empire, battent The Puerto Rican Nightmares (Eddie Colón et Eric Pérez) et remportent les ceintures FCW Florida Tag Team Championship[6]. Il remporte aussi le FCW Florida Heavyweight Championship, mais le perd en août 2009.

The Chosen One et Intercontinental Champion (2009-2010)[modifier | modifier le code]

Drew McIntyre avec le WWE Intercontinental Championship.

Le 28 août 2009, McIntyre revient à SmackDown en tant que heel. Pour sa première apparition, il attaque R-Truth avant que leur match ne débute. Il entame ensuite une rivalité avec ce dernier qui se conclut à Hell in a Cell[7],[8], où il remporte son premier match officiel[9],[10]. Entre-temps, Vince McMahon le présente officiellement en le décrivant comme "The Chosen One" ("l'Élu"), celui qu'il a choisi et qu'il définit comme un futur Champion du Monde"[11]. Après avoir entamé une rivalité rapide avec Finlay qui s'achève par un match remporté par McIntyre en deux minutes[12], il se qualifie dans l'équipe de SmackDown pour Bragging Rights[13], mais est remplacé lors du show précédant le PPV. Il fait ensuite partie des "survivants" de l'équipe de The Miz avec ce dernier et Sheamus lors des Survivor Series[14].

À TLC:Tables, Ladders et Chaires, il remporte son premier titre à la WWE moins de quatre mois après son arrivée en s'emparant du WWE Intercontinental Championship en battant John Morrison[15]. Il perd avec Chris Jéricho face à John Morrison et R Truth lors de Smackdown du 22 janvier 2010. Il conserve son titre face à John Morrison dans un no disqualification match lors du Smackdown du 29 janvier 2010. Par la suite, il participe sans succès au Royal Rumble (2010) en entrant 9e et se fait éliminer par Shawn Michaels après presque un quart d'heure de participation puis à un match de qualification contre Morrison pour l'Elimination Chamber Match du Elimination Chamber (2010) pour le World Heavyweight Championship. Il conservera finalement son titre contre Kane lors de l'évènement[16].

Il tente ensuite de se qualifier pour le Money in the Bank Ladder Match de WrestleMania XXVI. Il perd ses deux premiers matchs de qualification, le premier face à Kane le 26 février et donc sa première défaite en solo[17] et le second contre Matt Hardy, avant de se qualifier lors du SmackDown du 12 mars en battant un athlète local, Aaron Bolo[18] et de participer sans succès au match lors de sa première participation à un WrestleMania[19]. Parallèlement, ses défaites contre Kane et Hardy ayant été "effacées" par McMahon, il reste officiellement invaincu avant de connaître sa première défaite face à The Undertaker lors du SmackDown du 19 mars[20].

Il entame ensuite une rivalité avec Matt Hardy, qu'il agresse fréquemment en l'attaquant en dehors des matchs. Lors d'une nouvelle attaque contre Hardy, le General Manager (directeur scénaristique) de SmackDown Theodore Long le suspend, avant, suite au refus de McIntyre d'arrêter, de lui retirer le titre intercontinental, et de finalement le renvoyer[21]. Cependant, la semaine suivante, alors que Kofi Kingston vient de remporter le titre laissé vacant après son départ, ce dernier apparaît et donne à Long une lettre signée par Vince McMahon obligeant alors le General Manager à lui redonner le titre ; il réintègre le show et son règne est considéré comme ininterrompu[22].

Il perd réellement le titre lors d'Over the Limit contre Kingston[23], qui le défend avec succès le mois suivant lors de 4-Way Finale[24]. Après une défaite contre Matt Hardy lors du SmackDown du 25 juin, Long l'informe que son visa a expiré et qu'il doit être expulsé vers l'Écosse immédiatement[25]. Cette storyline étant basée sur la réalité et son visa ayant réellement expiré, il n'apparaît plus à la télévision pendant un court moment[26], avant de revenir le 9 juillet et de remporter le soir même sa qualification contre Kingston pour le Money in the Bank Ladder Match de SmackDown lors de Money in the Bank que Kane remportera.

Tag Team Champion avec Cody Rodes (2010)[modifier | modifier le code]

Lors de Night of Champions, lui et Cody Rhodes remportent un 5 Tag Team Turnoil Match pour remporter le WWE Tag Team Championship. Lors du SmackDown du 25 septembre, ils conservent leurs titres faces aux anciens champions, The Hart Dynasty. Après avoir perdu face à Kofi Kingston pour rejoindre la Team SmackDown, ils perdent les titres face à John Cena et David Otunga lors de Bragging Rights. Leur alliance prend fin lors du SmackDown suivant, lors d'une dispute après une défaite face à Kofi Kingston et Big Show.

