Bully Ray

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Mark LoMonaco

Description de cette image, également commentée ci-après

Bully Ray en 2013

Données générales
Nom complet Mark LoMonaco
Nom de ring B.R.D.
Brother Ray
Bubba Ray Dudley
Buh Buh Ray
Mongo
The Terminator
Bully Ray
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Né(e) le (42 ans),
Massapequa, New York, Drapeau des États-Unis États-Unis
Taille 1,93 m (6 4)
Poids 140 kg (308 lb)
Catcheur (ou catcheuse) en activité
Fédération(s) Total Nonstop Action Wrestling
Entraîné(e) par Johnny Rodz
Sonny Blaze
Carrière pro. 1991aujourd'hui

Mark LoMonaco (né le ) est un catcheur américain. Il est principalement connu pour ses apparitions à la Extreme Championship Wrestling en tant que Buh Buh Ray Dudley et à la World Wrestling Entertainment en tant que Bubba Ray Dudley. Il travaille actuellement à Total Nonstop Action Wrestling sous le pseudonyme de Bully Ray, ou il est l'ancien président des Aces & Eights est un ancien 2 fois TNA World Heavyweight Champion.

Il est quasi-exclusivement connu pour son travail au sein de l'équipe mythique des Dudley Boyz (aujourd'hui Team 3D) qu'il forme avec son ami Brother Devon. Ensemble, ils ont remporté 24 titres mondiaux par équipe, le record pour une équipe mais aussi pour un catcheur individuel (en cas de multiples victoires avec des partenaires différents).il est deux fois champion du monde,2 fois TNA World Heavyweight Champion.

Carrière[modifier | modifier le code]

Circuit indépendant (1991–1995)[modifier | modifier le code]

Extreme Championship Wrestling (1995-1999)[modifier | modifier le code]

LoMonaco débutait à la Extreme Championship Wrestling comme garde du corps de Bill Alfonso, le protégeant du catcheur 911.

LoMonaco revenait plus tard en tant que Buh Buh Ray Dudley, le membre bègue, dansant, en surpoids, et péquenaud de la « Famille Dudley ». L'épelage inhabituel de Bubba était le résultat de son bégaiement. En disant son nom Buh-Buh ça le contraignait à dire « Mon nom est Buh-buh-buh-buh » jusqu'à ce que Big Dick Dudley le tape dans le dos, pour qu'il puisse sortir « Mon nom est Bubba Ray Dudley! ». Les fans adoptaient pendant les matchs de Buh Buh est chantaient « Buh Buh Buh Buh ».

Le 13 avril 1996, D-Von Dudley débutait à la ECW et commençait à rivaliser avec les autres membres de la Dudley Family. D-Von éliminait Dances With Dudley, Dudley Dudley, et Chubby Dudley avant de joindre ses forces avec Buh Buh Ray, Big Dick, Sign Guy Dudley, et Joel Gertner. Connus collectivement comme les Dudley Boyz, Buh Buh Ray et D-Von dominaient la division par équipe de la ECW, remportant le ECW World Tag Team Championship à huit reprises[1], un record, en battant quatre grandes équipes de la ECW : The Public Enemy, The Eliminators, The Gangstas, et Sabu et Rob Van Dam. Buh Buh Ray, D-Von, et Gertner ont tous acquis leur renommée pour leurs interviews vitrioliques, qui antagonisait la foule au point de l'amener à faire une émeute.

World Wrestling Federation / Entertainment (1999-2005)[modifier | modifier le code]

En 1999, Buh Buh Ray et D-Von quittaient la ECW après une dispute au sujet de leur paye pour rejoindre la World Wrestling Federation, où Buh Buh Ray était renommé Bubba Ray Dudley. En 2000 et 2001, les Dudley Boyz s'engageaient dans une feud à trois pour le WWF World Tag Team Championship avec The Hardy Boyz et Edge et Christian. La feud incorporait deux fameux Tables, Ladders and Chairs (TLC) matches, le premier à SummerSlam 2000 et le second à WrestleMania X-Seven. Ils étaient initialement heels, bien que des heels populaires, et étaient connus pour le penchant de Bubba Ray à mener des femmes (notamment Terri Runnels et Mae Young) à travers une table. Les Dudley Boyz devenaient face plus tard en 2000. Début 2001, ils étaient joints à la WWF par Spike Dudley. Spike faisait tout de suite un impact, aidant ses frères à remporter le les titres par équipe de la WWF dès ses débuts, et étant le renfort des Dudleyz dans le TLC match de WrestleMania X-Seven.

