Hardy Boyz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir The Hardy Boys.

Hardy Boyz

Description de cette image, également commentée ci-après

The Hardy Boyz : Jeff Hardy (à gauche) et Matt Hardy.

Présentation
Membres Matt Hardy
Jeff Hardy
Ancien(s) membre(s) Lita[1]
Autre(s) nom(s) The New Brood[2]
Team Xtreme[2]
The Hardys[2]
Formation 15 octobre 1993
Fédération(s) World Wrestling Federation/Entertainment
OMEGA
Total Nonstop Action Wrestling
Caractéristiques
Poids Jeff : 103 kg (227 lb)
Matt : 109 kg (240 lb)
Taille Jeff : 1,85 m (6 1)
Matt : 1,88 m (6 2)

Palmarès

WWE World Heavyweight Championship (2 fois) - Jeff
WWE Championship (1 fois) - Jeff
WWE ECW World Heavyweight Championship (1 fois) - Matt
TNA World Heavyweight Championship (3 fois) - Jeff
WWF/E World Tag Team Championship (6 fois)
WCW World Tag Team Championship (1 fois)
OMEGA Tag Team Championship (1 fois)

The Hardy Boyz ou The Hardys était une équipe de catcheurs face composée des deux frères : Jeff Hardy et Matt Hardy.

L'équipe est surtout connu pour son travail à la World Wrestling Federation/Entertainment, entre 1998 et 2009. Ensemble, ils ont détenu six fois le titre de champions du Monde par équipe de la WWF/E[3] et une fois celui de champions du Monde par équipe de la WCW[4]. Avant leurs débuts à la WWF, les Hardy Boyz ont fondé en 1997 une fédération indépendante de catch, l'Organization of Modern Extreme Grappling Arts, qui fermera en 1998, à la suite de l'arrivée des Hardys à la WWF. Après leur séparation à la WWE en 2009 à la suite du départ de Jeff, l'équipe se reforme en début 2011 à la Total Nonstop Action Wrestling, lorsque Matt vient rejoindre son frère Jeff. L'équipe se dissout définitivement quelques mois après, lorsque Matt se fait renvoyer par la fédération.

Les Hardy Boyz étaient spécialisés dans les Ladder match et les matchs avec des échelles, des tables et des chaises (Tables, Ladders & Chairs matches).

Carrière[modifier | modifier le code]

Circuit indépendant (1993-1998)[modifier | modifier le code]

Matt Hardy et Jeff Hardy commencent à catcher en tag team en 1993 sur le circuit indépendant en Caroline du Nord en créant le Trampoline Wrestling Federation (TWF) puis l'Organization of Modern Extreme Grappling Arts (OMEGA) en 1997[1],[5] qui a accueilli Shannon Moore, Gregory Helms, Christian York, C.W. Anderson, Joey Mercury, Marty Garner, Jason Arhndt ou encore Steve Corino[6]. Ils y gagnent le titre de Champions du monde par équipe contre Gregory Helms et Mike Maverick le 24 juillet 1998[7].

World Wrestling Federation/Entertainment (1998-2009)[modifier | modifier le code]

Débuts (1998-2000)[modifier | modifier le code]

Ils signent un contrat avec la World Wrestling Federation en 1998 où ils forment une équipe acrobatique. Leur manager est alors Michael Hayes. Ils œuvrent initialement en tant que jobbers, catcheurs dont le rôle est de perdre tous leurs matchs pour faire valoir leurs adversaires. Ils sont alors formés par Dory Funk[8]. Ils commencent à devenir populaires lors de leur victoire sur Kai En Tai le 27 septembre 1998 à WWE Heat.

Le 29 juin 1999, ils remportent leur premier titre de Champions du monde par équipe de la WWF contre The Acolytes lors d'un RAW is WAR se déroulant en Caroline du Nord, État dont ils sont originaires[9],[10]. Ils garderont le titre 26 jours avant de le perdre au profit de The Acolytes[11].

En août 1999, ils deviennent brièvement heel en s'associant avec Gangrel et forment The New Brood[12]. Après avoir remporté une série de matchs contre l'équipe formée par Edge et Christian, ils se séparent de Gangrel, reprennent leur nom initial et gagnent les services de Terri Runnels en tant que manager en remportant la finale du Terri Invitational Tournament au cours du tout premier match de l'échelle par équipe de l'histoire de la WWF le 17 octobre 1999 à No Mercy, face à Edge et Christian[1],[13]. Commence alors une rivalité entre les deux équipes qui durera plus de deux ans.

Les sommets du catch par équipes (2000-2002)[modifier | modifier le code]

Team Xtreme

En 2000, les Hardy Boyz sauvent Lita d'une bagarre contre Essa Rios[14]. Elle intègre alors l'équipe qui prend le nom de Team Xtreme. À WrestleMania 2000, ils font face à Edge et Christian et les Dudley Boyz dans un match de l'échelle opposant les trois équipes pour le titre de Champions du monde par équipe remporté par Edge et Christian[15] (élu match de l'année 2000 par le magazine Pro Wrestling Illustrated[16]). Ils font à nouveau face à Edge et Christian pour le titre de Champions du monde par équipe lors d'Insurrextion 2000 le 6 mai 2000 mais Edge en frappant Matt et Jeff avec la cloche du ring fait disqualifier son équipe et conserve le titre[17]. Au King of the Ring, le 25 juin 2000, ils combattent dans un Four Corners Elimination match pour le titre de Champions du monde par équipe qui opposait Too Cool (Brian Christopher et Scotty 2 Hotty), T & A (Test et Albert) et Edge et Christian. Après avoir réussi à éliminer T & A, ils sont à leur tour éliminés par Edge et Christian[18]. À SummerSlam le 27 août 2000, ils participent au premier match avec des échelles, des tables et des chaises pour le titre de Champions du monde par équipe, les opposant à Edge et Christian et the Dudley Boyz. Edge et Christian remportent le titre[19].

À Unforgiven, le 24 septembre 2000, ils battent Edge et Christian dans un match en cage et remporte pour la deuxième fois le titre de Champions du monde par équipe[20]. Ils perdent le titre au profit d'Edge et Christian déguisés comme Los Conquistadores à No Mercy le 22 octobre 2000[21] mais le reprennent la nuit suivante à Raw à leur tour déguisés comme Los Conquistadores[22]. L'équipe perd à nouveau le titre le 6 novembre 2000 lors d'une édition de Raw is War dans un match contre l'équipe Right to Censor, composé de Barry Buchanan et The GodFather, lorsqu'ils sont agressés par Edge et Christian, permettant ainsi à Right to Censor de remporter la ceinture[3]. Ils commencent alors une rivalité avec Edge et Christian et Right to Censor. À Survivor Series 2000, le 19 novembre 2000, ils se joignent aux Dudley Boyz et battent Edge et Christian et Right to Censor dans un match d'élimination remporté par Jeff Hardy[23]. À Rebellion, le 2 décembre 2000, ils sont opposés à Right to Censor dans un match pour le titre mais perdent à la suite d'une intervention de Val Venis[24]. Le 4 décembre 2000, lors de Raw is War, Dean Malenko, détenteur du titre de Champion poids mi-lourd de la WWF, défait Team Xtreme et gagne un rendez-vous avec Lita. Trois jours plus tard à SmackDown, il est attaqué par les Hardy Boyz alors qu'il attendait Lita à l'hôtel[25],[14]. Commence alors une rivalité entre les frères et Malenko et ses amis de l'équipe The Radicalz : Eddie Guerrero, Chris Benoit et Perry Saturn. Les deux équipes s'affrontent plusieurs fois à Raw et SmackDown ainsi qu'à Armageddon 2000[26].en 2001 les deux freres ont des pushs en solo jeff remporte remporte les titres WWF Intercontinental (en battant Triple H), Light Heavyweight (en battant Jerry Lynn) et Hardcore (en battant Mike Awesome et Rob Van Dam).matt lui remporte le WWE European Championship (en battant Eddie Guerrero) et Harcore(en battant Crash Holly).

