WWE Raw

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Raw.
WWE Monday Night RAW
Image illustrative de l'article WWE Raw
Genre Catch professionnel Divertissement sportif
Création Vince McMahon
Présentation Michael Cole
Jerry "The King" Lawler
John "Bradshaw" Layfield
Participants WWE Roster
Thème du générique "The Night" par Kromestatik
"Energy" par Shinedown
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
Langue Anglais
Espagnol
Nombre de saisons 21
Nombre d’émissions 1104 (au 21 juillet 2014)
Programme similaire WWE SmackDown
WWE NXT
WWE Main Event
WWE Superstars
Production
Durée 3 heures et 5 minutes (Publicités incluses)
Format d’image 480i (SDTV)
1080i (HDTV)
Diffusion
Diffusion Drapeau : États-Unis USA Network (1993 – 2000; 2005 – aujourd'hui)
Drapeau : Canada The Score/Sportsnet 360
Drapeau : France Drapeau : Luxembourg RTL9 (depuis 2002)
Drapeau : Belgique AB3
Ancienne diffusion Drapeau : France NT1 (2006 – 2014)
Drapeau : États-Unis TNN/Spike TV (2000 – 2005)
Date de première diffusion 11 janvier 1993
Public conseillé TV PG
Site web www.wwe.com/shows/raw

WWE RAW (parfois intitulé WWE Monday Night RAW) est une émission télévisée de catch professionnel qui est actuellement diffusée en direct le lundi soir sur USA Network ainsi que sur le WWE Network aux États-Unis. le show a débuté le 11 janvier 1993[1]. WWE Raw est passé de USA Network à TNN en septembre 2000[2], et à Spike TV en août 2003 lorsque TNN a été rebaptisé. Le 3 octobre 2005, WWE Raw retourne sur USA Network[3].

Depuis son premier épisode, WWE Raw a été produit en direct depuis 203 arènes différentes, dans 169 villes différentes, et dans neuf pays différents (aux États-Unis, au Canada, au Royaume-Uni, en Afghanistan en 2005 et en Irak en 2006 et 2007 (WWE Tribute to the Troops), en Allemagne[4], au Japon[5], en Italie[6] et au Mexique[7]). Depuis le 1000e épisode du show, diffusé le 23 juillet 2012, WWE Raw passe à un format de trois heures au lieu de deux, format auparavant réservé aux épisodes spéciaux[8].

Historique[modifier | modifier le code]

Format d'origine (1993-1997)[modifier | modifier le code]

Au départ appelé WWF Monday Night RAW (signifiant Rampage American Wrestling), le programme fut diffusé le 11 janvier 1993[9] sur USA Network pendant une heure. Le RAW du début changea la donne dans le monde du catch professionnel télévisé. Auparavant, le catch se déroulait sur scène avec une audience faible ou lors de grands shows dans les salles (nommées dans le monde du catch et en anglais des Arenas). Le concept de RAW était bien différent de son prédécesseur, la Prime Time Wrestling : au lieu de matchs pré-enregistrés, avec des voix et des discussions enregistrés en studio, RAW était montré en direct avec tout ce qui en découle. Au premier épisode, Yokozuna gagne contre Koko B. Ware, les Steiner Brothers battre les Executioners, le champion intercontinental Shawn Michaels battre Max Moon, et l'Undertaker battre Damian Demento. Une interview de Razor Ramon a aussi été diffusée ce jour-là[10].

RAW était diffusé du Manhattan Center (maintenant Hammerstein Ballroom), un petit théâtre de New York et diffusé en direct chaque semaine. La combinaison d'un auditoire intime et du direct s'est montrée très bonne. Cependant, l'organisation des directs s'est avérée un gouffre financier pour la WWF et les shows pré-enregistrés ont commencé à apparaître une semaine sur deux. À partir du début 1994 et jusqu'en septembre 1999, RAW était diffusé en direct le lundi soir et le lendemain, le show du lundi suivant était enregistré[11],[10]. Ce qui faisait que RAW était en direct une fois sur deux.

Monday Night Wars (1995-2001)[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Monday Night Wars.
Le logo original de Monday Night RAW, utilisé de 11 janvier 1993 au 3 mars 1997

En 1995, la World Championship Wrestling (WCW) commençait à diffuser une toute nouvelle émission, Monday Nitro, en direct chaque lundi soir. RAW et Nitro étaient face à face pour la première fois le 11 septembre 1995[12]. RAW était enregistré une fois sur deux et ce avant Nitro, ce qui incitait le vice-président de la WCW, Eric Bischoff, qui faisait aussi des apparitions à l'écran, d'annoncer en avance les résultats du show de la WWF[11]. Quelques fans regardaient aussi les résultats des enregistrements de RAW sur Internet, ce qui causait encore plus de dommage en ce qui concerne les audiences des RAW enregistrés[réf. nécessaire]. WWF RAW passait en direct pour tous ses shows en septembre 1999 grâce à de bonnes audiences et de bons taux d'achats de ses pay-per-views.

Au commencement de la guerre des audiences en 1995 jusqu'à la moitié de 1996, RAW et Nitro allaient s'échanger les victoires dans une rivalité fermée. Cependant, au deuxième semestre de 1996, grâce notamment à l'histoire de la New World Order (nWo), Nitro commençait une série de victoire dans les audiences qui durait 83 semaines consécutives, s'arrêtant le 13 avril 1998[réf. nécessaire]. Le 4 novembre 1996, lors de RAW, la WWF diffusait le fameux segment Pillman's Got A Gun (en français : Pillman a un révolver) avec la rivalité entre Stone Cold Steve Austin et Brian Pillman lorsqu'Austin visitait ce premier alors blessé chez lui. Austin était pris à parti par des amis de Pillman et une bagarre éclatait jusqu'à ce que l'image soit coupée. Le directeur en scène contactait Vince McMahon et l'informait qu'il avait entendu « des explosions ». La transmission était restaurée plus tard montrant Pillman beuglant « Ce fils de **** a eu son compte ! Laissez-le partir ! Je vais tuer ce fils de **** ! Dégagez de mon chemin putain ! » Ce dernier commentaire n'était pas censuré et était clairement compréhensible, ce qui voulait dire que la WWF devait s'excuser la semaine suivante pour cet incident pour pouvoir rester sur le USA Network. Pillman devait aussi s'excuser pour ce commentaire, affirmant que ce n'était pas habituel pour lui de tenir ce genre de propos.

RAW is WAR (1997-2001)[modifier | modifier le code]

Le logo Raw is War, utilisé du 10 mars 1997 au 24 septembre 2001.

Le 3 février 1997, Monday Night RAW passait à un format de deux heures, avec l'avènement de « l'Ère Attitude » à la WWF. Dans l'attente de briser l'élan de domination de la WCW dans les audiences, la Extreme Championship Wrestling (ECW) était ramenée par le fait que Jerry Lawler ait « défié » la ECW le 17 février 1997. Dans une édition où RAW retournait au Manhattan Center, Taz, Mikey Whipwreck, Sabu, Tommy Dreamer, D-Von Dudley, et le Sandman répondaient à ce défi avec une invasion. La semaine suivante, le propriétaire de la ECW Paul Heyman, faisait une entrevue à RAW. Au cours de l'année 1997, il y avait de plus en plus d'éléments de controverse à RAW et dans les programmes de la WWF comme la Nation of Domination, et les experts en la matière qu'étaient la D-Generation X. Le 10 mars 1997, Monday Night Raw devenait officiellement RAW is WAR. L'édition du 17 mars 1997 comprenait une violente altercation entre Bret Hart et Vince McMahon (qui sans le savoir allait annoncer l'évènement de novembre) avec des insultes qui n'ont pas été entendues à la télévision. Brian Pillman a réalisé une série de segments XXX Files avec Terri Runnels, qui poussait le bouchon plus loin. Ces segments s'arrêtaient prématurément lors de l'édition du 29 septembre 1997 de RAW, après le décès de Pillman le 5 octobre 1997 à cause de problèmes cardiovasculaires héréditaires.

Décor de WWF Raw is War et de WWF RAW du 10 mars 1997 au 29 avril 2002.

Après WrestleMania XIV en mars 1998, la WWF reprenait la tête dans les Monday Night Wars avec sa toute nouvelle « Ère Attitude », qui était l'avènement de stars montantes comme Steve Austin, The Rock et Mankind. La rivalité désormais culte entre le méchant président de la WWF Vince McMahon (qui quittait son poste de commentateur après le véritable incident du Montréal Screwjob pour devenir Mr. McMahon, le président diabolique de la fédération) et le favori des fans Steve Austin (qui a été renvoyé par Bischoff à la WCW pendant l'été 1995 pour ne pas être assez vendeur) captivait complètement les fans. Le 13 avril 1998, RAW voyait à l'affiche s'affronter Austin et McMahon, et marquait donc la fin de 84 semaines de domination de la WCW dans les audiences depuis 1996. Alors que RAW tentait une nouvelle approche dans ses programmes, Nitro allait commencer à produire des shows plus ternes avec les mêmes histoires. Les vieilles stars comme Hogan et Nash squattaient les main-events, alors que des jeunes talents comme Chris Jericho, Chris Benoit et Eddie Guerrero n'avaient pas d'opportunités d'avancer, et le seul nouvel arrivant qui a été élevé au statut du main-event à cette époque était Bill Goldberg.