À la mi-2001, les Dudley Boyz faisaient leur second passage en heel en se joignant à l'Alliance, un clan massif constitué d'anciennes superstars de la ECW et WCW, emmenés par Shane McMahon et Stephanie McMahon-Helmsley, qui tentaient de prendre l'emprise sur la WWF. La ECW-WCW invasion prenait fin aux Survivor Series 2001, quand cinq catcheurs de la WWF battaient cinq membres de l'Alliance dans un match pour déterminer la propriété de la WWF. L'Alliance était dissoute et ses membres quittaient la WWF, mais les Dudley Boyz conservaient leur jobs comme ils détenaient le WWF World Tag Team Championship, qu'ils ont unifiés avec le WCW World Tag Team Championship aux Survivor Series[2]. Ils devenaient une fois de plus faces.

Après WrestleMania X8, en mai 2002 la WWF était renommée World Wrestling Entertainment (WWE) et le roster était divisé en deux divisions, RAW et SmackDown. Les Dudley Boyz étaient séparés quand Bubba Ray était choisit par RAW et D-Von par SmackDown!. À RAW, Bubba Ray trouvait un succès modéré alors qu'il remportait 10 fois le WWE Hardcore Championship, et formait une équipe avec Spike, participant même à un match pour le World Heavyweight Championship contre Triple H. Cependant, le personnage de D'Von à SmackDown! a échoué et n'a pas eu le succès escompté, il était donc de ce fait réuni avec Bubba Ray et Spike le 17 novembre 2002 quand il retournait à la division RAW.

Les Dudley Boyz devenaient un clan à RAW dans la division par équipe pendant les seize mois suivants, rivalisant avec des équipes comme 3-Minute Warning, La Résistance, et différentes combinaisons des Un-Americans. Ils détenaient le WWE World Tag Team Championship plusieurs fois pendant longtemps[3] avant d'être draftés (avec Booker T) à SmackDown! le 22 mars 2004 en échange de Triple H.

Peu de temps après leur arrivée à SmackDown!, les Dudley Boyz devenaient heel une fois de plus, se mettant du côté de Paul Heyman et rivalisants avec Rob Van Dam et Rey Mysterio. Le 27 mai 2004 les Dudley Boyz kidnappaient Paul Bearer, le manager de l'ennemi d'Heyman, The Undertaker. Le 27 juin 2004 à The Great American Bash, The Undertaker battait les Dudley Boyz dans un handicap match. En juillet 2004, les Dudley Boyz se réunissaient avec Spike. Pour le reste de l'année, ils aidaient Spike dans ses matchs pour le WWE Cruiserweight Championship et se tournaient sans succès vers le WWE Tag Team Championship. Début 2005, les Dudley Boyz étaient retirés des écrans de la WWE et envoyés à la Ohio Valley Wrestling.

Les Dudley Boyz retournaient à la WWE en juin 2005 pour promouvoir ECW One Night Stand 2005, un show de réunion de la ECW. Dans les semaines précédentes One Night Stand ils, aux côtés de plusieurs anciens de la ECW, s'opposaient à l'ancien Président de la WCW Eric Bischoff et ses « croisés anti hardcore ». À One Night Stand le 12 juin 2005, les Dudley Boyz battaient Tommy Dreamer et The Sandman dans le main-event de la soirée après avoir fait passer Dreamer à travers une table enflammée.

Le 6 juillet 2005, la WWE annonçait qu'elle n'a pas choisi de négocier un renouvellement des contrats des Dudley Boyz. En plus, seize autres catcheurs (incluant Spike) étaient renvoyés de la WWE, ce qui était le résultat de coupure de budget. En août 2005, les trois anciens membres des Dudleys ont reçu une note comme quoi ils n'avaient légalement pas le droit d'utiliser le nom « Dudley » (marque déposée de la WWE). Ceci amenait la tension entre les désormais anciens Dudleys et leurs anciens employés, comme ils ont toujours utilisés ce nom depuis 1996, plusieurs années avant que la propriété intellectuelle de la ECW soit acquise par la WWE suite aux procédés de faillite. Peu de temps après, Lomonaco et Hughes annonçaient qu'ils engageaient une poursuite légale envers la WWE.