Diverses rivalités (2010-2012)[modifier | modifier le code]

Drew McIntyre face à Ezekiel Jackson

Le 5 novembre, il perd un Triple Threat Match désignant le challenger au titre intercontinental de Dolph Ziggler contre Cody Rhodes et MVP au profit de ce dernier. Lors de Survivor Series, il est dans l'équipe d'Alberto Del Rio qui perd contre celle de Rey Mysterio.

Le 4 février, il bat Kingston grâce à une distraction d'Alberto Del Rio et participera au Elimination Chamber. Lors de Elimination Chamber, il perd au profit d'Edge dans un Elimination Chamber Match qui comprenait aussi Rey Mysterio, Wade Barrett, Kane et Big Show.

Lors du draft supplémentaire de 2011, McIntyre est drafté à Raw. Lors du Raw du 23 mai, il perd contre le champion des États-Unis, Kofi Kingston. Depuis peu, il possède de nouveaux feux d'artifices dans son entrée sur le ring qu'il utilisera qu'une seule fois. Il gagne contre Alex Riley lors du dark match de TLC (2011).

Le 30 décembre, il est transféré à SmackDown où il perd contre Ezekiel Jackson dans un match pour conserver sa place à la WWE. Lors du SmackDown du 6 janvier 2012, il perd contre Santino Marella. Lors du SmackDown du 13 janvier, il perd contre Ted DiBiase et il est normalement censé quitter la WWE comme lui a dit Theodore Long mais il est encore en activité. Lors du Spécial SmackDown Roulette du 20 janvier, Teddy Long annonce que Drew est viré mais Santino Marella propose un match et si Drew gagne, il garde sa place à SmackDown. Il accepte le match mais dans un Blindfold Match autrement dit dans un match ou les deux adversaires ont les yeux bandés. Drew perd ce match et est donc (normalement) viré mais on voit qu'il fait partie des "bûcherons" du main event de la même soirée il est donc toujours en activité. Lors du Smackdown du 27 janvier, il perd contre Sheamus, mais la WWE officialise qu'il participera au Royal Rumble. Lors du premier pay-per-view, il perd face à Brodus Clay dans un match n'ayant duré qu'une minute. Lors du Smackdown du 17 février, il participe à la Bataille Royale pour déterminer celui qui remplace Randy Orton (blessé) dans l'Elimination Chamber Match pour le Championnat du Monde Poids-Lourds à Elimination Chamber. Il se fait éliminer par Santino Marella (ce dernier vainqueur). Lors du WWE SmackDown du 3 mars, il perd son match contre Justin Gabriel. Teddy Long lui annonce alors son renvoi. Lors du SmackDown du 9 mars, il devait combattre contre The Great Khali mais David Otunga et John Laurinaitis (Général Manager de Smackdown pour le Friday Night Smackdown du vendredi 9 mars 2012) ne sont pas d'accord, donc ce dernier remplace The Great Khali par Hornswoggle (Great Khali reste sur les abbords du ring, assis sur une chaise). McIntyre gagne son match contre Hornswoggle. Après le match, Khali monte sur le ring et attaque McIntyre puis va aider Hornswoggle à se relever. Suite à sa victoire, Drew est donc réintégré. Lors du SmackDown du 16 mars, il perd contre Big Show. Lors du Superstars du 22 mars, il bat Ezekiel Jackson. Lors de SmackDown du 30 mars, il perd contre Zack Ryder. Il remplacera Christian à WrestleMania car ce dernier s'est blessé. À WrestleMania, son équipe gagne. Suite à son match, il se blesse à l'épaule. Lors de Smackdown du 10 avril, il perd avec The Bella Twins contre Alicia Fox, Natalya et The Great Khali.

Il fait son retour, après un un mois d'absence le 10 mai à Superstars où il bat Ezekiel Jackson. Le 20 mai, à 'Over The Limit, il participe à une Battle Royal qu'il ne remportera pas. Le 14 juin, il perd contre Sheamus pour le World Heavyweight Championship dans le Dark match d'NXT, il a un deuxième match l'opposant à Seth Rollins et gagne. Le 25 juillet à NXT il perd face à Seth Rollins et ne se qualifie pas pour le tournoi déterminant le nouveau Champion de la NXT. Le 25 juillet 2012 dans un interview à la radio, il confirme que s'il n'a pas un match de championnat très vite, il ne renouvellera pas son contrat à la WWE. Lors d'une interview, il affirme prendre une pause à cause des blessures qu'il a subies à NXT. Il fait son retour lors du pre-show de Night of Champions dans un 16 Over the Top Rope battle royal, dont il est éliminé par le futur vainqueur Zack Ryder.