Pendant ce temps, à RAW, les fans étaient immergés dans la rivalité entre le propriétaire de la WWF Vince McMahon et "Stone Cold" Steve Austin. Des nouveaux talents comme Triple H et sa D-Generation X, Mankind et The Rock étaient projetés dans les main-events. D'autres comme Kane, Val Venis, Goldust, etc. tenaient leurs rangs et symbolisaient le fait que la WWF est l'endroit où les nouveaux talents viennent au détriment de la WCW. Les deux fédérations étaient arrivées à un tel point, que quand leur shows respectifs se déroulaient dans la même région la même nuit (RAW à Hampton, Virginie et Nitro à Norfolk), DX était envoyé filmer un segment de "guerre" à l'aréna de Norfolk Things où ils ont réprimandé et interrogé des fans devant la caméra qui affirmaient qu'ils avaient reçu leurs places pour Nitro gratuitement (probablement dans l'attente pour la WCW de remplir l'aréna le plus possible à cause du manque des ventes de tickets).

Le 4 janvier 1999, Mick Foley, qui a lutté à la WCW aux débuts des années 1990 sous le nom de Cactus Jack, gagnait le titre WWF Championship en tant que Mankind lors de RAW. L'annonceur de Nitro Tony Schiavone l'annonçait ironiquement "ça va en mettre plus d'un le cul par terre." Au moment où Schiavone insultait Foley, plus de 600 000 personnes changeaient de chaînes pour regarder RAW. La semaine suivante, et pour plusieurs mois, beaucoup de fans de RAW mettront sur leurs pancartes, « Mick Fokley me met le cul par terre ! ». C'était également la nuit où Nitro diffusait un match pour le titre de la WCW dans lequel Kevin Nash s'allongeait scandaleusement face à Hulk Hogan pour le compte de trois de ce dernier qui l'avait juste aveuglé. RAW remportait la guerre des audiences contre Nitro et ne subissait plus aucune défaite après le 8 février 1999.

Fin de la Guerre(2000-2002)[modifier | modifier le code]

Dernier logo WWF RAW (du 1 octobre 2001 - 30 avril 2002).

Un nouveau contrat de télévision de la WWF avec la société Viacom l'amenait à changer de chaîne. Le 25 septembre 2000, RAW quittait le USA Network pour TNN (qui plus tard devenait Spike TV).

Le déclin de la WCW dans ses revenus et ses audiences amenait la Time Warner à vendre la compagnie à la WWF en 2001. La dernière édition de Nitro était diffusée le 26 mars 2001. L'émission débutait avec Vince McMahon faisant un petit discours au sujet de son achat récent de la WCW et finissait plus tard avec un simultané avec RAW sur TNN et une apparition surprise de Shane McMahon à Nitro[13]. Shane interrompait son père triomphant sur son rachat de la WCW pour expliquer qu'il était le seul et unique détenteur de la WCW, marquant le début de ce qui allait être la storyline de "l'Invasion" à la WWF. Le logo et le nom RAW is WAR étaient retirés en septembre 2001, après les attentats du 11 septembre 2001 et la sensibilité autour du mot "guerre". Ceci symbolisait aussi le fait que les "Monday Night Wars" étaient terminés.

WWE Monday Night RAW (2002-...)[modifier | modifier le code]

Brand Extension (2002)[modifier | modifier le code]

Article détaillé : WWE Brand Extension.
Logo de la WWE RAW du 6 mai 2002 au 2 octobre 2006).

À la mi-2002, la WWE débute un processus qu'elle appelle Brand Extension[13]. La WWE se divise ainsi elle-même en deux promotions distinctes qui obtenaient chacune ses propres réserves de catcheurs, storylines et personnages incarnant l'autorité[13]. RAW et WWE SmackDown deviennent les deux divisions et entrent en compétition l'une contre l'autre. Cette séparation est le résultat du rachat de la WWF de ses deux rivaux, la WCW et la ECW.

Ancien décor de Raw du 6 mai 2002 au 14 janvier 2008.

Les lutteurs devenaient maintenant exclusifs à un show. À cette époque, ceci n'incluait pas le WWE Undisputed Championship et le WWE Women's Championship, ces deux titres WWF/WWE allaient être défendus dans chaque show. En août 2002, le WWE Undisputed Champion Brock Lesnar refusait de défendre son titre à RAW, qui du coup devenait exclusif à SmackDown!. La semaine suivante à RAW, le General Manager Eric Bischoff remettait le nouveau (ou restauré) World Heavyweight Championship au challenger numéro un Triple H. Le WWE Women's Championship est exclusif à RAW, comme l'a indiqué à l'époque la General Manager de SmackDown! Stephanie McMahon.

Après le Brand Extension, une draft lottery annuelle était organisée pour transférer les membres de chaque roster et ainsi faire du changement. WWE RAW clame le 2 août 2005 le fait d'avoir le plus d'éditions hebdomadaires organisées par n'importe quel feuilleton ou programme hebdomadaire avec pas moins de 636 épisodes. Il se dit que RAW avait ravi cette place à Gunsmoke, qui détenait jusque-là cette distinction. Cependant, selon les critères que la WWE a utilisé pour cette revendication, l'actuel record serait encore détenu par le show de la Georgia Championship Wrestling, qui a été diffusé tous les samedis soirs entre 1972 et 1984[réf. nécessaire].

Retour sur USA Network (2005)[modifier | modifier le code]

Le 10 mars 2005, Viacom et la WWE décident de ne pas prolonger leur contrat avec Spike TV, RAW et les autres programmes de la WWE ne sont donc plus diffusés sur la chaîne lors de la fin de l'entente en septembre 2005. Le 4 avril 2005, la WWE annonce qu'elle a trouvé une entente pour trois années avec NBC Universal pour ramener RAW à sa maison d'origine, le USA Network, avec deux spéciales sur NBC à la clé et un RAW en espagnol sur Telemundo[14]. La semaine du retour de RAW sur USA, Spike TV diffuse une spéciale en direct de la Ultimate Fighting Championship pour être face à face avec RAW[15].

Le 6 juin 2005, le WWE Champion John Cena changeait de division en étant drafté de SmackDown! à RAW. SmackDown! resta alors sans titre mondial. Le titre le plus important encore en activité était le WWE United States Championship détenu par Orlando Jordan.Batista est drafté de RAW à Smackdown le 30 juin ramenant le World Heavyweight Championship à Smackdown. La première du retour sur USA s'intitule "WWE Homecoming" et comprend le retour de champions de la WWE comme Hulk Hogan, Steve Austin, Mick Foley, Triple H et Vince McMahon avec aussi la présence de nombreuses légendes comme Roddy Piper, Jimmy Hart, Jimmy Snuka et Harley Race. Également, les spectateurs ont eu droit à 30 minutes de Iron Match entre Shawn Michaels et Kurt Angle[15]. Le WWE RAW Homecoming est d'une durée de trois heures, l'édition la plus longue que RAW ait jamais connu dans ses douze ans d'histoire. USA a aussi montré RAW Exposed, une heure des meilleurs moments de RAW durant son précédent passage sur USA. La WWE annonce que RAW a reçu sa plus grande audience en trois années, gagnant plus de six millions de téléspectateurs. La semaine suivante, Vince McMahon renvoie Jim Ross pour ne pas avoir aidé sa famille qui s'est fait dévaster par les Stunners de "Stone Cold" Steve Austin. Jonathan Coachman est nommé au remplacement de Ross, mais après deux semaines, il est remplacé par l'ancien commentateur de la ECW, Joey Styles.

Depuis son retour sur USA Network, WWE.com a hébergé un nouveau service appelé WWE Unlimited qui montre en direct ce qui n'est pas montré à RAW lors de la publicité. Il a permis de montrer quelques segments exclusifs notamment le heel turn de Gregory Helms, mais aussi des segments récurrents comme le Kiss Cam de la Diva Maria, mais aussi le WWE Unlimited Trivia, présenté par Todd Grisham, et qui consiste à interroger trois spectateurs au hasard sur l'histoire de la WWE dans la ville. Depuis la mi-juillet 2006, la WWE ne diffuse plus WWE Unlimited sur son site pendant RAW, en partie à cause des plaintes du USA Network sur le fait que WWE Unlimited leur enlève des revenus pendant la publicité.

RAW est parfois enregistré en même temps que SmackDown!, dans ce qui est appelé un WWE SuperShow. L'édition du 14 novembre 2005 était un supershow, et il était enregistré le jour du décès d'Eddie Guerrero dans sa chambre d'hôtel à Minneapolis[1]. Les épisodes de RAW et SmackDown! de la semaine suivante étaient spécialement en hommage à Eddie.

2006-2008[modifier | modifier le code]

Logo WWE RAW du 11 octobre 2006 au 9 octobre 2011.

Le 9 janvier 2006, RAW revendique qu'il devient le premier dans un programme sportif à diffuser du « sexe en direct », avec Edge et Lita sur un lit placé dans le ring avec Ric Flair et John Cena venant gâcher la « fête »[2]. La WWE annonce que RAW a gagné 16 % d'audience par rapport à la semaine précédente, avec le segment du « sexe en direct » qui a fait la meilleure audience de la soirée pour ce show[réf. nécessaire]. Lors du RAW du 1er mai 2006, Joey Styles annonce qu'il quitte son poste en dénonçant Vince McMahon, la WWE, le divertissement sportif, et le fait que les fans « tombent dans le panneau »[3]. La vacance du poste permet à Jim Ross de faire son retour, mettant ainsi fin à la storyline où Ross se fait renvoyer par Linda McMahon. Ceci permet à Styles de devenir le commentateur de la nouvelle ECW quand elle est lancée en juin. Pendant le RAW du 25 septembre 2006 - la 696e édition à Oklahoma City, Oklahoma, est perturbée par une panne de courant[16]. Un évènement similaire s'est produit le 26 mai 1996 à Florence, Caroline du Sud, pour WWF In Your House 8: Beware of Dog, des suites d'un orage qui s'est abattu sur le Florence Civic Center. Le mardi suivant, Beware of Dog revient à North Charleston, Caroline du Sud, pour finir les trois matchs qui n'ont pu se dérouler. Le 9 octobre 2006, RAW organise une spéciale de trois heures pour le lancement de sa nouvelle saison qui s'intitule "RAW Family Reunion", où la WWE lance un tout nouveau logo et thème musical pour RAW, "To Be Loved" de Papa Roach. Cette édition comprend des catcheurs des deux autres divisions de la WWE, SmackDown! et la ECW[4]. Le 23 octobre 2006, RAW célèbre sa 700e édition à Chicago[5].

Premier décor de Raw en HD du 21 janvier 2008 au 30 septembre 2011.

Courant juin 2007, Timbaland présente son dernier titre avec le groupe suédois The Hives, Throw It On Me, car plusieurs Divas de la WWE sont présentes dans son clip mettant en avant l'univers du catch féminin. Le 25 juin 2007, RAW est diffusé sans spectateurs pour la première fois. L'émission est annulée à la suite du décès de Chris Benoit et de sa famille appris plus tôt dans la journée, au profit d'une diffusion de trois heures sur les meilleurs moments de la carrière de Benoit en sa mémoire. Cette émission hommage n'est pas présentée à l'international après que les circonstances de cette tragédie ont été apprises, dans la plupart des cas comme en France, un best-of de Vengeance 2007 a été diffusé. À compter du 28 juillet en France, RAW est diffusé sur la chaîne de la TNT, NT1 dans la version "International" de 45 minutes tous les samedis sur la chaîne en première partie de soirée avec trois semaines de retard[réf. nécessaire] sur les États-Unis. Le 30 juillet 2007, RAW réalise aux États-Unis un résultat de 2,51 sur l'échelle de Nielsen, ce qui est son score le plus bas en dix ans. Cependant, Nielsen Media Search a annoncé avoir fait une erreur dans son estimation, le score n'était pas aussi faible[réf. nécessaire].

Le 7 janvier 2008, la WWE annonce que ses trois divisions (RAW, WWE SmackDown, et ECW) sont désormais diffusées en HD, avec le nom de code "WWE HD", et ce dès le 21 janvier[6]. Mi 2008, la WWE et la chaine française NT1 signent un contrat réduisant la durée entre le direct et la retransmission[réf. nécessaire]. La diffusion entre la France et les États-Unis est désormais espacée de deux semaines environ, (les émissions, SmackDown! et RAW, étant diffusés le vendredi soir et le samedi en première partie de soirée) au lieu de trois semaines. Le 23 juin 2008, pendant le WWE Draft 2008, Ross est transféré de RAW à SmackDown![17] alors que 'Vintage' Michael Cole fait le chemin inverse, changeant ainsi les positions des commentateurs des deux divisions. Ceci met donc fin au poste de commentateur de Monday Night RAW pour Ross à la suite de près de douze ans d'activité[18]. Le WWE Draft 2008 envoie le champion de la WWE, Triple H, à SmackDown! laissant RAW sans titre mondial. JBL en profite pour appliquer la « loi martiale » afin de prendre le contrôle de la branche en raison de l'absence du general manager et du président Vince McMahon (à la suite de son accident). Le 30 juin 2008, Jim Ross fait ses adieux à RAW, mais Edge intervient et le renvoie au vestiaire[réf. nécessaire]. Il annonce qu'aucune superstar de RAW n'aura de match de championnat pour son titre (le World Heavyweight Championship), Batista intervient et l'attaque[17]. CM Punk utilise sa mallette et remporte le titre d'Edge, ce qui fait revenir le World Heavyweight Championship à RAW mettant ainsi fin à la crise de la division. Le 28 juillet 2008, après un long moment sans general manager, Shane McMahon annonce que Mike Adamle le devient à son tour[7].

Depuis le 8 septembre 2008, tous les matchs portent le sigle Live RAW afin de fêter le 800e épisode. Le 3 novembre a lieu le 800e épisode au cours duquel Mike Adamle démissionne de son poste de GM de RAW grâce à son frère que RAW lui appartient désormais et qu'elle décide ce qu'il en est. Elle devient donc la nouvelle general manager[19]. Le 8 décembre a eu lieu les Slammy Awards 2008[8]. Le 15 décembre 2008, les champions par équipes, Kofi Kingston et CM Punk perdent leurs titres face à John Morrison et The Miz[20]. Les titres de Champions du monde par équipe partent à la ECW.

2009-2010[modifier | modifier le code]

Décor de Raw en 2008.

Randy Orton remporte le Royal Rumble 2009. À No Way Out, Edge est dans l'Elimination Chamber de RAW et gagne le titre de World Heavyweight Champion après avoir attaqué Kofi Kingston ; RAW n'a plus de titre mondial. Lors du RAW du 16 février 2009, Randy Orton porte un RKO sur Stephanie McMahon juste après le match non sanctionné contre Shane McMahon (intervention de The Legacy pour empêcher la victoire de ce dernier)[21]. Lors du Raw du 23 février, Vickie Guerrero est nommée general manager de RAW par intérim. Elle est donc general manager de RAW et de WWE SmackDown à la fois[22]. Lors du Raw du 2 mars, Shawn Michaels gagne face à face contre Vladimir Kozlov et devient donc celui qui a brisé l'invincibilité du Russe[23]. À Wrestlemania XXV, John Cena bat Edge et Big Show ramenant ainsi le titre du World Heavyweight Championship à RAW. Le même soir, JBL annonce qu'il quitte la WWE et RAW.De son côté, Triple H parvient à conserver le WWE Championship face à Randy Orton (superstars de RAW), permettant au titre de rester à Smackdown!. Carlito et Primo Colon de Smackdown! parviennent à devenir les premiers WWE Unified Tag Team Championship en unifiant les deux titres par équipe de la WWE.

Lors du Raw du 6 avril 2009, Vickie Guerrero est! nommée general manager de Raw non pas par intérim mais comme GM definitif. Le même soir, Batista effectue son retour sur les rings en attaquant The Legacy et porte une Batista Bomb sur Cody Rhodes[24]. Lors du Raw du 13 avril, se déroule le Draft 2009. À la suite du draft de Triple H à Raw, les 2 titres principaux sont à Raw privant Smackdown de tout titre mondial. Les seuls titres encore actifs à Smackdown! sont alors le WWE Intercontinental Championship (détenu par Rey Mysterio) et le WWE Women's Championship (détenu par Melina). À Backlash 2009, Edge gagne face à John Cena[25] et ramène le World Heavyweight Championship à SmackDown. Lors du draft supplémentaire, Nikki Bella et Brie Bella sont draftées à RAW reformant ainsi l'équipe des Bella Twins et les deux titres de champions par équipes se retrouvent à Raw. Le 25 mai, l'invité spécial de Mr.McMahon était E.Stan Kroenke[26]. Le même soir Mr. Kennedy fait son grand retour. Il quitte la WWE une semaine plus tard, pour avoir exécuté une mauvaise prise durant le match. Lors du Raw du 8 juin, Vickie Guerrero annonce qu'elle quitte son poste de general manager. Edge demande alors le divorce[27]. À la suite de Extreme Rules 2009, Batista se fait sauvagement attaquer par Legacy[27]. Lors du Raw du 15 juin, les trois titres principaux seront mis en jeu dans une édition spéciale de 3 heures. Le titre de Raw (WWE Championship) sera disputé entre Triple H, Big Show, John Cena et Randy Orton. Le titre de WWE SmackDown (World Heavyweight Championship) sera disputé entre CM Punk (c), Jeff Hardy et Edge. Le titre de la ECW sera disputé entre Tommy Dreamer (c) et Christian[28].

Donald Trump rachète la branche courant 2009 (storyline).

Au cours de la soirée, Vince McMahon annonce qu'il vend RAW à Donald Trump[29]. Ce dernier devient donc le propriétaire de la branche et est désormais intitulé TRUMP RAW. Il annonce que la semaine prochaine, l'édition de RAW sera sans coupures publicitaires et verra Triple H et Randy Orton s'affronter dans un Last Men Standing Match pour le WWE Championship[30]. La semaine suivante, Vince McMahon rachète Monday Night Raw le double du prix vendu et RAW redevient WWE RAW. Depuis le 30 juin, chaque semaine, un nouveau general manager est désigné pour la soirée, un Hall of Famer, acteur et sportif nommé dans l'émission "Guest Host".

Lors du Raw du 15 décembre 2009, la D-Generation X (DX) défend son Unified Tag Team Championship gagné la veille d'un match WWE TLC : Tables, Ladders & Chairs (s'agissant là du premier règne ensemble en équipe de Triple H et Shawn Michaels après que le Big Show et Jericho firent jouer leur clause de re-match. Le match fut remporté par disqualification permettant à la DX de conserver son trophée. Après le match, DX déclare que Chris Jericho n'avait désormais plus aucune raison d'être à RAW et est escorté hors de l'arène par des agents de sécurité. Durant ce même RAW eut lieu la cérémonie des Slammy Awards, 6e du nom, qui vit récompensés John Cena (Superstar de l'année), Sheamus (Meilleur début de carrière), Chris Jericho et Big Show (Meilleure équipe de l'année), Maria (Diva de l'année), Bob Barker (Meilleur Guest Host de l'année), Undertaker contre Shawn Michaels à Wrestlemania XXV (Match de l'année), CM Punk forçant Jeff Hardy à quitter la WWE après un Steel Cage Match (Moment le plus choquant de l'année), Jeff Hardy à Summerslam sautant sur CM Punk depuis le haut d'une échelle (Moment le plus extrême de l'année remis à Matt Hardy), Michael Cole vomissant sur Chris Jericho lors du 10e anniversaire de SmackDown (Moment le plus amusant de l'année)[31].

Lors de WrestleMania XXVI, John Cena reprend le WWE Championship des mains de Batista avec une prise de soumission - le STF. Lors de WWE SmackDown du 2 avril 2010, Jack Swagger frappe Edge avec sa mallette Money in the bank, et fait le tombé sur Chris Jericho pour devenir pour la première fois de sa carrière le World Heavyweight Champion. Les deux titres reviennent donc à Raw, jusqu'à ce que Jack Swagger soit drafté à Smackdown. Lors du Draft de 2010, John Morrison, R-Truth, Edge et Chris Jericho sont draftés à RAW. Lors du draft supplémentaire, The Great Khali, Rajin Singh, Natalya, Ezekiel Jackson, Goldust, Tyson Kidd et David Hart Smith sont draftés à RAW[32]. Peu de temps après, Bret Hart devient General Manager de RAW, et organise notamment, le 7 juin, une soirée où le public choisit la stipulation et l'adversaire des matchs de la soirée[33]. À partir de ce soir-là, les rookies de la première saison de WWE NXT envahissent le ring. Ils sont signés deux semaines plus tard. Bret Hart est renvoyé un mois après pour son absence lors de 4-Way Finale et est remplacé par un nouveau general manager, qui reste anonyme et communique par messagerie instantanée[34].

Raw Supershow et fin de la Brand Extension (2011-2012)[modifier | modifier le code]

Logo de Raw Super Show du 11 octobre 2011 au 16 juillet 2012.

Lors du Royal Rumble 2011, Booker T et Kevin Nash font leur retour[35]. Alberto Del Rio remporte la bataille avec 40 participants sur le ring en éliminant Santino Marella en dernière position. Pendant l'épisode du 10 janvier, Shawn Michaels est le premier intronisé au WWE Hall of Fame[réf. nécessaire]. Lors de l'épisode de Smackdown du 4 février, Booker T est annoncé comme commentateur et catcheur occasionnel[36]. Lors de l'édition du 7 février, Vince McMahon fait son retour et annonce qu'un guest host pour WrestleMania XXVII sera annoncé le 14 février lors de Monday Night Raw et cet invité très spécial n'est autre que « The People's Champ », The Rock[37]. Le lundi 21 février 2011, Triple H et l'Undertaker font leur retour. À Wrestlemania 27, Triple H fera face à The Undertaker dans un No Holds Barred Match[38]. Le vainqueur est l'Undertaker mais ne sort pas indemne de ce match, qui l'a écarté des rings. Lors du RAW du 11 avril 2011, Edge annonce sa retraite des rings[39]. Le Draft de 2011 a eu lieu lors de l'édition du 25 avril avec comme nouveaux venus Rey Mysterio, Alberto Del Rio et Big Show. Lors du draft supplémentaire, Beth Phoenix, Chris Masters, Curt Hawkins, Drew McIntyre, JTG, Kelly Kelly, Kofi Kingston, Jack Swagger et Tyler Reks sont draftés à RAW[40]. La division se retrouve sans titre mondial quand CM Punk gagne contre John Cena à Money in the Bank, le jour même où son contrat avec la WWE se termine. Une nouvelle ceinture est remise en jeu dans un tournoi remporté par Rey Mysterio, qui perd le titre le soir même contre John Cena, alors que CM Punk refait son apparition dans le ring. Le 14 août, CM Punk bat John Cena lors de Summerslam, et devient donc le WWE Champion, ensuite Kevin Nash vient attaquer CM Punk puis repart, ce qui offre le titre à Alberto Del Rio venu encaisser son contrat Money In The Bank. Depuis le 29 août, le roster de SmackDown! participe à RAW, le show est renommé RAW SuperShow[réf. nécessaire].

Le décor de Raw Super Show du 11 octobre 2011 au 16 juillet 2012.

Le 18 septembre 2011, à Night of Champions, John Cena bat Alberto Del Rio pour le WWE Championship grâce à son STF. Lors du main event, Triple H bat CM Punk dans un No Disqualification Match grâce à son Pedigree à la suite des interventions de Kevin Nash et de The Awesome Truth. Il conserve donc sa place de COO de la WWE. Le 2 octobre, à Hell in a Cell, Alberto Del Rio récupère le WWE Championship lors du main event en faisant le tombé sur CM Punk pendant que John Cena fut enfermé hors de la cage par Alberto Del Rio et Ricardo Rodriguez. À la fin du match, John Cena attaque le nouveau WWE Champion mais deux hommes cagoulés arrivent et tabassent tout le monde (caméramans et arbitres compris). Ces deux hommes étaient The Miz et R-Truth[41]. Tout le roster arrive et essaye d'ouvrir la porte de la cage mais en vain. Un arbitre arrive et coupe la chaîne. Par la suite, la Police de La Nouvelle-Orléans arrêtent les membres de The Awesome Truth.. Triple H, COO de la WWE, détruit les membres de The Awesome Truth[41]. Le 3 octobre, à RAW SuperShow, à la suite des lourds incidents survenus à Hell in a Cell, un vote de confiance envers Triple H est organisé. Les superstars, les divas, les commentateurs, les arbitres et les caméramans votent tous contre et quittent l'arène[42]. Lors du RAW du 14 novembre, Mick Foley effectue son retour a la WWE et présente un segment This You Life avec John Cena.

Lors du Raw du 2 janvier 2012, Chris Jericho effectue son retour à la WWE après 1 ans et demi d'absence. Il revient sans rien dire puis repart sous quelques huées du public. Lors de WrestleMania XXVIII, la team de John Laurinaitis bat celle de Teddy Long. De ce fait, Laurinaitis devient general manager de Raw et de SmackDown. Le 2 avril 2012, Brock Lesnar et A-Train effectuent leur retour. À la suite de la stipulation du match opposant John Cena au Big Show à No Way Out, John Laurinaitis est démis de ses fonctions de général manager de Raw et SmackDown. Plusieurs anciens Général Managers le remplaceront (inclus le GM anonyme, Santino Marella a découvert que c'était Hornswoggle ! ). Lors de Money in the Bank, John Cena décroche la mallette pour un futur match pour le WWE Championship. Le lendemain à Raw, après le match opposant CM Punk au Big Show, Cena intervient et déclare qu'il encaissera sa mallette lors du 1000e épisode de Raw.

Logo de RAW à partir du 23 juillet 2012.

Le 23 juillet 2012, à l'occasion du 1000e épisode, le show passe à 3 heures de diffusion, et ce de manière permanente[43]. De plus, RAW SuperShow redevient simplement RAW, seul le nom change, le concept visant à introduire des superstars de WWE SmackDown reste inchangé. De nombreuses superstars font leur retour : Brock Lesnar afin de répondre au challenge de Triple H (un match entre eux deux à SummerSlam), The Undertaker, DX, The Rock, Vince McMahon et sa fille Stephanie, ainsi que de nombreux Hall of Famers. CM Punk y défend le WWE Championship contre John Cena qui a obtenu un match de championnat grâce à sa mallette du Money in the Bank. John Cena devient la première Superstar dans toute l'histoire de la WWE à avoir raté son (et le seul jusqu'à aujourd'hui). Le 16 juillet à Raw, un vote est organisé afin de déterminer quel titre sera défendu lors du 1000e épisode de Raw. L'Intercontinental Championship est choisi avec 36 % contre le Divas Championship avec 34 % et l'United States Championship avec 30 %. Christian défend donc son titre contre The Miz et le perd. Depuis le 25 juin, Raw et SmackDown sont dirigés par un General Manager provisoire (pour une semaine ou un show) sur ordre de Vince McMahon. Lors du 1000e épisode de Raw, on apprend que le nouveau General Manager de Raw est AJ Lee, qui refuse alors d'épouser Daniel Bryan.

2013 et 2014[modifier | modifier le code]

Le décore de RAW depuis le 1000 épisode RAW présent depuis 23 juillet 2012.

Le 14 janvier RAW fête ses 20 ans. Brock Lesnar effectue son retour après 6 mois d'absence et Kaitlyn bat Eve Torres et remporte son 1er Divas Championship. Après cette défaite, Eve Torres annonce qu'elle quitte la WWE. Lors du RAW du 11 mars, les Bella Twins effectueront leur retour et s'allient à la Team Rhodes Scholars. Après la victoire de Randy Orton sur Daniel Bryan lors de SummerSlam (2013), le WWE Championship passe de Raw à WWE SmackDown. Le WWE Championship a été retiré par Triple H à Daniel Bryan à RAW parce que l'arbitre avait compté trop vite à Night of Champions (2013) contre Randy Orton donc le titre est vacant. Après la victoire de John Cena contre Alberto Del Rio à Hell in a Cell (2013), le World Heavyweight Championship passe de WWE SmackDown à Raw. Le 15 décembre 2013 à TLC: Tables, Ladders & Chairs, le détenteur de la ceinture, John Cena, affronte l'autre champion majeur de la compagnie, Randy Orton, dans un match d'unification des ceintures mondiales. Ce dernier remporte le match et rejoint ainsi le WWE Championship et le World Heavyweight Championship. Le nom donné à la combinaison des deux titres est WWE World Heavyweight Championship.

