Bob Backlund

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bob Backlund
Image illustrative de l'article Bob Backlund
Bob Backlund en 1998.

Nom(s) de ring Mr. Backlund
Taille 1,85 m
Poids 106 kg
Naissance 1er août 1949 (65 ans)
Princeton, Minnesota Drapeau des États-Unis États-Unis
Entraîné par Eddie Sharkey
Débuts 1973
Fin 1997

Robert Lee "Bob" Backlund (né le 14 août 1949 ) est un catcheur et acteur américain.

Carrière[modifier | modifier le code]

World Wide Wrestling Federation / World Wrestling Federation (1977-1984)[modifier | modifier le code]

Début 1977, Backlund a signé avec la World Wide Wrestling Federation de Vincent James McMahon. Backlund a été managé par "le Golden Boy" Arnold Skaaland dès ses débuts. Moins de 4 mois après ses débuts à la WWWF, Backlund a reçu son premier match de championnat, pour le WWWF Championship, contre "Superstar" Billy Graham où il a perdu par décompte à l'extérieur. Au cours de 1977, Backlund reçut plusieurs chances supplémentaires. Il y eut d'abord un double décompte à l'extérieur puis Backlund défit Graham, mais seulement par décompte extérieur. Le 20 février 1978 au célèbre Madison Square Garden, Backlund a finalement obtenu l'insaisissable victoire par tombé sur Billy Graham qui a permis à Backlund de venir enfin WWWF Champion. Backlund a remporté le match malgré le fait que la jambe de Graham était sur la corde pendant le compte de trois. Trois jours après avoir remporté le titre WWWF, Backlund conbattit le NWA World Heavyweight Champion Harley Race dans un "WWWF vs NWA" match pour le titre. Backlund conserva son titre après que le délai de durée du match (60 minutes) fut atteint. Il dut défendre plusieurs fois son titre, contre Nick Bockwinkel, Harley Race (quatre fois) et Ric Flair. Il battit également le japonais Antonio Inoki. Backlund a aussi vaincu le champion de Floride Don Muraco. En 1982, Backlund a lutté contre le "Champion International" Billy Robinson à Montréal.[14] Backlund a défendu son titre contre nombre d'actuelles légendes catch professionnel. Il a battu Dusty Rhodes, Roddy Piper, Ivan Koloff, Sgt. Slaughter, Adrian Adonis, Greg Valentine, Tatsumi Fujinami, Stan Hansen, le WWF Intercontinental Champion & NWA Missouri Champion Ken Patera, Jimmy Snuka, Pat Patterson, un catcheur masqué, le Iron Sheik, Spiros Arion, Tony Atlas, Blackjack Mulligan, Buddy Rose, Killer Khan, le NWA Florida Southern Champion Jimmy Garvin, le Hawaiian Champion Wildman Austin, Seiji Sakaguchi, Riki Chōshū, Hulk Hogan, George Steele, Big John Studd, Strong Kobayashi, Gorilla Monsoon, Ray Stevens, Ernie Ladd, Stan Stasiak, Baron Von Raschke, "le Destroyer" Dick Beyer, "Cowboy" Bob Orton, Raymond Rougeau, Hiro Matsuda, King Kong Tonga, Ron Bass, Dick Murdoch, le Original Sheik, Kevin Sullivan, Toru Tanaka, M. Fuji, Bob Sweetan, le Suédois Hansen, Peter Maivia, Bobby Duncum, Sika, Afa, Larry Zbyszko, Angelo Mosca, Jesse Ventura, Luke Graham, Osamu Kido, Victor Rivera, Crusher Blackwell, Twin Devil#2, Bulldog Brower, Lou Albano, Moose Morowski, Jerry Valiant, Jimmy Valiant, Johnny Valiant, Tom Andrews, Roger Kirby, Jose Estrada, Johnny Rodz, Bulldog Brown, Kengo Kimura, Ron Starr, Lord Alfred Hayes, "Le Bourreau", Tor Kamata, Buzz Tyler, Butcher Brannigan, Moondog Rex, Hans Schroeder "The Masked Executioner", M. Saito, et Iron Mike Sharpe.

Le 9 août 1980, Backlund a fait équipe avec Pedro Morales pour devenir WWF World Tag Team Champion contre The Wild Samoans à Showdown at Shea. Backlund et Morales ont été contraints de laisser le titre vacant en raison d'une règle de la WWF précisant que nul ne peut tenir deux championnats en même temps. Backlund a rencontré plus de succès par équipe en fin d'année, quand, avec Antonio Inoki, il a remporté la MSG Tag Team Tournament League avec une victoire sur Hulk Hogan et Stan Hansen, le 10 décembre 1980, à Osaka, au Japon. Backlund et Inoki ont terminé le tournoi avec sept victoires et deux décisions de double décompte à l'extérieur pour remporter la victoire.

Fin d'une époque[modifier | modifier le code]

Après avoir été populaire auprès des fans dès le début, par les derniers mois de son règne, de nombreux fans avaient fini par être lassés "Howdy Doody". Finalement, le nouveau propriété, Vincent Kennedy McMahon qui avait récemment acheté la société à son père, a voulu donner le titre au charismatique Hulk Hogan, plus apprécie par le public. McMahon voulait simplement faire perdre Backlund contre Hogan, mais quand celui-ci refusa, il a, par conséquent, eu besoin d'un champion de transistion entre Backlund et Hogan. Le 26 décembre 1983, Backlund, agressé plus tôt lors d'un segment par The Iron Sheik perdit le titre après que son manager Arnold Skaaland lança la serviette (signe d'abandon) pendant que le Sheik lui portait le Camel Clutch.Backlund, qui n'avait pas abandonné de lui-même lors de sa défaite s'est vu ensuite refuser un match revanche automatique. Hulk Hogan reçut un match de championnat, qu'il gagna. Backlund a continué à travailler pour le WWF pendant un certain temps après le changement de titre, mais n'a plus eu de chance pour le titre. Le 4 août 1984, Backlund défait Salvatore Bellomo dans le dernier match à la WWF après 8 ans de services.

Retour à la WWF (1992-1997)[modifier | modifier le code]

En 1992, Backlund est retourné à la WWF, qui était très différente de celle qu'il avait laissé près d'une décennie plus tôt. En son absence, la société avait grandi pour devenir une promotion de lutte internationale, principalement en raison des lutteurs de la "Rock 'n' Wrestling Connection" ère dont Hulk Hogan avait marqué le début en 8 ans plus tôt. Backlund, dont le personnage est resté le même qu'il était dans son apogée, semble être en décalage avec l'évolution de la WWF. Beaucoup de fans ne se souvenaient même pas de lui, une grande partie du public de ce moment-là était arrivée lors de l'expansion internationale. Cette période fut sans grande importance, Backlund ne se voyant attribuer que des rôles mineurs. Il réalisa quand même une performance légendaire au Royal Rumble 1993. En effet, entré 2e, il fut l'avant dernier éliminé mais surtout resta 1 heure, 1 minute et 10 secondes sur le ring, établissant un record qui ne serabattu qu'en 2004 par Chris Benoit, pour 20 secondes. Backlund apparut à WrestleMania IX, s'inclinant face à Razor Ramon.