3MB et départ (2012-2014)[modifier | modifier le code]

Drew McIntyre avec les 3MB

Lors du Smackdown! du 21 septembre, lui, ainsi que Jinder Mahal et Heath Slater attaquent Brodus Clay à la fin de son match contre Heath Slater, match qu'il avait remporté. Lors de Tables, Ladders and Chairs, il perd avec Heath Slater et Jinder Mahal contre Alberto Del Rio, Brooklyn Brawler et The Miz. Lors de Raw du 17 décembre, il perd avec Heath Slater et Jinder Mahal contre Alberto Del Rio, The Miz et Tommy Dreamer. Lors de Smackdown du 22 Novembre 2013, les 3MB perdent face à Darren Young et Titus O'Neil.

Le 26 Novembre 2013 sur Twitter, il annonce qu'il a obtenu la nationalité Américaine.

Lors de SmackDown du 20 Décembre 2013, il perd face à Sin Cara.

En 2014, il effectue de nombreux combats avec les 3MB, sans aucune réelle rivalité.

Le 26 mai à RAW, il perd contre El Torito[27].

Le 12 juin 2014, la WWE annonce son départ de la fédération[28].

Circuit indépendant (2014-...)[modifier | modifier le code]

Suite à son départ de la WWE, il est retourné en Écosse où il est apparu à la Insane Championship Wrestling[29]. Il fait son premier match depuis son départ de la WWE sous son véritable nom (Drew Galloway) à l'Evolve, une fédération de la Dragon Gate USA le 8 août où il remporte le championnat de cette fédération après sa victoire face à Chris Hero[30]. Le 2 Novembre, il bat Jack Jester est remporte pour la deuxiéme fois le ICW Heavyweight Championship. Le 8 Novembre, il perd contre Dunkan Disorderly dans un match qui incluait également Mason Ryan et Magnus est ne remporte pas le WRESTLING.IE Championship.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Après avoir grandi à Prestwick, dans l'Ayrshire, Galloway étudie à la Prestwick Academy[31] et décroche un diplôme en criminologie à l'Université calédonienne de Glasgow[32].

Il soutient l'équipe de football des Rangers F.C. et a songé à devenir footballeur professionnel plus jeune[32].

En juillet 2009, Galloway se fiance avec Taryn Terrell, connue sous le nom de ring de Tiffany[33] et envisage de se marier en janvier 2010[34]. Le couple se marie à Las Vegas en mai 2010 et divorce un an après[35],[36],[37].

Le 3 novembre 2012 survient le décès de sa mère Angela Galloway qu'il annonce sur son compte Twitter[38].

Caractéristiques au catch[modifier | modifier le code]

  • Managers
    • Charles Boddington
    • Dave Taylor
  • Musiques d'entrées
Musiques d'entrées Compositeurs Périodes Fédération(s)
It's too late Fallout 2009 WWE
Seeing Red Jim Johnston 2009-2010 WWE
Broken Dreams Shaman's Harvest 2010-2012 WWE
One Man Band Jim Johnston 2012 WWE
More Than One Man Jim Johnston 2012-2014 WWE

Palmarès[modifier | modifier le code]

  • British Championship Wrestling
    • 2 fois BCW Heavyweight Champion[46]
  • Evolve
    • 1 fois Evolve Champion (actuellement)
  • Insane Championship Wrestling
    • 2 fois ICW Heavyweight Champion(actuellement)[2]
  • Irish Whip Wrestling
    • 1 fois IWW International Heavyweight Champion

Récompenses de magazines[modifier | modifier le code]

Année 2008 2009 2010 2011 2012 2013
Rang 219[47] en augmentation 125[48] en augmentation 30[49] en diminution 52[50] en diminution 190[51] en augmentation 159[50]

