Forgerie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir forge.

Le terme de forgerie est propre à l'expertise en écritures. Il s'agit du fait de fabriquer un faux en écriture, soit de toutes pièces, soit en réutilisant des parties authentiques existantes, auxquelles des parties forgées sont ajoutées habilement de façon à laisser croire que l'ensemble serait authentique.

Les faux billets de banque sont le résultat d'acte de forgerie.

Un « document contrefait » est fabriqué de toutes pièces en faisant croire qu'il est authentique, tandis qu'un « faux document » a été modifié en faisant croire qu'il est authentique[1].

Mise en œuvre[modifier | modifier le code]

La partie forgée est le plus souvent constituée d'une partie rapportée d'un document authentique, sur un document authentique, tous deux du même auteur[2].

  • Une forgerie réussie consiste à mélanger habilement à une partie authentique du document une partie faussée du document.
  • La partie forgée est le plus souvent constituée d'une partie rapportée d'un document authentique étranger au document authentique considéré, mais de même auteur, (même main, même encre, même époque, même papier etc., dans la mesure où les ingrédients correspondants auront pu être collectés par le forgeur, cela va de soi, le facteur "chance" jouant là aussi dans le travail de forgerie, et son absence laissant le forgeur à la merci d'un enquêteur habile et méticuleux.., il suffira donc d'un ingrédient de provenance chimique ou historique différente (anachronique : exemple d'une encre n'existant pas encore, ou n'existant plus.. à l'époque du document de comparaison), pour que la forgerie échoue ou puisse échouer..
  • D'autres cas consistent en la forgerie intégrale d'un document à l'imitation d'un document authentique[3], l'art du forgeur consistant en ce que les retouches entre parties forgées et parties rapportées soient le moins perceptibles possible, notamment par l'emploi de colles, ou de parties de matières rapportées, elles aussi, dans la mesure du possible, de même provenance que les autres ingrédients du document forgé.

Forgeries célèbres[modifier | modifier le code]

Plus exactement affaires dans lesquelles une forgerie a été tentée :

Dans la littérature[modifier | modifier le code]

Il s'agit d'un néologisme désignant des termes ne respectant pas forcément une structure lexicale, notamment utilisé par le courant surréaliste.

La citation suivante est du poète Henri Michaux, qui n'appartint pas au courant surréaliste mais qui en subit l'influence.

« Il l’emparouille et l’endosque contre terre ;
Il le rague et le roupète jusqu’à son drâle ;
Il le pratèle et le libucque et lui baruffle les ouillais. »
(Henri Michaux, Le grand combat in L'espace du dedans, 1944.)

Notes[modifier | modifier le code]

  1. En quête de la vérité: Contrefaçon, imitation et tromperie, une exposition de musée virtuelle à Bibliothèque et Archives Canada
  2. Ou bien de même main, de même encre, de même époque, de même papier.
  3. Ou bien d'un contexte, d'un auteur, d'une source d'inspiration, des moyens matériels (papier et encrages identique ou de même époque, de même source, fournisseurs communs aux documents forgés et aux documents authentiques contrefaits ou imités)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :