Tito Santana

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Santana et Solis.
Merced Solís
Image illustrative de l'article Tito Santana

Nom(s) de ring Tito Santana[1]
El Matador[1]
Merced Solis[1]
Richard Blood[1]
Taille 188 cm
Poids 106 kg
Naissance 10 mai 1953 (61 ans)[1]
Mission, Texas[2]
Drapeau des États-Unis États-Unis
Entraîné par Hiro Matsuda[3]
Débuts 1976[1]

Merced Solís[2] (né le 10 mai 1953) plus connu par son nom de ring Tito Santana, est un catcheur mexico-américain semi-retraité dont la carrière s'est déroulée de la fin des années 1970 au début des années 1990. Malgré son héritage mexicain, il a rarement lutté dans des fédérations de Lucha libre, étant plus habitué au style de catch américain.

En 2004, Tito Santana était introduit dans le WWE Hall of Fame[4].

Carrière[modifier | modifier le code]

Wrestling Alliance-American Wrestling Association (1976-1979)[modifier | modifier le code]

Il travaillait brièvement à la National Wrestling Alliance (NWA) et à la American Wrestling Association (AWA)[1], et gagnait surtout sa renommée à la World Wrestling Federation.

World Wrestling Federation (1979-1993)[modifier | modifier le code]

1984-1986[modifier | modifier le code]

En 1984, il rivalisait avec le Magnificent Don Muraco pour le Championnat intercontinental de la WWF, qu'il remportait le 11 février (devenant ainsi le tout premier catcheur mexico-américain à avoir remporté le Championnat intercontinental de la WWF)[5]. Il entrait ensuite dans une rivalité pour le titre de Champion intercontinental avec Greg Valentine. Valentine le récupérait des mains de Santana en septembre 1984 à London[5].

Tito retournait à WrestleMania et dans le match d'ouverture battait un catcheur masqué du nom de The Executioner. Tito et Greg Valentine catchaient dans une série de matchs simples et par équipes. Ils luttaient dans différents types de matchs allant du simple aux matchs de championnat, en passant par les matchs sans disqualification et aux Lumberjack matchs.

En juillet 1985, Tito Santana regagnait le titre intercontinental dans un match en cage à Baltimore[5]. Santana portait le titre pour 7 mois de plus avant de le perdre face à « Macho Man » Randy Savage dans un match dur au Boston Garden[5]. Savage remportait le titre après avoir frappé Santana avec un objet, qui allait mener à une série de matchs revanches où Savage allait intentionnellement se faire disqualifier pour conserver sa ceinture. Une nouvelle série de matchs suivit, cette fois sans disqualification, que Savage réussissait à remporter.

1987-1993[modifier | modifier le code]

Fin 1987, Tito Santana formait une équipe avec le Champion de monde de l'AWA Rick Martel nommée « Strike Force ». L'équipe remportait rapidement le Championnat par équipe de la Hart Foundation (Bret Hart et Jim Neidhart) en octobre 1987[6]. Ils le défendait avec succès jusqu'à WrestleMania IV (mars 1988) où ils perdaient face à Demolition (Ax & Smash)[6].

Suite à une blessure à la nuque subie face à Martel peu de temps après WrestleMania, l'équipe restait inactive jusqu'à WrestleMania V en 1989. Dans un match contre les Brain Busters (Tully Blanchard & Arn Anderson), Martel se retournait contre Tito le laissant tout seul à finir le match face aux deux adversaires. Cette trahison engendra une rivalité jusqu'à l'édition 1998 des Survivor Series

Santana restait un catcheur en solo et rivalisait avec Martel pendant un certain temps. Après que l'Ultimate Warrior ait remporté le Championnat de la WWF de Hulk Hogan à WrestleMania VI (laissant vacant le titre intercontinental) Santana prenait part à un tournoi pour désigner un nouveau champion intercontinental. Santana allait jusqu'en finale et perdait face à Mr. Perfect. Pour garder de l'intérêt dans sa carrière, il prenait une gimmick de toréador espagnol et le surnom « El Matador » en 1991, qu'il utilisait jusqu'à son départ en 1993.