Le 28 juillet 1994, Backlund eut un match "ancienne vs nouvelle génération" contre le WWF Champion du moment, Bret Hart avec le titre en jeu. Il perdit le match après une tricherie de Hart. Backlund se mit en colère et prit Hart dans le Chickenwing Crossface. Peu de temps après son match avec Hart, dans un épisode de Monday Night Raw, un Backlund changé a expliqué qu'il devait encore être considéré comme le champion WWF, The Iron Sheik n'avait jamais gagné contre lui, et qu'il ne s'était pas soumis au Camel clutch. Son heel turn était lancé. Backlund voulait donner une leçon à la nouvelle génération. Il apparaissait en costume d'affaires, avait une personnalité hyperactive, et utilisait (souvent mal) les grands mots pour montrer son importance. Il a également exigé qu'on lui parle en tant que Mr. Backlund. Il dit qu'il ne ferait que signer des autographes pour les fans de catch si l'on pouvait réciter les noms de tous les présidents américains dans l'ordre chronologique. De nombreuses fois, il attaqua des lutteurs et autres employés de la WWF et les plaça dans le chickenwing crossface. Ces victimes comprenaient Duke "The Dumpster" Droese, Lou Gianfriddo de WWF Magazine, et son ancien manager Arnold Skaaland, auquel il reprochait de lui avoir coûté le titre de la WWF onze ans plus tôt.

Le 23 novembre 1994 au Survivor Series à San Antonio, Texas, Backlund conbattit Bret Hart dans un "I Quit" match pour le WWF Championship. Avec le frère de Bret, Owen, dans son coin et The British Bulldog dans celui de Bret. En fin de match, le Bulldog courut après Owen, qui avait frappé le dos de l'arbitre pour casser une soumission, mais il se manqua et a frappé l'escalier du ring tête la première. Alors que Bret se leva pour discuter avec son frère, Backlund a profité et l'a pris dans le Chickenwing Crossface. Hart a été enfermé huit minutes et demie, mais a refusé d'abandonner. Backlund décida d'aller chercher les parents de Hart, Stu et Hélène, qui étaient assis au bord du ring. Il leur donna la serviette qu'il transportait tout le temps. Si Stu ou Helen le déchiraient, ils abandonneraient pour Bret. Owen, qui ne simulait pas son inquiétude, a supplié avec ses parents de jeter l'éponge pour sauver Bret. Après plusieurs minutes, Helen Hart a déchiré la serviette. Le second règne de Backlund en tant que WWF Champion est de courte durée. Il perdit le titre le 26 novembre face à Diesel dans un house show au Madison Square Garden. Ce match fut extrêmement rapide : Diesel mit simplement à Backlund quelques coups de pied dans l'estomac et sa Jackknife Powerbomb puis fit le tombé. Le match dura à peine huit secondes ! Pendant des semaines, les fans se moquaient de Backlund avec des chants de "Huit secondes! Huit secondes!" Ce match, en plus d'être le plus rapide match pour le WWF Championship de l'histoire, que le WWF/E Championship ait changé de mains lors d'un événement non-télévisé.

Après la perte du titre, Backlund a commencé à travailler de moins en moins, n'apparaissant plus lors des Main Event(s). Son dernier match fut un remarquable "I Quit" match contre Bret Hart à WrestleMania XI le 2 avril 1995. Il a perdu, bien que de nombreux téléspectateurs ont noté que Backlund n'a jamais dit, "I Quit". Il hurlait dans le micro sans dire "I Quit" mais l'arbitre spécial du match Roddy Piper interpreta les cris de Backlund comme un abandon.

Pendant une brève période, entre 1996 et 1997, Backlund a uni ses forces avec son vieil ennemi The Iron Sheik pour gérer "The Sultan" à la WWF.

Retour à la WWF (2000)[modifier | modifier le code]

Il retourna sur les rings lors du Royal Rumble 2000. Après cela, il devient brièvement manager du Intercontinental & European Champion Kurt Angle. Pendant cette période, il enseigna le Chickenwing Crossface à Angle.

Total Nonstop Action Wrestling et World Wrestling Entertainment (2007)[modifier | modifier le code]

Après de nombreuses références à Backlund par Kevin Nash, Backlund a officiellement fait ses débuts à la Total Nonstop Action Wrestling en janvier 2007, au pay-per-wiew Final Resolution lors du match entre Alex Shelley et Austin Starr.

Backlund commença à faire des apparitions régulières à TNA iMPACT! Au cours de ses apparitions sur Impact!, il a été considéré comme fou par les annonceurs West Don et Mike Tenay, en référence à son gimmick de Mr. Backlund.

Backlund fit son retour sur le ring à Slammiversary et défit Alex Shelley. Il voulait continuer à faire perdre à l'équipe d'Alex Shelley et Chris Sabin (gérés par Nash) avec son partenaire Jerry Lynn à Victory Road. Il ne réapparut plus à la TNA. y Lors du 15e anniversaire de RAW, le 10 décembre 2007, Backlund a participé à une Battle Royal qui impliquait 15 légendes. Backlund a été rapidement éliminé du match par Skinner.

Retour à la World Wrestling Entertainment (2012 - )[modifier | modifier le code]

Bob Backlund fait une apparition sur le ring le 9 juillet 2012 à RAW et se fait agresser par Heath Slater. Ce dernier subit le "Crossface Chickenwing", la prise de soumission de Bob Backlund. Cette opposition n'est pas cataloguée comme match officiel.

WWE Hall of Famer 2013[modifier | modifier le code]

Le 06 Avril 2013, il est intronisé au Hall of Fame, lors de cette cérémonie, il remercie tout particulièrement Maria Menounos qui la introduit, et fait plusieurs fois références à John Cena, en lui disant par exemple : "Never Give Up, That's Right Mister Cena?". Puis à la fin de son intronisation, il fait semblant de porter son crossface sur Triple H avant que celui-ci ne lui lève le bras.

Vie personnelle[modifier | modifier le code]

Backlund et son épouse, Corki (professeur de physique), ont une fille nommée Carrie. Ils habitent à Glastonbury, Connecticut. Les ancêtres de Backlund sont suédois.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

  • Prises de finition et prises favorites
    • Atomic Knee Drop (Diving knee drop) – 1973–1978
    • Atomic Spinecrusher (Atomic drop)
    • Chicken Wing
    • Crossface chickenwing
    • Half nelson bridging cradle
    • Backslide
    • Mutiple suplex variations
    • Belly to back
    • Double underhook
    • Vertical

Palmarès[modifier | modifier le code]

  • Championship Wrestling from Florida
    • NWA Florida Tag Team Championship (1 fois) – avec Steve Keirn
  • Georgia Championship Wrestling
    • NWA Georgia Tag Team Championship (1 fois) – avec Jack Brisco
    • NWA Western States Sports
    • NWA Western States Heavyweight Championship (3 fois)
  • St. Louis Wrestling Club
    • NWA Missouri Heavyweight Championship (1 fois)
  • Wrestle Association R
    • WAR World Six-Man Tag Team Championship (1 fois) avec Scott Putski et The Warlord

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Pro Wrestling Illustrated Award Winners - Match of the Year (1972-2007) », sur Wrestling Information Archive (consulté le 20 octobre 2009)
  2. (en) « Pro Wrestling Illustrated - Most Hated Wrestler of the Year (1972-2007) », sur Wrestling Information Archive (consulté le 20 octobre 2009)
  3. (en) « Pro Wrestling Illustrated - Most Improved Wrestler of the Year (1972-2007) », sur Wrestling Information Archive (consulté le 20 octobre 2009)
  4. (en) « Pro Wrestling Illustrated Award Winners - Rookie of the Year (1972-2007) », sur Wrestling Information Archive (consulté le 20 octobre 2009)
  5. (en) « Pro Wrestling Illustrated - Wrestler of the Year (1972-2007) », sur Wrestling Information Archive (consulté le 20 octobre 2009)
  6. (en) « Pro Wrestling Illustrated's Top 500 Wrestlers of the PWI Years (2003) », sur Wrestling Information Archive (consulté le 20 octobre 2009)
  7. (en) « Historique du WWF/E Championship », sur Pro-Wrestling Title Histories (consulté le 20 octobre 2009)
  8. (de) « Observer: Best Worked Match Of The Year », sur genickbruch.com (consulté le 20 octobre 2009)
  9. (de) « Observer: Most Overrated », sur genickbruch.com (consulté le 20 octobre 2009)