Total Nonstop Action Wrestling (2005-...)[modifier | modifier le code]

Team 3D (2005-2010)[modifier | modifier le code]

Ne pouvant plus utiliser le nom « Bubba Ray Dudley », LoMonaco adoptait (et faisait déposer) le nom de ring Brother Ray Deadly (parfois abrégé B.R.D.), alors que Hughes devenait Brother Devon Deadly. L'équipe a aussi déposée les noms The Deadly Brothers et Deadly Death Drop. En août et septembre 2005, Ray et Devon faisaient plusieurs apparences sur le circuit indépendant, notamment pour Hardcore Homecoming, un show de réunion non-officiel de la ECW organisé par l'ancien membre Shane Douglas, un fervent critique de la WWE et de son Président Vince McMahon. Le 21 septembre 2005, il était annoncé qu'ils ont signé un contrat de plusieurs années avec la Total Nonstop Action Wrestling, la deuxième plus grosse fédération américaine (après la WWE).

Ray et Devon en tant que Team 3D.

Ray et Devon débutaient en TNA le 1er octobre 2005 à TNA iMPACT! - dans la première édition de iMPACT! à être diffusée sur Spike TV en première partie de soirée. Ils étaient identifiés respectivement comme Brother Ray et Brother Devon (le suffixe « Deadly » ayant apparemment été abandonné) et collectivement en tant que Team 3D. Team 3D s'établissait rapidement en faces en confrontant les heels comme le NWA World Heavyweight Champion Jeff Jarrett et ses alliés, les NWA World Tag Team Champions, America's Most Wanted (AMW). Team 3D battait AMW dans des pay-per-views en novembre et décembre 2005, mais finissaient par perdre contre eux un match pour les titres à TNA Final Resolution le 15 janvier 2006 à cause d'une intervention de Team Canada.

Ray et Devon continuaient leur feud avec America's Most Wanted et Team Canada pendant les moins suivants. Le 13 avril 2006 à iMPACT!, une tentative d'embuscade de Team Canada était empêchée par le débutant Spike Dudley, identifié désormais comme « Brother Runt ». L'équipe rivalisait avec The James Gang, et le Latin American Exchange (LAX). Ils avaient plusieurs batailles avec LAX jusqu'à remporter le NWA World Tag Team Championship des LAX à Lockdown dans un steel cage match électrifié[4].Lors de la fin de l'entente entre la TNA et la NWA, Ray et D-Von se sont fait retirer le NWA Tag Team Championship et remettre le TNA World Tag Team Championship en compensation[5]. Ils défendaient avec succès ces ceintures contre Road Warrior Animal et Rick Steiner à Slammiversary.

Après un match à iMPACT pour déterminer des adversaires, Ray faisait l'affiche de Victory Road avec son partenaire dans un match of champions contre le TNA World Champion Kurt Angle et le X Division Champion Samoa Joe. Ce show marquait la quatrième chance pour un titre mondial de LoMonaco dans une troisième fédération différente (il a auparavant défié Tazz pour le titre ECW en 1999, Kurt Angle pour le titre WWF en 2000, et Triple H pour le World Heavyweight Championship en 2002). À Victory Road, Ray et D-Von perdent leur match, et les titres par équipe de la TNA, contre Angle et Joe, bien que seul Joe prenait le contrôle des titres comme c'est lui qui a réalisé le tombé. Lors de Against All Odds, il bat Devon dans Street Fight Match. Lors de Victory Road, il perd contre Tommy Dreamer dans un No Disqualification Match.

Heel "Hardcore" Bully Ray (2010-2012)[modifier | modifier le code]