Extreme Championship Wrestling (1993)[modifier | modifier le code]

Il remportait le Championnat de l'ECW en août 1993 en battant Don Muraco mais abandonnait le titre plus tard cette année à Shane Douglas[7].

American Wrestling Federation (1995)[modifier | modifier le code]

La prise de finition favorite de Tito était le « Flying Forearm Smash ». La prise était appelée « The Mexican Hammer » quand il était partenaire avec Ivan Putski (la prise de finition de Putski étant « The Polish Hammer »). Il était plus tard appelé « The Flying Jalapeno » par le commentateur de la WWF Bobby Heenan (qui à cette époque l'appelait aussi « Extra Hot Paste Picante » et « El Salsa de So-So »), et plus tard nommé ironiquement par Jesse Ventura « The Flying Burrito ». À cette époque Santana catchait à l'AWF, et les commentateurs appelaient sa prise de finition « The Flying Burrito » ou tout simplement « The Burrito ».

En tant que El Matador il ajoutait une variation dans son forearm smash appelé « El Paso del Muerte » (traduit en français « Le passage de la mort ») après avoir frappé son adversaire dans les intestins et ensuite brandissant ses bras comme des cornes de taureau, Tito s'élançait des cordes et délivrait un coup de coude volant à la nuque de son adversaire.

En 1998, Tito a aussi été commentateur espagnol aux côtés de Carlos Cabrera et Hugo Savinovich à WrestleMania XIV à Boston.

Après le catch[modifier | modifier le code]

Après avoir mis fin à sa carrière de catcheur, Solis est devenu professeur d'espagnol[1] dans le Eisenhower Middle School à Roxbury Township où il vit avec sa femme Leah et leur trois enfants Matthew, Michael et Mark. Il détient le Santana's Hair Salon à Roxbury Township[1].

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

  • Catcheur entraîné
    • Vin Gerard[1]

Palmarès[modifier | modifier le code]

  • Northern States Wrestling Alliance
    • NSWA Heavyweight Championship (1 fois)[3]
  • Renegade Wrestling Alliance
    • RWA Heavyweight Championship (1 fois)[3]
  • Rio Grande Valley Sports Hall of Fame
    • Introduit au Rio Grande Valley Sports Hall of Fame en 2007
  • USA Pro Wrestling
    • USA Pro Heavyweight Championship (1 fois)[3]
  • Autres titres
    • EWA (Empire Wrestling Alliance) Heavyweight Championship (1 fois)[3]
    • IAW Television Championship (1 fois)[3]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k, l, m, n et o (de) « Profil », sur genickbruch.com
  2. a et b (en) « The Ram vs. Tito Santana », sur New York Times,‎ 21 février 2009 (consulté le 30 novembre 2009)
  3. a, b, c, d, e, f, g, h et i (en) « Profil », sur Online World of Wrestling
  4. a et b (en) Tito Santana sur WWE.com
  5. a, b, c, d et e (en) « Historique du WWF/E Intercontinental Championship », sur Pro-Wrestling Title Histories (consulté le 30 novembre 2009)
  6. a, b et c (en) « Historique du WWF/E World Tag Team Championship », sur WWE (consulté le 30 novembre 2009)
  7. a et b (en) « Historique du ECW Championship », sur Pro-Wrestling Title Histories (consulté le 30 novembre 2009)
  8. (en) « Pro Wrestling Illustrated's Top 500 Wrestlers of the PWI Years (2003) », sur Wrestling Information Archive (consulté le 30 novembre 2009)
  9. (en) « Pro Wrestling Illustrated's Top 100 Tag Teams of the PWI Years », sur Wrestling Information Archive (consulté le 30 novembre 2009)
  10. (en) « Pro Wrestling Illustrated Award Winners - Tag Team of the Year », sur Wrestling Information Archive (1972-2007) (consulté le 30 novembre 2009)
  11. (en) Résultats King of the Ring 1985-2006 sur Wrestlingattitude.com

Liens externes[modifier | modifier le code]