Dusty Rhodes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Virgil Riley Runnels Jr
Image illustrative de l'article Dusty Rhodes
Virgil Runnels, Jr. en 2008

Nom(s) de ring The American Dream
Dusty Rhodes
Taille 185 cm
Poids 140 kg
Naissance (68 ans)
Austin, Texas
Drapeau des États-Unis États-Unis
Entraîné par Joe Blanchard
Débuts
Fin Janvier 1991
Fédération(s) WWF
WCW
ECW
TNA
WWE

Virgil Riley Runnels, Jr. (né le ), plus connu en tant que "The American Dream" Dusty Rhodes, est un catcheur américain retraité travaillant actuellement à la World Wrestling Entertainment. Il apparait occasionnellement à la division WWE Raw, et travaille en tant que scripteur/producteur dans la division NXT.

Il est aussi le père des catcheurs Virgil Runnels III (Dustin Rhodes/Goldust/Black Reign), Kevin Runnels (Kevin Rhodes), Mandy Runnels (Mandy Rhodes) et Cody Runnels (Cody Rhodes).

Carrière[modifier | modifier le code]

Rhodes commence sa carrière comme un briseur de règles heel, faisant équipe avec le texan Dick Murdoch pour former The Texas Outlaws à la American Wrestling Association. En 1974, Rhodes devientt face après s'être retourné contre son partenaire Pak Song et manager Gary Hart pendant un match en Floride contre Eddie et Mike Graham, le menant à percer en tant qu'une superstar babyface, premièrement en Floride, se référant comme "Stardust", le "White Soul King", et le "American Dream", un héros de la classe moyenne. Rhodes arrive au sommet de plusieurs fédérations de la National Wrestling Alliance en Floride (où il a aussi lutté avec un masque sous le nom de Midnight Rider), Georgia, et finalement avec la Jim Crockett Promotions dans la Mid-Atlantic, qui est l'ancêtre de la World Championship Wrestling. Ici, il forme des équipes avec Manny Fernandez, Magnum T.A. en tant que "l'America's Team", et Nikita Koloff dans les Super Powers. Rhodes est un World 6-Man Tag Team Champion avec les Road Warriors.

Rivalités et booking[modifier | modifier le code]

Rhodes a des rivalités avec des stars comme Abdullah the Butcher, Pak Song, Terry Funk, Kevin Sullivan, Blackjack Mulligan, Nikita Koloff, Harley Race, "Superstar" Billy Graham, "Crippler" Ray Stevens et surtout, les Four Horsemen (spécialement Ric Flair et Tully Blanchard). Rhodes, Flair, et Race se sont affrontés chacun les uns les autres à nombre de reprises pour le NWA World Heavyweight Championship. Rhodes a remporté le titre de Champion du Monde de la NWA trois fois : deux fois en battant Race (en 1979 et 1981) et une fois en battant Flair (1986).

Rhodes est aussi un booker pour la WCW (alors connue sous l'appellation Jim Crockett Promotions) alors qu'ils sont en compétition avec la World Wrestling Federation (maintenant connue sous le nom World Wrestling Entertainment) après qu'il remporte le titre TV en 1985. Il est crédité pour avoir inventé beaucoup de gimmicks mais aussi de noms de pay-per-view de la WCW pay-per-view, comme War Games, BattleBowl, et Lethal Lottery.

Le terme "Dusty Finish" se réfère à l'une des techniques préférées de Rhodes, finir un match dans la controverse alors que l'arbitre est inconscient.

Renvoi de la Jim Crockett Promotions[modifier | modifier le code]

Il est renvoyé de la Jim Crockett Promotions après avoir perdu du sang lors d'une altercation avec les Road Warriors alors que la fédération interdisait les saignements. Rhodes est ensuite viré de la WCW. Après ceci, Rhodes retourne en Floride pour lutter dans la Championship Wrestling from Florida, où il décroche le titre PWF Heavyweight, et retourne aussi à la AWA pour quelques apparitions.

World Wrestling Federation[modifier | modifier le code]

Rhodes vient à la WWF en tant que l'homme à pois jaune "Common Man" Dusty Rhodes, une gimmick que certains pensent qu'elle est faite pour l'humilier, bien que selon Dusty lui-même, cette gimmick et ce costume sont sa propre idée. Il est managé par Sapphire. Pendant sa période à la WWF, Rhodes est engagé dans une rivalité haineuse avec Randy Savage et sa manager/partenaire Sensational Queen Sherri qui dans l'affaire trouve une rivale en Sapphire. Après une confrontation particulièrement intense entre les deux couples, la compagne de Savage Miss Elizabeth s'allie avec Rhodes et Sapphire et est instrumentalisée pour les aider à remporter le premier match par équipe mixte de l'histoire de la WWF durant WrestleMania VI. Cependant, Sapphire quitte Rhodes au SummerSlam 1990 pour l'argent du Million-Dollar Man, ce qui amène à une feud entre Dusty et Ted DiBiase, avec les débuts sur la TV nationale de Dustin. Les deux quittent la WWF en janvier 1991, marquant ainsi la fin de la carrière de Dusty Rhodes en tant que catcheur à temps plein.

Quand Ric Flair part à la WWF en 1991, amenant le titre de la WCW avec lui, la vieille ceinture Florida Heavyweight Championship de Dusty est utilisée en remplacement à The Great American Bash pour le match de championnat entre Lex Luger et Barry Windham.

Retour à la WCW et ECW[modifier | modifier le code]

Rhodes retourne à la WCW peu de temps après en tant que membre du comité de scriptage de la WCW et plus tard rejoint l'équipe de production, travaillant habituellement avec Tony Schiavone sur WCW Saturday Night. Il fait les commentaires avec Schiavone et Bobby Heenan dans les pay-per-views.

Le personnage Virgil de Mike Jones sur la World Wrestling Federation est nommé, à la suggestion de Bobby Heenan, pour faire une blague sur le nom réel de Dusty. Quand Jones s'en va à la World Championship Wrestling, Heenan continue la blague en proposant à Jones que son personnage à la WCW soit "Vincent", en référence au propriétaire de la WWF Vince McMahon. La blague se poursuit plus tard à la WCW quand Jones change son nom encore, cette fois pour Shane, le même que le fils de Vince, Shane McMahon.

En 1994, Rhodes retourne sur le ring pour faire équipe avec son fils Dustin aux côtés des Nasty Boys contre Arn Anderson, Bunkhouse Buck, Terry Funk, et Col. Rob Parker. Ceci arrive après qu'Anderson se retourne contre Dustin pendant un match par équipe à Bash At The Beach '94 et Dusty, admettant être un parent absent qui devrait être aux côtés de son fils à la place de Anderson, faisait son retour pour aider son fils à prendre sa revanche.

Rhodes est à l'origine du côté de la WCW dans sa bataille avec la nWo en 1996. À Souled Out 1998, Larry Zbyszko demande à Rhodes, qui fait les commentaires du PPV, lors de son match contre Scott Hall. Zbyszko remporte le match par disqualification suite à l'intervention de la nWo, mais dans la mêlée d'après match Rhodes se retourne contre Zbyszko et rejoint la nWo dans un moment choquant qui force Schiavone à se retirer suite à ce show ; il revient plus tard, blâmant Rhodes pour ses actions pour la majeure partie du restant de la soirée (kayfabe).

Il quitte finalement la WCW et s'en va à la ECW où il fait face à face avec le ECW Champion, "King of Old School" Steve Corino. Rhodes retourne une fois de plus à la WCW, relançant sa feud avec Ric Flair.

Total Nonstop Action Wrestling[modifier | modifier le code]

Dusty Rhodes face à Kid Kash en 2005.

Il apparait aux shows de la Total Nonstop Action Wrestling, devenant le Directeur de l'Autorité au pay-per-view du 7 novembre TNA Victory Road 2004. Au même moment, Rhodes officie comme scripteur en chef. En mai 2005, la Présidente de la TNA Dixie Carter demande à Rhodes d'aller dans son lit, qui inclut plusieurs autres noms, notamment Jeremy Borash, Bill Banks, et Scott D'Amore. Rhodes ne veut pas en tant qu'amant de Dixie Carter, attendant la fin de son contrat qui expirait avec la TNA.

Turnbuckle Championship Wrestling[modifier | modifier le code]

Pour plusieurs années, Rhodes était à la tête de la Turnbuckle Championship Wrestling, une petite fédération basée en Géorgie, comprenant plusieurs catcheurs qu'il a lui-même entraîné aux côtés de vétérans comme Steve Corino.

Légende de la WWE et Hall of Fame[modifier | modifier le code]

Dusty Rhodes lors du WWE Hall of Fame en 2009.

En septembre 2005 Rhodes signait un contrat de Légende de la WWE et était ramené dans l'équipe créative des scripteurs comme le "consultant créatif". Il faisait une apparition au WWE RAW Homecoming le dans lequel il a tabassé aux côtés d'autres légendes Rob Conway, en lui délivrant sa prise du Bionic elbow.

Dusty Rhodes est introduit dans le WWE Hall of Fame le par ses deux fils, Dustin et Cody. Pendant son discours, Rhodes a demandé à Ric Flair et Arn Anderson d'accepter le "signe" et de l'introduire lui et Harley Race parmi les Four Horsemen.

Pendant une entrevue dans le DVD de la WWE The American Dream, Rhodes affirme que sa promo la plus populaire de tous les temps était son interview "Hard Times" pendant sa rivalité avec Ric Flair. La promo qui faisait référence aux mineurs, hommes d'usine et autres ouvriers résonne apparemment tellement fort que beaucoup de fans de catch de cette catégorie viennent vers lui en pleurs pour le remercier « d'honorer leur triste situation ».

Retour sur le ring[modifier | modifier le code]

En 2007, quelques semaines avant le PPV de la WWE The Great American Bash, Dusty Rhodes retourne sur les écrans de la WWE pour rivaliser avec Randy Orton. Orton bat Rhodes dans un Texas Bullrope match. Dès lors, Rhodes travaille comme scripteur et fait des apparitions occasionnelles à la World Wrestling Entertainment.

Le 31 août 2009, il est le manager général temporaire de Monday Night Raw. Il désigne son fils Cody Rhodes vs Randy Orton pour la ceinture de Champion WWE avec John Cena en arbitre spécial. Cody et Randy frappent John Cena, DX intervient mais subit le même sort où ils doivent affronter les 3 membres de la Legacy et le American Dream. Malheureusement, ce dernier se prend un RKO de Randy Orton. Il est actuellement commentateur à la FCW. Le 7 juin 2010, il fait une apparition pour aider les guest host, la A-team.

Il reapparait lors de la saison 3 de NXT pour assister au mariage de son fils Goldust et sa femme Aksana. À la fin du mariage, Aksana gifle Goldust.

Heel Turn (2011-2012)[modifier | modifier le code]

Il réapparaît lors du SmackDown du 25 février 2011, où il demande à Cody Rhodes de s'excuser auprès de Rey Mysterio mais alors que Rey et Dusty se serrent la main, Dusty retient Rey pour qu'il se fasse agresser par Cody, effectuant ainsi un heel turn.Il se fait siffler ensuite par le public de Smackdown!

Face Turn, GM de NXT, renvoi et apparitions diverses (2013-...)[modifier | modifier le code]

Il était présent lors du Smackdown spécial noël. Il était présent lors du Smackdown "Blast from the Past". Il est le nouveau manager général de NXT. En septembre,il est viré part Triple H de son poste de GM de NXT. Le 16 septembre à RAW, il vient défendre la cause de son fils Cody Rhodes, mais se prend le WMD du Big Show et s'en va en ambulance.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Dusty Rhodes exécutant son bionic elbow sur Kid Kash (2005).

Palmarès[modifier | modifier le code]

  • Central States Wrestling
    • NWA Central States Heavyweight Championship (1 fois)[2]
    • NWA North American Tag Team Championship (Central States version) (1 fois) avec Dick Murdoch[3]
  • International Wrestling Alliance (Australia)
    • IWA World Tag Team Championship (1 fois) avec Dick Murdoch
  • NWA Tri-State
    • NWA North American Heavyweight Championship (Tri-State version) ([1 fois)[27]
    • NWA United States Tag Team Championship (Tri-State version) (1 fois) avec André the Giant[28]
  • World Championship Wrestling (Australia)
    • IWA World Tag Team Championship (WCW Australia) ([1 fois) avec Dick Murdoch[34]

Médias[modifier | modifier le code]

  • DVD : The American Dream: The Dusty Rhodes Story 2006 (World Wrestling Entertainment)

Filmolographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e (de) « Profil », sur genickbruch.com
  2. (en) « N.W.A. Central States Heavyweight Title », Wrestling Titles (consulté en 2008-01-06)
  3. (en) NWA North American Tag Team Title (Central States version) history sur wrestling-titles.com
  4. (en) « N.W.A. Florida Brass Knuckles Title », Wrestling Titles (consulté en 2008-01-06)
  5. (en) NWA Bahamas Heavyweight Title history sur wrestling-titles.com
  6. (en) NWA Global Tag Team Title history sur wrestling-titles.com
  7. (en) Florida Heavyweight Title history sur wrestling-titles.com
  8. (en) Florida Tag Team Title history sur wrestling-titles.com
  9. (en) NWA Florida Television Title history sur wrestling-titles.com
  10. (en) NWA Southern Heavyweight Title (Florida) history sur wrestling-titles.com
  11. (en) NWA United States Tag Team Title (Florida version) history sur wrestling-titles.com
  12. a, b et c (en) NWA World Heavyweight Title history sur wrestling-titles.com
  13. (en) NWA Georgia Heavyweight Title history sur wrestling-titles.com
  14. (en) NWA National Heavyweight Title history sur wrestling-titles.com
  15. (en) NWA Mid-Atlantic Television Title history sur wrestling-titles.com
  16. (en) NWA/WCW United States Heavyweight Title history sur wrestling-titles.com
  17. (en) NWA World 6-Man Tag Team Title history sur wrestling-titles.com
  18. (en) NWA World Tag Team Title (Mid-Atlantic/WCW) sur wrestling-titles.com
  19. (en) NWA/WCW World Television Title history sur wrestling-titles.com
  20. (en) WCW Hall of Fame history sur wrestling-titles.com
  21. (en) NWA American Tag Team Title history sur wrestling-titles.com
  22. (en) « N.W.A. Texas Brass Knuckles Title », Wrestling Titles (consulté en 2008-01-06)
  23. (en) NWA World Tag Team Title (Detroit) history sur wrestling-titles.com
  24. (en) NWA Mid-Atlantic Tag Team Title history sur wrestling-titles.com
  25. (en) NWA North American Heavyweight Title (Hawaii version) history sur wrestling-titles.com
  26. (en) NWA United States Heavyweight Title (San Francisco) history sur wrestling-titles.com
  27. (en) North American Hevayweight Title (Mid-South) history sur wrestling-titles.com
  28. (en) NWA United States Tag Team Title (Tri-State version) history sur wrestling-titles.com
  29. (en) NWF World Tag Team Title history sur wrestling-titles.com
  30. (en) « Pro Wrestling Illustrated - Feud of the Year (1986-2007) », sur Wrestling Information Archive (consulté le 29 novembre 2009)
  31. a et b (en) « Pro Wrestling Illustrated Award Winners - Match of the Year (1972-2007) », sur Wrestling Information Archive (consulté le 29 novembre 2009)
  32. (en) « Pro Wrestling Illustrated - Most Popular Wrestler of the Year (1972-2007) », sur Wrestling Information Archive (consulté le 29 novembre 2009)
  33. (en) « Pro Wrestling Illustrated - Wrestler of the Year (1972-2007) », sur Wrestling Information Archive (consulté le 29 novembre 2009)
  34. (en) IWA World Tag Team Title (Australia) history sur wrestling-titles.com
  35. (en) WWF/WWE Hall of Fame history sur wrestling-titles.com
  36. (de) « Observer: Best Babyface Performer », sur genickbruch.com (consulté le 29 novembre 2009)
  37. (de) « Observer: Most Charismatic Wrestler », sur genickbruch.com (consulté le 29 novembre 2009)
  38. (de) « Observer: Most Overrated », sur genickbruch.com (consulté le 12 septembre 2009)
  39. (de) « Observer: Readers Most Favorite Wrestler », sur genickbruch.com (consulté le 29 novembre 2009)
  40. (de) « Observer: Best Feud of the Year », sur genickbruch.com (consulté le 29 novembre 2009)
  41. (de) « Observer: Worst Gimmick », sur genickbruch.com (consulté le 29 novembre 2009)
  42. (de) « Observer: Most Embarrassing Wrestler Of The Year » (consulté le 29 novembre 2009)
  43. (de) « Observer: Worst Television Announcer », sur genickbruch.com (consulté le 29 novembre 2009)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :