Anaclet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Clet.
Anaclet
Image illustrative de l'article Anaclet
Anaclet
Biographie
Décès vers 91
Évêque de l’Église catholique
pape
Précédent Lin Clément Ier Suivant

Anaclet (en latin : Anacletus) ou Clet (Cletus) ou Anenclet est, selon la tradition catholique, le troisième évêque de Rome[1], et pour les orthodoxes, le troisième presbytre de l'Église de Rome. Il succède à Lin vers début octobre 79 et meurt vers 91[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Le nom même de ce dernier est sujet à caution : on ignore s'il se nommait Cletus, Anacletus ou Anencletus. On connaît de manière certaine l'existence d'un personnage nommé Anacletus, abrégé d'ordinaire en Cletus, qui mourut en martyr au cours de la persécution de Domitien sans doute entre 88 et 96.

Eusèbe de Césarée[3], Irénée de Lyon[4] et Augustin d'Hippone affirment qu'Anaclet et Clet ne furent qu'une seule et même personne. En revanche, le Catalogue libérien (354) et le Liber pontificalis distinguent deux personnes différentes.

Le Liber pontificalis lui attribue à titre anachronique l'ordination de 25 prêtres[2] : c'est le seul fait susceptible de lui être rattaché.

Nommé abusivement[réf. nécessaire] martyr par le Liber pontificalis[2],[5], il est considéré comme saint par l'Église catholique romaine et par l'Église orthodoxe. Il est fêté le 26 avril.

Au IXe siècle, le pseudo-Isidore, auteur des Fausses décrétales, lui attribue trois lettres[2].

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Le titre de Pape apparaît au cours du IIIe siècle et n'est pas attesté pour l'évêque de Rome avant le début du IVe siècle. Philippe Levillain, Dictionnaire historique de la papauté, Fayard, 2003, s. v. « Pape ».
  2. a, b, c et d Salamito, p. 83.
  3. Histoire ecclésiastique, III, 13 et 15.
  4. Contre les hérésies, III, 3, 3. « Donc, après avoir fondé et édifié l'Église , les bienheureux apôtres remirent à Lin la charge de l'épiscopat ; c'est de ce Lin que Paul fait mention dans les épîtres à Timothée. Anaclet lui succède. Après lui, en troisième lieu à partir des apôtres, l'épiscopat échoit à Clément. », cf « texte intégral du Livre III de l’Adversus haereses », sur http://remacle.org (consulté le 19 mars 2013)
  5. Il est considéré comme martyr dans (en) « sa notice sur Catholic Encyclopédia », sur http://www.newadvent.org

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]