Suite à son turn il devient Bully Ray (il devient beaucoup plus violent et vulgaire). A Bound For Glory 2010 il annonce que lui et Devon feront leur dernier match par équipe à Final Resolution 2010. A Final resolution ils affrontent les MCMG dans un match pour les titre par équipes. Ils perdent leur combat. La semaine suivante ray trahit son coéquipier.Lors de Against All Odds (2011), il bat Brother Devon dans Street Fight Match. Au cours du PPV Victory Road (2011), il fait une promo vantant les mérites des Immortals,il perd ensuite un HardCore Match contre Tommy Dreamer du a l'intervention de Brother Devon qui le fait passer au travers une table via le 3D (qu'il fait avec Dreamer). Lors de l'Impact du 17 mars, il affronte AJ Styles, RVD et Mr. Anderson dans match pour devenir le challenger n°1 au TNA World Heavyweight Championship qui se termine en No Contest, il fait ensuite passer AJ Styles à travers une table avec un sit down PowerBomb du haut de l'entrée. Lors de l'Impact du 31 mars, lui, Matt Hardy et Abyss battent RVD, Sting et Mr. Anderson dans un Cage Match. A Impact! du 7 avril, il bat Christopher Daniels dans un Lumberjack Match grâce à Hulk Hogan qui a assommé Daniels. Lors de Lockdown 2011, il perd avec Ric Flair, Matt Hardy et Abyss contre les membres de Fortune. Le 28 avril a Impact! il perd une opportunité d'être champion du monde de la TNA car AJ Styles l'a attaqué. Le 12 mai a Impact Wrestling, il participe a une bataille Royale pour devenir #1 au World Title mais se fait éliminer en 22ème position sur 25 par Kurt Angle. Le 26 mai à Impact Wrestling, lui et Tommy Dreamer perdent face à Fortune. Lors de l'édition de Impact Wrestling du 9 juin, il perd face a Rob Van Dam. Lors de Slammiversary IX, il bat A.J. Styles dans un Last Man Standing Match, après avoir reçu A.J. Styles sur lui qui a sauté du décors de plus de 5 mètres et qu'il l'a poussé dans le décore. Il est qualifié pour les Bound for Glory Series le 16 juin, lors de Impact Wrestling et le 23 juin, Bully Ray bat Scott Steiner dans un match simple pour les Bound for Glory Series. Le 21 juillet à Impact Wrestling, avec Mr.Anderson, ils perdent face à Sting et Kurt Angle. Lors de Hardcore Justice (2011), il bat Mr. Anderson. Le 25 août il remporte un match avec Immortal (Bully Ray et Scott Steiner) face à Fortune (AJ Styles et Beer Money, Inc.) pour les Bound for Glory Series. Lors de No Surrender, il bat James Storm puis perd contre Bobby Roode. Lors de Bound For Glory, il perd contre Mr. Anderson dans un Falls Count Anywhere Match. Lors de Turning Point, lui et Scott Steiner perdent contre Mr. Anderson et Abyss. Lors de Genesis, il perd contre Abyss dans un Monster's Ball Match. Lors de l'Impact! du 12 janvier, il intervient dans le match de championnat entre Jeff Hardy et Bobby Roode et aide ce dernier en assomant l'arbitre pendant que Jeff portait sa Swanton Bomb ainsi Roode reste TNA World Heavyweight Champion. Lors de Against All Odds (2012) il ne remporte pas le TNA World Heavyweight Championship. Lors de Victory Road, il perd contre James Storm et ne devient pas challenger n°1 au TNA Championship.

Lors de Lockdown, Christopher Daniels, Eric Bischoff, Gunner, Kazarian et lui perdent contre AJ Styles, Austin Aries, Eric Bischoff, Mr. Anderson et Rob Van Dam dans un Lethal Lockdown Match. Lors d'Impact du 19 avril lui et Crimson gagne contre Austin Aries et Matt Morgan. Lors de l'Impact Wrestling du 26 avril, il perd contre Devon et ne remporte pas le TNA Television Championship. Lors de Sacrifice, il perd contre Austin Aries par soumission. L'Impact suivant, il bat Rob Van Dam qui était blessé. Lors de Slammiversary, il perd contre Joseph Park dans un Hardcore match. Lors de l'Impact Wrestling du 12 juillet, il bat Joseph Park dans un Street Fight Match.S'en suit une rivalité avec James Storm dans le cadre des Bound For Glory Series 2012; il lui reproche d'être mêlé au groupe des Aces & Eights. Lors de Hardcore Justice, il bat Jeff Hardy, Robbie E et James Storm dans un Table Match. Lors de No Surrender, il bat d'abord James Storm puis perd en finale des Bound For Glory Series contre Jeff Hardy. Lors de Bound for Glory, Sting et lui perdent contre Aces and Eights dans un No Disqualification Match.

Face Turn et rivalité avec les Aces & Eights (2012-2013)[modifier | modifier le code]

Lors du Impact Wrestling du 4 octobre il s’allia avec Sting pour affronter Aces & Eights à Bound for Glory et fait un Face Turn. Lors du Impact Wrestling du 11 octobre, lui et Sting battent Christopher Daniels et Kazarian. Lors de Bound for Glory (2012) Il fait son entrée en même temps que Sting, avec sa musique. Sting est le premier à passer sur la rampe et Bully Ray est aperçu retourné vers les backstages, sur le début de la rampe. Sting prends un peu de temps pour interagir avec ses fans, puis tiraille Bully par le T-Shirt. Il se retourne et on voit alors Bully Ray avec des peintures faciales, celles de Sting à l'époque de la WCW ce qui confirme son Face Turn. Il perdent malheureusement le match contre Aces & Eigths suite à l'intervention de plusieurs membres mais Hulk Hogan Arrive et dévoile l'identité du chef du gang qui s'avère être Devon, qui avait quitté la TNA dans des conditions mystérieuses. En janvier 2013, Brooke Hogan et lui se marient au centre du ring avec tous les catcheurs de la TNA autour du ring. Lors de l'Impact Wrestling du 7 février, Sting et lui battent Aces & Eights dans un Tables Match. A l'épisode d'Impact Wrestling du 21 février, lui, Sting et Hulk Hogan perdent un match face aux Aces & Eights.

Heel Turn, Président des Aces & Eights et TNA World Heavyweight Champion (2013)[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Aces & Eights.
Bully Ray en tant que actuel champion du Monde Poids-lours de la TNA

Ce même soir, il est annoncé que lors de l'évènement du 10 mars 2013, Lockdown, il va affronter Jeff Hardy dans une cage avec comme enjeu, le TNA World Heavyweight Championship . Lors de Lockdown (2013), il fait un heel turn en s'alliant avec les Aces & Eights pour battre Jeff Hardy et remporter le TNA World Heavyweight Championship Après le match, le public le hue et lui jette des canettes dans la cage puis il révèlera qu'il est le Président des Aces & Eights. lors de l'Impact Wrestling du 11 avril il conserve son titre contre Jeff Hardy dans un Full Metal Mayhem Match. Il a également battu Sting pour conserver le TNA World Heavyweight Championship à Slammiversary XI avec l'aide des autres membres de Aces & Eights . Lors d' Impact Wrestling du 06 juin, il affronte Jeff Hardy dans un Ladder Match qui se finira en no-contest.lors de Destination X il perd son titre contre Chris Sabin. Lors de Hardcore Justice il bat Chris Sabin est remporte le TNA World Heavyweight Championship pour la deuxieme fois.Lors de No Surrender il bat Mr.Anderson dans un last man standing match est conserve son titre.

Perte du titre, Rivalité avec Mr. Anderson et fin des Aces & Eights (2013-2014)[modifier | modifier le code]

Lors de Bound For Glory il perd le titre contre A.J. Styles. Lors d'Impact du 24 octobre il est attaqué par Mr. Anderson. Puis il perd contre A.J. Styles pour le TNA World Heavyweight Championship. Lors de Turning Point il perd contre Mr. Anderson et les Aces & Eights se séparent. Il est depuis inactif. Il est annoncé qu'il affrontera Mr. Anderson lors de Genesis. Lors de Genesis il bat Mr. Anderson. Lors de Impact Wrestling du 13 février, il perd contre Mr. Anderson.

Face Turn et Rivalité avec Bobby Roode (2014-...)[modifier | modifier le code]

Il fait un Face Turn lors de Lockdown en étant l'arbitre du match entre Team Dixie et Team MVP en portant un powerbomb sur Roode.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Team 3D à TNA Bound for Glory IV.
  • Thèmes Musicaux
Musique d'entrée Compositeur Période Fédération(s)
Watch Out, Watch Out Dale Oliver 2005-2010 TNA
The Beaten Path Dale Oliver 2011-2013, 2014-... TNA
Deadman's Hand (Instrumental) Dale Oliver 10 mars 2013 - 21 novembre 2013 TNA
Deadman's Hand (Lyrical) Dale Oliver 14 mars 2013 TNA

Palmarès[modifier | modifier le code]

