National Wrestling Alliance

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

National Wrestling Alliance

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Logo de la National Wrestling Alliance

Création 1948
Fondateurs Paul "Pinkie" George
Al Haft
Anton "Tony" Stecher
Harry Light
Orville Brown
Sam Muchnick
Siège social Drapeau des États-Unis États-Unis
Direction Robert Trobich
Activité Divertissement sportif, catch
Filiales Liste des promotions de la NWA
Site web www.nwaringside.com

La National Wrestling Alliance (NWA) est le corps gouvernant d'un groupe de promotions de catch professionnel indépendant aux États-Unis et qui approuvent différents titres de la NWA. L'organisation est en fonction depuis 1948. Avant les années 1980, c'était l'unique organisation pour la plupart des fédérations de catch professionnel, en tant que la « référence » avec son système de « territoires ». Par son système, la NWA fut l'une des rares structure à pouvoir réellement être considéré comme "Fédération de catch", le mot ayant été par la suite popularisé par la WWE (Anciennement WWF).

Histoire[modifier | modifier le code]

Les territoires[modifier | modifier le code]

Avant que la National Wrestling Alliance (NWA) ne soit fondée en 1948, les fédérations de catch étaient nombreuses et beaucoup avaient leur champion du Monde même si elles ne quittaient que très rarement leur bases. Le concept de la NWA était d'unir tous ces championnats pour faire un vrai champion du Monde de catch reconnu par toutes les fédérations membre. En 1948, Pinkie George un promoteur, fondait la version originale de la National Wrestling Alliance avec le soutien de six autres promoteurs (Al Haft, Tony Strecher, Harry Light, Orville Brown, Paul George, Sam Muchnick). Cette nouvelle direction de la NWA reconnaissait Brown en tant que champion du monde des membres de l'organisation[1]. Pendant le règne du second champion du Monde poids-lourds de la NWA, Lou Thesz, le titre était unifié avec d'autres titres 'mondiaux'. Ceci légitimait la NWA qui affirmait que ce titre était un "Titre Mondial Unifié", avec une lignée qui continue aujourd'hui.

Scripteur de Lou Thesz en 1950, Muchnick, qui était à la tête de la St. Louis Wrestling Club, devenait le nouveau Président de la NWA, et restait à ce poste jusqu'en 1960, quand Verne Gagne se séparait de la NWA, et formait la American Wrestling Association. Fred Kohler devenait le Président de la NWA après avoir été le mentor du alors champion "Nature Boy" Buddy Rogers, succédant au remplaçant de Muchnick Frank Tunney, avant que Doc Karl Sarpolis, (promoteur NWA à Amarillo, Texas) devenait le Président après avoir organisé un match dans lequel le champion reconnu à Amarillo (Killer Kowalski) perdait face à Rogers en octobre 1962. Buddy Rogers devenait maintenant le catcheur le plus populaire à cette époque, et dominait ainsi les shows de catch dans l'Amérique du Nord-Est. Après que Rogers perdait officiellement le titre face à Lou Thesz en 1963, alors que la fédération NWA du Nord-Est, la Capitol Sports Wrestling (plus connue désormais sous l'appellation World Wrestling Entertainment), pouvait désormais se séparer de la NWA. La Capitol Sports Wrestling reconnaissait Rogers en tant que son champion du 'monde', ce qui amenait Muchnick à devenir président de la NWA une fois de plus. Bien que Gagne et Vince McMahon, Sr. avaient chacun leur champion du monde, les deux avaient des représentants à la direction de la NWA et échangeaient fréquemment des talents avec les membres de la NWA.

Cet arrangement était très simple, mais aussi très efficace, dans les jours d'avant que des fédérations reçoivent une exposition télévisée nationale. Les membres de la NWA se divisaient en Amérique du Nord, au Japon, dans des territoires « appartenant » à chaque promoteur qui dirigeaient. Avoir un territoire voulait dire qu’aucun autre membre de la NWA ne pouvait organiser un show de catch dans la région. Si les promoteurs qui ne sont pas à la NWA tentaient d'entrer dans un territoire NWA, ceci obligerait les membres des autres groupes à envoyer leurs stars pour contrer. Des menaces de violences ou de représailles physiques étaient même utilisés contre n'importe lequel promoteur (et/ou talent) qui n'était pas d'accord avec le système des territoires. Si n'importe lequel membre d'un territoire brisait les règles de la NWA, il risquait une expulsion et le fait de ne pas bénéficier de catcheurs nationalement connus dans leur shows locaux. Pour la plupart des promoteurs sous la protection NWA, les bénéfices du fait d'être membre de l'organisation valaient vraiment le coup. Habituellement, le territoire du président de la NWA était le territoire principal.

Le champion n'avait pas de territoire propre à lui, mais à la place voyageait de territoire en territoire, défendant le titre contre les principales stars de chaque territoire. Beaucoup de promoteurs faisaient la grande publicité de la venue du NWA World Heavyweight Champion des semaines ou mois en avance, faisant des matchs locaux pour le titre mondial plus spéciaux, et rendant les affiches des shows plus lucratifs. En ces jours, chaque fédération produisait son show TV qui était diffusé uniquement dans leur territoire, ce qui voulait dire que seul les fans locaux pouvaient voir le champion du monde dans leur territoire. Il n'y avait pas seulement le champion qui voyageait à travers les territoires : souvent des catcheurs d'une région différente venaient dans un territoire (souvent les heels / « mauvais garçons »), et combattaient ainsi les faces (« bon gars ») les plus populaires. Si les fans locaux devenaient fatigués d'un catcheur, celui-ci pouvait aussi changer de territoire pour se tourner face à un nouveau public.

Déclin du système des territoires[modifier | modifier le code]

La télévision a montré le chemin de la mort du modèle de business inter-régional de la NWA, comme les fans ne pouvaient pas voir eux-mêmes les différentes storylines de chaque région; aussi, la présence de stars comme Ric Flair à la TV chaque semaine réduisait leur apparition spéciales dans chaque région. La World Wrestling Federation (WWF) de Vince McMahon, Jr. (qui a acheté la fédération Capitol Sports/World Wide Wrestling Federation de son père) utilisait cette tendance à la réunion pour faire de son territoire du nord-est la première véritable fédération nationale. Pour répondre à cette menace, les différents dirigeants de la NWA, aux côtés de la AWA, tentaient de faire des shows en commun sous la bannière Pro Wrestling USA. Cependant, des querelles intestines au sujet du pouvoir et de l'argent causaient la perte de cette entente. La AWA finissait par détenir un horaire sur ESPN, qu'elle utilisait pour diffuser un show hebdomadaire.

Pendant ce temps, pour mettre fin à la menace WWF, la Jim Crockett Promotions décidait d'unifier certains territoires de la NWA pour se « nationaliser » elle-même. Jim Crockett, Jr. rachetait les parts de certains membres, ou alors dans certains cas les laissaient mourir à petit feu pour absorber leurs rosters. Après avoir failli face à la WWF dans tous les domaines, comme les valeurs de la production TV, et autres produits dérivés, Crockett affrontait la banqueroute. Résultats des courses, il se voyait obligé en 1988 de vendre sa fédération à la Turner Broadcasting System de Ted Turner, qui l'a renommée World Championship Wrestling (WCW). En 1991, la WCW qui était alors le porte drapeau de la NWA, réalisait que la NWA avait plus besoin d'elle qu'elle n'a besoin de la NWA -- et mettait ainsi un terme à leur alliance. La WCW continuait cependant, à affirmer certains aspects de la NWA pour la plupart de ses titres. Pou rendre les choses encore plus confuses, la WCW passait la grande partie de l'année 1992 et 1993 à reconnaître les champions du Monde de la WCW et de la NWA. En septembre 1993, la WCW mettait un terme définitif à ses relations avec la NWA, suite à une poursuite judiciaire sur le fait de savoir si oui ou non la WCW avait le droit de sélectionner les champions de la NWA sans le consentement de la NWA elle-même.

Après la disparition de la AWA mi-1990, et la création de la Extreme Championship Wrestling (ECW) en 1992, la NWA n'était plus que l'ombre d'elle-même. Dans les années 1990, l'organisation devenait même oubliée au profit des fédérations indépendantes pendant la période des Monday Night Wars entre la WCW et la WWF.

La NWA aujourd’hui[modifier | modifier le code]

Aujourd'hui, il y a toujours un groupe de promoteurs qui sont membres de la NWA et continuent d'utiliser le nom NWA, bien que (avec l'exception de la promotion de Steve Rickard en Nouvelle-Zélande) aucun membre ne détient la direction de la fédération comme dans les « jours glorieux » de l'organisation dans les années 1940-1980.

Pour rejoindre la NWA, un promoteur doit auparavant avoir opéré pendant une année dans un territoire qui n'est pas contecté par n'importe lequel membre de la NWA, et leur application doit être approuvée par la majorité des votes de la direction - bien qu'il y a nombre d'exceptions possibles. En août 2005, la présidence de la NWA était dissoute et les pouvoirs assumés par les membres de la direction, suite à la résignation de Ernie Todd (dirigeant de NWA : Canadian Wrestling Federation). Sur le site de sa fédération, il n'a pas fait que d'annoncer son départ de la NWA et de la direction, Todd a aussi affirmé qu'il rejoignait la AWA Superstars of Wrestling. D'autres membres de la direction de la NWA ont donné leurs sentiments sur le départ de Todd, et sa décision de rejoindre la AWA. Il était annoncé sur le site de la NWA le lundi 10 octobre 2005, que l'actuel conseiller de la NWA Bob Trobich devenait le nouveau Directeur Exécutif. En tant que Directeur Exécutif de la NWA, Trobich devenait la personne la plus haut placée dans la direction de la NWA.

Liste des promotions de la National Wrestling Alliance[modifier | modifier le code]

Le nom NWA a été le plus mit ces dernières années en conjonction avec la Total Nonstop Action Wrestling (TNA), une fédération lancée par un ancien membre de la NWA Jeff Jarrett et son père le promoteur Jerry Jarrett en 2002, qui rejoignait la NWA en 2004. En 2004, la TNA négociait une nouvelle entente pour avoir les droits sur le nom NWA et l'utilisation du NWA World Heavyweight Championship et NWA World Tag Team Championship pour dix ans. Le 13 mai 2007, la NWA annonçait qu'elle mettait fin à l'entente, révoquant les statuts des actuels champions World Heavyweight et World Tag Team, et annonçant la tenue de tournois pour les deux titres désormais vacants. En réalité, les deux parties voulaient mettre fin à leur entente, comme la TNA voulait créer ses propres titres, et que la direction de la NWA voulait contrôler ses propres champions.

La plus grosse fédération membre récemment de la NWA aux États-Unis était sans doutes NWA Wildside. Elle aura diffusée un show 300 semaines consécutives avant sa fermeture en avril 2005, quand le dirigeant Bill Behrens, signait une entente avec la WWE.

La plus grosse fédération membre de la NWA était la New Japan Pro Wrestling, qui est classée comme la deuxième plus grosse fédération de catch au monde (après la WWE). La NJPW était dirigée par le membre de la NWA, et catcheur légendaire, Antonio Inoki. La NJPW organise des évènements à travers le Japon, et en a aussi organisé en Europe et aux États-Unis. En 2007, Inoki quittait sur un différend la NJPW qu'il avait fondée pour créer la Inoki Genome Federation qui devenait du coup la fédération reconnue de la NWA au Japon à la place de la NJPW.

En 2008, la NWA et la International Catch Wrestling Alliance se rapprochent. Bien que les détails de cette association soient encore inconnues, la ICWA fait maintenant officiellement partie du réseau NWA France.

Liste des présidents[modifier | modifier le code]

# Président Période Promotion d'origine
1 Paul "Pinkie" George 1948-1950 NWA Iowa
2 Sam Muchnick 1950-1960 Sam Muchnick Sports Attractions / St. Louis Wrestling Club
3 Frank Tunney 1960-1961 Maple Leaf Wrestling
4 Fred Kohler 1961-1962 NWA Chicago
5 Karl Sarpolis 1962-1963 NWA Western States Sports
6 Sam Muchnick 1963-1975 St. Louis Wrestling Club
7 Jack Adkisson (Fritz Von Erich) 1975-1976 World Class Championship Wrestling
8 Edward Gossett (Eddie Graham) 1976-1978 Championship Wrestling from Florida
9 Bob Geigel 1978-1980 Central States Wrestling
10 Jim Crockett, Jr. 1980-1982 Jim Crockett Promotions
11 Bob Geigel 1982-1985 Central States Wrestling
12 Jim Crockett, Jr. 1985-1986 Jim Crockett Promotions
13 Bob Geigel 1986-1987 Central States Wrestling
14 Jim Crockett, Jr. 1987-1991 Jim Crockett Promotions
15 Jim Herd 1991-1992 World Championship Wrestling
16 Seiji Sakaguchi 1992-1993 New Japan Pro Wrestling
17 Howard Brody 1993-1995 NWA Florida
Dennis Coralluzzo Championship Wrestling America
Steve Rickard All-Star Pro Wrestling
18 Steve Rickard 1995-1996 All-Star Pro Wrestling
19 Howard Brody 1996-2001 NWA Florida
20 Jim Miller 2001-2002 Pro Wrestling eXpress
21 Richard Arpin 2002-2003 NWA Tri-State
22 Bill Behrens 2003-2004 NWA Wildside
23 Ernie Todd 2004-2005 Canadian Wrestling Federation
24 Robert Trobich 2005-

Championnats[modifier | modifier le code]

Championnat[2] Champion(s) actuel(s) Date de victoire
NWA World Heavyweight Championship Adam Pearce.(5) 21 juillet 2012
NWA World Tag Team Championship The Dark City Fight Club.(2)
(Jon Davis et Kory Chavis)
15 mai 2011
NWA World Junior Heavyweight Championship Kevin Douglas.(1) 7 octobre 2011
NWA World Women's Championship Tasha Simone.(3) 25 décembre 2011
NWA North American Heavyweight Championship Shaun Temper.(1) 26 avril 2011
NWA North American Tag Team Championship Rochester Wrecking Crew Hellcat & Rob Sweet.(3) 25 juin 2011
NWA National Heavyweight Championship Kahagas.(1) 29 mars 2012

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Biographie d'Orville Brown », sur Wrestling Titles (consulté le 9 septembre 2014).
  2. (en) « Historique des titres de la NWA », sur Pro-Wrestling Title Histories (consulté le 30 octobre 2009)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]