Le 5 mars 2001 à Raw, ils remportent leur quatrième titre de Champions du monde par équipe face aux Dudley Boyz, aidés par une intervention de Christian[27]. Ils perdent le titre deux semaines plus tard face à Edge et Christian à Raw[28]. Le mois suivant lors de WrestleMania X-Seven, ils participent à nouveau à un TLC match contre les Dudley Boyz et Edge et Christian, remporté par ces derniers grâce à l'aide de Rhyno[29] (élu match de l'année 2001 par le magazine Pro Wrestling Illustrated[16].

Le 8 octobre à Raw, ils remportent le titre de Champions du monde par équipe de la WCW contre Booker T et Test[30]. Ils perdent deux semaines plus tard au profit des Dudley Boyz[30]. Lors du Raw du 12 novembre, ils battent à nouveau Booker T et Test, cette fois pour le titre de Champions du monde par équipe qu'ils remportent pour la cinquième fois[31]. Lors du Survivor Series, le 18 novembre 2001, ils perdent le titre contre les Dudley Boyz dans un match en cage d'unification[23].

Lors de No Way Out, les Hardy Boyz participent à un Tag team turmoil match remporté par The Acolytes[32]. À WrestleMania X8, le 17 mars 2002, Billy and Chuck, The Acolytes, The Dudley Boyz et The Hardy Boyz luttent dans un Four Corners Elimination match pour conserver le titre de Champions du monde par équipe. Billy and Chuck gagnent le match[33]. Ils commencent ensuite une rivalité avec un nouveau venu, Brock Lesnar et son manager Paul Heyman. Au Judgment Day, le 19 mai 2002, ils perdent face à eux dans un tag team match[34].

Séparation (2002-2006)[modifier | modifier le code]

Ils se séparent quand Jeff débute une rivalité avec The Undertaker tandis que Matt est relégué à WWE Heat puis à SmackDown! en 2002, où il se surnomme lui-même « Matt Hardy Version 1 » et le « Sensei of Mattitude ». En avril 2005, Matt est renvoyé par la WWE[35] mais est réembauché quelques mois plus tard et réintègre SmackDown[36].

Jeff est suspendu par la WWE le 22 avril 2003, pour non-respect de la politique de la WWE[37]. Il débute ensuite à Total Nonstop Action Wrestling (TNA) en 2004. Il est de nouveau suspendu pour ne pas s'être présenté à plusieurs évènements[38]. Le 4 août 2006, il retourne à la WWE dans le roster de WWE Raw[39].

The Hardys (2006-2007)[modifier | modifier le code]

Les Hardy Boyz lors du ECW December to Dismember en 2006.

En novembre 2006, le site de la WWE annoncent que les frères Hardy se reformeront lors des Survivor Series 2006[40]. Appelés dorénavant The Hardys, ils participent au ECW diffusé sur la chaîne Sci Fi le 21 novembre 2006 dans un match les opposant aux Full Blooded Italians (James Maritato et Tony Mamaluke) dont ils sortent vainqueurs[41],[42].

Le 26 novembre 2006, aux Survivor Series, ils font partie de l'équipe DX avec CM Punk, Triple H et Shawn Michaels et défont l'équipe Rated-RKO, constituée de Gregory Helms, Mike Knox, Johnny Nitro, Randy Orton et Edge, en éliminant tous leurs adversaires sans perdre un seul équipier (5 à 0)[43]. Le 27 novembre à Raw, The Hardys participent à leur premier combat pour le titre de World Tag Team Champions depuis cinq ans. Ils sont opposés à l'équipe Rated-RKO composée de Edge et Randy Orton qui conserve le titre par disqualification[44]. Le même soir, ils proposent un défi à l'équipe MNM (Joey Mercury, Johnny Nitro) pour le December to Dismember. Ils acceptent de se réunir et les frères gagnent le match[45], c'est alors que commence une rivalité entre les deux équipes. Les Hardys obtiennent une chance de remporter le titre de Champions du monde par équipe à Armageddon dans un match de l'échelle les opposant aux équipes MNM, William Regal & Dave Taylor et Paul London et Brian Kendrick, mais ces derniers conservent leur titre[46]. Joey Mercury sera réellement blessé lors de ce match par une échelle sur laquelle Jeff Hardy venait de sauter[47]. Les MNM tentent ensuite de blesser à leur tour les deux frères et les deux équipes règlent leur querelle au Royal Rumble le 28 janvier 2007 lorsque les Hardys battent les MNM pour la deuxième fois[48].

Le 2 avril 2007 à Raw, ils remportent leur sixième titre de Champions du monde par équipe dans une bataille royale à 10 par équipe[49]. Ils entrent dans une rivalité avec Lance Cade et Trevor Murdoch pour le titre mondial par équipe. Après avoir perdu les matchs les opposant à l'équipe composée de Lance Cade et Trevor Murdoch deux semaines de suite à Raw[25], ils conservent leur titre lors de Backlash en avril 2007[50] et de Judgment Day en mai face à cette même équipe[51]. Lors de One Night Stand du 3 juin, ils conservent le titre face à The World's Greatest Tag Team (Charlie Haas et Shelton Benjamin) dans un match de l'échelle[52]. Mais la nuit suivante à Raw, ils perdent le titre face à Cade et Murdoch[53]. Un match de revanche a lieu à Vengeance le 24 juin contre les champions par équipe mais les Hardy perdent[54].

Apparitions épisodiques (2007-2009)[modifier | modifier le code]

The Hardy Boyz en 2007.

Les Hardys reviennent ensemble à Raw le 12 novembre 2007 et font équipe avec Rey Mysterio face à MVP, Dave Finlay et Mr. Kennedy. Ces derniers perdent le match[55]. Le lendemain à ECW, Jeff et Matt perdent face à MVP et Mr. Kennedy[56].

En juin 2008, le temps d'un match, l'équipe est reformée dans un combat qu'ils perdent les opposant à John Morrison et The Miz[57]. Le même soir Matt Hardy est drafté à ECW et Jeff Hardy à SmackDown[58]. Ils prennent leur revanche, le 15 juillet à ECW[59]. Ils se réunissent ensuite deux fois en 2008 : le 31 octobre à SmackDown avec Rey Mysterio face à Kane, MVP et Mark Henry et le 3 novembre à Raw face à MVP et Brian Kendrick. Ils gagnent les deux rencontres[60],[61].

Un autre combat par équipe a lieu, ils reforment de nouveau les Hardy Boyz l'espace d'une soirée, le 2 janvier 2009 face à Edge et Big show ; Matt et Jeff remportèrent le match[62].

Fin des Hardy Boyz à la WWE (2009)[modifier | modifier le code]

Jeff et Matt Hardy lors de leur rivalité en février 2009.

Au Royal Rumble 2009, Jeff met sa ceinture de champion de la WWE en jeu dans un match contre Edge mais Matt intervient en donnant un coup de chaise à Jeff[63]. Jeff perd donc son titre et une rivalité commence entre les Hardy. Dans le SmackDown suivant, Matt Hardy se rend sur le ring et explique que son acte de trahison est le fait d'une jalousie envers la carrière de son frère[64] mais dit que rien ne prouve que l'incident pyrotechnique[65] venait de lui. Matt Hardy affirmait alors que les Hardy Boys n'étaient plus. Lors du SmackDown! du 27 février, Jeff refuse de se battre contre son frère malgré son attaque dans le match contre Edge[66]. À WrestleMania XXV, ils s'affrontent dans un match Brother vs Brother (« Frère contre frère ») où l'utilisation d'objets est autorisée, match que Matt remporta[67]. Ils s'affrontent ensuite par deux fois, et Jeff perd les deux rencontres. Lors du draft de 2009, Matt est envoyé à Raw après la victoire de John Cena sur Jack Swagger[68] ce qui ne met pas fin à leur rivalité. Lors de leur "I Quit" match à Backlash 2009, Jeff remporte la victoire sur son frère en le faisant abandonner après lui avoir cassé la main[69]. Chacun des frères intervient ensuite à plusieurs reprises dans les matchs de l'autre notamment à Judgment Day où Matt interfère dans le combat de son frère contre Edge pour le titre de Champion du monde poids-lourd de la WWE en le frappant avec son plâtre[70].

Trois mois plus tard, au Smackdown du 14 août 2009, et deux semaines avant le départ de Jeff Hardy de la WWE, Matt Hardy sauve son frère de CM Punk avec l'aide de John Morrison mettant ainsi fin à leur rivalité[71]. La semaine suivante, ils reforment les Hardys et accompagnés de John Morrison, ils battent CM Punk et The Hart Dynasty[72].

Total Nonstop Action Wrestling (2011)[modifier | modifier le code]

Immortal et Départ de Matt Hardy (2011)[modifier | modifier le code]

Les Hardy Boyz se reforment à la Total Nonstop ActionMatt Hardy rejoint son frère en tant que Heel, parti depuis 2009, lors de Genesis dans un match contre Rob Van Dam et sont des membres des Immortels donc sont d'attitude Heel. À la suite du match de Matt à Genesis, c'est au tour de Jeff Hardy de défendre son titre face à Mr.Anderson et durant le match, Matt est intervenu pour essayer d'aider Jeff à remporter le match et conserver le titre mais RVD est intervenu donc Anderson a pu remporter le titre face à Jeff. À la suite de Genesis, lors d'Impact! le 13 janvier 2011, les Hardy Boyz se sont reformés et ont affronté Rob Van Dam] et Mr. Anderson et ont gagné le match (match organisé par leur manageur Eric Bischoff). Les deux frères apparaîtront plusieurs fois ensemble dans le clan des Immortels jusqu'à ce que Jeff Hardy se fasse suspendre à Victory Road, laissant Matt seul à la TNA. C'est au tour de Matt Hardy de se faire licencier le 16 mai 2011 de la TNA. Jeff Hardy reprendra du service en septembre 2011 lors d'Impact Wrestling.

Retour sur le Circuit Indépendant (2014)[modifier | modifier le code]

Le 26 Avril 2014, The Hardys ont vaincu The Briscoe Brothers au Chaos In Cameron. Le 31 mai 2014, The Hardys ont battu CW Anderson et Jeff Lewis Neal à la Big Time Wrestling. La nuit suivante The Hardys défait Jeff Lewis Neal et Bam Shaw.

Retour à la Total Nonstop Action Wrestling (2014-...)[modifier | modifier le code]

Le 16 Juin 2014, TNA a annoncé que Matt et Jeff Hardy seront en compétition à Destination X et Impact Wrestling à New York le 26 Juin à réunit. Lors de Destination X, les Hardys se sont reformé et on affronté The Wolves (Eddie Edwards & Davey Richards), match que les Hardys ont perdu, ce qui ne leurs aura pas valu les ceintures par équipe de la TNA. Le 15 aout, Les Hardys ont affronté la Team 3D est ont perdu le match. La semaine suivante, les Hardys ainsi que la Team 3D et Les Wolves se sont entretenu pour organisé un match à trois series (cet à dire qu'il s’étalera sur 3 semaines), et lors du 1er match, La Team 3D a remporté le match

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

  • Musiques d'entrée
Musique d'entrée Compositeur Période Fédération(s)
"Loaded" Zack Tempest 1998-2002 ; 2006-2007 ; 2009 WWF/E
"Another Me" Peroxwhy?gen 2011 TNA

Palmarès[modifier | modifier le code]

Récompenses de magazines[modifier | modifier le code]

  • Power Slam Magazine
    • Match de l'année en 1999 (Hardy Boyz vs Edge et Christian ; 17 octobre)
    • Match de l'année en 2000 (Hardy Boyz vs Dudley Boyz vs Edge et Christian, SummerSlam 2000)
    • Équipe de l'année en 1999

Autres médias[modifier | modifier le code]

Jeff et Matt Hardy apparaissent dans l'épisode 15 de la saison 1 de That '70s Show intitulé Le catch, c'est bath[74]. En 2002, ils participent à Fear Factor avec d'autres lutteurs de la WWE : Test, Lita, Molly Holly et Jacqueline Moore (Jeff Hardy a été éliminé au premier tour et Matt remporte les 50 000 $ qui seront reversés à l'American Cancer Society)[75].

Les frères Hardy ont écrit et publié leur autobiographie The Hardy Boyz: Exist 2 Inspire en 2003 avec l'aide de Michael Krugman[76]. Une deuxième biographie intitulée The Hardy Boyz: Pro Wrestlers Matt and Jeff Hardy de Angie Peterson Kaelberer est publiée en 2003[9].

Ils apparaissent dans The Hardy Show, un show internet avec les Hardy, Shannon Moore et leurs amis[77].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c (en) « Flying to the top: the Hardy Boyz used hard work, dedication, and passion to become a premier WWF tag team - wrestlers Matt and Jeff Hardy » - Interview, sur BNET,‎ décembre 2001 (consulté le 9 juin 2009)
  2. a, b et c (en) « The Hardy Boyz Profile » (consulté le 10 mars 2013)
  3. a, b et c (en) « WWE World Tag Team Championship reigns » (consulté le 9 juin 2009)
  4. (en) « WCW World Tag Team Championship reigns » (consulté le 10 mars 2013)
  5. (en) « OMEGA: Uncommon Passion (DVD Review) », sur Online World of Wrestling (consulté le 10 juin 2009)
  6. (en) « Will Not Die-aries: Thoughts on rival Gregroy Helms », sur WWE,‎ 29 mai 2007 (consulté le 11 juin 2009)
  7. a et b (de) « Historique du OMEGA Tag Team Championship », sur Cagematch.de (consulté le 24 août 2009)
  8. (en+de) « Exklusivinterview mit Dory Funk Jr. », sur Genickbruch.com,‎ 22 octobre 2005 (consulté le 11 juin 2009)
  9. a et b (en) Angie Peterson Kaelberer, The Hardy Boyz: Pro Wrestlers Matt and Jeff Hardy, Mankato, Capstone Press,‎ 2003, 48 p. (ISBN 978-0-7368-2142-1, OCLC 52121296, LCCN 2003006439, lire en ligne)
  10. (de) « WWF TV-Taping @ Fayetteville », sur Genickbruch.com (consulté le 11 juin 2009)
  11. (en) « World Wrestling Federation World Tag Team Title », sur Pro-Wrestling Title Histories (consulté le 22 juin 2009)
  12. Erreur de référence : Balise <ref> incorrecte ; aucun texte n’a été fourni pour les références nommées newbrood.
  13. (en) « Résultats No Mercy 1999 », sur SLAM! Wrestling (consulté le 2 août 2009)
  14. a et b (en) « Lita's Bio », sur SLAM! Wrestling (consulté le 14 juin 2009)
  15. (en) « Résultats WrestleMania 2000 », sur SLAM! Wrestling,‎ 3 avril 2000 (consulté le 12 juin 2009)
  16. a, b, c et d (en) « Pro Wrestling Illustrated Award Winners - Match of the Year » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur Wrestling Information Archive. Consulté le 9 juin 2009
  17. (en) « WWF Insurrextion 2000 », sur DaWrestlingSite (consulté le 14 juin 2009)
  18. (en) « Résultats King of the Ring 2000 », sur SLAM! Wrestling (consulté le 14 juin 2009)
  19. (en) « Résultats SummerSlam 2000 », sur SLAM! Wrestling (consulté le 14 juin 2009)
  20. (en) « Résultats Unforgiven 2000 », sur SLAM! Wrestling (consulté le 22 juillet 2009)
  21. (en) « Résultats No Mercy 2000 », sur SLAM! Wrestling,‎ 22 octobre 2000 (consulté le 14 juin 2009)
  22. (en) « The Hardy Boyz' third reign », sur WWE,‎ 23 octobre 2000 (consulté le 13 juin 2009)
  23. a et b (en) « Résultats Survivor Series 2000 », sur SLAM! Wrestling (consulté le 15 juin 2009)
  24. (en) « Résultats Rebellion 2000 », sur Online World of Wrestling (consulté le 15 juin 2009)
  25. a, b, c, d, e, f et g (en) « Profil de The Hardy Boyz », sur Online World of Wrestling (consulté le 9 juin 2009)
  26. (en) « Résultats Armageddon 2000 », sur SLAM! Wrestling (consulté le 15 juin 2009)
  27. (en) « The Hardy Boyz' fourth reign », sur WWE,‎ 5 mars 2001 (consulté le 13 juin 2009)
  28. (en) « Edge & Christian sixth reign », sur WWE,‎ 19 mars 2001 (consulté le 15 juin 2009)
  29. (en) « Résultats WrestleMania X-Seven », sur SLAM! Wrestling (consulté le 15 juin 2009)
  30. Erreur de référence : Balise <ref> incorrecte ; aucun texte n’a été fourni pour les références nommées wcwwwt.
  31. (en) « Résultats RAW, 12 novembre 2001 », sur Online World of Wrestling (consulté le 2 août 2009)
  32. (en) « Résultats No Way Out 2002 », sur SLAM! Wrestling (consulté le 15 juin 2009)
  33. (en) « Résultats WrestleMania 18 », sur Online World of Wrestling (consulté le 26 juillet 2009)
  34. (en) « Résultats Judgment Day 2002 », sur Online World of Wrestling (consulté le 27 juillet 2009)
  35. (en) « Matt Hardy pulls no punches on Between the Ropes », sur SLAM! Wrestling,‎ 21 avril 2005 (consulté le 16 juin 2009)
  36. (en) « A RAW Invasion », sur WWE,‎ 21 octobre 2005 (consulté le 16 juin 2009)
  37. (en) « WWE fires Jeff Hardy », sur SLAM! Wrestling (consulté le 13 juin 2009)
  38. (en) « Jeff Hardy », sur SLAM! Wrestling (consulté le 14 juin 2009)
  39. (en) « Broken down? », sur WWE,‎ 21 août 2006 (consulté le 14 juin 2009)
  40. (en) « Return of The Hardys », sur WWE,‎ 16 novembre 2006 (consulté le 21 juin 2009)
  41. (en) « Résultats ECW, 21 novembre 2006 », sur Online World of Wrestling (consulté le 17 juin 2009)
  42. (en) « One Man. One Mission. », sur WWE,‎ 21 novembre 2006 (consulté le 17 juin 2009)
  43. (en) « D-Xtreme dominance », sur WWE,‎ 26 novembre 2006 (consulté le 17 juin 2009)
  44. (en) « Résultats RAW, 27 novembre 2006 », sur Online World of Wrestling (consulté le 18 juin 2009)
  45. (en) « Résultats December to Dismember 2006 », sur SLAM! Wrestling (consulté le 20 juin 2009)
  46. (en) « Résultats Armageddon 2006 », sur SLAM! Wrestling (consulté le 27 juillet 2009)
  47. (en) « Update on Joey Mercury », sur WWE,‎ 18 décembre 2006 (consulté le 20 juin 2009)
  48. (en) « Résultats Royal Rumble 2007 », sur SLAM! Wrestling (consulté le 26 juillet 2009)
  49. (en) « Résultats RAW, 2 avril 2007 », sur Online World of Wrestling (consulté le 13 juin 2009)
  50. (en) « Résultats Backlash 2007 », sur SLAM! Wrestling (consulté le 27 juillet 2009)
  51. (en) « Résultats Judgment Day 2007 », sur SLAM! Wrestling (consulté le 27 juillet 2009)
  52. (en) « Résultats One Night Stand 2007 », sur SLAM! Wrestling (consulté le 20 juin 2009)
  53. (en) « Résultats RAW, 4 juin 2007 », sur Online World of Wrestling (consulté le 20 juin 2009)
  54. (en) « Résultats Vengeance 2007 », sur SLAM! Wrestling (consulté le 27 juillet 2009)
  55. (en) « Résultats RAW, 12 novembre 2007 », sur Online World Of Wrestling (consulté le 21 juin 2009)
  56. (en) « Pushing Punk », sur WWE,‎ 13 novembre 2007 (consulté le 20 juin 2009)
  57. (en) « Résultats RAW, draft 2008 », sur Online World of Wrestling (consulté le 2 août 2009)
  58. (en) « A Draft disaster », sur WWE,‎ 23 juin 2008 (consulté le 21 juin 2009)
  59. (en) « Résultats ECW, 15 juillet 2008 », sur Online World of Wrestling (consulté le 21 juin 2009)
  60. (en) « Résultats SmackDown, 31 octobre 2008 », sur Online World of Wrestling (consulté le 21 juin 2009)
  61. (en) « Résultats SmackDown, 3 novembre 2008 », sur Online World of Wrestling (consulté le 21 juin 2009)
  62. (en) « WWE SmackDown! 2009 01 02 », sur Online World Of Wrestling,‎ 2 janvier 2009 (consulté le 21 juin 2009)
  63. (en) « Résultats Royal Rumble 2009 », sur SLAM! Wrestling (consulté le 9 juin 2009)
  64. (en) « Preview: Matt Hardy vs. Jeff Hardy (Extreme Rules Match) », sur WWE,‎ 5 avril 2009 (consulté le 9 juin 2009)
  65. (en) « WWE Champion Jeff Hardy victim of pyrotechnics accident », sur WWE,‎ 16 janvier 2009 (consulté le 9 juin 2009)
  66. (en) « Smackdown February 27, 2009 Results », sur WWE,‎ 27 février 2009 (consulté le 9 juin 2009)
  67. (en) « Résultats Wrestlemania XXV », sur SLAM! Wrestling (consulté le 9 juin 2009)
  68. (en) « Résultats RAW, draft 2009 », sur Online World of Wrestling (consulté le 27 juillet 2009)
  69. (en) « Résultats Backlash 2009 », sur Online World of Wrestling (consulté le 25 juillet 2009)
  70. (en) « Résultats Judgment Day 2009 », sur SLAM! Wrestling (consulté le 21 juin 2009)
  71. (en) « Résultats SmackDown, 14 août 2009 », sur WWE (consulté le 22 août 2009)
  72. (en) « Résultats SmackDown, 21 août 2009 », sur Online World of Wrestling (consulté le 7 septembre 2009)
  73. (en) « Pro Wrestling Illustrated Award Winners - Tag Team of the Year » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur Wrestling Information Archive. Consulté le 9 juin 2009
  74. (fr+en) « Full cast and crew for That Wrestling Show (1999) », sur IMDb (consulté le 9 juin 2009)
  75. (en) « WWF Superstars on NBCs Fear Factor », sur Online World of Wrestling,‎ 25 février 2002 (consulté le 9 juin 2009)
  76. (en) Matt Hardy, Jeff Hardy et Michael Krugman, The Hardy Boyz: Exist 2 Inspire, Londres, HarperCollins Publishers,‎ 2003, 288 p. (ISBN 978-0-00-716254-3, lire en ligne)
  77. (en) Site officiel de The Hardy Show

Liens externes[modifier | modifier le code]