Il a été annoncé lors du Raw du 23 décembre le retour de Batista à la WWE le 20 janvier 2014[44].

Il n'y aura pas de retour de C.M Punk qui officiellement inclus dans le WWE Allumini.


Diffusion aux États-Unis[modifier | modifier le code]

Saison Jour Chaîne Année notes
1 Lundi USA Network 1993–1994 période WWF Monday Night RAW.
2 1994–1995
3 1995–1996
4 1996–1997
5 1997–1998 période WWF RAW IS WAR.
6 1998–1999
7 1999–2000
8 TTN 2000–2001 TTN a chargée de nom pour Spike TV.
9 2001–2002
10 2002–2003
11 Spike TV 2003–2004
12 2004–2005
13 USA Network présent 2005–2006 période de la Brand Extension.
14 2006–2007
15 2007–2008
16 2008–2009 l’ère a HD.
17 2009–2010
18 2010–2011
19 2011–2012
20 2012–2013
21 2013–2014
22 2014–2015 l’ère WWE Network présent

Épisodes spéciaux[modifier | modifier le code]

Les épisodes spéciaux ont des éventements spéciale.

Épisode Date Notes
WWF Monday Night Raw 11 janvier 1993 Le premier épisode de WWF Monday Night RAW.
Raw Bowl 1 er Janvier 1996 La WWF fête le nouvelle an.
Raw Championship Friday 6 septembre 1996 Shawn Michaels laissait plus tard vacant le WWF Championship lors de la spéciale Thursday RAW Thursday. À la suite de la fin controversée du Royal Rumble, un tournoi fut organisé à RAW qui finira à WWF in Your House. Résultat, Austin l'emportait et était le premier vainqueur du Royal Rumble à ne pas recevoir de match de championnat à WrestleMania depuis que la stipulation était introduite en 1993.
Royal Rumble Raw 3 février 1997 Dernier épisode de WWF Monday Night RAW.
Raw is Owen 24 mai 1999 Premier épisode de RAW IS WAR. La WWF rend hommage à Owen Hart, le frère de Bret Hart.
Raw is War 26 mars 2001 Dernier épisode RAW IS WAR spéciaux. Sur les dernières nuits des Monday Night Wars, Vince McMahon organise une diffusion simultanée avec la WCW Monday Nitro à l'adresse sur l'achat de la WCW par le WWF. Ceci marque le début de le scénario d'Invasion.
WWF Draft 2002 25 mars 2002 Seul épisode de WWF RAW. Début de la WWF Brand Extension et premier draft de l'histoire de la WWF.
Raw Roulette 7 octobre 2002 Premier épisode de WWE RAW 1re édition, introduit par le GM de Raw, Eric Bischoff, avec les catcheurs de Raw et SmackDown!.
Raw X Anniversary 13 janvier 2003 WWE RAW fête son 10e anniversaire.
Raw Roulette 2003 7 octobre 2003 La 2e édition qui a comporté avec Raw et Smackdown! le match vedette, le premier Steel Cage match des divas de la WWE (Lita vs Victoria).
WWE Draft 2004 22 mars 2004 Le 2e draft de l'histoire de RAW.
Live $250,000 Raw Diva Search Casting Special 12 juin 2004 Une Diva remportera le concours avec comme jugé Chris Jericho, Edge, Randy Orton et Triple H.
Raw Homecoming 3 octobre 2005 RAW fait son retour sur USA Network, d'une durée de 3 heures.
Eddie Guerrero Tribute Show 14 novembre 2005 La WWE rend hommage à Eddie Guerrero.
Tribute to the Troops 19 décembre 2005 Le premier RAW qui se passe en Irak.
Raw Family Reunion 9 octobre 2006 La famille McMahon se réunit autour de Vince, Linda, Shane et Stephanie McMahon.
WWE Tribute to the Troops 25 décembre 2006 RAW se passe en Afghanistan.
Draft 3-Hour Special 11 juin 2007 Le premier draft de l'histoire de RAW, avec SmackDown, et la première participation de la ECW.
Chris Benoit 3-Hour Memorial 25 juin 2007 La WWE rend hommage à Chris Benoit. En France et à l’internationale, cet événement ne fut pas diffusé. Suite au double meurtre-suicide de Chris Benoit et de sa famille, la WWE a remplacé cet épisode par le pay-per-view Vengeance : Night of Champions.
Raw 15th Anniversary 10 décembre 2007 RAW fête son 15e anniversaire.
Tribute to the Troops 24 décembre 2007 Le dernier RAW qui se passe en Irak.
Raw Roulette 2008 7 janvier 2008 La 3e édition qui a comporté les membres de Raw, Smackdown et ECW (unique participation). Les stipulations étaient décidées par la roulette tournée par les divas.
King of the Ring 2008 21 avril 2008 Tournoi du King of the RingWilliam Regal a gagné.
WWE Draft (2008) 23 juin 2008 Le quatrième draft de l'histoire de RAW.
Raw's 800th Episode 3 novembre 2008 RAW fête son 800e épisode.
Slammy Awards 2008 8 décembre 2008 Soirée où des récompenses sur les performances de l'année 2008 sont données aux catcheurs. La Superstar de l'année 2008 fut Chris Jericho et la diva de l'année Beth Phoenix.
WWE Draft (2009) 13 avril 2009 Le cinquième draft de l'histoire de RAW. Et dernier participation de la ECW.
WWE 3 For All 15 juin 2009 Show spécial de la division RAW au cours duquel sont remis en jeu tous les titres mondiaux de la WWE. La WWE annonce que Donald Trump est le nouveau general manager et président de RAW[29]. Dernière participation où les membres ECW sont à RAW.
Trump RAW 22 juin 2009 Le seul épisode de RAW sous l'ordre de Donald Trump.
RAW Special Thanksgiving 23 novembre 2009 RAW fête Thanksgiving.
Slammy Awards 2009 14 décembre 2009 Soirée où des récompenses sur les performances de l'année 2009 sont données aux catcheurs. La Superstar de l'année 2009 fut John Cena et la diva de l'année Maria.
Raw is HBK 29 mars 2010 Shawn Michaels dit au revoir à ses proches et les fans avant de saluer une dernière fois la foule et de quitter définitivement la WWE après 25 ans de carrière.
Monday Night SmackDown 19 avril 2010 À cause du nuage de cendres en Europe causé par L'Eyjafjöll en Islande, les superstars de RAW sont bloquées à Belfast et ne peuvent revenir aux États-Unis pour le show. La WWE a donc décidé que les superstars de WWE SmackDown "envahiraient" RAW, même si Triple H et Vladimir Kozlov étaient présents (ils ne participaient pas aux house shows en Europe).

Lilian García revient à la WWE en remplaçant de Justin Roberts, bloqué au Royaume-Uni.

WWE Draft (2010) 26 avril 2010 Le septième Draft de l'histoire de RAW. C'est le premier Draft depuis la fermeture de la ECW.
WWE Viewer's Choice 7 juin 2010 Les matchs de la soirée se décidaient par vote du public sur Internet (stipulations ou adversaires).
Raw's 900th episode 30 août 2010 Raw fête son 900e épisode.
Raw Roulette 13 septembre 2010 Les stipulations étaient décidées par la roulette tournée par les divas.
RAW is Old School 15 novembre 2010 Décor à l'ancienne ainsi que présence des Légendes.
Raw King of the Ring 29 novembre 2010 Tournoi du King of the Ring.
Slammy Awards 2010 13 décembre 2010 Soirée où des récompenses sur les performances de l'année 2010 sont données aux Superstars de la WWE[31].
WWE Draft (2011) 25 avril 2011 Le huitième Draft de l'histoire de RAW.
The Rock's Birthday Bash 2 mai 2011 Raw spécial pour l'anniversaire de Dwayne "The Rock" Johnson.
Raw All Stars Night 13 juin 2011 Raw spécial faisant référence au jeu vidéo WWE All Stars.
RAW Power to the people 20 juin 2011 Raw spécial dans lequel le public choisit les matchs et les stipulations.
Raw Roulette 2011 27 juin 2011 La 5e édition qui avec de Raw et Smackdown. Les stipulations des matchs sont décidées par la roulette. Cette édition est marquée par le shoot en public de CM Punk.
Raw gets Rocked 14 novembre 2011 Show de 3 heures : présence de Dwayne "The Rock" Johnson et Mick Foley.
Raw Supershow Extreme 23 avril 2012 Soirée où les stipulation externe sont données aux Superstars et divas de la WWE.
Slammy Awards 2011 12 décembre 2011 Soirée où des récompenses sur les performances de l'année 2011 sont données aux Superstars de la WWE.
Raw's 1,000th Episode Celebration 23 juillet 2012 Raw fête son 1000e épisode. Le show passe définitivement à un format de 3 heures.

Charlie Sheen (via Skype) et plusieurs membres du WWE Hall Of Fame ont été présents comme Guests Stars.