Jeux vidéo[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « Profil de Drew McIntyre », sur Online World of Wrestling (consulté le 21 mai 2014)
  2. a et b (en) « Slam! Sports Biography », sur Canadian Online Explorer (consulté le 14 octobre 2009)
  3. (en) Shelley Matheson, « Scots WWE star Drew Galloway lands mum with huge food bill after visit home », Daily Record,‎ 10 janvier 2009 (consulté le 9 décembre 2009)
  4. (en) « WWE SmackDown! Results - 10/12/2007 », sur wrestlingnewsworld.com (consulté le 2 janvier 2014)
  5. (en) « WWE SMACKDOWN! RESULTS October 19, 2007 », sur onlineworldofwrestling.com (consulté le 2 janvier 2014)
  6. (en) « Florida Championship Wrestling Results 2008 », sur onlineworldofwrestling.com (consulté le 2 janvier 2014)
  7. (en) Mike Tedesco, « Smackdown Results – 9/18/09 », Wrestle View,‎ 19 septembre 2009 (consulté le 23 octobre 2009)
  8. (en) Michael Burdick, « Consumed in controversy », World Wrestling Entertainment,‎ 18 septembre 2009 (consulté le 11 décembre 2009)
  9. (en) Mitch Passeo, « McIntyre shows R-Truth what's up », World Wrestling Entertainment,‎ 4 octobre 2009 (consulté le 4 octobre 2009)
  10. (en) Chris Sokol, Sokol, Bryan, « Title changes highlight Hell in a Cell », Slam! Sports, Canadian Online Explorer,‎ 5 octobre 2009 (consulté le 11 décembre 2009)
  11. (en) Manraj Sidhu, « Smackdown: Punk escapes 'Taker's grasp », Slam! Sports, Canadian Online Explorer,‎ 26 septembre 2009 (consulté le 11 décembre 2009)
  12. (en) Greg Parks, « WWE SmackDown Report 11/20: Ongoing "virtual time" coverage of the show, including Jericho & Show vs. Undertaker & Kane », PWTorch,‎ 20 novembre 2009 (consulté le 11 décembre 2009)
  13. (en) Mike Tedesco, « Smackdown Results – 10/23/09 », Wrestle View,‎ 24 octobre 2009 (consulté le 11 décembre 2009)
  14. (en) Tony Donofrio, « Hits & Misses – WWE Survivor Series: Shawn Michaels due for a title run, Batista in a solo heel role, Kofi pins two former champions, Divas match », PWTorch,‎ 24 novembre 2009 (consulté le 11 décembre 2009)
  15. (en) « Results: The party's just begun », World Wrestling Entertainment,‎ 11 décembre 2009 (consulté le 11 décembre 2009)
  16. (en) Dale Plummer et Nick Tylwalk, « Batista, Jericho and Michaels capitalize on Elimination Chamber opportunities », Slam! Sports, Canadian Online Explorer,‎ 22 février 2010 (consulté le 27 février 2010)
  17. (en) « WWE SmackDown Report 2/26: Ongoing "virtual time" coverage of the show, including three Money-In-The-Bank Qualifying Matches » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), PWTorch, 26 février 2010. Consulté le 27 février 2010
  18. (en) Wade Keller, « WWE SmackDown Report 3/12: Jericho's Highlight Reel returns with Edge, Show vs. Morrison, Tiffany wrestles McCool, Punk confronts Rey's family », PWTorch,‎ 12 mars 2010 (consulté le 8 avril 2010)
  19. (en) « Undertaker ends Shawn Michaels' career in thrilling rematch to cap off Wrestlemania XXVI », Slam! Sports, Canadian Online Explorer,‎ 29 mars 2010 (consulté le 8 avril 2010)
  20. (en) Mitch Passero, « Nine days until WrestleMania », World Wrestling Entertainment,‎ 19 mars 2010 (consulté le 8 avril 2010)
  21. (en) Wade Keller, « WWE SmackDown Report 5/7: Drew McIntyre stripped of IC Title, four-man tournament to crowd new champ, Swagger vs. Kane », PWTorch,‎ 7 mai 2010 (consulté le 12 mai 2010)
  22. (en) Wade Keller, « WWE SmackDown Report 5/14: McIntyre returns after Kofi beats Christian in IC Finals, Mysterio vs. Punk, Swagger shows off trophies », Pro Wrestling Torch (consulté le 22 mai 2010)
  23. (en) Matt Bishop, « Batista quits to end disappointing Over The Limit », Slam! Sports, Canadian Online Explorer,‎ 23 mai 2010 (consulté le 24 mai 2010)
  24. (en) « Results: Kingston continues his reign », World Wrestling Entertainment (consulté le 29 juin 2010)
  25. (en) Adam Martin, « Smackdown Recap - 6/25/10 », WrestleView,‎ 29 juin 2010 (consulté le 29 juin 2010)
  26. (en) Steve Gerweck, « Two WWE superstars having work visa issues », WrestleView,‎ 29 juin 2010 (consulté le 26 juin 2010)
  27. http://www.info-lutte.fr/forum/show.php?t=59362
  28. http://www.wwe.com/inside/wwe-releases-superstars
  29. (en) Nick Paglino, « Negative Fan Reaction to Potential SSlam Match, Update on New WWE Title Belts, Report From Drew McIntyre’s Return to Scotland », sur WrestleZone (consulté le 9 août 2014)
  30. (en) Andrew Blum, « 8/8 Evolve 31 results: New Evolve Champion, former WWE wrestlers Evan Bourne and Drew McIntyre return to the ring, Ricochet and Rich Swann vs. Anthony Nese and Caleb Konley », sur Pro Wrestling Dot Net,‎ 8 août 2014 (consulté le 9 août 2014)
  31. (en) « Prestwick wrestler jets in to visit mum », Ayrshire Post,‎ 9 janvier 2009 (consulté le 24 février 2010)
  32. a et b « "I'd Rather Wrestle Than Score For Rangers," Admits WWE's Scots Star », Daily Record,‎ 12 mars 2008 (consulté le 15 December 2009)
  33. Gayle Ritchie, « Scots wrestling champ Drew McIntyre to marry ex-Playboy model », Daily Record,‎ 28 mars 2010 (consulté le 16 mai 2010)
  34. Wrestling Observer NewsletterDave Meltzer, « SAT. UPDATE: Doc funeral, Southern star passes away; wrestling wedding & engagement; Lesnar; Foley », Wrestling Observer/Figure Four Online,‎ 9 janvier 2010 (consulté le 10 janvier 2010)
  35. (en) « Las Vegas Wedding License » (consulté le 3 December 2010).
  36. (en) Greg Oliver, « McIntyre guarantees Smackdown Money in the Bank match will be tops », Slam! Sports, Canadian Online Explorer,‎ 16 juillet 2010 (consulté le 18 juillet 2010)
  37. (en) James Caldwell, « WWE News: Former WWE Diva Tiffany announces divorce from current star Drew McIntyre », Pro Wrestling Torch,‎ 24 mai 2011 (consulté le 24 May 2011)
  38. [1]
  39. (en) « Irish Whip Wrestling Profile » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), Irish Whip Wrestling. Consulté le 1 December 2009
  40. a et b (en) Adam Sibley, « Brits Abroad », The Sun,‎ 24 May 2007 (consulté le 9 December 2009)
  41. (en) Greg Parks, « WWE SmackDown Report 1/29: Ongoing "virtual time" coverage of the show, including Morrison vs. McIntyre, no-DQ match for the IC Title », PWTorch,‎ 29 janvier 2010 (consulté le 2 février 2010)
  42. a et b (en) Greg Parks, « Parks' WWE SmackDown Report 1/22: Ongoing "virtual time" coverage of the show, including Mysterio calling out Undertaker », PWTorch,‎ 22 janvier 2010 (consulté le 18 février 2010)
  43. (en) Greg Parks, « Parks' WWE SmackDown REPORT 2/5: Ongoing "virtual time" coverage of the show, including Undertaker on the Cutting Edge », PWTorch,‎ 5 février 2010 (consulté le 18 février 2010)
  44. (en) Michael C. Grimaldi, « WWE Developmental TV Recap – Week 2: Ricky Ortiz, Manu, Evan Bourne, Jericho, Kelly Kelly, Colon », PWTorch,‎ 13 octobre 2008 (consulté le 18 février 2010)
  45. (en) James Caldwell, « Chris Jericho says he could walk away from WWE; why he's sticking around », PWTorch,‎ 16 avril 2010 (consulté le 16 avril 2010)
  46. (en) « BCW Heavyweight Championship », British Championship Wrestling (consulté le 12 octobre 2009)
  47. (en) « Pro Wrestling Illustrated (PWI) 500 de 2008 », Internet Wrestling Database (consulté le 2 août 2011).
  48. (en) « Pro Wrestling Illustrated (PWI) 500 de 2009 », Internet Wrestling Database (consulté le 2 août 2011).
  49. (en) « Pro Wrestling Illustrated (PWI) 500 de 2010 », Internet Wrestling Database (consulté le 2 août 2011).
  50. a et b (en) « Pro Wrestling Illustrated (PWI) 500 de 2011 », Internet Wrestling Database (consulté le 2 août 2011).
  51. (en) « Pro Wrestling Illustrated (PWI) 500 de 2012 », Internet Wrestling Database.
  52. http://bleacherreport.com/articles/455882-thqs-smackdown-vs-raw-2011-mostly-complete-roster-revealed
  53. http://www.wwe.com/inside/thq/wwe-12/thq-wwe-12-roster-reveal-september
  54. http://wwe13.2k.com/roster
  55. http://bleacherreport.com/articles/1823304-wwe-2k14-breaking-down-full-roster-in-latest-release

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :