Eddie Fatu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Umaga.

Edward Smith Fatu

Description de cette image, également commentée ci-après

Umaga en 2009.

Données générales
Nom complet Edward Smith Fatu
Nom de ring Ekmo
Ekmo Fatu
Jamal
O.G. Ekmo
Umaga
Osu Fatu
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
2e nationalité Samoa Samoa
Né(e) le ,
San Francisco, Californie, Drapeau des États-Unis États-Unis
Mort(e) le (à 36 ans),
Houston, Texas, Drapeau des États-Unis États-Unis
Taille 1,88 m (6 2)
Poids 164 kg (361 lb)
Catcheur (ou catcheuse) décédé(e)
Fédération(s) Nu-Wrestling Evolution
All Japan Pro Wrestling
Total Nonstop Action Wrestling
World Wrestling Entertainment
Entraîné(e) par Afa Anoa'i[1]
Carrière pro. 1995

Edward[2] Smith "Eki"[3] Fatu ( - ) était un catcheur professionnel samoan mieux connu sous le surnom d'Umaga.

Il était membre de l'Anoa'i wrestling family et travaillait fréquemment en tag team – sous les surnoms de The Island Boyz, the Samoan Gangstas et 3-Minute Warning – avec son cousin Matt Anoa'i. Durant ses débuts à la WWE), il était connu sous le surnom de Jamal et Matt sous le nom de Rosey. Au plus tard de 2005, Fatu revient à la WWE. Revenu sous le nom d'Umaga, Fatu reste imbattable durant des mois dans la branche de RAW durant l'année 2006, jusqu'en janvier 2007.

Carrière[modifier | modifier le code]

World Wrestling Entertainment (2002-2003)[modifier | modifier le code]

Eddie Fatu fit ses débuts en juillet 2002 à RAW, sous le nom de Jamal, formant l'équipe des Island Boyz avec son cousin Matt Anoa'i (Rosey). Ils étaient engagés par Eric Bischoff afin d'attaquer tel ou tel catcheur sous ses ordres si ces derniers n'arrivaient pas à divertir Bischoff en 3 minutes. On fit alors changer leur nom en 3-Minute Warning. Son contrat à la WWE est résilié en juin 2003.

Total Nonstop Action Wrestling et Japon (2003-2004)[modifier | modifier le code]

Fatu travailla un temps à la Total Nonstop Action Wrestling après avoir quitté la WWE et prit le nom d'Ekmo. Plus tard, il fut engagé à la All Japan Pro Wrestling où il remporta notamment le titre par équipe avec Taiyō Kea.

World Wrestling Entertainment (2005-2009)[modifier | modifier le code]

Il est de retour à la WWE en décembre 2005. Les mois suivants, il prépare un retour des 3-Minute Warning en luttant des dark matches mais le projet est abandonné lorsque Rosey est licencié par la compagnie.

RAW (2006-2008)[modifier | modifier le code]

Il retourne finalement à RAW le 3 avril 2006 en tant que Umaga, un personnage d'indigène indestructible, accompagné par un manageur cubain : Armando Alejandro Estrada. Il resta invaincu jusqu'au New Year's Revolution où il fut battu dans un match simple face à John Cena. À Backlash 2007, Vince McMahon, Shane McMahon et Umaga défont le champion d'ECW Bobby Lashley, malgré une résistance de Bobby Lashley, il est épuisé suite au splash d'Umaga permettant au chairman de couvrir le catcheur d'ECW pour la victoire et bien sûr la ceinture. Tout d'abord, il défait Jeff Hardy assez facilement pour la ceinture intercontinentale. Puis il la perd dans un défi que le chairman lance à Santino Marella qui est dans le public grâce à l'aide de Bobby Lashley. Umaga tente de reprendre le titre à plusieurs reprises, mais Santino Marella s'en sort de justesse grâce à la disqualification d'Umaga. Le 2 juillet 2007, il récupère le titre Intercontinental de Santino Marella. Il conserve son titre face à Jeff Hardy à The Great American Bash. Le 23 juillet 2007, alors que le champion intercontinental, Umaga, allié des champions du monde par équipe, Lance Cade et Trevor Murdoch se bat dans un no disqualification champions only match contre le champion de la WWE, John Cena et la championne féminine, Candice Michelle, Jeff Hardy intervient et attaque sauvagement Umaga, frustré d'avoir perdu face à lui au Great American Bash. Le 13 août, il bat avec John Cena dans un tag team match Carlito et Randy Orton. Le 20 août, on lui annonce enfin qu'il participera à SummerSlam (2007) dans un triple threat match contre Carlito et Mr.Kennedy lors duquel il s'impose. Le 2 septembre, lors des enregistrements de Monday night Raw, Umaga perd son titre intercontinental contre Jeff Hardy. Plus tard dans la soirée, il s'allie avec Carlito pour un handicap match contre Triple H, mais ils perdent après qu'Umaga refuse d'exécuter un ordre de l'arbitre. À No Mercy 2007, Umaga s'incline face à Triple H. À Cyber Sunday 2007, il perd de nouveau contre Triple H au cours d'un Street Fight Match.

Eddie Fatu et Jeff Hardy signant des autographes aux soldats américains.

Umaga n'a pas gagné le Royal Rumble 2008 mais il participera à un Elimination Chamber à WWE No Way Out pour avoir une chance de remporter le titre de la WWE contre Randy Orton. À No Way Out Umaga sera éliminé en deuxième suite à un Codebreaker de Chris Jericho suivi d'un Sweet Chin Music de HBK, d'un Pedigree de la part de Triple H et pour finir une Swanton Bomb du haut de la cage de Jeff Hardy menant à l'élimination d'Umaga. À WrestleMania XXIV, il catche contre la superstar de WWE SmackDown, Batista dans le but d'asseoir la supériorité du RAW sur la WWE. Ce match est finalement remporté par Batista. Umaga réapparait à RAW le 12 mai 2008, quelques semaines après cette défaite, et s'incline contre Jeff Hardy. Les deux hommes entrent dans une rivalité où ils s'affrontent plusieurs fois à Raw. Mais à One Night Stand 2008 il perd contre Jeff Hardy dans un falls count anywhere match suite à un Swanton Bomb de Hardy depuis le haut d'un camion publicitaire.

SmackDown (2008-2009)[modifier | modifier le code]

Le 23 juin, Umaga a été drafté à SmackDown. Son premier match à Smackdown l'opposa à Funaki, match qu'Umaga remporta avec facilité. Il bat ensuite Mr. Kennedy pendant The Great American Bash dans un Dark match.

Le 25 juillet, il affronte Jeff Hardy, Mr. Kennedy, Big Show, MVP et The Great Khali dans un battle royal mais il se fait éliminer par Big Show. Umaga est blessé au genou. Umaga a participé aux enregistrements de la Florida Championship Wrestling où il a pu affronter Black Pain. Il entre ensuite en rivalité avec CM Punk. Il le bat à Judgment Day 2009 mais perd contre lui à Extreme Rules 2009 lors d'un Samoan strap match qui sera son tout dernier match à la WWE. On note que le 22 mai à Smackdown!, lors qu'il défie CM Punk pour Extreme Rules, il parla anglais devant les caméras pour la première fois de sa carrière. Il perd son dernier match contre Mr. Kennedy à Raw le 1er juin.

Le 8 juin, il est libéré de son contrat par la WWE[4] pour avoir été contrôlé positif lors des tests anti-drogues de la WWE pour la seconde fois et avoir refusé d'entrer en réhabilitation[5]. À noter que le site de la WWE rendra hommage à toute sa famille sur leur site.

Circuit Indépendant (2009)[modifier | modifier le code]

Umaga a participé à la tournée de Hulk Hogan, le Hulkmania Tour, en 2009. Son dernier adversaire fut Ken Anderson. Il devait partir pour la TNA mais Le Hulkmania Tour a été la dernière tournée d'Umaga avant son décès.

Décès[modifier | modifier le code]

Dans la journée du 4 décembre 2009, Eddie Fatu aurait été retrouvé immobile par sa conjointe dans sa maison de Houston au Texas. Il a rapidement été emmené dans un hôpital près de son domicile où le personnel aurait contacté sa famille pour les tenir au courant de la situation critique dans laquelle le lutteur se trouvait. Alors sous respirateur, il aurait craché du sang. Quelques heures plus tard, le personnel de l'hôpital a décidé d'arrêter la machine qui lui permettait de respirer. La mort du lutteur a été confirmée par les autorités du Texas[6]. L'autopsie révèlera que la cause de son décès est une overdose médicamenteuse.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Chris Jericho affrontant Umaga lors d'un match à Raw.
  • Surnoms
    • Samoan Typhoon (AJPW)
    • The Samoan Bulldozer (WWE)
  • Thèmes musicaux
    • Three Minutes – 2 Skinnee J's (avec 3-Minute Warning)
    • Virtual Voodoo
    • Tribal Trouble de Jim Johnston (2009)

Palmarès et récompenses[modifier | modifier le code]

Umaga durant son règne de Intercontinental Champion
  • Frontier Martial-Arts Wrestling / World Entertainment Wrestling
    • 1 fois FMW/WEW Hardcore Tag Team Champion avec Matt Anoa'i (Kimo)
  • Hawai'i Championship Wrestling
    • 1 fois HCW Kekaulike Heritage Tag Team Champion avec Taiyō Kea
  • Heartland Wrestling Association
    • 1 fois HWA Tag Team Champion avec Matt Anoa'i (Kimo)
  • Memphis Championship Wrestling
    • 3 fois MCW Southern Tag Team Champion avec Matt Anoa'i (Kimo)[7]
  • Wrestling Observer Newsletter awards
    • Worst Tag Team (2002) avec Rosey[10]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Umaga Bio » (consulté le 30 avril 2007)
  2. (en) Family Tree Legends - California Births
  3. (en) « Anoai family issues » (consulté le 28 mai 2011)
  4. (en) « Umaga released », sur WWE,‎ 8 juin 2009 (consulté le 30 septembre 2009)
  5. (en) « WWE fired Umaga for drug test failure », sur The Sun,‎ 11 juin 2009 (consulté le 30 septembre 2009)
  6. « FLASH Confirmation: Umaga décédé à l'age de 36 ans ! », sur Info-lutte,‎ 4 décembre 2009
  7. (en) « Historique du MCW Southern Tag Team Championship », sur Pro-Wrestling Title Histories (consulté le 30 septembre 2009)
  8. (en) « Pro Wrestling Illustrated Top 500 2007 », sur Wrestling Information Archive (consulté le 30 septembre 2009)
  9. (en) « Historique du WWE Intercontinental Championship », sur Pro-Wrestling Title Histories (consulté le 30 septembre 2009)
  10. (de) « Observer: Worst Tag Team », sur genickbruch.com (consulté le 30 septembre 2009)

Liens externes[modifier | modifier le code]