Éleuthère (pape)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Éleuthère.
Saint Eleuthère
Image illustrative de l'article Éleuthère (pape)
Saint Éleuthère
Biographie
Pape de l’Église catholique
Élection au pontificat 175
Fin du pontificat 189
Précédent Sôter Victor Ier Suivant

Saint Éleuthère est, selon la tradition catholique, le 13e évêque de Rome[1] de 175 à sa mort en 189. Il succède à Sôter et est suivi par Victor Ier. C'est un saint chrétien fêté le 26 mai[2] [3].

Histoire et tradition[modifier | modifier le code]

Grec, originaire de Nicopolis d'Épire, il était diacre à Rome à l’époque d’Anicet, dont il était le disciple. Il gouverne l’Église de Rome sous les règnes de Marc Aurèle puis Commode jusqu’à sa mort, le 24 mai 189 selon la tradition catholique. Il est le dernier pape que mentionne la liste que saint Irénée de Lyon dresse à la fin du IIe siècle.

Son action apostolique est marquée par les querelles avec les multiples sectes tels les marcionites, les valentiniens, les montanistes avec lesquels il opte pour une grande sévérité après avoir longtemps fait preuve de mansuétude. Abgar IX, souverain du petit royaume d’Édesse, et allié à l’empire romain, lui adresse une demande de missionnaires  sans que l’Histoire ait retenu quelle réponse Éleuthère lui apporte.

Durant son pontificat, l'empereur Commode qui règne à partir de 180 n'exerce aucune persécution contre les chrétiens[4].

Selon le Liber Pontificalis, un édit d'Éleuthère décrète qu'aucune nourriture n'est impure : « Et hoc iterum firmavit ut nulla esca a Christianis repudiaretur, maxime fidelibus, quod Deus creavit, quæ tamen rationalis et humana est », combattant ainsi des pratiques héritées des prescriptions juives sur la pureté des aliments. Selon la même source, Éleuthère envoie des missionnaires, Fugace et Damien, convertir les Bretons à la demande du roi Lucius[5].

Il est enterré près de la tombe de saint Pierre dans les grottes vaticanes.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le titre de pape (latin : papa) apparaît au cours du IIIe siècle et n'est pas attesté pour l'évêque de Rome avant le début du IVe siècle. Philippe Levillain, Dictionnaire historique de la papauté, Fayard, 2003, s. v. « Pape ».
  2. Nominis : Saint Eleuthère
  3. Forum orthodoxe.com : saints pour le 26 mai du calendrier ecclésiastique
  4. François Zosso et Christian Zingg, Les Empereurs romains, édition Errance, 1995, (ISBN 2877722260), p 60
  5. Hector De Rosny, Joseph-Hector de La Gorgue de Rosny, Histoire du Boulonnais, vol. 1, Yvert,‎ 1868 (résumé). La même tradition est évoquée dans le Roman de Brut de Wace, qui rapporte l'évangélisation de l'Angleterre par Dunian et Fagan, envoyés par le pape Eleuthère

Liens externes[modifier | modifier le code]