Slammy Awards 2012 17 décembre 2012 Soirée où des récompenses sur les performances de l'année 2012 sont données aux superstars de la WWE.
Raw Christmas Special 24 décembre 2012 RAW fête noël.
Champion's Choice 31 décembre 2012 Lors de ce show, tous les titres sont remis en jeu. Les champions choisissent leur adversaire.
Raw's 20th Anniversary Celebration 14 janvier 2013 Raw fête ses 20 ans.
Raw Roulette 2013 27 juin 2013 La 6e édition qui avec de Raw et Smackdown. Les stipulations des matchs sont décidées par la roulette.
RAW Old School (2013) 4 mars 2013 The Undertaker fait son retour durant le show.
Paul Bearer Tribute Show 11 mars 2013 la WWE rend hommage à Paul Bearer et à Bret Hart.
Raw is Bret Hart 27 mai 2013
Raw Country 18 Novembre 2013 épisode se déroule à Nashville, Tennessee, avec la participation de Florida Georgia Line groupe local.
2013 Slammy Awards 9 décembre 2013 Soirée où des récompenses sur les performances de l'année 2013 sont données aux superstars de la WWE.
Raw Christmas Special 23 et 30 décembre 2013 RAW fête Noël et le jour de l'an.
Raw New Year's Special
Raw Old School 6 janvier 2014 Décor à l'ancienne ainsi que présence des Légendes.

Thème du générique[modifier | modifier le code]

Titre de la musique Dates Notes
WWF Monday Night RAW 11 janvier 1993 - 16 janvier 1995 Premier thème de WWF Monday Night RAW.
I Like It RAW 23 janvier 1995 - 3 mars 1997 Dernier thème de WWF Monday Night RAW.
''We're All Together Now 10 mars 1997 - 30 septembre 2001 Pendant la période RAW is WAR. C'est la plus longue période dans laquelle le même générique de RAW est exposé.
Thorn In Your Eye 1 octobre 2001 - 29 avril 2002 Pendant la période WWF RAW.
Across The Nation 6 mai 2002 - 2 octobre 2006 Thème du générique de la branche.
To Be Loved 11 octobre 2006 - 23 novembre 2009 RAW revient sur USA Network et change de générique. La musique est du groupe Papa Roach.
Burn It to the Ground 30 novembre 2009 - 16 juillet 2012 Musique du groupe Nickelback.
The Night 23 juillet 2012 - aujourd'hui Interprété par Kromestatik.

Segments récurrents[modifier | modifier le code]

Segment Invité Date Notes
The King's Court Jerry Lawler 1993–1995 Segment d'entrevue dans le ring.
The Heartbreak Hotel Shawn Michaels 1994 Segment d'entrevue dans le ring[45].
The Brother Love Show Brother Love 1995–1996 Segment d'entrevue dans le ring.
The Pillman XXX Files Brian Pillman 1997 Segment de vidéo.
The Love Shack Dude Love 1998 Segment d'entrevue dans le ring.
Highlight Reel Chris Jericho 2003-2005
2008, 2010, 2012 -2013
Segment d'entrevue dans le ring.
White Boy Challenge Rodney Mack
Theodore R. Long
2003 Cinq minutes avec des talents caucasiens.
WWE Diva Search Jonathan Coachman
The Miz
Todd Grisham
2004–2007 Segment du WWE Diva Search[46].
Masterlock Challenge Chris Masters 2005–2007, 2010 Défi de soumission avec la prise Masterlock. Terminé depuis que Bobby Lashley a brisé la prise.
Kurt Angle Invitational Kurt Angle 2005 Trois minutes de défi avec Angle.
Carlito's Cabana Carlito 2005
2007-2008
Segment d'entrevue dans le ring. Terminé après qu'il a été drafté à SmackDown.
Piper's Pit Roddy Piper 2005, 2010 Segment d'entrevue dans le ring.
The Cutting Edge Edge 2005–2007, 2010, 2013 Segment d'entrevue dans le ring.
Terminé après qu'il a été drafté et retraité. Cependant d'autres segments auront lieu.
V.I.P. Lounge Montel Vontavious Porter 2009–2010 Segment d'entrevue dans le ring.
Terminé après que M.V.P a été drafté en 2010 à SmackDown.
Khali Kiss Cam The Great Khali 2010, 2011 Segment avec The Great Khali et ses fans.
Miz TV The Miz 2012 -2013 Segment d'entrevue dans le ring animé par The Miz
Bad News Barrett Bad News Barrett 2013-2014 Segment de mauvaise nouvelles animé par Bad News Barrett

Personnel[modifier | modifier le code]

Article principal : Personnel de Raw.

Figures autoritaires[modifier | modifier le code]

Personne Position Date de début Date de fin Notes
Vince McMahon Propriétaire 11 janvier 1993 5 novembre 2001 Il devient président du temps où l'émission s'intitulait WWF Monday Night RAW, de 1993 à 1997, de RAW IS WAR durant 1997 à 2001, puis de WWF RAW de 2001 à 2002. Vince McMahon cumulait les statuts de président, general manager et commentateur. À partir de 1998, Vince devient président des branches WWF RAW et WWF WWE SmackDown en même temps. Il a trois commissionnaires qui sont Sgt. Slaughterde 1997 a 1998 Shawn Michaels de 1998 a 1999 et Mick Foley en 2000. le rôle de commissionnaire est équivalent de GM de la WWF.
Ric Flair 12 novembre 2001 10 juin 2002 Après avoir acquis les restes de la WCW et la ECW, la WWF décide de se séparer RAW et SmackDown! et Ric Flair allait prendre le contrôle de RAW. Il a fait Le premier draft de l'histoire pour RAW de la WWF a époque. Il a été le dernier président de "WWF RAW", et le premier président de "WWE RAW".
Vince McMahon 10 juin 2002 8 juin 2009 Vince abandonne SmackDown alors un match pour la présidence de RAW qui était organisé entre Ric Flair et lui-même, où ce fut Vince qui remportait le match grâce à une intervention de Brock Lesnar.
Eric Bischoff General manager 15 juillet 2002 5 décembre 2005 En 2002, Eric Bischoff est engagé par la WWE pour être le general manager de RAW, un rôle qu'il joue jusqu'à fin 2005. Il a fait son retour le temps d'une soirée, le 6 novembre 2006. Il est considéré comme la figure la plus emblématique de la division.
Steve Austin Co-GM Co-general manager de Eric Bischoff 28 avril 2003 10 novembre 2003 Mis en place sous ordre de Linda McMahon à la suite des abus de pouvoir de Bischoff, Il devient le co-GM de RAW il a perdu son poste de co-GM lorsque son équipe a perdu face à l'équipe de Bischoff au Survivor Series 2003 le 13 juin 2011 il revint en tant que GM de Raw pour le Raw All Stars.
Mick Foley 01 décembre 2003 31 décembre 2003 Il remplace Stone Cold Steve Austin. Mick Foley a quitté son poste de co GM à cause d'un match avec Randy Orton pour le WWE Championship Intercontinental et a démissionné.
Mr. McMahon General manager et propriétaire 12 décembre 2005 11 juin 2007 Vince McMahon est remplacé après l'explosion de sa voiture et sa mort présumée (fictif).
Jonathan Coachman General manager par Intérim 11 juin 2007 6 août 2007 Il assurait l'intérim jusqu'à la Battle Royale organisée pour désigner le nouveau general manager.
William Regal General Manager 6 août 2007 19 mai 2008 William Regal combat lors d'un No Disqualification Loser Gets Fired Match. Mr.Kennedy remporte finalement le match, en conséquence de quoi William Regal est renvoyé de son poste de GM de Raw.
Mr. McMahon Propriétaire et general manager par Intérim 26 mai 2008 23 juin 2008 En tant que président de la WWE, il assure l'intérim.
Mike Adamle General manager 28 juillet 2008 3 novembre 2008 Lors d'un épisode de Raw, Shane McMahon annonce qu'Adamle était le nouveau general manager de la branche. Il démissionne lors du show spécial du 3 novembre.
Shane McMahon
Stephanie McMahon
General manager par Intérim 3 novembre 2008 24 novembre 2008 Après la démission de Mike Adamle, elle et Shane McMahon reprennent la branche en main. Lors du Raw du 24 novembre, elle se fâche avec celui-ci car elle juge qu'il fait tout sans la consulter et Shane, lui, abandonne donc la direction de la branche avant de partir frustré[19].
Stephanie McMahon General manager 24 novembre 2008 16 février 2009 Lors de Raw, le 24 novembre, Stephanie McMahon annonce à Shane McMahon que l'émission lui appartient, qu'elle le dirige désormais toute seule et qu'elle n'a pas besoin de son frère[19]. Victime d'un RKO de la part de Randy Orton, elle est contrainte d'abandonner son rôle de GM[21]. Elle était la première general manager féminine de l'histoire de la branche.
Vickie Guerrero 23 février 2009 8 juin 2009 Elle remplace Stephanie McMahon. Elle dirige alors RAW et WWE SmackDown[22]. Elle annonce qu'elle se retire de son rôle de general manager lors d'un épisode de WWE SmackDown pour se consacrer uniquement à RAW. Vickie Guerrero quitte ses fonctions de general manager de RAW le 8 juin 2009. Elle est la première femme ayant dirigé RAW et Smackdown. Elle revient le 10 mai 2010 avec Edge, mais démissionne finalement la même soirée[47].
Donald Trump Propriétaire et general manager 15 juin 2009 22 juin 2009 Il est annoncé que Trump rachète la franchise Raw à Vince McMahon le 15 juin 2009[29],[48].
Mr. McMahon Propriétaire 22 juin 2009 22 juillet 2011 McMahon rachète la franchise le 22 juin 2009. il est démis de ses fonctions par un conseil d'administration extraordinaire[49].
Les Guest Host General manager 29 juin 2009 24 mai 2010 Vince McMahon annonce qu'il y aura un GM temporaire ou un Guest Host (invité spécial) à chaque Raw à partir du 29 juin 2009. Depuis le 24 mai 2010, les Guest Hosts ne peuvent désormais plus donner aucun ordre officiel[50].
Bret Hart 24 mai 2010 21 juin 2010 Vince McMahon le renvoie[51].
Hornswoggle 21 juin 2010 23 juillet 2011 Choisi par Vince McMahon. Face au groupe The Nexus, il choisit de rester anonyme et communique ainsi par le biais de l'ordinateur ou du Ipad de Michael Cole[51]. Lors de l'épisode du 23 juillet 2011, Triple H le renvoie. Lors de l'épisode du 9 juillet 2012, la WWE dévoile que le GM Anonyme est en fin de compte Hornswoggle.
Triple H Chef des Opérations 18 juillet 2011 présent À la suite du renvoi de Vince McMahon par le grand conseil d'administration, Triple H le remplace et devient ainsi propriétaire de WWE Raw. À partir du 5 septembre 2011, Triple H donne à Theodore Long le poste d'assistant, mais Long reste le GM de WWE SmackDown.
John Laurinaitis General manager 10 octobre 2011 18 juin 2012 Il devient le manager général par intérim à l'issue d'une décision du conseil d'administration. Depuis son arrivée, David Otunga est le conseiller juridique des superstars.

Il devient officiellement le manager général de RAW et de SmackDown à la suite de la victoire de son équipe face à celle de Teddy Long lors de WrestleMania XXVII. Depuis le 2 avril 2012, Theodore Long et Eve Torres sont ses assistants. Le 18 juin, il se fait renvoyer par Mr. McMahon

Mr. McMahon Propriétaire 11 juin 2012 présent Il fait son retour le 11 juin pour renvoyer John Laurinaitis de la WWE lors du PPV No Way Out .
AJ Lee General manager 23 juillet 2012 15 octobre 2012 Lors du 1000e épisode de Raw, alors qu'elle a la bague au doigt, elle répond « oui » lors de la cérémonie de mariage. Mais elle précise ensuite que ce « oui » n'est pas pour son prétendant, mais pour une autre personne. C'est alors que Vince McMahon fait son entrée et annonce que ce « oui » lui est destiné et signifie qu'AJ accepte d'être la nouvelle Générale Manager de Raw[52].
Vickie Guerrero Général Manager Superviseur 22 octobre 2012 23 juin 2014 Après que Vince Mcmahon la nomme General Manageur Superviseur, AJ Lee démissionne. Du 18 février au 1er au 8 juillet Brad Maddox a été l'assistant de Vickie Guerrero.

Lors de leur visite du 1er juillet à Raw, Vince McMahon et Triple H ont annoncé qu'un vote aura lieu en raison des fautes commises par Vickie lors de son contrat de Général Manager. Le vote définira si elle sera Licenciée ou non. Lors du Raw du 8 juillet, Vince McMahon, Stephanie McMahon et HHH annoncent le Licenciement de Vickie Guerrero en tant que Général Manager de Raw, et du nom de son remplaçant : Brad Maddox.

Brad Maddox Général Manager 15 juillet 2013 26 mai 2014 Le 8 juillet à Raw, Maddox a été nommé général manager de Raw, après que Vickie Guerrero ai été licenciée en raison d'une évaluation de performance voire plus haute. Il est viré par Stephanie McMahon le 26 mai 2014.

Commentateurs[modifier | modifier le code]

Année(s) premier Commentateurs second Commentateurs troisième Commentateurs Notes
11 janvier 1993 - 19 avril 1993 Rob Bartlett, Randy Savage Vince McMahon Ils furent les premiers commentateurs de l'histoire de RAW au temps ou RAW s'appelait WWF Monday Night RAW.
26 avril 1993 - 18 octobre 1993 Randy Savage Vince McMahon Bobby Heenan Rob Bartlett a été remplacé par Bobby Heenan.
25 octobre 1993 - 6 décembre 1993 Vince McMahon Bobby Heenan Aucun Randy Savage est parti car il ne faut plus que 2 commentateurs. Vince McMahon a choisi Bobby Heenan.
13 décembre 1993 - 28 février 1994 Johnny Polo Johnny Polo est parti de WWF Monday Night RAW pour WCW Monday Nitro.
7 mars 1994 - 13 juin 1994, Randy Savage Le retour de Randy Savage.
20 juin - 4 juillet 1994 Randy Savage Gorilla Monsoon Vince McMahon était parti pour se reposer.
11 juillet 1994 - 25 juillet 1994 Jim Ross Les débuts de Jim Ross.
1er août - 31 octobre 1994 Vince McMahon Le retour de Vince McMahon.
7 novembre 1994 - 28 novembre 1994 Vince McMahon quelques commentateurs invités Des Guest stars se succède.
5 décembre 1994 - 6 février 1995 Shawn Michaels Shawn Michaels devient commentateur le temps de se remettre d'une blessure.
20 février 1995 - 3 avril 1995 Jim Cornette Shawn Michaels a été remplacé par Jim Cornette.
10 avril 1995 - 29 juillet 1995 Jerry Lawler Les débuts de Jerry Lawler.
5 août 1995 - 14 octobre 1996 Jerry Lawler Kevin Kelly Jim ross Le retour des trois commentateurs.
21 octobre 1995 - 24 novembre 1997 Jim ross Vince McMahon Les dernièrs commentaires de Vince McMahon. Ils étaient les premiers commentateurs de RAW is WAR.
1er décembre 1997 - 21 février 1998 Jim ross Kevin Kelly Michael Cole Les débuts de Michael Cole et Kevin Kelly va la ECW.
1er mars 1998 -25 avril 1999 Michael Cole Jerry Lawler Aucun Il est parti de RAW IS WAR pour la nouvelle division WWF SmackDown!.
2 mai 1999 – 29 janvier 2001 Jerry Lawler Jim Ross Jim Ross fait son retour.
5 février 2001 - 12 novembre 2001 Jim Ross Paul Heyman[53] Ils étaient les commentateurs pendant l'invasion de la WCW et de la ECW. Ils étaient les derniers commentateurs de Raw Is War et les tous premiers commentateurs de WWF RAW[53].
19 novembre 2001 - 4 août 2005 Jerry Lawler C'est la plus longue période où il y a eu les deux mêmes commentateurs à RAW. Ils étaient les derniers commentateurs de WWF RAW et les premiers de WWE RAW.
15 août 2005 - 14 novembre 2005 Jerry Lawler Jonathan Coachman Vince McMahon a viré Jim Ross pour ne pas avoir aidé sa famille. Jonathan Coachman remplace donc Jim Ross.
21 novembre 2005 - 22 mai 2006 Joey Styles Jonathan Coachman a été remplacé par Joey Styles.
29 mai 2006 - 23 juin 2008 Jim Ross Jim Ross revient pour remplacer Joey Styles, parti pour la ECW.Lors du WWE Draft 2008, Ross est drafté de Raw vers SmackDown!, tandis que Michael Cole fait le chemin inverse, de SmackDown! vers Raw[54]. Cela met alors fin aux douze années consécutives de Ross en tant que commentateur de WWE Raw.
23 juin 2008 -25 mars 2013 Michael Cole CM Punk devient commentateur le temps de se remettre d'une blessure au coude. Il commente auprès de Lawler et Cole du 15 octobre 2010 au 21 décembre 2010, puis redevient catcheur en devenant le nouveau leader de The Nexus.

Durant leur feud qui allait s'achever à Over the Limit (2011), Michael Cole et Jerry Lawler ne pouvaient plus commenter ensemble donc Josh Matthews et Jim Ross arrivent à RAW, mais Michael Cole était enfermé dans sa boîte protectrice qui s'appelle la Cole-Miner d'où il commente les matches.

Lors du Raw du 25 juillet 2011, Ross est réengagé par Triple H. Le 10 octobre 2011, Triple H est déchu de ses droits de COO, Vince McMahon, de retour, nomme John Laurinaitis comme nouveau général manager. Laurinaitis renvoie Jim Ross. Celui-ci quitte l'arène.

Du 26 septembre 2011 au 3 octobre 2011, Booker T et Jim Ross remplace Lawler le temps de se remettre d'une blessure.

Jim Ross fait son retour le temps d'une soirée le 23 juillet 2012 pour le 1000e épisode de RAW. Il y commentera un match avant de repartir durant la pause publicitaire.

Le 3 septembre, The Miz remplace Lawler.

le 10 septembre, Lawler est évacué de la salle, sans que le show ne s'arrête, et amené à l'hôpital pour une attaque cardiaque. Du 17 septembre au 12 novembre, il est remplacé par Jim Ross et John Bradshaw Layfield qui vient aussi le 17 septembre et le 8 octobre. JBL remplace Cole à SmackDown et ne vient plus à Raw. Et Jim Ross est revenu pour fêter les 20 ANS de RAW.

1er avril 2013 -présent JBL Retour d'un trio, JBL et Cole à SmackDown. JBL était présent le 17 décembre pour les Slammy Awards pour représenter SmackDown ainsi que le 14 et le 28 janvier 2013.C'est la plus longue période où il y a eu les trois mêmes commentateurs à RAW.

Annonceurs de ring[modifier | modifier le code]

Annonceurs de ring Année(s) À noter
Howard Finkel 11 janvier 1993 - mars 1997 Il fut le premier annonceur de ring de l'histoire de RAW.
Tony Chimel avril 1997 - 26 avril 1999 Il est parti de RAW IS WAR pour la nouvelle division WWF SmackDown.
Justin Roberts 5 mai 1999 - 17 août 1999 En remplacement de Tony Chimel.
Lilian García 23 août 1999 - 21 septembre 2009 Elle est la première annonceuse de ring féminine de l'histoire de RAW et de la WWF/E.
Justin Roberts 28 septembre 2009 - 13 octobre 2014 En remplacement de Lilian Garcia. Justin Roberts, Lilian García et Howard Finkel sont tous les trois les annonceurs de ring pour le 23 juillet 2012 pour le 1000e épisode de RAW.
Lilian García 20 octobre 2014 présent Elle fait sont retour pour remplace Justin Roberts qui est plus en contrats avec la WWE.

Logos[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « Celebrating Eddie Guerrero », sur WWE.com,‎ 14 novembre 2005 (consulté le 9 octobre 2011)
  2. a et b (en) « Sex Gone Bad », sur WWE.com,‎ 9 janvier 2006 (consulté le 11 octobre 2011)
  3. a et b (en) « Chaos in Chaos », sur WWE.com,‎ 1er mai 2006 (consulté le 11 octobre 2011)
  4. a et b (en) Zack Zeigler, « Cyber Sunday Blockbuster », sur WWE.com,‎ 9 octobre 2006 (consulté le 11 octobre 2011)
  5. a et b (en) Zack Zeigler, « On the same page ? », sur WWE.com,‎ 23 octobre 2006 (consulté le 11 octobre 2011)
  6. a et b (en) « 'Redefining' television with WWE HD », sur WWE.com,‎ 17 janvier 2008 (consulté le 8 octobre 2011)
  7. a et b (en) Aubrey Sitterson, « That's "Mr. Adamle" to you! », sur World Wrestling Entertainment (WWE),‎ 28 juillet 2008 (consulté le 10 octobre 2011)
  8. a et b (en) Aubrey Sitterson, « Slam, bam, thank you ma'am! », sur WWE.com,‎ 8 décembre 2008 (consulté le 10 octobre 2011)
  9. (en) Cliff Ducey, « Inside Wrestling WCW shows a Flair for the dramatic »,‎ 10 janvier 1993 (consulté le 30 mai 2011)
  10. a et b (en) Mike Johnson, « LOOKING AT THE VERY FIRST MONDAY NIGHT RAW TAPING », sur Pro Wrestling Insider,‎ 287 août 2010 (consulté le 27 avril 2014)
  11. a et b « Histoire du Monday Night Raw (article traduit depuis le RAW Magazine de septembre 2001) », sur Willywrestlefest (consulté le 8 octobre 2011)
  12. (en) « MONDAY NIGHT WAR CLASSICS – Week 2: WCW Draws First Blood (09/11/95) »,‎ 29 août 2011 (consulté le 8 octobre 2011)
  13. a, b et c (en) Shields Brian et Sullivan Kevin, WWE: History of WrestleMania,‎ 2009, p. 55
  14. (en) « WWE (See Program Grid for broadcast times) »,‎ Media Village (consulté le 9 octobre 2011)
  15. a et b (en) Ivan Trembow, « WWE VS UFC Showdown Heats Up », sur MMA Weekly,‎ 25 septembre 2005 (consulté le 21 août 2009)
  16. (en) Zack Zeigler, « SmackDown beatdown », sur WWE.com,‎ 25 septembre 2006 (consulté le 11 octobre 2011)
  17. a et b (en) Aubrey Sitterson, « A Draft disaster », sur WWE.com,‎ 23 juin 2008 (consulté le 10 octobre 2011)
  18. (en) « WWE Goes HD », WWE (consulté le 15 janvier 2008)
  19. a, b et c (en) Aubrey Sitterson, « Many happy returns », sur World Wrestling Entertainment (WWE),‎ 24 novembre 2008 (consulté le 10 octobre 2011)
  20. (en) Greg Adkins, « Exclamation punt! », sur World Wrestling Entertainment (WWE),‎ 15 décembre 2008 (consulté le 10 octobre 2011)
  21. a et b (en) Aubrey Sitterson, « Game Changer », sur World Wrestling Entertainment (WWE),‎ 16 février 2009 (consulté le 11 octobre 2011)
  22. a et b (en) Aubrey Sitterson, « "Legacy" gets hammered », sur World Wrestling Entertainment (WWE),‎ 23 février 2009 (consulté le 11 octobre 2011)
  23. (en) Aubrey Sitterson, « Breaking the news », sur World Wrestling Entertainment (WWE),‎ 2 mars 2009 (consulté le 11 octobre 2011)
  24. (en) Aubrey Sitterson, « Bringing in the big guns », sur World Wrestling Entertainment (WWE),‎ 6 avril 2009 (consulté le 11 octobre 2011)
  25. (en) « Results:Fueled by hatred and desperation », World Wrestling Entertainment,‎ 26 avril 2009 (consulté le 26 avril 2009)
  26. (en) Greg Adkins, « WWE's "Lakers": Straight Up Ballin'! », sur World Wrestling Entertainment (WWE),‎ 25 mai 2009 (consulté le 11 octobre 2011)
  27. a et b (en) Aubrey Sitterson, « Game changer », sur World Wrestling Entertainment (WWE),‎ 8 juin 2009 (consulté le 11 octobre 2011)
  28. (en) Aubrey Sitterson, « Trumping the competition », sur World Wrestling Entertainment (WWE),‎ 15 juin 2009 (consulté le 11 octobre 2011)
  29. a, b et c (en) Ryan Michael, « Vince McMahon Sells WWE Monday Night Raw to Donald Trump »,‎ 15 juin 2009 (consulté le 8 juin 2010)
  30. « Triple H vs Randy Orton (last man standing for the WWE Championship) », sur Catch-attack122
  31. a et b (en) « WWE "2010 Slammy Award" », sur World Wrestling Entertainment (consulté le 8 octobre 2010)
  32. (en) « WWE 2010 Supplemental Draft 2010 », sur WWE.com
  33. « Raw du 24.05.2010: Bret Hart devient le General Manager de Raw » (consulté le 11 octobre 2011)
  34. (en) Kev Brock, « Thought: Who’s the new RAW anonymous General Manager??? », sur Kbroking,‎ 27 juin 2010 (consulté le 28 juin 2010)
  35. (en) « WWE Royal Rumble 2011 Results: Kevin Nash, Booker T Return to WWE », sur Nowpublic,‎ 31 janvier 2011 (consulté le 1er mars 2011)
  36. (en) « Talking "Tough" with Booker T », sur WWE.com,‎ 4 février 2011 (consulté le 24 février 2011)
  37. (en) « The Rock Is The WrestleMania 27 Guest Host », sur Camelblog,‎ 14 février 2011 (consulté le 24 février 2011)
  38. (en) « WWE WrestleMania 27 Results: Triple H vs The Undertaker », sur Wrestleheat,‎ 3 avril 2011 (consulté le 3 avril 2011)
  39. (en) Greg Adkins, « Injury forces Edge to retire », sur World Wrestling Entertainment,‎ 11 avril 2011 (consulté le 11 avril 2011)
  40. « Draft 2011 : les résultats », sur Catchfan,‎ 25 avril 2011 (consulté le 8 octobre 2011)
  41. a et b (en) James Wortman, « WWE Raw SuperShow results: Superstars, employees unite against Triple H », sur World Wrestling Entertainment (WWE),‎ 3 octobre 2011 (consulté le 10 octobre 2011)
  42. (en) « Triple H announces he will continueWWE Raw SuperShow », sur World Wrestling Entertainment (WWE),‎ 6 octobre 2011 (consulté le 10 octobre 2011)
  43. (en) « Raw expands to three hours starting July 23 », sur WWE.com,‎ 17 mai 2012 (consulté le 28 mai 2012)
  44. « Breaking News : La date du retour de Batista révélée ! », sur Catch au quotidien (consulté le 24 décembre 2013)
  45. (en) Shawn Michaels, Heartbreak & Triumph: The Shawn Michaels Story,‎ Novembre 2005, 189–190 p. (ISBN 978-1-4165-2645-2)
  46. (en) « The Next WWE Diva Ultimately to be Chosen by the Millions of WWE fans Worldwide On September 13 », sur WWE Corporate,‎ 12 juillet 2004 (consulté le 1(et) octobre 2007)
  47. (en) Greg Adkins, « Angered management », sur WWE.com,‎ 10 mai 2010 (consulté le 16 juillet 2011)
  48. (en) « Trump Buys Raw(R) »,‎ 16 juillet 2009
  49. (en) « McMahon Released », sur WWE.com (consulté le 16 juillet 2011)
  50. (en) Greg Adkins, « Holy Toledo! », sur WWE.com,‎ 24 mai 2010 (consulté le 10 octobre 2011)
  51. a et b (en) Greg Adkins, « Seven deadly sinners », sur WWE.com,‎ 21 juin 2010 (consulté le 10 octobre 2011)
  52. (en)Tom Herrera, « AJ stood up Bryan at the altar and was named Permanent Raw General Manager by Mr. McMahon », sur wwe.com,‎ 23 juillet 2012 (consulté le 26 juillet 2012)
  53. a et b (en) « Commentateurs de la WWF », 100megsfree4.com (consulté le 8 juillet 2011)
  54. (en) James Vermillion, « A Draft disaster », wwe.com,‎ 23 juin 2008 (consulté le 11 juillet 2011)

Liens externes[modifier | modifier le code]