Team 3D en tant que TNA et IWGP Tag Team Champions.
Bully Ray en tant que TNA World Heavyweight Champion.
  • HUSTLE
    • HUSTLE Super Tag Team Championship (1 fois) – avec Brother Devon[7]
Année 1996 1997 1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013
Rang 149 en augmentation 121 en augmentation 74 en augmentation 64 en augmentation 53 en augmentation 30 en stagnation 30 en diminution 56 en augmentation 37 - en augmentation 76 en augmentation 74 en diminution 78 en augmentation 43 en diminution 77 en augmentation 40 en augmentation 30 en augmentation 4
Référence [12] [13] [14] [15] [16] [17] [18] [19] [20] - [21] [22] [23] [24] [25] [26] [27] [28]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « ECW World Tag Team Championship history », sur WWE (consulté le 22 juin 2009)
  2. (en) « WCW - World Championship Wrestling WCW World Tag Team Title History », sur Solie (consulté le 22 juin 2009)
  3. a et b (en) « World Tag Team Championsip official history site=WWE » (consulté le 22 juin 2009)
  4. a et b (en) « NWA National Wrestling Alliance NWA World Tag Team Titles History », sur Solie (consulté le 22 juin 2009)
  5. Erreur de référence : Balise <ref> incorrecte ; aucun texte n’a été fourni pour les références nommées tnawttc.
  6. (en) « Real World Tag League 2005 », sur Shining Road (consulté le 22 juin 2009)
  7. (en) « Dream Stage Entertainment - Hustle Super Tag Team Title », sur Pro-Wrestling Title Histories (consulté le 22 juin 2009)
  8. (en) « Results New Japan,1/4/09 », sur Puroresufan.com/njpw,‎ 4 janvier 2009 (consulté le 22 juin 2009)
  9. (en) « The Dudleys' first reign », sur WWE (consulté le 22 juin 2009)
  10. a et b (en) « Wrestling Information Archive » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?). Consulté le 2013-03-24
  11. (en) « Wrestling Information Archive » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?). Consulté le 2013-03-24
  12. (en) « Pro Wrestling Illustrated (PWI) 500 de 1996 », Internet Wrestling Database (consulté le 3 septembre 2011)
  13. (en) « Pro Wrestling Illustrated (PWI) 500 de 1997 », Internet Wrestling Database (consulté le 3 septembre 2011)
  14. (en) « Pro Wrestling Illustrated (PWI) 500 de 1998 », Internet Wrestling Database (consulté le 3 septembre 2011)
  15. (en) « Pro Wrestling Illustrated (PWI) 500 de 1999 », Internet Wrestling Database (consulté le 3 septembre 2011)
  16. (en) « Pro Wrestling Illustrated (PWI) 500 de 2000 », Internet Wrestling Database (consulté le 3 septembre 2011)
  17. (en) « Pro Wrestling Illustrated (PWI) 500 de 2001 », Internet Wrestling Database (consulté le 3 septembre 2011)
  18. (en) « Pro Wrestling Illustrated (PWI) 500 de 2002 », Internet Wrestling Database (consulté le 3 septembre 2011)
  19. (en) « Pro Wrestling Illustrated (PWI) 500 de 2003 », Internet Wrestling Database (consulté le 3 septembre 2011)
  20. (en) « Pro Wrestling Illustrated (PWI) 500 de 2004 », Internet Wrestling Database (consulté le 3 septembre 2011)
  21. (en) « Pro Wrestling Illustrated (PWI) 500 de 2006 », Internet Wrestling Database (consulté le 3 septembre 2011)
  22. (en) « Pro Wrestling Illustrated (PWI) 500 de 2007 », Internet Wrestling Database (consulté le 3 septembre 2011)
  23. (en) « Pro Wrestling Illustrated (PWI) 500 de 2008 », Internet Wrestling Database (consulté le 3 septembre 2011)
  24. (en) « Pro Wrestling Illustrated (PWI) 500 de 2009 », Internet Wrestling Database (consulté le 3 septembre 2011)
  25. (en) « Pro Wrestling Illustrated (PWI) 500 de 2010 », Internet Wrestling Database (consulté le 3 septembre 2011)
  26. (en) « Pro Wrestling Illustrated (PWI) 500 de 2011 », Internet Wrestling Database (consulté le 28 novembre 2012)
  27. (en) « Pro Wrestling Illustrated (PWI) 500 de 2012 », Internet Wrestling Database (consulté le 20 juillet 2013)
  28. (en) « Pro Wrestling Illustrated (PWI) 500 de 2013 », Internet Wrestling Database (consulté le 17 septembre 2013)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :