Paul London

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Paul Michael London
Image illustrative de l'article Paul London
Paul London

Nom(s) de ring Paul London
El Gran Luchadore[1]
Taille 1,78 m
Poids 92 kg
Naissance 16 avril 1980 (34 ans)[2]
Austin, Texas, Drapeau des États-Unis États-Unis[3]
Entraîné par Texas Wrestling Academy
Dory Funk, Jr.[1]
Ivan Putski[1]
Rudy Boy Gonzalez[1]
Débuts 1999[1]
Fédération(s) Ring of Honor
World Wrestling Entertainment
NWA

Paul Michael London (né le 16 avril 1980 à Austin au Texas) est un catcheur professionnel américain.

Carrière[modifier | modifier le code]

Ring Of Honor (2002-2003)[modifier | modifier le code]

Total Nonstop Action (2003)[modifier | modifier le code]

World Wrestling Entertainment (2002-2008)[modifier | modifier le code]

Équipe avec Spanky (2002-2004)[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Paul London et Spanky.

Équipe avec Billy Kidman (2004)[modifier | modifier le code]

Les deux lutteurs enchaineront les défaites pendant plusieurs mois jusqu'au 8 juillet 2004 où ils remporteront le WWE Tag Team Championship aux dépens des Dudley Boyz. Ils perdront le titre deux mois plus tard le 9 septembre 2004 au profit de René Duprée et Kenzo Suzuki. Mais les deux lutteurs entameront une rivalité qui les mènera à un match à No Mercy 2004 (le premier pour Paul London en un an), qui verra Billy Kidman l'emporter et « blesser » sérieusement London mettant fin à leur équipe[4].

En solo (2005)[modifier | modifier le code]

Paul London avec la ceinture de WWE Cruiserweight Champion en 2005.

Il devient un sérieux prétendant au WWE Cruiserweight Championship, qu'il remporte le 31 mars 2005 après avoir gagné une battle royal (match par élimination impliquant, en l'occurrence, 7 concurrents et le champion). Il défendra avec succès le titre pendant 5 mois, avant que Nunzio le lui enlève le 4 août 2005, dans un match a priori tout à fait anodin.

Équipe avec Brian Kendrick (2005-2008)[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Paul London et Brian Kendrick.

Dès lors, London va alterner les affrontements individuels et en équipe avec Brian Kendrick. Le 21 mai 2006, à Judgment Day, ils remportent le WWE Tag Team Championship contre les MNM[5], ce qui provoquera la dissolution de l'équipe d'adverse. Ils battent le record de la plus longue détention du titre, qu'ils perdent finalement au profit de Deuce et Domino, le 20 avril 2007 à Milan.

Lui et Brian Kendrick sont draftés à RAW le 17 juin 2007. Le 5 septembre, ils remportent le WWE World Tag Team Championship en battant Lance Cade et Trevor Murdoch mais trois jours plus tard, il perdent leurs titre face au même adversaire[6].

Brian Kendrick et Paul London font leur retour en 2008 contre Santino Marella et Carlito mais perdent par tricherie. Kendrick est ensuite drafté à Smackdown et aborde un nouveau gimmick heel ce qui mettre un terme à l'équipe.

Le 8 novembre 2008, la WWE annonce le départ de Paul London[7].

Familly Wrestling Entertainment[modifier | modifier le code]

Lors du pré-show de No Limits 2013, il bat Brian Kendrick et devient challenger n°1 au FWE Tri-Borough Championship. Lors du vrai show, il bat Damien Darling et remporte le FWE Tri-Borough Championship.

Retour à la ROH[modifier | modifier le code]

Il effectue son retour à la ROH lors de Border Wars 2013 en perdant contre Davey Richards.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Paul London exécutant le London Calling.
  • Prises favorites
    • Bridging fallaway slam – 2002–2005
    • Diving crossbody
    • Dragon suplex – 2004–2005
    • Dropkick
    • Dropsault
    • Inverted atomic drop suivi d'un Frankensteiner
    • Jumping heel kick
    • Enzuigiri
    • Mushroom stomp
    • Northern Lights suplex
    • Somersault plancha
    • Suicide dive
    • Superkick
    • Tornado DDT
  • Surnoms
    • The Excellence of Innovation[8]
    • The Intrepid Traveller
    • The Dolphin Master (PWG)

Palmarès et récompenses[modifier | modifier le code]

London et Kendrick avec les ceintures de WWE Tag Team Champions.
  • Extreme Texas Wrestling
    • ETW Television Championship (1 fois)[8]
  • Funking Conservatory
    • FC United States Championship (1 fois)[8]
    • FC Television Championship (1 fois)[8]
    • FC Hardcore Championship (1 fois)[8]
    • FC Tag Team Championship (1 fois) avec Adam Windsor[8]
  • Familly Wrestling Entertainment
    • FWE Tri-Borough Championship (1 fois) (actuellement)
  • Professional Championship Wrestling
    • PCW Television Championship (1 fois)[8]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f et g (en) « Profil de Paul London », sur Online World of Wrestling (consulté le 16 août 2009)
  2. (en) « Bio de Paul London (2002-2007) », sur SLAM! Wrestling (consulté le 2 septembre 2009)
  3. (en) « Paul London debuts new character in California », sur SLAM! Wrestling (consulté le 2 septembre 2009)
  4. (en) « Résultats No Mercy 2004 », sur Online World of Wrestling (consulté le 2 septembre 2009)
  5. a et b (en) « Résultats Judgment Day 2006 », sur Online World of Wrestling (consulté le 27 juillet 2009)
  6. (en) « Paul London & Brian Kendrick », sur WWE (consulté le 1er août 2009)
  7. (en) « London and Palumbo released by WWE », sur SLAM! Wrestling (consulté le 2 septembre 2009)
  8. a, b, c, d, e, f, g et h (en) « Paul London's Title History », sur bodyslamming.com (consulté le 2007-07-10)
  9. (de) « Historique du NWA Texas Television Championship », sur genickbruch.com (consulté le 2 septembre 2009)
  10. (en) « Pro Wrestling Illustrated Award Winners - Tag Team of the Year », sur Wrestling Information Archive (1972-2007) (consulté le 9 juin 2009)
  11. (en) « Pro Wrestling Illustrated Top 500 2005 », sur Wrestling Information Archive (consulté le 22 juin 2009)
  12. (en) « Historique du WWE Cruiserweight Championship », sur Pro-Wrestling Title Histories (consulté le 2 septembre 2009)
  13. (en) « History Of The WWE Championship - Brian Kendrick & Paul London », sur WWE (consulté le 1er août 2009)
  14. (en) « Historique du WWE World Tag Team Championship », sur WWE (consulté le 2 septembre 2009)
  15. (de) « Observer: Most Underrated Wrestler », sur genickbruch.com (consulté le 2 septembre 2009)

Liens externes[modifier | modifier le code]